Publié le 29 Janvier 2010






… jusqu'au 19 février…



http://soleilimg1.free.fr/gifs/nature/arbres/arbre045.gifhttp://soleilimg1.free.fr/gifs/nature/arbres/arbre045.gifhttp://soleilimg1.free.fr/gifs/nature/arbres/arbre045.gifhttp://soleilimg1.free.fr/gifs/nature/arbres/arbre045.gifhttp://soleilimg1.free.fr/gifs/nature/arbres/arbre045.gifhttp://soleilimg1.free.fr/gifs/nature/arbres/arbre045.gif

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 22 Janvier 2010




J'avais réalisé quelques fleurettes dans un petit moule à chocolat lors de la précédente recette. Mon idée: disposer une fleur au fond de chaque alvéole des moules tronconiques que j'utilise beaucoup (on a les savons bien en main) et verser délicatement dessus une pâte à savon liquide mais pas trop de manière à ne pas faire flotter la fleur. Le résultat me plait tant que je recommencerai.

 


 

DSCN8151

 

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Yavaipluka décider d'une nouvelle recette. J'avais dans mon congelo le somptueux cadeau de Moune: du lait d'ânesse … j'ai pensé lait+épices… en mémoire des nombreux thés au lait indiens déjà sirotés. 

 

Préparation du lait

 


DSCN8155.jpgLes deux flacons indiens

 


Dans 200g de lait d'ânesse (merci Moune) tiédi, faire infuser pendant une heure une cuillérée à café de poudres d’épices tchai moulues* (achetées en Inde) et une cuillère à café de cardamome verte moulue (achetée en Inde aussi ). Après filtrage, il reste 194g d'une infusion de lait aux épices très parfumée. Je suis très surprise, car malgré l'ajout d'He épicées en quantité et de macérats huileux épicés egalement (qui bien sûr ont renforcé le parfum), au final, le savon sent vraiment ce puissant mélange.

 

*La poudre d'épices tchai en ma possession renferme: gingembre sec (qui n'a pas le même parfum que le frais), clous de girofle, cardamome noire, poivre noir, cannelle, safran et une épice baptisée "grosse cardamome". Je l'avais acheté à Delhi, c'est pourquoi probablement on trouve de la cardamome noire et non de la verte, rajoutée en plus et plutôt utilisée dans le sud.

 

Parfum

 

5g HE gingembre bio

qqgs gouttes vanille en extrait

5g HE cardamome bio

5g HE bois de rose  biopour donner quand même une touche plus fleurie

2g HE maniguette bio, plus fleurie que le poivre noir

4g HE citron zeste bio, pour éclairer le mélange

 

dans 15g d'une macération dans l'huile d'olive de galanga, nigelle, poivre long, piment de la jamaique et safran. En fait, ce mélange qui m'a été offert est baptisé "cap canaille" par son créateur le cuisinier Gérard Passedat; il est destiné en réalité à aromatiser des court bouillons marins. J'ai rajouté ce mélange parfumé à la trace après la couleur.

 

Couleur

DSCN8158L'ultramarine violet; on voit derrière en transparence un peu de gleaming gold

 

J'ai regardé ce que j'avais dans mes tiroirs et découvert un ultramarine violet de TKB… sauf qu'il me semblait d'une teinte simplette. Je l'ai dosé prudemment et j'ai ajouté du mica gleaming gold pour nuancer.

3g ultramarine violet +1 grosse pointe de gleaming gold TKB dans 15g eau. Puis dilué dans un peu de pate à savon très liquide avant de mélanger au reste de la pâte.

 

Huiles


205g  (20,5%)  huile d'olive dont 74 g macérée au Cap canaille

35g (3,5%) huile de noix

166g (16,6%) huile de noisette (les chiffres ne sont pas ronds car j'ai profité de cette série pour finir des bouteilles )

50g (5%) huile de ricin

 

300g (30%) coco

100g (10%) beurre de cacao

44g (4,4%) beurre de cupuaçu

100g (10%) karité

+ les 194g de lait aux épices

 

Liquide pour la soude

 

J'ai ajouté le lait aux huiles et dilué la soude dans 156g d'eau de mer, pour un total de 350g de liquide, ce que j'emploie pour 1kg d'huiles.

 

Soude pour un surgras à 7-8.


DSCN8154

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Quand j'ai démoulé, j'ai découvert avec étonnement qu'on voyait à peine les fleurettes, presque ton sur ton; petit à petit, un léger contraste est apparu comme si elles éclosaient peu à peu.

Je trouve le résultat très chic, même si ce n'est pas celui que j'avais escompté; rappelons que dans mon esprit, je voyais les fleurettes très sombres en raison de l'emploi d'encre de seiche… alors qu'elles sont désormais plus pâles que ce savon au lait.

 


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2010

DSCN8113.jpg

Premier de l'an en Bretagne (le savon a dû s'en inspirer… )

 

 


Je voulais un savon aussi sombre que parfumé. Le parfum est bien là, mais pour la couleur… c'est raté, on dirait un galet de marbre gris pâle. 

 

Couleurs

 

*Je raffole des pâtes à l'encre de seiche; chaque fois que j'en déguste, j'admire la couleur si sombre que donne un minuscule sachet d'encre. J'ai donc pensé qu'il y avait matière à colorer la pâte à savon. Pour que l'encre ne se sente pas seule, j'ai prévu d'utiliser un peu d'eau de mer rapportée de Bretagne.

Pour vraiment tester l'encre, j'ai décidé de ne pas ajouter de  poudre de cacao, qui je sais, est un bon colorant.

 

*En revanche, j'ai souhaité tester la poudre de nard, reçue d'Inde dans un colis cousu main aperçu déjà ici. Elle est sombre et dégage un parfum chaud avec des notes discrètes  de tabac. J'ai pensé qu'à défaut de colorer, elle pourrait jouer le rôle de fixatif. 

 

*J'ai également incorporé un peu de beurre d'ucuuba pour doper les tons marrons. 

 

Parfums


*Je désirais des notes chaudes et sourdes à la fois pour s'accorder avec ce que j'imaginais comme teinte finale. J'ai donc dilué dans un macérat de clous de girofle à l'huile d'olive:


-8g He de muscade

-10g HE de cananga (un ylang, mais en version brut de décoffrage)

-5g HE feuilles de curry (note végétale puissante à la limite de la saturation).

J'ai préparé le mélange deux jours à l'avance.


Huiles


*Jai joué la carte des beurres, en faisant un mélange cacao-cupuaçu-karité-ucuuba. J'avais prévu entres autres du ricin, … sauf que j'ai oublié de le verser! Heureusement que je surgraisse. J'avais prévu un surgraissage entre 7-8, il tombe à 3-4 avec mon étourderie!


DSCN8143

 

Savon nard-encre de seiche

 (en g ou en %)


Beurre cacao 100g

Coco 300

Cupuaçu 50

Olive 200

Karité 50

Ucuuba 50

Noix 200

Ricin: 50g oubliés!


 350g eau de mer de Roscoff 

 

1 sachet d'encre de seiche dilué dans les huiles avant de mixer

 

A la trace fine:


-1 cuil à café de poudre de nard


-le mélange parfumé dilué dans l'huile aux clous de girofle


DSCN8144Résultat: des savons très lisses et d'un parfum suffisamment complexe (enfin!) … mais d'un gris pâle moucheté de brun (le nard, que l'on distingue mal sur les photos)

 



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2010



Je ne pensais pas poster cette recette simple, mais ce cérat s'est avéré efficace sur les dartres or c'est un bobo de peau de saison.

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/traineau/rennes_01.gifLe scénario en bref

Les dartres ont probablement fait leur apparition quand un empressé a pioché dans la réserve aux savons un exemplaire encore adolescent, en pleine cure de saponification. Le temps que je m'en aperçoive, l'empressé avait déjà pris sa douche. Résultat, deux jours plus tard, il avait une dartre à chaque bras. J'ai un peu trainé avant de préparer quoi que ce soit, comptant sur des vacances en Bretagne où l'eau est très douce  pour une réparation. Pas du tout, rien n'a pas passé. Interrogée, Michèle-de-très-bon-conseil m'a dit: "pourquoi ne ferais-tu pas un cérat?"

J'ai donc gambergé une formule simple, en employant des ingrédients anti inflammatoires, apaisants ou cicatrisants que je connais très bien.

J'ai modifié légèrement la recette habituelle, en diminuant la quantité de cire d'abeille pour intégrer un peu de substitut de lanoline qui donne un toucher plus onctueux et légèrement moins gras. Je trouve la lavande particulièrement intéressante non seulement pour réparer les bobos mais aussi pour harmoniser une formule; elle est donc présente à la fois en macérat et modestement en huile essentielle. J'ai préféré en effet rester très prudente avec les HE:  si une peau boude, mieux vaut ne pas la titiller trop fort.


DSCN8141.jpgLe cérat vert bien entamé



cérat vert anti-dartre


Phase huileuse


*12g macérat de thé vert et de feuilles de consoude dans olive bio (anti inflammatoire)

*12g macérat de lavande dans olive bio

*3g huile de perilla bio -j'avais prévu d'en mettre 2g seulement, j'ai versé trop vite-, (pour sa richesse en oméga 3, anti inflammatoire et anti  peau sèche))

*9g huile de jojoba bio

*7g cire d'abeille en feuille

*3g substitut de lanoline (AZ)

*anti ox aox (pour bien protéger l'huile de périlla)


Phase aqueuse


*1Og hydrolat bio d'achillée (anti inflammatoire)

*5g hydrolat bio de géranium (régénérant)


3° phase


*2gtes EPP

* 2gtes HE bio lavande d'altitude

(les CO2 sont bio également):

*1gte CO2 camomille matricaire (anti inflammatoire)

*1gte CO2 carotte (régénérant)

*1gte CO2 argousier (cicatrisant)


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/traineau/rennes_01.gif*Bien stériliser les ustensiles et les récipients 10mn à l'eau bouillante vinaigrée.


*Je travaille sur un torchon fraîchement repassé et j'utilise un fouet à capuccino pour réaliser les cérats. 


*Faire chauffer la phase aqueuse et la phase huileuse dans un même bain marie ( chacune dans son récipient)


*Quand la phase huileuse est liquéfiée, sortir les deux récipients et les poser sur le torchon. Attendre quelques minutes que la température redescende un peu (j'ai remarqué que l'émulsion prenait ensuite très facilement)


*Verser la phase aqueuse sur la huileuse en trois fois, en fouettant après chaque ajout. Mixer jusqu'à la prise en frottant bien les bords du récipient où le cérat fige d'abord


*Laisser refroidir légèrement (je tâte les parois) avant d'incorporer la 3° phase, en ajoutant en dernier le CO2 d'argousier très coloré, ce qui permet de vérifier qu'on a bien touillé (la couleur du cérat doit être bien uniforme)


*Mettre rapidement en pots, laisser refroidir avant de fermer. Etiqueter


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/fetes/noel/traineau/rennes_01.gifSubstituts possibles


Si  on n'a pas d'hydrolat anti inflammatoire (on aurait pu utiliser de la camomille mais je la trouve un peu asséchante), on peut remplacer par une eau peu minéralisée.


On peut remplacer l'huile de perilla parfois difficile à trouver par une autre huile riche en oméga 3 (chanvre par exemple ou cameline) à condition de bien la protéger par un anti oxydant; les huiles très polyinsaturées sont à priori fragiles.


Pour les extraits CO2, j'ai employé ceux que j'utilise le plus souvent car je les trouve très performants, on peut en choisir d'autres comme le calendula.


Mieux vaut  ne pas trop charger en HE. Une dartre est une zone fragilisée.


Si on n'a pas de consoude, on peut se contenter de thé vert. Ce macérat donne un belle couleur vert pâle au cérat.


Pendant une semaine, appliquer plusieurs fois par jour un  peu de cérat sur la dartre en massant légèrement.


PS: je l'ai composé pour le corps et pour l'appliquer sur des endroits spécifiques et non pour l'étaler sur de grandes surfaces. Si on veut tester sur le visage, mieux vaut agir de même et rmettre du cérat uniquement sur la dartre.


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Cérats

Repost 0

Publié le 14 Janvier 2010




J'ai réalisé aujourd'hui que j'avais oublié de parler d'un livre qui me tenait pourtant à cœur… En réparant cet oubli, j'en profite pour évoquer le travail d'une amie photographe qui va afficher une photo par jour pendant un an sur un blog de créateurs. De quoi se laver le regard pour commencer l'année en beauté.

                                                       
http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif2/japo070.gif


Forbidden places: le livre


Ils se sont mis à deux:

 Sylvain Margaine, le photographe


et son frère David, auteur-compositeur


pour donner naissance en novembre dernier

au livre



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51muGK1JaPL._SL500_AA240_.jpg
Sur la couverture, la gare pyrénéenne de Canfranc, aujourd'hui désaffectée, mais depuis la photo en travaux pour devenir un hôtel de luxe. (Je n'ai pas réussi à avoir une meilleure définition pour la couverture)


Errance en mots et en images dans l'envers de notre décor.


 Il y a bien sûr la poésie des ruines… : gares désaffectées, asiles en déshérence, prisons à l'abandon, châteaux de la Belle au bois très dormant…

mais à mes yeux, c'est aussi une méditation sur l'impermanence de notre univers industriel, fût-il bâti avec orgueil pour braver les siècles à venir.


avec des photos qui trottent dans la tête autant que les textes galopent à travers les mots.


                                                        
http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif2/japo070.gif

Les images de Francesca Nocivelli à découvrir jour après jour sur le blog
lunetoil

Il suffira de cliquer sur l'onglet jour en haut de cette page

Précision du regard, énergie de la vie, qu'elle soit éclatante ou lasse…


convite MARA SPceia
Affiche de l'exposition à Sao Paulo à partir du livre Maravilha qui mettait en images, frigos plus ou moins vides à l'appui, ce que les habitants de la favela Maravilha mangent au jour le jour.


Francesca vit maintenant à Barcelone; ces dernières années elle avait monté un atelier photo destiné aux enfants de la favela Maravilha, à Fortaleza au Brésil.




                                                              
http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif2/japo070.gif




Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 11 Janvier 2010


Michèle- encore elle…- m'avait offert un après shampoing que j'ai adoré et usé jusqu'à la dernière goutte. J'avais la formule mais je trainais un peu la patte pour en refaire même si mes cheveux avaient bien besoin d'un soin doudou. La froideur du temps qui dessèche encore plus la crinière m'a forcé la main. J'ai réuni les ingrédients, j'en ai refait et j'en suis ravie.

Comme je n'ai pas vu la formule sur le blog de Potions, je me permets de l'indiquer ici, avec mes variations personnelles, dues, entre autres, à une distraction de ma part.

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini56.gif La formule originale (en %) :L'après shampoing cadeau de Michèle


Phase A


35.5 eau
30 HA lippia citriodora Essenciagua
5 glycérine
0.5 guar conditionnante

Guar + eau. Mélanger et laisser en attente 10mn pour que la guar s'hydrate.
 Ajouter l'HA + glycérine et porter à 75°

Phase B

8 BTMS
5 jojoba
5 coco bio non odorant
1.5 macérats de plantes sur coco frac (le même que celui de l'huile des
simples merveilles
: bourrache, calendula, rose Provins, bruyère, matricaire,
camo romaine)
1.5 cétyl esters


Porter à 75°
Verser A dans B en mélangeant avec la cuillère magique.
Tout prend immédiatement

Phase C

0.5 geogard 221
3 D Panthenol liquide
2.5 hydrolized wheat proteins
2 HE soit 120gttes pour 200g de masque

Acide lactique pour le pH et un peu de mica vert pour colorer

 

Le hic, c'est qu'en recopiant la formule, j'ai oublié les 5% de jojoba… Quand j'ai commencé à faire mes calculs, il m'a donc manqué 5%  que je cherchais partout… J'ai décidé d'ajuster sur le tas selon la consistance obtenue car devant varier au moins un des ingrédients, je n'étais pas sûre de la texture finale. En effet, je n'avais pas de protéines de blé que  j'ai remplacées par du silicone végétal. Et là, ô surprise, quand je l'ai ajouté en troisième phase, j'ai obtenu une consistance… de neige carbonique!! J'ai donc sagement rallongé la phase aqueuse pour détendre l'émulsion. 

 


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini56.gif Après shampoing très doux à l'ylang

 


DSCN8140.jpg

L'après shampoing au goulot du flacon (je n'ai pas voulu en gaspiller pour la photo!!)

 

Les changements sont en italique


Phase A


40% eau

5% hydrolat sauge afghane

25% hydrolat d'ylang

5% glycérine

0,5% guar conditionnante


Phase B


 8% BTMS

5% coco neutre

1,5% macérat de tisane Mu dans coco fractionnée

1,5 cetyl esters

 

Phase C


0,5% géogard

3% D Panthenol

2,5% silicone végétal

  2% HE soit  120gtes  pour 200g de produit, avec la même formule que dans le shampoing, fait et refait :

40gtes HE ylang

40gtes HE lavande

10gtes HE sauge sclarée

10gtes HE romarin à verbenone

10gtes HE cèdre des Cévennes

10gtes HE nard de Lucknow

 

Mica bleu AZ; acide lactique pour un PH 5


Le pourquoi des hydrolats


*Celui d'ylang est recommandé pour les cheveux secs.


*Celui de sauge afghane est un cadeau; comme la sauge est censée, entre autres vertus, tonifier le poil, je l'ai étrennée. Il répondait aussi à la sauge sclarée présente en HE dans la recette.


Le silicone végétal


Un extrait d'algues qui selon AZ lisse et fait briller les cheveux


La tisane Mu (Lima)


C'est un cadeau précieux de Patte que je remercie. Enchantée par son parfum (il faut un seul sachet par litre d'eau) et fascinée par sa composition, j'ai décidé de la tester aussi en macération huileuse. La plupart de ses ingrédients m'ont en effet paru particulièrement bénéfiques pour les cheveux.


INCI: pivoine, racine de persil, chardon, écorce d'orange, réglisse, cyprès, cannelle, hoelen, amande de pèche, gingembre, rehmannia, clou de girofle, racine de pivoine, ginseng, coptis japonica.

(Or: pivoine contre les irritations du cuir chevelu; gingembre, ginseng et clou de girofle fortifiants; écorce d'orange, brillance, réglisse, apaisant; chardon, cheveux secs; cannelle, antiseptique; cyprès, revitalisant)


Considérée comme relaxante et revitalisante,la tisane Mu avait été mise au point par George Ohsawa, à l'origine du mouvement macrobiotique. Elle m'a permis de découvrir trois végétaux dont j'ignorais totalement l'existence:


*hoelen: (poria cocos) , un champignon des pins riche en potassium et avec, entre autres, des propriétés anti bactériennes. utilisé  en interne contre la chute es cheveux


*rehmannia: protectrice du foie, intégrée dans une soupe (à avaler donc) elle fortifierait les cheveux


*coptis japonica: une plante dont on étudie les propriétés anti cancéreuses mais aussi utilisée en extrait pour la santé des cheveux


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini56.gifJ'applique une noix de l'après shampoing sur les cheveux lavés et mouillés, j'étale avec un peigne à larges dents pour bien répartir, puis je rince, douceur assurée.


Au final, s'il y a moins de phase huileuse que dans l'original en raison de mon étourderie, le résultat reste très agréable et efficace en lissant sans alourdir.



 

 



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #cheveux

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2010


Ayant eu des soucis d'allergie et/ou d'intolérance en 2009 (je soupçonne une réaction à la laine, heureusement que le coton, la viscose et la soie sont de bons copains), j'ai dû faire et refaire de nombreux essais calmants.

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif5/gif_133_14.gifDans l'urgence (ça grattait beaucoup, et rien de marchait), j'ai concocté quelques formules à base de simulgel (émulsifiant synthétque)  voir ici par exemple, souvent avec de la camomille voir ici. Elles ont apaisé avec efficacité, sans néanmoins tout faire disparaitre.

Les vacances grecques (vie en maillot de bain + eau de mer) ont tout guéri, mais avec le froid et la quasi obigation de porter de la laine, je redeviens à nouveau princesse au petit pois…

Par hasard, j'ai testé une crème toute faite qui a apaisé puis estompé les plaques rouges qui démangent: c'est le Remède de Gattefossé, que pourraient tester celles confrontées au casse-tête de la peau intolérante. Je suis donc partie de sa formule que j'ai décortiquée, et j'ai essayé  plusieurs variantes. La première avec de la cire émulsiifante n°2 d'AZ, un classique, très doux, que j'apprécie beaucoup, l'autre avec du natramulse (mélange MF, VE and co)

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif5/gif_133_14.gifVoir ici.

Michèle m'ayant généreusement fourni un ingrédient de la formule originale que je n'avais pas, le magnésium silicate, j'ai refait une variante 3, en l'intégrant à hauteur de 2% selon ses conseils. J'ai obtenu une crème-pate très calmante que je passe sur les plaques. Pour la prochaine variante, j'en mettrais moins pour obtenir une formule plus fluide.

Par ailleurs:

-j'ai ajouté du macérat consoude-thé vert, très anti inflammatoire,

-j'ai également incorporé du hyalomuco (skincare on line), mélange calmant et prometteur d'acide hyalurononique, de D panthenol de chitine, etc.
INCI:
Aqua, Sodium Hyaluronat,Hydroxypropyl Chitosan, Sodium Lactate, Lactic Acid, Glycerin, Serine, Sorbitol, TEA-Lactate, Urea, Sodium Chloride, Lauryl Diethylendiaminoglycine, Laryl Amonipropylglycine, Allantoin, Alcohol denat., Panthenol Aqua, hyaluronate de sodium, hydroxypropyl chitosan, Sodium Lactate, Lactic Acid, Glycerin, Serine, sorbitol, TEA-lactate, urée, chlorure de sodium, Lauryl Diethylendiaminoglycine, Laryl Amonipropylglycine, allantoïne, Alcohol Denat., Panthénol.


j'ai par ailleurs tout recalculé par rapport à la variante 2 qui avait déphasé.


DSCN8134.jpg

Crème Gattefosse like 3


42% phase huileuse

8% natramulse

4% ceralan

2% magnesium silicate 

6% jojoba

4% tamanu

4% noyau abricot

6% nilotica

4% orchidée

2% macérat consoude- thé vert

2% cetyl ester

 

50% phase aqueuse 

10% glycerinés (dont 2/3  glycérine de souci +1/3 glycerine)

2% teinture (après réduction des deux tiers  de TM centella et TM acanthe, à parts égales)

37% eau

 

géogard 0,7%

 

ajouts 7% et des poussières

fucogel 2%

bisabolol 2% (mais il n’en restait que 1% dans mon flacon!)

2% HE mélange parfumé que j'avais préparé pour les précédents essais

hyalomuco 1% 

chlorophylle liquide pour la couleur 

 


Comme je n'ai des plaques que d'un côté du corps (celui où je porte mon sac, l'anse accentuant les frottements), j'ai testé … de l'autre côté les crèmes des copines, et notamment les brillantes créations de Mlk dont deux d'une finesse et d'une fluidités exquises, sauf que… je n'ai pas les formules …(et je ne sais pas si elle les a conservées, la coquine… ) 

Parmi mes autres tests, je retiens l'incroyable crème Yasamin de Yulaan et le tilleul trompeur d'Irène, tous deux merveilleusement parfumés. J'ai dû hélàs, les utiliser de façon sporadique car tous deux renferment de l'olivem, que je tolère très mal, ce qui me désole tant j'apprécie la finesse qu'il donne aux crèmes. Nénamoins, le tilleul trompeur renferme du miel très adoucissant qui compense un peu les effets de l'olivem sur ma peau et la yasamin du bisabolol et du sodium pca calmants eux aussi.

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif5/gif_133_14.gifSinon, parmi les créations que j'ai réalisées pour offrir et que j'aime bien, j'en citerais trois:

- une crème à l'olivem dont j'ai travaillé avec attention le parfum très jasmin, avec une note de rose

Crème de corps au jasmin


Karité 21g

Cire de rose 3g

argan 9g

monoi 3g

sésame 6g

olivem 4g

vit E 8gtes

silicium 13g

glycerine 5g

aloes 8g

fucogel 2g

teinture jasmin 4g

hydrolat jasmin 10g

hydrolat rose 10g

eau 15g

natragard 0,5g

 

elixir all angels 10gtes

elixir chrysoprase 10gtes

HE poivre noir 4gtes

HE girofle 3gtes

HE vetyver s/sambac 4gtes

extrait CO2 jasmin sambac 8gtes

 extrait CO2 argousier 10 gtes


Le mélange silicium+fucogel+aloes, par ailleurs très hydratant donne aux crèmes un léger toucher gélifié très repulpant. Je l'utilise très souvent.

 

- une crème anti vergetures pour une maman qui allaitait encore:


Crème anti vergetures


huile d'argan 5g

huile perilla/figue barbarie 5g

beurre de karité 20g

huile de sesame 5g

Olivem 3

 

Silicium 20g

Glycerine 5g

teinture de perilla maison 4g

hydrolat de jasmin 5g

hydrolat de rose 5g

hydrolat de myrte 20g

 

extrait CO2 carotte 20gts

 Elixir all angels 10gtes

CO2 argousier 20gtes

Géogard

arôme fraise des bois 35gtes (dont le parfum est quasi imperceptible… )


J'ai limité volontairement le nombre d'ingrédients (à cause de l'allaitement) et choisi des huiles très nourrissantes qui se complétent bien pour fournir des acides gras différents.

 

 -et une formule de cérat pour le buste réalisé lors du concours animal organisé par Blandine sur son blog voir ici.

 


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif5/gif_133_14.gifNéanmoins à mes yeux, outre les variations sur la formule du Remède, ma trouvaille de l'année reste le vinaigre aux roses, créé à l'origine pour calmer les piqûres de moustiques. En fait, je l'utilise désormais contre tous les bobos de la vie courante: brûlures légères, bleus, gratouillis divers. A  condition de l'appliquer sur le champ, il est aussi efficace que n'importe quelle huile essentielle.


Comme c'est mon chouchou, je remets sa formule ici, très simple:


80% vinaigre de cidre aux pétales de rose
10% teinture de fleurs de pécher (avec vodka à 40°)
10% teinture de rose à (boutons bio de damascena) (à 80° environ, avec alcool à 96 et hydrolat de rose bio)


Tout le monde n'a pas de la teinture de fleurs de pécher sous la main; on peut la remplacer par une autre teinture réalisée avec des plantes aux propriétés anti allergiques: achillée, plantain, camomille ou tout simplement de la teinture de souci.

Si on veut faire plus exotique, pourquoi pas de la teinture de perilla (on trouve des feuilles de shizo rouge dans les épiceries ayant un rayon thai)?J'en avais parlé ici.



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #green cosmétique

Repost 0

Publié le 6 Janvier 2010




Après avoir acheté une brosse en crins de cheval en Finlande, j'ai commencé à me frictionner le corps à sec le matin avant la douche pour activer la ciurculation (et favoriser le réveil… )… 



http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/musicien006.gifEmportée dans mon élan, je me suis dit: et pourquoi pas sous les bras… j'ai alors constaté que cette techique à sec était encore plus efficace que les frictions sous la douche pour empécher l'apparition des odeurs. Je continue néanmoins à frotter les aisselles avec le gant high tech sous l'eau, mais  mollement je dois dire.

Désormais, sauf en cas de très grand stress, je me contente d'un peu de pierre d'alun tous les dix jours, voire même tous les quinze jours. C'est plutôt un filet de sécurité d'ailleurs.

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/musicien006.gifPour résumer: frictionnage à sec des aisselles à la brosse douce= efficacité quasi totale sur les odeurs de transpiration.


DSCN8132.jpg

Le crin de cheval n'irrite pas du tout l'épiderme, et le contact est moins rugueux que celui des divers matériaux déjà testés, même si j'aime beaucoup les grattounettes en fibres de vetiver offertes par Chabou.



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #déodorants: grattounettes - poudres - pschitts - etc

Repost 0

Publié le 5 Janvier 2010



Ce classement donne l'idée d'un corps en pièce détachées, mais il s'agit d'une simple  facilité de présentation… 



http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/gif_25_02.gifMains

Mes mains profitent souvent des crèmes destinées au visage… Néanmoins, il m'arrive d'utiliser des produits spécifiques, comme la crème si parfumée aux agrumes de Michèle, ou celle que j'avais réalisée pour calmer des douleurs articulaires ou jardinières (je n'en ai conservé qu'une trace au fond d'un flacon pour tester).

Je viens d'avoir le privilège de  tester le nouveau baume curcuma-encens de Mlk pour les mains, incroyablement doux, d'un parfum épicé, une merveilleuse réussite qui m'a bluffée.
Par ailleurs, je fabrique régulièrement des barres de massage en variant les parfums; je garde les moches pour moi et j'offre les autres.

NB sur le fameux défi de folie lancé par Chabou à propos des barres de massage estivales pour l'été 2009

J'ai reconverti les essais de mes barres en les comptant comme des "beurres" dans la crème pour les pieds" lemon ice"; d'autres  ont fini dans des savons de refonte. je ne peux me résoudre à utiliser celles d'Irène et de Miss Miss que je trouve trop belles;
j'ai beaucoup aimé celle de Malégria à la tête d'Inca, et lors de brefs déplacements,  j'en emporte toujours une de cette série comme baume solide à tout faire; elle a la grande qualité de passer au travers les contrôles tatillons des aéroports puisqu'elle se presente sous une forme rigide. Cet été, j'ai trimballé partout la barre épicée d'Eau de rose et la fraise nacrée de Blandine.  



http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/gif_25_07.gifPieds

J'ai tant mis de baumes et de crèmes sur les pieds que je dois avoir les orteils les mieux crémés de la capitale!
En crème, j'ai fait et refait la crème lemon ice sans trop la modifier car elle fonctionne très bien, je devrais d'ailleurs m'inspirer de sa structure car je la trouve très intéressante.

J'ai testé la crème douces pattes …de Patte; je l'aime beaucoup et d'ailleurs je l'utilise parfois… sur les mains quand j'ai fait beaucoup de ménage (et oui, ça m'arrive… ).

Les baumes

J'en ai fabriqué de toutes sortes, voir par exemple  ici,

En voici quelques autres; chacun a une histoire.


*L'histoire d'un baume très bleu qui ne voulait pas prendre


DSCN8011.jpg

Baume pieds bleus bis

(bis car j'en avais fait un autre de couleur bleue avec du  pastel

peu avant)

20g cire en feuilles Bilby

5g alcool céréarylique

20g huile de coco neutre

16g  macérat rose/laurier

58g huile de  sésame

62g  mélange huile "himalaya" (avec genevrier et hysope, rose, etc)

1,5g  macérat huileux chevrefeuille

2,5g huile  de perilla

8gtes vit E

20gtes extrait  CO2 cassis

10gtes HE myrica gale

15gtes  HE lavande 1600

30gtes HE encens (B. carterii)

20gtes HE genevrier

 

+ mica "coral reef blue" mixé au mini fouet capucino


Ce baume réalisé début août, d'un beau bleu, n'avait toujours pas pris au bout d'un mois… j'en ai discuté par mail avec Copaiba qui m'a expliqué d'abord qu'il fallait refroidir vite (ce que je fais toujours) puis a séché pour d'autres hypothèses.


Un mois et demi plus tard, je me suis donc résolue à tout remettre dans un saladier et à rajouter10g de beurre de cacao, et ça a fini par se raffermir, sans que ce soit très dur néanmoins. Pourtant, il s'agit d'une recette que j'avais déjà réalisée sans souci avec ces proportions.

 

*L'histoire d'un baume apaisant que tout le monde réclame


DSCN8016


Il s'agit d'une formule simple mais que j'ai déjà refaite trois ou quatre fois depuis sa création, car on m'en  demande souvent… Je pense que l'équilibre olfactif y est pour beaucoup. Peut être que la longue chauffe du karité contribue aussi à la finesse de sa texture. Je garde fidèlement les proportions et le choix des différents gras quand je m'en inspire.

Baume anti stress lavande-encens-petit grain

 

92g karité africain chauffé 10mn au bain marie bouillant, ce qui évite tout grumeau par la suite

6g beurre d'ucuuba (introduit juste après le karité)

10gtes vit E

 dans l’ordre, hors du feu;

6g beurre mangue

4g acide stéarique

51g huile de coco neutre

33g huile de sésame

6g macérat lavande

 

10gtes He boswellia sacra

10gtes He boswellia carterii

30gtes HE lavande 

10gtes pHE petit grain bigarade

10gtes HE petit grain citronnier

 

*L'histoire d'un baume à l'épinette rouge anti psoriasis

 

J'avais promis à deux copines de boulot des compositions anti psoriasis à tester. Il se trouve qu'on m'avait offert une précieuse fiole emplie à moitié d'HE d'épinette rouge (picea rubens), produite au Canada par Paromel, et citée pour son efficacité contre le psoriasis. (J'en avais enendu parler lors du symposium d'Aromathérapie de Grasse en 2008). J'ai donc fabriqué une crème en vidant allègrement le flacon d'épinette dedans mais patatras…  j'ai envoyé valdinguer le becher renfermant la creme quasi achevée et il s'est fracassé sur le carrelage  … Aussi désolée que Perrette avec son pot au lait… J'ai donc commandé un flacon qui a fini par arriver, et du coup, j'ai fait deux produits: un baume (réalisé dans un saladier en inox… incassable) et une crème; pour l'une des deux copines qui avait du psoriasis au pied, ce baume s'est révélé apaisant. La crème a été utilisée sur de plus grandes surfaces et, paraît -il, jugulerait des poussées.


Baume calmant anti psoriasis à l'épinette rouge

45g karité mis à fondre 10mn

2g acide stéarique

1g cire d’abeille

7,5g beurre cacao bio

 

20g huile de sésame

10g huile de périlla

10g  macérat de lavande

24g  huile de coco indienne

6 gtes vit E

 

10gtes HE géranium

10gres HE palmarosa

10gtes He camom romaine

10 gtes He myrrhe

10 gtes HE nard

25gtes HE epinette rouge


J'ai intégré l'huile de périlla très riche en oméga 3 anti inflammatoires à froid et choisi les HE en fonction de mes lectures et pour certaines HE, de mes expériences personnelles sur les irritations cutanées. Le grand avantage d'un baume à l'acide stéarique, c'est que l'on peut introduire les He à froid.


Baumes des copines qui me sont restés en mémoire

Je ne me lasse pas du baume pour les filles de Mlk, (j'ai eu entre autres versions une couleur bubble gum très sympa, dis moi si c'est bien cette formule… je n'en trouve pas d'autre)  et de son récent baume au VE-labrafil.
 
De Michèle, l'incroyable baume pour les mères d'enfants qui passent le bac qui m'a donné l'envie de tenter le GMS.

D'Irène, un baume karité-encens au parfum d'encens pur (il s'agit juste d'encens macéré dans du nilotica), un délice, et un incroyable baume retour de Grèce. dont les formules ne sont pas sur Potions.



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Crèmes et laits mains et-ou pieds

Repost 0

Publié le 4 Janvier 2010


Il me semble que c'est Malégria qui apprécie ce genre d'exercices, je lui dédie donc cet article.

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange.gif Ce n'est pas tout de fabriquer ou de tester, encore faut-il faire le point de temps en temps. Je prends dont le prétexte du changement d'année pour m'y coller.

Pour le visage, même si je teste avec le plus grand plaisir (et une irrépressible curiosité) toutes les créations inspirées voire audacieuses des copines (je rigole quand je lis dans la presse que la cosmétique maison est basique!), je m'en tiens au quotidien
-très prudemment- au cérat-crème, dont j'ai déjà donné des formules ici et . Je le modifie imperceptiblement au fil des mois. Voici la formule d'une nouvelle mouture, particulièrement hydratante.

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange.gif Cérat crème 


Phase aqueuse: 27g


22g  eau de source

2g  eau d’or (très apaisante, Catalyons)

1g phytolate de roses (merci Irène)

2g  glycérine

3gtes elixir de chrysoprase (harmonisant)

 

Phase huileuse: 23g


9g squalane

2g phytostérols d'avocat

2g huile d'argan

1g huile de jojoba

1g huile de sesame blanc

2g substitut de lanoline

3g complexe d'orchidée

3g cire d’abeille fine en feuilles

3gtes vit E

 

Troisième phase


4gtes EPP

1gte HE géranium rosat

2gtes HE rose bulgare (hevea)

1gte  extrait co2 camomille romaine

1gte extrait co2 rose musquée

2gtes  extrait co2 carotte

1gtes  extrait co2 grenade

7gtes extrait bio de gingko


*Depuis quelques mois, j'introduis des phytostérols d'avocat à la place d'huile d'avocat. Comme leur point de fusion est élevé (80°), je les liquéfie  avant d'ajouter le reste de la phase huileuse; ils sont plutôt récalcitrants. Aroma zone qui décrit leurs propriétés anti oxydantes et apaisantes, conseille d'en intégrer entre 0,5 et 5%. Ici, ils sont présents à hauteur de 4% environ. Par ailleurs, ils se comporteraient également en co-émulsifiant, mais je ne trouve pas que la texture du cérat ait beaucoup été modifiée depuis que j'en utilise. 


* Je varie d'une fois à l'autre les extraits CO2, mais conserve le duo d'HE rose-géranium rosat qui me convient bien et sent délicieusement bon. Au fil du temps, j'ai augmenté la dose de rose, pour le plaisir.


* nouveautés: -le phytolate de rose (the Herbarie) offert par Irène. INCI: eaux de rose et de lavande, glycérine et extraits de rose et de feuilles de violette. Hydratant et anti-age pour peaux sèches et matures. A utiliser de 2 à 10%. Ici, j'ai choisi 2%.


-l'extrait bio de gingko (lotioncrafter). INCI: glycerine, eau, extrait de feuilles de gingko, benzoate de sodium, sorbate de potassium. (Les conservateurs ne sont pas indiqués sur le flacon mais sur le site uniquement!); comme dirait Michèle c'est spécial "anti décrépitude". Conseillé de 0,1% à 3% . Ici, présent à hauteur de 0,5% environ.


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange.gif Autres crèmes et sérums


J'utilise aussi avec bonheur la crème aux Simples virtuose d'Irène, dont la formule est sur Potions et Chaudron, et de temps à autre, de façon homéopathique, un délicieux élixir -sérum de nuit imaginé par Michèle ainsi qu'un sérum bi-phasé offert par Irène.

J'ai testé l'irrésistible crème ultra roses de Malégria, - et dont la recette est un pur enchantement-, mais  je ne peux l'employer que de façon très sporadique hélàs.


On m'a donné deux produits "tout faits",  une lotion et un sérum à base de concombre (Mario Badescu) très bien supportés (à petites doses bien sur… ) , peut être en raison de l'ultra minimalisme de leurs formules… et/ou de la présence de concombre, particulièrement adoucissant. J'ai eu droit dans ma jeunesse, à des rondelles de concombre disposées artistiquement sur le visage après avoir pris des coups de soleil…

Lotion: aqua, isopropyl alcohol, sodium sulfate, cucumber fruit extract. Elle est théoriquement conseillée aux peaux grasses!

Sérum: propylène glycol (pas top, je sais) acide ascorbique, cucumber fruit extract, panax ginseng root extract, aloe barbadensis leaf juice, collagen, hyaluraunic acid, lavender flower extract. Sur le site de la marque, on parle d'huile et non d'extrait de lavande. L'acide ascorbique est à hauteur de 7,5%.

Je me promets vraiment de m'en inspirer le moment venu. 


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange.gif Démaquillant


Pour l'automne et l'hiver, je refais un démaquillant aux huiles testé cet été, qui marche bien avec la variante suivante où j'ai augmenté la dose de tensio actif, qui passe sans souci. A secouer avant l'emploi. 

55g huile de sesame

6g  mousse babassu

6g  squalane

5g coco fractionné

10 g macérat lavande (le gatillier, très parfumé)

4g papaye

6g jojoba

20 gtes co2 cassis

10gtes co2 argousier

7 gtes Epp

4 gtes vit E

De temps à autre, j'utilise un merveilleux démaquillant au rhassoul offert un jour par Michèle (la formule n'est pas celle du gel au rhassoul donnée sur Potions,  je l'avais mais n'arrive plus à mettre la main dessus… )


J'emploie aussi parfois de l'eau de peau pour parachever le démaquillage et velouter.

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange.gif Yeux et lèvres


Je teste avec parcimonie les contours pour les yeux (comme la création si raffinée de Lolitarose par exemple, d'une texture incroyablement fine) ou même d'autres, car très souvent, au bout de quelques jours, cela déclenche l'apparition d'un orgelet.


Utilisant un rouge à lèvres gras tous les jours, je n'ai pas trop de souci. L'hiver, j'ajoute un baume comme celui fait cette année, et le soir, pour le plaisir, un baume vanille-café by Michèle, vrai délice gourmand.



 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #cremes - serums - etc…pour le visage

Repost 0