Pain cocotte au four

Publié le 24 Septembre 2016

Pain de nuit. Tranches vues de jour…
Pain de nuit. Tranches vues de jour…

Pain de nuit. Tranches vues de jour…

Il se congèle très bien.

 

J'ai trouvé la recette sur le blog Cooking Julia qui donne une ribambelle de formules de pains appétissants, dont pas mal en cocotte. Celle que j'ai testée, présentée ici, est à base de lait ribot (fermenté) et de bicarbonate, association courante dans les pays anglo-saxons. Je voulais rester dans l'esprit des scones.

 

450 de farine à patisserie bio t45

1 cuillère à café bombée de bicarbonate de soude

1 cuillère à café de sel fin

35cl de lait fermenté ou caillé (pour moi du lait caillé)

1 œuf

1 cuillère à soupe de miel liquide

 

Préchauffer le four à 200° (j'utilise la chaleur tournante)

Verser les ingrédients secs (farine, bicarbonate et sel) dans un saladier, bien mélanger.

Fouetter rapidement ensemble lait, œuf, ajouter le miel, remuer, puis verser le tout en plusieurs fois sur le mélange sec en remuant après chaque ajout. La pâte étant assez collante, mieux vaut touiller à la cuillère pour former une boule.

Tapisser le fond d'une cocotte (dont le couvercle peut aller au four) de papier cuisson, y placer la boule.

Passer au pinceau ou au doigt du lait fermenté ou caillé sur la surface. L'entailler d'une croix. Fariner légèrement.

Enfourner. Laisser cuire 20mn avec le couvercle, puis 15mn sans (Julia dit 10 mn mais ce n'était pas assez cuit, donc agir selon son four).

Sortir le pain et poser la boule sur une volette pour la laisser refroidir.

J'ai fait ce pain très tard un soir, donc la photo d'ensemble n'est pas terrible.

Une fois refroidi, je l'ai coupé en tranches que j'ai congelées et placées dans des sacs de congélation.

Je trouve ce pain, assez rustique quand même, bien meilleur s'il est un peu grillé.

 

Je l'ai servi, pour un apéritif, en tranches toastées accompagnant des poivrons rouges à l'huile.

Il suffit de placer les poivrons au four à 210° (je n'aime pas les mettre sous le gril, ils crament trop) pendant 30 à 45 mn en les retournant au moins une fois, jusqu'à ce que leur peau se boursoufle, et de les laisser refroidir après les avoir enroulés dans du papier journal. Ce truc permet d'ôter la peau facilement.

Ensuite, j'épépine, je les découpe en lanières que j'allonge dans un plat. Je recouvre le tout d'huile d'olive, je saupoudre d'ail en poudre et de pimenton basque (une poudre de piment séché fumé, très parfumée, c'est celle utilisée dans les chorizos) et je garde au froid.

C'est à préparer la veille. J'adore et j'oublie toujours de les photographier car ils sont mangés trop vite!

Préférer des poivrons bio, car les poivrons appartiennent hélàs au club des légumes les plus traités.

(Voir une liste  ici pour l'année 2014)

 

 

 

 

Rédigé par venezia

Repost 0
Commenter cet article

Ariaga 02/10/2016 18:15

Ma vue ne me le permettant pas je n'étais pas encore venue sur ton nouveau blog. Les choses s'arrangent et je le trouve très beau plein de gentilles sorcelleries. Je vais corriger dans ma liste de liens. À bientôt et bises.

venezia 10/10/2016 16:59

Ma chère Ariaga, je te souhaite un excellent rétablissement pour ta vue, même si déjà tu vois bien clair.

Anne 26/09/2016 15:26

Je fais du pain cocotte, selon une recette immuable.. Le tien a l'air très bon! A voir, à tester!!
Très mince, je peux m'empiffrer de ce que j'aime; je suis veinarde.........Bises!

michele 25/09/2016 16:57

Faire du pain, c'est pour moi un pensum.
J'ai donné ma machine à pain peu de temps après l'avoir achetée quand j'ai remarqué que je devais passer un CAP pour faire un minimum de 2 fournées par jour vu les 4 ogres que j'avais à nourrir!

Aujourd'hui j'admire ceux qui en font même avec cette recette qui semble à ma portée.
Tu sembles en période gourmande ou période réceptions ^_^

S4br1n4k 24/09/2016 20:36

Ah la la le pimentón, je raffle des mijotés espagnols avec chorizo et légumineuses et j'adore les poivrons grillés. J'ai de beaux souvenirs d'une feria à Jerez de la Frontera, où je me suis régalée de simples "pimientos fritos" d'une fraîcheur absolue... Pas fan du bicarbonate de soude dans le pain par contre, mais j'aime beaucoup l'idée de le cuire comme ça. Merci pour cette capsule gourmande, du coup j'ai une envie de chorizo :D

venezia 10/10/2016 16:58

Et oui, Sabrina, plein de choses à se dire. je me souviens aussi des churros trempés dans du chocolate à la taza quand mon foie était en béton armé! :)

S4br1n4k 26/09/2016 22:10

Alors tu connais "la marcha"! Moi je peux plus, mais je me souviens très bien des churros au petit matin avant d'aller dormir, avec la ville qui s'activait dans son énergie du matin et nous, les fêtards, qui allions a la cama! Quelle énergie il y avait! J'adore l'Espagne, j'y suis allée plusieurs fois aussi, j'ai même voulu y rester, mais les opportunités en danse étaient plus nombreuses à Montréal. Qu'est-ce qu'on a des choses à se raconter! :D

venezia 26/09/2016 10:08

Moi aussi je suis restée pas mal à Madrid, une fois trois mois, une autre fois, deux, et dans ma relative jeunesse, je dirais.

S4br1n4k 26/09/2016 02:59

Les virées à Jerez c'était pas Madrid, où j'ai habité près d'un an dans la jeune vingtaine. Mais tu as raison, on mange très bien dans la région du jerez (sans parler de ce qu'on boit!).

venezia 25/09/2016 09:53

Si tu as fait la fiesta à Jerez de la Frontera, tu as bien dû t'amuser. J'ai le souvenir de virées jusqu'au bout de la nuit. Et qu'est ce qu'on mange bien dans la région du Jerez!
Le bicarbonate apporte une note particulière, mais je trouve que l'emploi, avec lui, d'une vraie substance acide apaise cette note.
le chorizo fait partie des ingrédients que j'utilise en toutes petites quantités comme un condiment pour sophisitiquer le goût de certaines sauces… sans parler de son exquise présence dans une poëlée de calamars!

Loulou 24/09/2016 20:27

J'ai oublié de dire que ton diaporama d'introduction est vraiment chouette ^_^Bises.

venezia 26/09/2016 10:07

une de mes associations favorites!

S4br1n4k 25/09/2016 22:25

Ha ha Loulou désolée je suis aterrie dans ton commentaire. Mon cell me joue des tours.

S4br1n4k 25/09/2016 22:23

Calamares y chorizo, miam!

venezia 25/09/2016 09:48

C'est un peu par défaut, Loulou. Je ne parviens pas à insérer des photos à l'intérieur du texte!

Loulou 24/09/2016 20:24

C'est drôle, je me suis mise à l'ordi en attendant que mes poivrons refroidissent avant que je puisse les peler pour faire des poivrons marinés... Je les mets ds un plat allant au four et après le passage au four, je mets le couvercle et la vapeur fini la job. Il ne reste plus qu'à les peler.
Fini le hors sujet... Merci pour ta recette de pain au four. Il y a des années le New York Times avait publié une recette de pain qui se cuisait dans une cocotte au four et depuis, il y a plein de nouvelles recettes dans le même esprit pour notre plus grd bonheur!
Ta version est vraiment simple.

venezia 25/09/2016 09:47

Coucou Loulou,

La technique du papier journal est familiale.
J'ai souvent des poivrons dodus qui dépassent du plat et un couvercle ne marcherait pas, mais l'idée est la même: créer une atmosphère confinée pour favoriser le décollement de la peau.

Quand je cherche une recette sur le net, je privilégie souvent sa simplicité.