Publié le 27 Septembre 2009


Il s'agit d'une crème que j'ai déjà faite à deux reprises pour offrir, car la première fois, elle avait beaucoup plu. Pourquoi la publier maintenant? Pour montrer que je continue à pratiquer l'olivem (pour d'autres… ) et parce qu'elle a de réelles propriétés apaisantes.


Je pense que son efficacité est due:


-au trio spécial gagnant: aloes-fucogel-silicium, qui donne par ailleurs un toucher très fin que j'aime beaucoup

-à un duo d'huiles très régénérant: inca inchi-sésame

-à la présence de camomille; associée à la lavande, c'est vraiment une bonne fée pour la peau; l'allantoïne ne fait pas de mal non plus… 

… et peut être à deux de mes élixirs préférés: chrysoprase et calling all angels.


Un fond de crème miraculeusement retrouvé pour la photo (la creme n'est pas bicolore, mais je l'ai photographiée en plein soleil, j'essaierai d'en refaire une meilleure… )


Crème corporelle (à l'olivem) camomille fleurs blanches


Phase huileuse

17g huile inca inchi (made in Perou. Merci Malégria)

8g huile de coco fractionnée

23g huile de sésame blanc

12g huile de macadamia

3g  cire de tubéreuse (diluée maison)

9g olivem

10gtes anti ox

 

Phase aqueuse

2g allantoine

130g d'eau d'Evian

5 g teinture de boutons de rose bio maison

10g macérat glycériné de jasmin (merci Michèle)

1,5 extrait de concombre en poudre

20gtes natragard

 

Troisième phase

5g aloe concentré (10 fois)

3g fucogel

5g gel silicium G5


 Quatrième phase

15gtes HE camomille romaine diluée dans jojoba

10gtes HE camomille du Cap diluée

20gtes HE lavande d'altitude

20gtes absolue osmanthus (merci Michèle)

4 gtes HE girofle

4 gtes HE poivre noir

10 gtes HE ylang ylang

10 gtes élixir calling all angels

5 gtes élixir chrysoprase


J'avais procédé ainsi:


*Stériliser un verre gradué, un pot à goulot large ou un bécher10mn à l'eau bouillante vinaigrée. Stériliser également un deuxième récipient pour y faire chauffer une partie de l'eau d'Evian, puis pour y mélanger le reste de la phase aqueuse avec les poudres.

 

*Faire fondre au bain marie la phase huileuse avec l'olivem en plaçant le récipient dans l'eau déjà bouillante pour obtenir une température élevée.


*Mettre de côté environ la moitié de l'eau d'Evian pour faire l'émulsion à chaud et la faire chauffer dans le même bain marie que le récipient renfermant la phase huileuse.


*Mixer au mixer plongeant stérilisé si c'est possible (ou alors passé à l'eau bouillante puis à l'alcool à 90° sans essuyer). Ajouter la moitié de l'eau d'Evian chauffée. Continuer à mixer en rafraichissant le récipient dans un bain marie froid jusqu'à la prise. Alterner en touillant de temps en temps avec une maryse en silicone en dessinant des huit couchés pour "pacifier" l'émulsion.


*Ajouter les autres ingrédients de la phase aqueuse ainsi que le natragard au reste de l'eau froide. Bien mélanger au fouet. Y dissoudre l'allantoïne et la poudre de concombre. Mélanger à nouveau. Incorporer ce liquide à l'émulsion à peine tiède.


*Ajouter la troisième phase en continuant à mixer.


*Continuer avec la quatrième phase en mixant encore. Remuer lentement avec la maryse en dessinant des huit couchés.


*Mettre en pots neufs ou stérilisés.

 

Ayant depuis refait des crèmes à l'olivem, je me suis inpirée avec le plus grand profit du mode d'emploi donné par Irène pour sa si exquise crème tilleul trompeur.


il s'agit de faire fondre l'olivem à chaud dans une phase huileuse (j'utilise dans ce cas le ou les huiles les plus résistantes, ou/et un beurre), puis de rajouter tout le reste à froid. Ça fonctionne parfaitement bien. Mieux même je dirais, on n'a pas besoin de mixer sur bain marie froid.

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #laits - beurres - crèmes corporels

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2009


Après avoir utilisé tout l'été avec plaisir le démaquillant aux huiles, j'ai repris la formule au Regulat en la fignolant car elle est très agréable à utiliser et facile à ôter.


J'ai apporté des modifications qui améliorent  l'efficacité et la texture.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif Pourquoi utiliser du Régulat dans un démaquillant? Liquide bourré d'enzymes, il a un effet exfoliant certain. Son efficacité est telle que j'ai préféré baisser sa concentration dans la formule pour ne pas  trop solliciter la peau. Mais certaines le supportent coupé à moitié avec de l'eau en brumisation tonifiante/éclaircissante sur le visage.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif J'ai ajouté de l'huile de graines de papaye renfermant également des enzymes -et donc  également  exfoliante- pour renforcer le pouvoir nettoyant puisqu'il n'y a pas de tensio-actifs dans la formule.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif Pour les autres huiles, j'ai choisi sésame que j'apprécie énormément, noyau d'abricot régénérante, qui apporte finesse et légèreté, et le complexe d'orchidées sur tri glycérides, l'une des mes armes préférées (propriétés très hydratantes).


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifJ'ai remplacé l'aloès que j'emploie à longueur d'année par du gel de silicium très régénérant.

J'ai modifié également le choix des extraits CO2, gardant l'argousier, très cicatrisant, mon préféré et ajoutant de l'extrait de grenade pour ses propriétés antioxydantes.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifIl y a aussi:

les élixirs de deux pierres vertes, chrysoprase et émeraude,  qui m'inspirent et sont décrits comme régénérants et harmonisants

eau d'or, vitamine E et EPP , comme dans à peu près tout ce que je prépare pour le visage

de l'arôme naturel de fraise des bois, juste pour le fun (mais ça ne sent pas grand chose à la dose employée; je suis restée prudente).


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifde l'He de géranium, l'une de mes préférées pour le visage en raison de ses vertus cicatrisantes et anti inflammatoires. Fraise des bois +géranium: je cherchais une note gaie.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif et bien sûr du simulgel pour réaliser l'émulsion à froid. Avec un gramme de plus que dans la recette habituelle, j'ai obtenu une crème, très légère à l'emploi.


J'applique sur peau mouillée, je laisse un peu pour que les actifs aient le temps d'agir, j'ôte avec un kleenex ou je rince à l'eau selon l'inspiration, un pschitt d'eau de peau et même pas besoin de crème de nuit tant le résultat est velouté.




Démaquillant-crème papaye Regulat 


Phase aqueuse

2g Régulat

68g eau de source

3g glycérine

3g gel de silicium G5

3g eau d’or (Catalyons)
5 gtes EPP

4gtes élixir d'émeraude

4 gtes élixir de chrysoprase

10gtes arôme naturel fraise des bois

Phase huileuse

3g huile bio de graines de papaye

11g huile bio de sésame blanc

8g huile bio de noyau abricot

4g complexe d'orchidées sur tri glycerides

4 gtes vitamine E naturelle

4 gtes extrait CO2 de grenade

 4 gtes extrait CO2 d'argousier

2gtes HE géranium rosat


4g  simulgel


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifDans un pot en verre stérilisé 10mn à l'eau bouillante vinaigrée:

Mettre les ingrédients de la phase aqueuse, ajouter l'EPP, bien remuer,

ajouter les huiles avec l'He de géranium

terminer avec le simulgel,

touiller avec une baguette par exemple

puis fermer le pot et bien l'agiter, c'est pret.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifC'est une formule inratable, très simple à faire mais qui parait sophistiquée en raison du choix des ingrédients. Comme j'utilise très peu de produits pour le visage, j'essaie, pour ceux que je prépare, d'imaginer des formules qui ont une action autant physique qu'énergétique.


On peut bien sûr simplifier.`


-En l'absence de Régulat, augmenter par exemple la quantité d'huile de graines de papaye, sachant néanmoins que le Regulat est l'un des éléments clef de ce démaquillant.


-On peut supprimer l'eau d'or, que j'utilise pour ses propriétés très apaisantes, ainsi que les élixirs qui ont une fonction énergétique.


-On peut remplacer le silicium par de l'aloès


-On peut bien sûr varier les huiles.



Liens


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif Sur  l'huile de graines de papaye, par exemple ici

et ce qu'en dit (en anglais) le site d'Aromantic ici


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif Sur l'utilisation du Regulat en interne et en externe: ici


 Je  trouve les informations trouvées sur ce blog très intéressantes car elles mettent en garde sur l'utilisation du Regulat n'importe comment. Pour l'avoir testé (très peu… ) en interne, je recommande vivement de tenir compte de ces recommandations.


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #démaquillants

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2009


J'ai découvert récemment à Vienne, en Autriche, une merveilleuse herboristerie bio: Saint Charles Apotheke (clic ici) qui propose également des produits de beauté sous sa marque et possède un petit resto bio.


Le coin "racines" de l'herboristerie Saint Charles (30, Gumpedorferstrasse)

J'ai été fascinée par les sacs, les flacons et les pots de la boutique. Tout étant étiqueté en autrichien, langue qui m'échappe totalement, je n'ai pas acheté grand chose, ce qui m'a fait faire de sérieuses économies…
Toujours à la recherche de baies séchées pour préparer des teintures, j'ai demandé ce qui était disponible à l'une des pharmaciennes -très sympa- qui parlait anglais. Pas de baies de sureau, mais, entre autres, des baies d'épine-vinette. Elles sont utilisées dans la cuisine iranienne avec le riz auquel elles apportent une petite acidité très séduisante. J'en avais parlé ici à mon retour d'un voyage en Ouzbekistan. Il se trouve qu'à Vienne, j'en avais déniché juste avant -des non bio- sur l'un des marchés de la ville; j'en glisse depuis dans mon brouet matinal. La pharmacienne m'a dit les croquer comme les baies de goji pour se requinquer. Elle a également évoqué les prunelles. J'ai voulu en acheter mais se conservant mal, elles ne sont proposées qu'en hiver, après les premiers gels. Excellent pour la peau m'a t'elle assurée, (Weleda et Dr Hauschka en utilisent sous forme de jus, d'extrait de baies ou de fleurs dans certains de leurs produits, semble-t-il pour un effet tonifiant-astringent).

Pourquoi cette obsession récente pour les baies?

Outre leur goût pointu qui me plaît bien, je pense que ce sont d'excellents produits préventifs (et même curatifs) contre la grippe tant ils sont bourrés d'anti oxydants.
Kiva Rose, l'herboriste américaine évoque par exemple très bien l'utilisation des baies de sureau sur son blog passionnant voir ici et ici. J'ai réussi à en trouver es séchées à Paris et j'en parlerai peut être bientôt.

Juste quelques images de Vienne pour les curieuses


Restaurant Palmenhaus, dans le Burggarten, non loin du Musée de l'Albertina

Un restaurant installé dans une magnifique serre 1900, avec une carte appétissante,
proposant par exemple des salades bourrées de pousses germées vraiment fraîches

… puisqu'elles sont prélevées sur les pots alignés sur le comptoir devant la cuisine.



Plantes de parade en week end prolongé dans un coin du Burggarten

J'ai aussi beaucoup aimé la mise au vert des plantes utilisées pour les cérémonies, se reposant au grand air pour se retaper entre deux pince-fesse officiels. 


Au Naschmarkt, la productrice (labellisée Démeter) est présente les mercredis et samedis

  … et les magnifiques chardons présentées au marché, par une productrice qui travaille en bio dynamie.


Je  lui ai acheté des poivrons violets et jaunes (cuisinés et croqués depuis… ), somptueux, qui ont parfumé mon sac de voyage de leur odeur légèrement poivrée.


Lien

Sur le blog cuisine sauvage que j'affectionne particulièrement:

 -utilisation de l'épine-vinette ici
-et des prunelles (dont il faut casser l'âpreté par le froid) ici



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #en balade… naturelle ou botanique

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2009



Je fabrique de temps en temps des parfums pour moi ou pour offrir. La règle du jeu: employer ce que j'ai sous la main de "naturel", c'est à dire sans fragrance.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/rose_04.gifAu fil du temps, j'ai constaté qu'il m'était plus facile de construire un parfum avec un nombre limité d'huiles essentielles sur une base complexe de teintures, plutôt que de combiner de nombreuses huiles essentielles sur une base simplement alcoolisée pour les raisons suivantes:



http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifUne huile essentielle déploie sa complexité de façon plus intéressante si elle trouve des accords en mineur avec une teinture ou un hydrolat du même végétal


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifElle s'étale plus à son aise et ses nuances jouent plus facilement si elle n'a pas à rivaliser avec trop de concurrentes. On pourrait dire qu'une He est déjà à elle seule un parfum…


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifMentalement, il est plus facile de construire une première structure olfactive élaborée avec des teintures qui ont des notes  simples.



J'étais donc en train d'explorer cette voie depuis un moment quand j'ai rencontré récemment un créateur de parfums qui travaille à la fois en bio et en conventionnel.  Il m'a dit penser plus facilement un parfum bio à partir de fractions odorantes de molécules d'He -linalol, géraniol, etc…bien définies olfactivement- qu'à partir d'HE. Si elles sont présentes en grand nombre, elles peuvent donner un résultat chaotique. J'ai alors réalisé qu'il travaillait en naturel comme les nez ont l'habitude de fonctionner en conventionnel… et j'ai découvert aussi qu'il n'est pas le seul à agir ainsi.


Je lui ai alors demandé s'il pensait travailler avec des teintures … il m'a répondu que oui,  justement parce que les teintures ont des notes mieux définies et plus faciles à manier que les HE; il a pris l'exemple de la teinture de vanille, au nez plus simple que l'oléorésine…


Ce qui m'encourage à poursuivre mon chemin avec les teintures…  l'accès aux molécules isolées d'He étant réservé aux professionnels. Je ne déteste pas non plus relever des défis: ici, comment bien faire autrement…


(Et j'ai également en archive des compositions parfumées avec plus d'une dizaine d'HE dont je ne suis pas trop mécontente).


Je donne ici en exemple une composition réalisée cet été pour offrir:


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/rose_04.gifParfum de fin d’été 

 

21g teinture de coriandre

20g teinture de rose (un cadeau d'’Irène)

27g teinture de ginseng

4g teinture de fleurs de pêcher

3g teinture d'encens (que j'avais oubliée de noter)

7g teinture de géranium

9g teinture de rose damascena/sur hydrolat centifolia

12g hydrolat de rose enfleurage

5gtes HE poivre vert Florame (merci Michèle, j'adore cette HE!)

6gtes HE rose bulgare

3gtes Hina

15gtes teinture de benjoin

J'ai rectifié après quinze jours en rajoutant le hina car le mélange manquait de fond; la plupart des teintures jouant ici en note de cœur ou de tête. J'ai pensé ce parfum en rose et vert.



http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifLe résultat: on est vraiment sur une dominante de rose très bouquet de rose, mais pas simplette, sur fond légèrement satiné.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #parfums

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2009



Je n'ai pas vu d'ours en forêt, mais il y en a parait-il pas mal, surtout à la saison des baies.

Conifères (pin sylvestre, épicea) et bouleaux: ce sont surtout ces arbres que j'ai vus dans les forêts autour du lac Saimaa, si l'on ne compte pas les génévriers qui sont plutôt des arbustes et les sorbiers dont j'ai déjà parlé. Mais je n'ai pas croisé Tapio, le dieu de forêts dans la mythologie finoise, protecteur des abeilles
, des troupeaux et guérisseur.


Ponton de bouleau au bord du lac Saimaa; sur l'autre rive, la forêt dense de conifères.

 Au merveilleux musée du bois à Lusto, une vitrine évoque la sève de bouleau. J'ai donc demandé si les Finlandais en faisaient des cures dépuratives au printemps, la guide du musée par ailleurs très compétente m'a regardé fort étonnée; ça ne lui disait absolument rien.

L'ingrédient très local qui semble le plus utilisé semble le goudron de pin. Il entre notamment dans la composition de produits cosmétiques mais hélàs élaborés de façon très conventionnelle, c'est à dire avec EDTA dans les savons, et plein d'ingrédients chimiques dans le reste. On l'utilise pour ses propriétés assainissantes. C'est l'odeur du Nord, celle du calfatage des bateaux, une senteur qui fait voyager… même si ce  goudron est aujourd'hui considéré comme toxique. Les pays scandinaves ont obtenu de l
'Europe de pouvoir continuer à l'employer pour l'entretien des bâtiments de leur patrimoine, faute de produit de substitution.

Parc naturel de Linnansaari: depuis un belvédère, vue sur quelques îles du lac Saimaa, qui en compte plusieurs milliers


Autre produit intéressant, découvert -et testé-: la boue de tourbe, utilisée comme une argile en enveloppement corporel appliqué avant d'entrer dans le sauna, ce qui fait qu'on transpire encore un peu plus…

On se rince ensuite pour ôter le tout. Inégralement enduite de la tête aux pieds, je pensais à Goldfinger, où l'une des James Bond girl meurt étouffée sous une gangue de peinture dorée mais manifestement, la tourbe laisse mieux respirer que l'or. Ensuite, la peau est toute douce.


Les eaux sombres du lac, aux rives bordées de roseaux. Leur couleur est donnée par le fonds tapissé de tourbe. On a croisé un bateau en trois heures; notre pilote a dit en rigolant: tiens, il y a baucoup de circulation aujourd'hui.

La tourbe provient de la décomposition de plantes semi-aquatiques (mousses, sphaignes, etc. ) et elle est notamment riche en oligo éléments. Je n'ai pas pris de photo de sauna… J'y étais sans aucun appareil si je puis dire…

Nid d'aigle pécheur en haut d'un pin. En général, ils émigrent en Afrique début aout, mais j'ai eu la chance d'en voir planer plusieurs. le mâle et la femelle volent chacun de leur côté vers les tropiques mais ils se retrouvent sur le même emplacement à leur retour.


Liens


La tourbe que j'ai testée voir
ici

Le goudron de pin, article de wikipedia
ici



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #en balade… naturelle ou botanique

Repost 0

Publié le 6 Septembre 2009




En Finlande, il y a des forêts comme on se l'imagine…




Avec des maisons de bois au bord des lacs, des résineux (beaucoup de pins sylvestres)…





des  bouleaux…



… et en été, dans les bois, des buissons et des arbustes croûlant sous les baies, et ce n'est pas une image…

Etal de baies au marché d'Helsinki (myrtilles et airelles rouges)


Celles que j'ai vu en plus grande abondance dans la nature: les baies des sorbiers des oiseleurs, les airelles rouges qui tapissent les sous bois et (un peu moins de) myrtilles


Sorbier des oiseleurs (sorbus aucuparia) ; on peut croquer quelques baies en passant, mais en fait elles sont à  cuire  (article de wikipedia ici) car crues elles sont  toxiques si on en mange en quantité (même modérée)

Airelles rouges (vaccinium vitis-idaea), que j'ai rapportées et mises à trempoter dans l'eau au froid



On trouve aussi dans les jardins toutes sortes de groseilles, blanches, rouges, noires, à maquereaux, des cassis

groseilles rouges


Groseilles à maquereau (ce pouce n'est pas le mien mais indique la taille de ces fruits exquis qui se savourent comme des bonbons)

Au marché d'Helsinki, on peut acheter des framboises (ou des mûres?) arctiques de Laponie. Jaune orangé, elles sont vendues en barquette, conservées dans de l'eau.


framboises (ou mûres? ) arctiques (rubus arcticus ou chamaemorus ?) conservées dans l'eau. Je n'arrive pas à trancher: si le nom finois vu au marché (mesimarja) est celui de la framboise arctique, le fruit a tout de la mûre arctique.



http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/framboises.gifJ'ai partout demandé s'il y avait une utilisation thérapeutique des baies, particulièrement riches en substances anti oxydantes protectrices; il semblerait que non, la médecine populaire n'étant plus guère pratiquée. Les baies, c'est bon… au goût et pour la santé; les Finlandais qui en raffolent les accommodent à toutes les sauces ou presque, mais hélàs ne les font pas sécher (j'ai juste vu dans une boutique des… canneberges séchées-sucrées, made in Canada, probablement les mêmes que je trouve à Paris chez G. Detout).
Il faut dire que les airelles se conservent particulièrement bien car elles sont riches en acide benzoique. Par ailleurs, le froid les bonifiant … elles sont congelées sans souci pour l'hiver.

l'assiette du pique nique: muikkus (petits poissons blancs -petites marènes en français-, de la famille des salmonidés que l'on peche dans le lac Saimaa; ici, ils ont été fumés 5mn à peine) girolles fraîchement ramassées et sautées avec des oignons, petit pain carélien au fromage et sorbier pour la déco)

On déguste les baies accompagnées de crème (j'ai essayé de retour à Paris avec du lait fermenté, plus léger, c'est délicieux), en gâteau, en sauce acidulée pour faire passer les viandes un peu lourdes ou le gibier, en confiture et gelée bien sûr, en vin pétillant (fait avec des groseilles), en jus,  en liqueurs …


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/framboises.gifUne marque bio finnoise, Frantsila, fabrique des fleurs de Bach à partir de plantes locales voir ici (je n'ai pas réussi à en trouver sur place,  j'avais très peu de temps à moi): il y  a notamment des élixirs de sorbier ou de myrtille, -mais aussi de bouleau, d'épicéa, de pin sylvestre, etc. -
Frantsila propose également, entre autres, des cosmétiques bio, sans utiliser spécifiquement des ingrédients locaux.


*L'airelle rouge et le cassis sont des grands classiques en gemmothérapie (en teintures glycero-alcooliques des jeunes pousses et bourgeons)

*J'ai découvert par ailleurs que l'huile (et l'extrait) de pépins de framboise arctique avaient le vent en poupe dans la cosméto pointue.



Liens

Un site (avec version française ici) pour tout savoir des baies en Finlande.

Le site de Kiva, une épicerie finlandaise à Paris qui propose des baies sous de nombreuses formes (je suis intriguée par la soupe de myrtilles en poudre par exemple) voir ici








Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #en balade… naturelle ou botanique

Repost 0