Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Princesse au petit pois

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

Gelée d'orange sanguine pour plats salés

Le jus d'orange filtré,  la gelée d'orange mixée
Le jus d'orange filtré,  la gelée d'orange mixée

Le jus d'orange filtré, la gelée d'orange mixée

Quand je peux, j'écoute le dimanche sur France Inter l'émission "On va déguster" consacrée aux plaisirs gustatifs. Il y a peu, le 3 février dernier, il s'agissait d'une émission consacrée aux agrumes (voir ici).

La recette d'une jeune chef, Manon Fleury m'a aussitôt attirée et j'ai foncé sur le site pour en trouver les détails (hélàs mal retranscrits, je pense). Il s'agit d'un accompagnement pour une salade d'endives.

Voici les indications du site pour la partie qui m'intriguait:

Pâte d’orange amère 

  • 10 oranges à jus de type naveline 
  • 3 g d’agar-agar 
  • 50 g de sucre 
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  •  
  • Laver les oranges.
  • Prendre 8 oranges. Les envelopper une par une dans du papier aluminium. Les faire rôtir au four pendant 1h à 180°C . 
  • Faire refroidir les oranges sorties de l’aluminium 
  • Récupérer toute la pulpe et la passer à travers un tamis fin 
  • Coller cette pulpe à l’aide d’agar-agar en faisant bouillir la pulpe pendant 3 minutes après ébullition. Laisser reposer une nuit. 
  • Mixer la pâte d’orange avec le jus, le sucre et terminer l’huile d’olive pour faire briller le tout. 

La recette me semble mal retranscrite pour plusieurs raisons:

-le jus cité dans la recette (et quel jus?) n'est pas présent dans les ingrédients

-mixer une gelée déjà prise avec du sucre ne permet pas son intégration

Par ailleurs, en passant la pulpe au tamis, j'ai obtenu un jus, certes un peu épais, mais pas réellement une pulpe!

Néanmoins, j'ai obtenu un résultat très intéressant. 

Mon adaptation:

4 oranges sanguines bio

1 feuille de gélatine

1 cuillère à café d'huile d'olive

Préchauffer le four à 180°, chaleur tournante

Entortiller soigneusement (attention, sinon, ça coule… ) chaque orange dans du papier alu et le poser sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour une heure. J'ai choisi des sanguines pour la couleur et leur taux d'acidité raisonnable.

Laisser refroidir avant de déshabiller les oranges. Les ouvrir en deux et gratter la pulpe très ramollie à la petite cuillère.

J'ai tamisé en appuyant à l'aide de maryses en silicone

La passer au tamis; n'arrivant pas à mettre la main sur le mien, j'ai utilisé une passoire à thé à mailles fines. On obtient un jus un peu épais.

Mettre à ramollir pendant 10mn une feuille de gélatine dans un peu d'eau froide, puis l'égoutter, l'ajouter au jus et chauffer jusqu'à dissolution.

Je préfère la gélatine à l'agar car une gelée à l'agar continue à durcir au fil des heures et devient un peu trop rigide à mon goût. Par ailleurs, la gélatine détrempée se dissout avant même l'ébullition, ce qui n'est pas le cas de l'agar. Donc le jus me semble moins modifié. 

Je pense que si l'on veut sucrer, il faut ajouter le sucre à ce moment, je me demande même s'il ne vaudrait pas mieux ajouter aussi l'huile dès cette étape.

Laisser prendre au froid.

J'ai mixé le lendemain avec l'huile d'olive et servi cette gelée un peu  "destructurée" avec un magret de canard.

J'ai aussi testé avec du foie gras: Les deux fonctionnent très bien.

La gelée apporte une vraie pointe d'amertume (due  à l'albedo, la peau blanche) qui casse le gras. Et le goût, concentré, un peu fumé, est différent de ce qu'on pourrait obtenir avec un simple jus d'orange.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article

Loulou 28/02/2019 18:32

Recette très intéressante qui sort de l'ordinaire. Je suis intriguée par le mélange de goût avec le magret ou le foie gras ^_^
Merci Venezia pour ce partage.

venezia 01/03/2019 18:41

Loulou,
On sert parfois le foie gras avec des chutneys où la note vinaigrée et aigre douce fonctionne bien.
Je trouve qu’une légère amertume bonifie le gras des textures.. l’un des grands classiques de la cuisine française est le canard à l’orange qui en réalité se faisait avec des bigarades (orange amère) tu as aussi le canard aux olives qui apportent une note amère . Ce sont des mariages de la vieille école qui ont fait leurs preuves...

Anne 17/02/2019 11:39

Je suis chez ma fille, végan, et on a bien envie de tenter/tester ça……..merci et coucou des bords de Loire!
15 jours avant le grand départ!

venezia 23/02/2019 08:25

Bonjour Anne,
J’etais en vadrouille en Bretagne.
Je te souhaite un excellent voyage!

michele 16/02/2019 14:08

Glu glu or not glu glu?

Je suis surprise de te voir préférer la gélatine que tu utilises peu me semble t-il. Les gélifiants sotn tellement différents les uns des autres qu'il faut bien les choisir en effet

Quant à cette émission de qualité, c'est rare que les recettes données le soient avec tant d'erreurs... Tout se perd.

venezia 16/02/2019 20:33

Pas trop glu
Je suis déçue par l'agar car on obtient une texture qui durcit vraiment trop au fil des heures, ça a un côté cartonné. J'ai trouvé de la gélatine OK à la Vie Claire, donc je suis ravie.

jp 15/02/2019 11:36

A l'origine, en Chine, l'orange douce se mangeait après avoir été cuite doucement dans la cendre, alors on la coupait en 2 et on mangeait la pulpe à la cuillère.
C'était un médicament contre le rhume.
C'est aussi pour cette raison que les chinois n'ont pas compris pourquoi les portugais on emporté ce fruits chez eux au lieu de la mandarine, le vrai bon fruit de table pour eux ...

venezia 15/02/2019 14:36

Merci pour cette information, Jean Paul. Tu en prépares parfois ainsi? Je trouve le goût vraiment intéressant.
Je reste intriguée par la recette que j'ai testée, qui parle de pulpe alors que passer de la pulpe au tamis… donne du jus.