Shampoing solide et lotion calmants anti-gratouillis à la poudre de pivoine

Publié le 24 Juillet 2017

Le shampoing solide. la poudre de pivoine et le hina
Le shampoing solide. la poudre de pivoine et le hina

Le shampoing solide. la poudre de pivoine et le hina

Il m'est arrivé un drôle de truc avec une huile pourtant bio, et pourtant capillaire ( avec peut-être trop d'HE?) du commerce: des démangeaisons redoutables, à me réveiller la nuit. J'ai  même dû laver sévèrement oreillers et brosses . Tout rentre peu à peu dans l'ordre (au bout de près de trois semaines quand même…… ), probablement grâce à la poudre de pivoine. 

 

Je n'aime pas trop fabriquer des produits pour les cheveux. Je me contente en général d'enduire ma crinière d'huile la veille au soir du shampoing (mon huile indienne sans HE étant terminée, j'ai testé une huile qu'on m'avait donnée ). Puis je lave le lendemain avec un shampoing du commerce à peu près correct que je dope avec de l'HE d'ylang et basta. 

 

 

Je n'avais même plus de shampoing liquide sous la main. 

 

Je me suis alors souvenue:

-que j'avais souvent fait pour partir en voyage des shampoings solides qui fonctionnent bien (en général, la flemme d'en refaire…)

-que j'avais une boite toute neuve de poudre de pivoine jamais testée…

 

J'ai donc mis au point d'abord un shampoing solide (que je laisse pauser deux ou trois minutes). Il mousse très bien, calme de façon magistrale et un shampoing suffit. 

Voici sa formule:

 

Shampoing solide apaisant à la poudre de pivoine (sur 100g)

 

Mettre impérativement un masque lors de sa réalisation  car les poudres de tensio actifs sont irritantes. J'utilise aussi des gants.

 

Phase 1

10g eau mont Roucous

35g SCS (sodium coco sulfate)

10g SLSA (sodium lauryl sulfoacetate)

Ecraser le tout au pilon.

Ajouter:

Phase 2

5g sodium cocoyl glutamate (TA liquide)

5g beurre de cameline maison 

10g huile d'hibiscus

4g huile de ricin

5g monoi (un délicieux cadeau de Michèle)

Faire fondre le tout au bain-marie en touillant bien

Ajouter ensuite:

Phase 3

10g poudre de pivoine

5 g soie d’avoine

bien touiller après chaque ajout.

Phase 4

Ajouter 30 gtes d’HE de Hina

Bien touiller, tasser dans des moules en silicone (deux m'ont suffi)

Mettre au congélateur

 

Démouler et laisser sécher (une journée a suffi).

 

Il y a donc  60% de tensio actifs, environ 10% de plus que dans les shampoings solides que je fabriquais il y a quelques années (pas avec exactement les mêmes tensio-actifs) et qui me convenaient. Voir ici par exemple. J'ai compensé au augmentant la quantité de gras, 24%, sans graisser les cheveux au final.

L'huile d'hibiscus est recommandée pour les cheveux secs et colorés.  On ne présente plus celle de ricin bonne pour tous les poils si je puis dire. Le monoï fait aussi partie de la panoplie beaux cheveux. Quant au beurre de cameline, c'est pour la touche Omega 3  (et les acides gras que j'utilise pour le faire). 

La soie d'avoine (chez Zinette) est adoucissante. Elle est recommandée pour les peaux les plus sensibles (le cas de mon cuir chevelu… ) . La fameuse poudre de racines de pivoine (AZ) est, elle, plus spécifiquement réservée aux cheveux (AZ);  son efficacité anti-gratouillis m'a bluffée.

Et le hina? C'est une distillation complexe de racines et de plantes sur fond de nard, rapporté d'Inde il y a quelques années, et au parfum toujours très présent. Il m'évoque moult souvenirs; j'en ai très souvent utilisé dans des shampoings. Voici un lien vers un article "retour d'Inde "car j'en avais vu distillé à Kannauj. ici

 

Dans la foulée, j'ai préparé aussi une brume à vaporiser sur fond d'infusion de poudre de racines de pivoines. Recette minimaliste, mais également efficace.

 

Brume apaisante  pour les cheveux (sur  54g car j'ai calculé à partir de la quantité obtenue d'infusion filtrée de poudre de  pivoine)

 

C'est à peu près moitié jus d'aloe+ infusion de poudre de pivoine, moitié eau de fleurs d'oranger.

 

*11, 6 macérat à chaud de poudre de pivoine dans eau de glacier

14,4 jus d’aloe (une ampoule)

26g eau de fleurs d’oranger

10gtes cosgard

 

Conditionner en vaporisateur. Vaporiser quand nécessaire et brosser légèrement

 

* J'ai obtenu cette quantité, après décantation, avec 55g eau de glacier bouillante+ 5g poudre de pivoine.

 

 

Et, bonus final, j'ai testé la poudre de pivoine pour nettoyer mes brosses à cheveux: impeccable car elle emprisonne la moindre saleté, très facile à ôter ensuite.

 

Rédigé par venezia

Publié dans #cheveux

Repost 0
Commenter cet article

Sylvie 15/08/2017 14:54

J avais zappe cet article

valerie 01/08/2017 11:19

Très intéressant, j'ai des gratouilleurs à la maison !! Sinon, j'ai pensé à toi en découvrant Floraluna, un distillateur installé vers Perpignan. Jette un oeil et dis-moi ce que tu en penses ?
Bises,
v.

venezia 02/08/2017 16:06

Coucou Valérie,

je suis allée voir le site. Le parcours de son créateur me semble sincère et interessant. Ce qui reste flou néanmoins, c'est s'il distille tout ce qu'il vend ou pas, ce qui me parait peu probable car il faut des plantes fraiches , impossible avec des variétés tropicales comme le niaouli, le ravintsara, le palmarosa, l'ylang., etc. Il devrait absolument préciser ce qu'il distille lui même.

michele 26/07/2017 11:16

Je suis toujours surprise de voir que tu supportes parfaitement les dérivés sulfatés pourtant considérés comme irritants du cuir chevelu et desséchants pour la fibre capillaire.

Même avec des corps gras bien choisis pour contrebalancer, ça m'étonne beaucoup . Je comprends par contre parfaitement que tu ne palpites pas à la formulation de soins capillaires; je ne sais plus à quand remonte mon dernier...

As-tu gardé la composition de cette huile capillaire? contient-elle des macérations végétales? Ou quelles HE?
ça fait plus allergie qu'irritation non?

venezia 26/07/2017 15:10

Moi aussi, Michèle, je m'étonne de supporter si bien ces TA , mais le % des plus costauds reste quand même faible dans la formule.

Pour l'huile, j'ai pensé plutôt à un trop fort dosage d'HE, car ce sont des HE courantes (cèdre, citron, thym, lavande, niaouli, orange) que j'emploie sans souci depuis des lustres -ceci dit pas pour le crâne d'habitude!- (ainsi que les huiles végétales utilisées: argan et sésame). C'est une huile qui ne reçoit que des commentaires élogieux par ailleurs!
J'ai gardé l'huile toute la nuit comme je le fais d'habitude pour l'huile indienne (sans HE), c'était peut être trop ou j'en ai peut être trop mis!

S4br1n4k 25/07/2017 19:55

Comme il tombe bien cet article! J'ai résisté aux shampoings solides jusqu'à ce que je tombe sur une recette maintenant essayée, testée et adoptée. Elle contient des protéines de soie et d'avoine, des tensioactifs doux et une larme de beurre d'orange, pour bien dégraisser. J'ai tant aimé que je suis retournée sur le blog (swiftcraftymonkey, tu connais?) pour m'en inspirer et faire une barre de revitalisant (vous dites après-shampoing en France, je crois...) et je suis très contente du résultat. Ta formule me semble très douce, tu me donnes le goût du monoï. Merci!

venezia 26/07/2017 09:11

J'ai préparé un deuxième livre après les élixirs sur les parfums faits maison, il devrait sortir en septembre. Beaucoup d'essais pour donner des formules variées mais simples, d'où une saturation des méninges…

venezia 26/07/2017 09:10

Merci Sabrina, je vais aller voir.

S4br1n4k 26/07/2017 07:27

Je reviens, car je réalise que j'ai enregistré l'info sans demander de précisions. De quel bouquin parles-tu? Celui sur les élixirs? Si c'est cela, je vois effectivement que ça peut occuper et même accaparer, autant de recherche!

S4br1n4k 25/07/2017 21:20

Je te partage le lien avec plaisir pour la barre revitalisante, ce n'est pas sur mon blog, c'est ici http://swiftcraftymonkey.blogspot.ca/2010/06/conditioners-solid-conditioner-bars.html
Sinon, oui, je savonne comme une damnée, c'est ma façon de me recentrer. Méditer sur les couleurs, les odeurs, c'est transcendant pour moi.

venezia 25/07/2017 20:08

Ma chère Sabrina,

Merci pour ton commentaire: je me suis précipité sur ton blog pour trouver ta formule de revitalisant, je n'ai pas réussi à la dénicher. Peux tu nous donner le lien si c'est sur ton blog?
J'ai aussi constaté que je ne l'avais pas visité depuis longtemps (comme la plupart des blog amis d'ailleurs), tant j'ai été saturée en faisant mes tests et essais pour le bouquin. Je ne faisais rien pour moi d'ailleurs!!
Je ne connais pas le blog que tu cites, je vais aller le découvrir, comme je vais explorer ton blog dont plein de nouvelles recettes me tentent: je vois que tu savonnes comme une damnée (je n'ai pas fait de savon… depuis novembre, dernier, un record d'abstention pour moi) .
Là, j'ai été poussée par la nécessité: ce shampoing solide est un vrai bonheur tant il m'a apaisé. Je me grattais le crâne comme une guenon et des deux mains! Pourtant ni croutes ni pellicules, un vrai mystère!