Baume corporel ou à lèvres très simple au miel et au café

Publié le 26 Février 2017

Le baume bien entamé, le miel de Dunes, l'extrait de café british
Le baume bien entamé, le miel de Dunes, l'extrait de café british
Le baume bien entamé, le miel de Dunes, l'extrait de café british

Le baume bien entamé, le miel de Dunes, l'extrait de café british

 

Dans ma quête de formules simples pour une amie du bout du monde, j'ai choisi de décliner le café.

 

Le grand avantage, immédiat, du café, c'est la présence de son parfum. J'ai déjà proposé des formules plus ou moins sophistiquées avec du café ici ou ici pour une recette de baume dopant. 

Cette fois-ci, j'ai mis au point une recette simplissime, en m'inspirant du baume offert par Caroline lors de l'échange de savons dans le défi lancé sur Potions et Chaudron

Elle m'a posté avec son joli savon un baume à la texture très onctueuse. Voici sa formule, telle qu'elle me l'a envoyée: 

 

"Pour le baume, j'ai mis: 
HV Olive: 79% 
Cire d'abeille jaune en feuille: 11% 
Vitamine E: 1% 
Propolis (sur une base d'eau et pas d'alcool): 2% 
Gelée royale fraîche: 2% 
Miel bio de fleurs d'oranger: 5% 
J'ai surtout fouetté le baume jusqu'à ce qu'il refroidisse (ce qui fait qu'il était pas forcement facile à couler en pot)" 

J'ai retenu le miel, facile à trouver partout dans le monde, et laissé tomber propolis et gelée royale.

J'ai d'abord préparé une huile macérée au café, en partant de café en grains, grossièrement concassé au mortier, ce qui évite de faire macérer une poudre dans l'huile (je n'aime pas filtrer ce type de mélanges toujours glu glu). Par ailleurs, je trouve que même si le café moulu est conservé sous vide, son parfum est moins vif que celui de grains entiers de café.  

J'ai choisi de l'huile de moringa, un flacon en réserve depuis pas mal de temps mais qui avait une vague odeur une noisette que j'ai eu bien du mal à dompter. J'ai fait trois macérations de café successives, en comptant à chaque fois 10g de café concassé pour 90g d'huile. 

J'ai complété l'huile de moringa, en quantité insuffisante, avec du macadamia. 

 

Macérât huileux de café

 

10g de grains de café concassés

9g huile de macadamia

80 g d'huile de moringa

1g vitamine E. 

Placer les grains concassés dans l'huile

Porter le mélange au bain marie très doux pendant une ou deux heures. Eteindre, laisser refroidir. Filtrer.

Recommencer deux autres fois avec à chaque fois 10g de grains fraichement concassés. 

Filtrer en laissant au fond les dépôts éventuels. J'ai obtenu au final 49g d'huile au café. 

Je les ai utilisés pour préparer un baume au café particulièrement odorant et que je teste avec délices en crème corporelle. La peau l'absorbe très vite.

 


Baume parfumé au miel et au café

 

49g d’huile macérée au café

31,5g huile de jojoba (choisie pour sa finesse dans les baumes)

11g de cire d’abeille fine en feuilles

1g vitamine E (2 gelules de toco 500)

6,5 g de miel (miel de Dunes de Keremma, acheté en Bretagne)

0,5 d’extrait de café. 

Un extrait sur phase aqueuse (avec alcool) acheté en Grande Bretagne. Tout extrait convient. 

0,5 g huiles essentielles:

10 gouttes d’He d’ylang ylang 

3 gtes d’HE de cannelle 

2 gtes d’He de poivre noir 

Faire fondre la cire d’abeille au bain marie avec l’huile au café et la vitamine E.

Pendant que le mélange chauffe, diluer dans un petit récipient le miel avec l’extrait de café.

L’ajouter au mélange fondu sans cesser de remuer et continuer jusqu’à l’intégration totale du miel.

Ajouter les HE à la fin. 

Verser en pots désinfectés.

Sans ajout d'huiles essentielles, ce baume très café et à la texture onctueuse pourrait s'utiliser sur les lèvres.

 

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0
Commenter cet article

Ariaga 12/04/2017 20:45

Je lis ce que tu écris sur les baumes comme si c'était de la poésie mais avec en plus le toucher, l'odeur, et l'amour de l'autre. C'est superbe !

venezia 13/04/2017 17:41

Merci Ariaga de ta gentillesse, en ce moment,je suis en plein boulot d'écriture et n'ai pas le temps de poster ni d'aller visiter less blogs amis, je le regrette bien.

nathalie laos 26/03/2017 01:30

J'utilise l'huile de moringa depuis plusieurs annees, et je trouve egalement qu'elle a une petite note de noisette,
Ce baume a une tres jolie texture, et je suis d'accord la note cafe arrive en second, ce qui en fait me plait bien, car cette odeur laisse deviner une composition recherchée aux propriétés nourrissantes...en plus de sentir divinement bon le cafe. Attention toutefois, les formulations au cafe peuvent laisser des traces sur les vêtements.

venezia 28/03/2017 09:40

Oui, pour le café comme pour le curcuma, il ne faut avoir la main trop lourde pour ne pas finir coloré. mais le café teinte bien moins que le curcuma quand même.

michele 03/03/2017 19:04

Oh comme je suis désolée!

Je regrette amèrement parce qu'aujourd'hui dans mon nez le parfum du macadamia ressort ainsi que peut-être l'odeur de noisette dont tu parles à propos du moringa. Je suis étonnée d'ailleurs, je n'ai jamais eu d'odeur de ce type dans le moringa (?).
De quelle marque s'agit-il?

Je trouve que ces deux huiles prennent le pas sur le café du macérat qui du coup n'arrive qu'après quelques minutes. Suis la seule à sentir ça?

Je n'utilise quasiment jamais de macadamia non désodorisé en cosmétique parce qu'il me reste dans les narines de façon très persistante. Cette huile a pourtant des vertus que j'adore mais voilà... j'achète la désodorisée chez Zinette.

Mais, heureusement je vais pouvoir te dire quelque chose de positif ;) je trouve la texture géniale et avec 5% de miel c'est un exploit.
La surface assez dure pour voyager et laisser un mince film sur le doigt.
Je trouve que ces baumes sont plutôt destinés au parfum, à la touche de nutrition, au mince film pour le visage par exemple .... J'adore!

Quand je regarde attentivement l'architecture du baume, c'est presque un 12% cire d'abeille 88% HV jojoba qui ouvre le bal de mes baumes faciles.
Mais là je pense que l'association miel et alcool de la teinture font merveille.

A refaire mais.. sans macadamia non désodorisé pour moi ^_^

venezia 03/03/2017 21:39

Oui, ce moringa commandé en GB (le flacon est terminé et le flacon jeté donc je ne sais plus la marque) sentait curieusement la noisette. C'et pour ça d'ailleurs que j'ai dégainé du macadamia, pour rester sur ce même registre olfactif qui ne me gène pas trop avec la note café. J'aurais quand même fait un autre choix, plus discret, si j'avais senti mon moringa avant d'y plonger le café dedans, mais c'était trop tard, et j'ai dû faire avec.
En général, je dose très faiblement le macadamia et du coup, l'odeur ne dérange pas.
J'utilise ce baume sur le corps car la peau le boit très vite sans laisser de gras, ce qui m'épate un peu je l'avoue.

michele 03/03/2017 19:08

Euhh ... Macadamia dé-so-do-ri-sé bien sûr!

Sylvie 01/03/2017 15:10

Mon message n est pas entier !
Je disais que je n avais jamais fait de baume au café, et tu me tentes bien

gingembre 01/03/2017 12:17

J'adore les baumes, simples à réaliser et, pourtant, je trouve tes recettes très sophistiquées.
Je me souviens de l'un de tes baumes au café génial.
Je n'ai jamais testé le miel dans un baume et ça me tente pour un stick à lèvres. Avec le goût du café, ça doit être délicieux !
Merci Princesse pour cette belle recette :)

venezia 02/03/2017 18:13

Gongembre,

En ce moment, je cherche à mettre au point des recettes très simples pour une copine. Le premier baume au café avait une formule plus sophistiquée.

Sylvie 28/02/2017 22:05

Voilà, un bien joli baume

michele 28/02/2017 15:39

Oh mon commentaire fait un pâte illisible.
Désolée!

michele 28/02/2017 15:38

Les macérats huileux au café sont tellement magiques! Tu as raison de les rappeler parce qu'ils sont enfantins à réaliser avec une vraie restitution du parfum.

La formule de Caroline semble superbe, je me souviens de ton plaisir quand tu l'as reçu et Caroline devrait d'ailleurs partager plus souvent comme beaucoup d'autres personnes d'ailleurs :)

Qu' y a t'il dans cet extrait de café anglais? Une simple teinture?
Belle idée aussi non?


J'ai le souvenir nostalgique d'un baume à lèvres en tubes réalisé à l'époque avec du coco fractionné macéré au café très agréable à appliquer et je me dis toujours qu'il y a des idées à refaire.

Le lien vers ton miel est cassé:
http://www.savourezlabretagne.com/synagri/miellerie-de-la-cote-des-legendes

Est-ce qu'on en aura de ce baume ? Moi j'en veux!
^_^

venezia 02/03/2017 18:10

je vais réparer le lien, merci Michèle.
L'extrait de café anglais est intéressant car il est sur alcool. Ceux qu'on trouve en France sont réalisés avec du sucre caramélisé, j'ai fait des essais ainsi en suivant une technique trouvée sur le net, mais je les ai complètement ratés

anne 28/02/2017 09:55

Tu as bien raison: le café c'est d'abord un parfum; j'aime ce parfum, pas le goût, je n'en ai bu que peu durant ma vie mais suis une grande buveuse de thé, surtout le Tarry souchong! bref, j'imagine l'onctuosité parfumée de ton baume; cela doit être un régal; j'imagine n'en ayant jamais fait que préparer ces recettes est aussi un baume contre l'oubli du quotidien, du gris, du terne, bref, un enchantement. quant au plaisir d'utiliser ces préparations, tu me l'as fait partager...

venezia 02/03/2017 18:09

Anne, c'est abord une quête de parfums car les supports gras sont d'excellents pièges pour retenir les molécules odorantes, d'où, je crois ma passion pour les baumes…

Bulles 27/02/2017 17:52

Toujours de merveilleuses recettes, c'est formidable.... il ne reste plus qu"à les essayer!!!!! merci.

venezia 27/02/2017 18:15

Bonjour Bulles,

En gardant ces proportions, on peut vraiment décliner la formule selon son idée.