Baume réparateur de Noël nard, encens et myrrhe

Publié le 4 Décembre 2016

 

Encens et myrrhe: deux résines des rois Mages, qui sont aussi très réparatrices. 

 

J'utilise très souvent l'encens comme anti inflammatoire, et je trouve que la myrrhe lui apporte une note olfactive très douce. Bonus: elle est aussi très réparatrice pour la peau.

Dans cette formule de baume, j'ai associé ces deux résines au nard que je viens d'utiliser dans un savon pour le joyeux défi "savon moucheté" lancé par Michèle sur le blog collectif Potions et Chaudron. C'est épatant de voir comment chaque savonnière met en scène son univers personnel dans une formule… allez y faire un tour. 

En général, je prépare des teintures de nard dans de l'alcool, ce qui donne

 un résultat puissant. 

Le nard que j'utilise est le rhizome séché, acheté en Inde (il ne m'en reste presque plus) mais il ne semble qu'on ne le trouve plus qu'en poudre sur internet, je parle des sites français. Pour les pays anglo-saxons, chercher à spikenard, il y en a.  

C'est un excellent réparateur pour la peau. J'ai donc préparé -pour changer- un macérât huileux de nard, malheureusement peu odorant.

Pour la myrrhe, je l'ai introduite sous forme de poudre fine dans le baume, tandis que l'encens est présent sous forme de teinture et d'HE.

je trouve que les diverses extractions des principes actifs apportent un vrai plus dans les baumes. 

Baume nard myrrhe encens très entamé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baume réparateur nard encens et myrrhe (sur 100g ou en %) 

20g cire d'abeille en feuilles

6g lecithine à l’olive (mélange maison 50%-50% de lecithine bio en poudre et d'huile d'olive bio avec it E)

20g macérat huileux de nard dans olive et son de riz

48 huile pour bébé Hema (un mélange avec du calendula très agréable et doux)

1  vit E

1g poudre de myrrhe

2g teinture d’encens-benjoin

1g elixir lighten up (quand la lumière fait défaut… idéal pour l'hiver!)

15gtes HE encens (boswellia carterii)

5 gtes HE palo santo (merci Irène)

10 gtes HE géranium rosat à l’encens d'Oman (fragment d'encens d'Oman macéré dans de l'HE de géranium rosat)

 

La façon de procéder est très simple.

Tout faire chauffer au bain marie (sauf la teinture, l'élixir et les HE) dans un récipient désinfecté. Remuer soigneusement

Quand l'ensemble est liquéfié, ajouter la teinture et l'élixir, touiller

Laisser un peu refroidir, ajouter les HE 

Verser en pots et laisser refroidir avant de couvrir . 

On obtient un baume très moelleux, au parfum très doux. Je le trouve très réparateur. Je le teste (matin et soir) sur des coudes desséchés: impeccable. 

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0
Commenter cet article

nathalie laos 26/03/2017 01:14

une magnifique creation sacrée et spirituelle ! pour s'embaumer en pleine conscience ! ;) j'adore

venezia 28/03/2017 09:40

:)

michele 13/12/2016 12:55

Tout à fait de saison et je vais de ce pas sortir les 3 (nard, encens, myrrhe) pour les sniffer ensemble.
La texture est superbe, j'aime beaucoup comme tu le sais la touche de lécithine qui change vraiment tout jusqu'à la pénétration sur la peau.

Le côté bio-compatible se sent beaucoup et en vieillissant la lécithine est vraiment devenue mon amie cutanée.
Ce baume est une merveille! Merci!

venezia 13/12/2016 15:23

Autre avantage avec l'ajout de lécithine, je trouve que la texture perd bien plus vite son toucher gras. Donc je poursuis mes tests, en variant les dosages!

Lolitarose 08/12/2016 15:13

Toujours aussi fan de tes baumes Princesse ! Et les derniers testés m'emballe y toujours autant. Mon chouchou reste et restera quand même ton "anti crève". Bises très ensoleillées

venezia 12/12/2016 16:19

c'est dire que l'anti-crève a possède une action facilement mesurable!!
Bises parisiennes

gingembre 06/12/2016 19:00

Quelle créativité ! Ce baume m'enchante :)
Tu es une tentatrice et je vais tenter de le copier.

venezia 12/12/2016 16:18

Gingembre,
J'en ai fait un second en déclinant plus ou moins les mêmes parfums que je trouve très apaisants: toutes les variantes sont les bienvenues!

Anne 06/12/2016 16:21

J'imagine ces senteurs épicées de noël, la narine frétillante.
Mais tout ce qu'il faut pour faire un baume, un savon........;quelle alchimie!!!tout

venezia 12/12/2016 16:17

Anne, il n'en faut pas plus que pour broder ou teindre avec des plantes, juste de l'imagination, comme tu le sais!

chabou 05/12/2016 13:54

Baumes salvateurs quand ça fait "ouille", sentir leur parfum est déjà réconfortant, comme les bruits de Pavlov.
La lécithine se mélange bien avec l'huile d'olive ? Bises, voyageuse !

venezia 05/12/2016 14:37

Coucou Chabou,

J'ao fait de nombreux essais cet été avec la lécithine, j'ai donné les explication dans un article relativement récent. En fait, il s'agit de réduire de la lécithine bio en poudre et de la mélanger avec une huile 50-50 pour obtenir un bel émulsifiant

Ariaga 05/12/2016 11:40

Je te lis comme une poésie et ton baume est une vraie douceur sur mon coeur alchimique. Amitiés.

venezia 05/12/2016 14:36

Ariaga,

Je vais essayer de penser à une formule pour cœurs alchimiques

mlk 05/12/2016 08:42

Baume Venezien, baume Rimbaldien, un véritable voyage de tous les sens.
La texture si moelleuse s'accorde pleinement au parfum apaisant, planant . À mes sens une de tes plus belles compositions, évasions.

venezia 05/12/2016 14:35

Mlk, je trouve que la lécithine apporte un moelleux incroyable, je vais tester encore en diminuant à peine la dose de lécithine

Sylvie 05/12/2016 08:34

Je voulais dire : mais pas que je gage ?
Tapé trop vite ....

Sylvie 05/12/2016 08:33

Je suis fan de tes baumes que je trouve excelkents !
Toujours aussi bien ciblès. Je fais et refais les baumes anti jet lag que j ai rebaptisé baume du soir et reveille matin qui font toujours plaisir ....
Bonne journée et merci pour ce baume reparateur pour le corps ,mais pas je gage ?
Un cadeau sympa pour Noël.

venezia 05/12/2016 14:34

Coucou Sylvie,

c'est un baume pour le moral comme pour le physique… mais comme tout est lié…