Cérat aux bourgeons de cassis

Publié le 17 Avril 2008


J'avais laissé tomber le cérat pour cause de voyages multiples sous climats très variés. Pour célébrer le printemps parisien, j'ai décidé d'en  refaire, mais en sophistiquant un peu.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/chirolp_krackr.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Ce qui a décidé des modifications, c'est la lecture de Phytocosmétologie thérapeutique (ed. Springer, le livre vaut 45€, je préviens)  d'un médecin phyto, Paul Goetz et d'un pharmacien, Christian Busser. Ce livre dans lequel je suis plongée depuis son achat  propose de nombreuses formules avec des excipients tout faits (donc à modifier, je gamberge), mais -ce qui fait fourmiller mes neurones- il utilise comme principes actifs, -plus que les huiles essentielles-, des teintures mères, des alcoolatures, des extraits fluides de plantes… Juste un exemple de formule pour une crème de jour pour peau sensible:

HE lavande aspic 1%
marjolaine extrait fluide
tilleul extrait fluide               aa O,5 à 1g
propolis teinture 3g
lanoglycérine qsp 1 pot de 100g

Les ingrédients sont commentés à part, dans des tableaux récapitulatifs très pratiques.

Je n'ai pas essayé cette recette car je suis allergique à la propolis en externe. C'est juste pour montrer que ça ouvre plein de portes. Ce livre est passionnant, il me semble une mine, même si je mets quelques bémols.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/chirolp_krackr.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Comme pour Dominique Baudoux en aromathérapie, on ne sait pas d'où viennent les recettes: sont-elles nées de compilations successives nourries d'une pratique? Mystère, ce n'est pas précisé. Ce qui me dérange aussi, c'est la bibliographie, étrangement dressée pour un livre scientifique. Juste une liste d'ingrédients avec des références succintes selon ces ingrédients. Aucun livre cité pour la galénique ni pour la pharmacognosie. Par ailleurs aucun procédé de fabrication n'est explicité. Rien sur le problème de la conservation, expédié en quelques mots: c'est pour usage immédiat, d'accord, mais pendant combien de temps? Rien sur le choix d'ingrédients bio. Pour les excipients, pas d'explication pour dire pourquoi un tel est choisi plutôt qu'un autre. Néanmoins, je ne cesse d'ouvrir ce livre pour essayer de décrypter l'architecture de ses formulations.

Ça m'a donc démangé de faire un essai avec un cérat en intégrant une alcoolature. J'ai utilisé ce que j'avais sous la main, de l'alcoolature bio de bourgeons de cassis, que je prends en anti -inflammatoire. (Le cassis ne figure pas dans la liste des ingrédients répertoriés dans le livre). Dans la foulée, j'en ai profité pour ajouter d'autres éléments.


Cérat aux bourgeons de cassis

1g huile figuier de barbarie  (anti ride)
2g huile d'argan (hydratant, anti ride)
3g huile d'avocat (adoucissant, anti peau sèche)
2g extrait huileux de roses (tonifiante)
14g huile de jojoba (anti oxydante, cicatrisante,etc.)
2g huile de  nigelle (anti allergique, anti inflammatoire)
3gtes anti ox
8 g cire d'abeille en feuilles
eau d’or 1g
eau d’Uriage 12g
aloes concentré (Aromantic) 1g
bourgeons de cassis alcoolature (Le Gattilier) 1g
3gtes mélange Drench (cocktail d'HE et d'extraits CO2 selon la formule de Donna Maria)


Pour la phase aqueuse
-eau d'Uriage, très calmante que j'utilise depuis des années en bombe, je l'ai pschittée dans mon mini becher.
-eau d'or: c'était une suggestion de Michèle pour mon démaquillant bi-phasé en or. Je l'ai  testée. A l'usage, je la trouve très calmante.
-aloes concentré: j'en mets souvent dans des baumes, à très petites doses.
-alcoolature de bourgeons de cassis, anti inflammatoire.


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/chirolp_krackr.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Ce cérat pénètre plus vite que ceux que je fais d'habitude et il donne  un teint clair.

Rédigé par venezia

Publié dans #Cérats

Repost 0
Commenter cet article

patte 25/07/2008 21:38

Tu confirmes mes impressions, après l'avoir feuilleté...Reste que c'est une bonne lecture pour une Michele en vacances ! (elle va nous revenir avec des trésors dans la tête !)

michele 25/07/2008 17:55

Merci beaucoup.

michele 24/07/2008 09:25

Je ne suis pas revenue en avril comme promis mais je viens chercher les références du bouquin pour l'emmener en vacances. En es-tu toujours contente?

venezia 24/07/2008 21:31


Je pense qu'il est très interessant car c'est une façon un peu différente de formuler que nous le faisons,  mais:
-il reste très déroutant car c'est une autre façon de construire les formules dans la mesure où ce n'est pensé, me semble-t-il  qu'en fonction des principes actifs sans trop travailler sur le
reste
- il y a donc la question non tranchée des excipients

Pour gamberger en vacances, il y a de quoi faire…


michele 23/04/2008 19:12

Venezia, je reviendrai, j'ai le cerveau un peu lisse ce soir.Bises

mlk 20/04/2008 14:30

Chez Ormenis une fois

patte 20/04/2008 13:01

Merci Princesse..et Mlk !Mais justement, trouvant que la TM de propolis vendue dans le commerce coute cher (d'autant si on la veut bien concentrée), j'envisage d'en faire moi même..Une idée pour la poudre de propolis ?

mlk 20/04/2008 11:32

Venezia et PatteMerci pour les liens

mlk 20/04/2008 10:42

Coucou VeneziaBelle journée de PrintempsHaagard? fait ses teintures de propolis dans du cognacJ'avais fait une cure et c'est immonde et cela laisse les dents jaunes et les lèvres amèresPatte, c'est pour cela que je triture la teinture avec un peu de lecithine et chouia de xanthaneFait pas plus tard que hier pour tes beaux yeuxExcuse moi Venezia de "squatter " ton blogbonne et belle journée

venezia 21/04/2008 19:15


j'avoue qu'après avoir eu des réactions allergiques en externe, je n'ose plus utiliser la propolis en interne comme je le faisais avant. Même si je sais, pour l'avoir testée, combien c'est très
efficace pour tous les pbs de gorge.


patte 20/04/2008 00:30

Je comprends pas...Mlk..Si c'est bien un baume, c'est-à-dire sans phase aqueuse, comment intéger de la TM : l'alcool n'est pas soluble dans l'huile pure..Alors ?  Je m'étais loupée sur un baume avec de la TM de calendula. Après, je l'ai remplacé par un CO2 de calendulapour un cérat :ok..mais un vrai baume  ???? Princesse, tu fais ta propre TM de propolis ? Tu l'as trouves où dans ce cas là la poudre ? et quel degré d'alcool non dénaturé ? 90 ° ou 70 ° ?Merci

venezia 20/04/2008 10:26


Patte,

j'avais fait des essais (relatés ici (je n'arrive pas à faire un lien):
http://princesseaupetitpois.over-blog.com/article-3506405.html
avec la TM de calendula, avec réusltat moyen pour la consistance, super poiur l'efficacité. Il faudrait que je me relance à l'occasion.

Pour la propolis, en fait, j'avais utilisé un extrait archi concentré vendu en dosettes stériles (chez Anthyllide).j'ai appelé ça tenture car je ne savais pas quel nom donner.  On trouve de la
teinture de propolis sans souci dans les foires bio auprès des apiculteurs. Quant à savoir  le degré d'alcool necessaire, je sèche.


mlk 20/04/2008 00:01

VeneziaJ'intègre les teintures et extraits en les triturant avec un peu de lecithine et vraiment très peu de xanthanej'obtiens une sorte de pâte que j'intègre tant bien que maldans les baumes+le côté émulsifiant de la lecithineJe pense que dans ce fameux gel au carbopol il doit déja y avoir une compo avec plus d'hv....un peu comme le "coeur d'émulsion"Bonne nuit 

venezia 20/04/2008 10:36


Mlk,
voir ici pour les compos des gels au carbopol:
http://www.roulinfamily.ch/deny/asiteedelweiss/listcosmeto2.html