Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

Crème-cérat douceur pour peau récalcitrante


Pourquoi crème cérat? Parce que je n'ai pas réussi à trancher.


Non entamé, ça ressemble à une crème



Quand on en prend (avec une spatule), on a l'impression d'avoir à faire avec un cérat.

A  l'application sur la peau, même effet troublant: ça s'étale un peu comme un cérat… mais la peau boit  vite, comme avec une crème.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-053.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Bref, ce petit Ovni d'une efficacité surprenante -que je teste depuis plus d'une semaine- me ravit.

Après des mois de cérat, je cherchais en effet à élaborer quelque chose avec une consistance plus fine, tout en gardant le confort que la texture du cérat apporte aux peaux intolérantes à tout.
Par ailleurs, je voulais, pour une bonne hydratation, plus de phase aqueuse dans la formule, mais sans avoir à utiliser d'émulsifiants complexes, car je les soupçonne -pour le visage-  de limiter la tolérance des crèmes.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-053.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. *Premier déclic: j'ai repensé au livre de Sophie Macheteau 90 recettes de beauté bio à faire soi-même (ed. Vigot) que j'avais justement  acheté parce qu'elle n'emploie pas de cire émulsifiante  et que néanmoins, les  crèmes s'y affichent avec des phases aqueuse/huileuse à 50:50, plus donc qu'avec un cérat. Je l'avais enterré en raison des nombreuses approximations qu'il renferme. Mais comme il y a des photos à l'appui, j'ai supposé que ces crèmes avaient bel et bien été réalisées… avec les formules indiquées. J'en ai donc cherché une dont je pourrais m'inspirer en prenant en compte l'harmonie que sa formule dégageait et j'ai retenu le concentré de jeunesse au bois de Ho. (p. 79). Elle contient:

26g d'hydrolat
17g d'huile
3g de cire (mimosa)
1 cuillérée à café de substitut  de lanoline, plus des huiles essentielles, de l'extrait d'EPP et de la vitamine E.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-053.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. *Deuxième étape: j'ai ressorti une fois de plus pour la scruter la formule de la
crème Effadiane à laquelle j'ai recours en cas de problème même si sa formule ne me satisfait pas pleinement (conservateurs pas top, etc ) dont j'ai retenu trois ingrédients:  squalane, cire d'abeille, avocat… puis j'ai gambergé.


Phase aqueuse

-J'ai choisi l'eau l'Uriage, la plus apaisante des eaux minérales que je connaisse. Elle est vendue en bombe, je pschitte donc dans un récipient. De façon générale, j'utilise souvent maintenant cette technique, improvisée un jour où j'étais en panne d'eau minérale.

-L'eau d'or : le seul ingrédient vraiment rare, qu'on peut bien sûr supprimer. J'en glisse dans tous les soins visage ou yeux car je le trouve très calmante.

-J'ai retenu la glycérine pour ses propriétés hydratantes, quand elle est employée à petites doses. Pour cette recette, j'ai volontairement sélectionné des ingrédients simples.

Phase huileuse
 
-J'ai mis près de 30% de squalane (d'origine végétale, à base d'olive), bien plus que le maximum suggéré sur le site angais  Aromantic où je l'ai acheté, car Effadiane en contient plus de 50%. Si on n'en a pas, tenter peut être avec une huile d'olive bio (je précise que n'ai pas essayé dans cette version).

-J'ai choisi l'huile d'inca inchi, particulièrement hydratante et stable. On peut remplacer par du jojoba.

-Emulsifiants: si la cire d'abeille et le substitut de lanoline sont chacun de leur côté des émulsifiants modérés, à deux, il y a un réel effet de synergie, à la base de la plupart des crèmes proposées par S. Macheteau.

Troisième phase

-Un peu d'EPP, comme conservateur (modéré), je prélève cette crème avec une spatule que je passe à l'alcool  90°

-Le cocktail apaisant d'extraits CO2 cher à l'américaine
Donna Maria, composé à parts égales d'argousier, de calendula et de rose musquée. Je prépare un flacon à l'avance. Si on n'a pas d'extrait CO2, on peut remplacer par de l'extrait huileux d'argousier (voir l'article très complet de Raffa sur l'argousier), qui donnera en plus de la couleur  à la crème.

-Et pour la douceur du parfum, un mélange maison d'huiles essentielles sur fond d'ylang également fait  à l'avance. On peut remplacer par de l'He d'ylang, de lavande ou de géranium bourbon, bien tolérées.

Crème-cérat  à l'eau d'Uriage

22g eau d’Uriage
2g eau d’or
2 g glycérine bio

8g squalane végétal
5g huile d'avocat bio
4g huil d'inca inchi bio
3g cire d'abeille en feuilles  Bilby
1 cuil à café de substitut végétal de lanoline

2 gtes extrait CO2
3gtes EPP
2gtes d'une macération d'HE pour le parfum

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-053.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Je prépare cette crème … comme un cérat.

Je stérilise bocaux, récipients et ustensiles dix minutes à l'eau bouillante vinaigrée (je démarre à l'eau froide) puis je passe tout à l'alcool à 90°. Pour les cérats qui
renferment peu de conservateur,  je suis d'autant plus attentive à l'asepsie.

Je prépare phase aqueuse et phase huileuse dans deux récipients que je mets au bain marie dans une même casserole.

Quand la phase huileuse a fondu, j'éteins. Je  sors son récipient que je pose sur un torchon propre et repassé (ce qui le "stérilise") et j'attends un peu. Puis je prends le récipient de la phase aqueuse (avec du sopalin plié en plusieurs épaisseurs pour ne pas me brûler) et je verse lentement la phase aqueuse sur la phase huileuse en fouettant avec un fouet à capuccino. J'avais acheté le mien, il y a longtemps en Grèce pour préparer des cafés frappés, la boisson nationale hellénique en période estivale.
Le torchon évite tout bêtement au récipient de trop bouger et si on pose dessus par inadvertance un ustensile, les risques de contamination sont moindres. Dans ce cas, je repasse quand même l'ustensile à l'alcool.
En fouettant, je ramène régulièrement vers le centre le produit qui commence à prendre sur les parois. Quand ça épaissit un peu, j'arrète de fouetter et  j'attends encore un peu que la température descende (je tâte les parois qui doivent être tièdes) avant d'intégrer la troisième phase. Je verse directement dans un pot stérilisé sans toucher à la crème et je tapote le pot sur une surface dure pour une bonne répartition. Pour finir, je racle les bords avec une mouvette en silicone et glisse ce reste dans un petit pot que j'utilise en premier.
Avec un fouet à capuccino, ça me semble vraiment inratable.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-053.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. J'ai volontairement détaillé cette recette car je reçois régulièrement des mails où des débutantes en cosméto maison me demandent par quoi commencer. Or je trouve que cette recette facile permet d'obtenir un produit d'une très grande efficacité, plus agréable à utiliser qu'un simple cérat, et qui donne d'excellents résultats si on a une peau intolérante. Pour les peaux grasses et costaudes, sans doute faut -il imaginer d'autres combinaisons.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article
A

Bonjour Venezia,


 


Par quoi conseilles-tu de remplacer le squalanne si on ne le supporte pas ? J'ai fais un test à la boutique Aroma Zone dans le plis du coude et j'ai eu une réaction dans les 5min...


 


Je te remercie, bonne journée 
Répondre
V


Bonjour Aurélie,


j'ai chosi le squalane pour son pouvoir protecteur , réparateur et sa finesse à l'application. On pourrait rempalcer par du jojoba



A

tu dis utiliser de la glycerine bio, perso j'ai mis de la glycerine vegetale de chez AZ, y'as  t il une difference, selon toi?
alors j'en ai fait une  avec de la cire de mimosa(l'odeur est a tomber), ça met des heures a penetrer, mais le matin j'ai une belle peau.
j'avais pas envie de chauffer mes huiles et mon eau d'avene, donc j'ai fait chauffer la cire dans un peu d'huile de jojoba, et 3/4 de la phase aqueuse d'eau de volvic, j'ai bien melanger et j'ai
rajouté mes autres ingredients au fur et a mesure que ça refroidissait, du moins sensible au plus sensible. C'etait certainement risqué mais ça marche , j'ai une superbe creme plutot fine. Elle
tient bien depuis trois jours. Mais est ce peut etre le manque de chauffe qui lui donne un aspect si brillant....je sais pas.
  Si je dois sortir j'essuie le surplus avec un kleenex doux et c'est nickel.
Vraiment heureuse d'etre tombée sur cette recette .
Merci a toi





 


Répondre
V

Les deux glycérines szont végétales, l'une est bio, l'autre non. J'ai parfois du mal à trouver de la glycérne bio d'ailleurs, donc il m'arrive d'en utiliser de la non bio aussi…

La  cire de mimosa doit élicieusement parfumer… mais comme je suis très souvent intolérante à plein de choses, je reste prudente avec les cires parfumées (dans les produits viage, pour le
corps, j'ose plus ) ;


B
Bonjour Vénéiza,Tout d'abord joyeux Noel en retard, j'espère que tu as passé de bonnes fêtes.J'ai testé ta recette il y a une semaine (mêmes proportions, j'ai juste doublé la quantité) et j'aime beaucoup. Cependant je n'ai pas la texture cérat, mais bien une texture crème-épaisse.Je voulais te remercier, elle est adoptée en crème mains chez moi, car après 30 secondes plus aucun film gras!Penses tu que je peux en faire avec de la vraie lanoline (bon le souci c'est qu'elle sent TRES mauvais!)?Bises,Blandine
Répondre
V

je pense que tu peux essayer avec de la vraie lanoline sans souci, pusique c'est aussi un co-émulsifiant. Moi non plus, je n'ai pas une texture cireuse-cérat, mais bien un toucher très fin.


B
J'ai donc testé ce fameux cérat-crème ! Effectivement, pas cette sensation de tiraillement que je ressens habituellement à l'application d'un produit contenant de la cire d'abeille. Par contre,  trop gras pour moi...A retester au coeur de l'hiver. Je tenterais pour offrir, cela me démange maintenant que j'ai un peu de cette fameuse cire !
Répondre
V

Je pense que le substitut de lanoline est aussi l'un des bons ingrédients pour l'onctuosité cu mélange.


M
j'utilise cette crème cérat depuis pas mal de temps déjà. ma peau qui est couperosée est calmée, beaucoup moins de rougeurs, et ma peau est fraiche, quant à moi je l'applique matin et soir, j'ai la peau assez sèche,.si je ne l'avais plus elle me manquerait terriblementmouette
Répondre
V

Merci Mouette, rassure toi, je ne crois pas que tu puisses en manquer…


M
Zut je n'ai plus la main, je n'ai pas de batteur à capuccino ou autre permettant de faire 50g à la machine. L'emulsion s'est séparée, peut-être pour ça que j'avais eu un bouton. Cela dit, c'est le seul qui soit apparu, je mets du cérat-crème-mal émulsifié tous les soirs en évitant la zone médiane et ma peau apprécie pour l'instant, elle tire moins.Mille mercis :)
Répondre
V

De toutes façons, dis toi que c'est une émulsion plus fragile qu'une produit à la cire émulsifiante classique.  Sur les miennes, au fil des jours, un peu de liqide ressort de temps en temps,
que j'élimine en secouant le pot tête en bas.


M
J'en ai fait une version hier soir. Ce matin un petit bouton a pointé le bout de son nez, je vais néanmoins continuer à l'appliquer le soir en plus petite quantité et voir comment ma peau réagit après quelques temps. J'apprécie de retrouver les premières sensations éprouvées lors de mes débuts dans les cosmétiques maison, c'est ressemblant mais les différences sont pourtant bien là aussi, me voici en plein boum nostalgique... Merci princesse de m'avoir incitée à ce retour aux sources.
Répondre
V

La peau au début erst étonnée de recevoir tant d'onctuosité…


P
Pour moi, c'est une formule particulièrement apaisante sur les joues et...le contour des yeux !L'hiver, elle pourrait même être appliquer sur l'ensemble de mon visage.
Répondre
V

Tu pourrais peut être tester un jour sur trois sur tout le visage pour voir ce que ça donne


M
Je t'ai vue avec le teint si frais et reposé que je termine le petit pot en guise de crème du soir  une fois sur deux car elle est malheureusement un peu riche pour le jour.Une première pour moi qui ne met que des émulsions plutôt fluides sur le visage le jour et rien le soir. Et bien c'est drôlement doux, et agréable!Découverte à explorer et adapter (?)
Répondre
V

j'attends tes adaptations avec la plus grande curiosité, Michèle


P
tiens, je devine ce qui se trame derrière le complot...Sacrée Michele ! ""Ensuite, vient la mise en oeuvre avec l'agitaton, le stress, les émulsions qui ne marchent pas" Mais tu es une sorcière ! Tu es entrée dans ma cuisine quand je suis en train de m'agiter avec mes 2 mains gauches hein ?Y a plus qu'à attendre l'article alors ? (vert, couleur de l'espérance)Merci Malegria pour ton témoignage avec la cire d'abeille et lanoline..un retour aux bases intéressant surtout pour les soins des mains, pieds
Répondre
V

Deux mains gauches, Patte, c'est petu être un art à exploiter…