Récapitulons: recettes favorites (et variations inédites). 1 Le corps

Publié le 8 Juin 2008

En cosmétique maison, (comme dans la vie, si on a un tempérament optimiste… ) on  a toujours l'impression que la dernière recette ou la plus nouvelle réalisation est la meilleure… sinon à quoi ça servirait de se casser la tête à gamberger sur d'autres formules?
 
Pourtant, quand je me suis amusée à parcourir la rubrique green cosmétique de ce blog et quand j'ai aussi consulté tout ce que j'ai fait, noté consciencieusement depuis plus de trois ans sans forcement publier (avant 2005, si je bricolais déjà un peu, je ne consignais rien), j'ai réalisé effectivement que si je préférais souvent mes réalisations récentes:
-certains produits n'ont été qu'un "one shot", parce qu'ensuite j'ai trouvé mieux ou parce que ma peau n'en a pas supporté à l'usage
-quelques recettes, assez "anciennes", continuent de m'inspirer. Et je les refais, avec ou sans variante.
Voici donc un récapituatif de ce que je garde en cinq étapes, -avec, à l'occasion, des variantes ou des recettes inédites-.

1. Produits corps
2. Mains et pieds
3. Cheveux
4. Visage
5. Quelques formules plus thérapeutiques

 Produits corps

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.1. Beurres meringués

Comme beaucoup de touilleuses maison, j'ai adoré fabriquer des baumes meringue et fouettés à la texture si agréable et parfumés à souhait. C'est Michèle qui avait brillamment lancé la mode sur le forum des plaisirs, (
recette sur Potions et chaudron). Pourtant  j'ai quasiment  laissé tomber ces crèmes, car elles m'ont desséché la peau à l'usage. Je garde néanmoins une  formule:

Crème soufflée anti inflammatoire et circulatoire pour les jambes

8g gel d'aloe
1g aloe concentré
40g huile coco
65g beurre karité
76g macérat de pétales de rose et de gousses de vanille dans de l'huile d'olive bio
15g huile de moringa,
10g huile de chaulmoogra
11g huile de tamanu
20 gouttes anti oxydant
1/2 cuillérée café de glycérine
20g amidon de riz pharmaceutique
En gouttes:
20 gouttes extrait de pépins de pamplemousse
30 gouttes extraits CO2 cassis
30 gouttes extrait CO2 de camomille allemande
30 gouttes extraitCO2 Carotte
20 gouttes extrait  CO2 calendula
60gouttes  HE cyprès (cupressus sempervirens)
8 gouttes  HE poivre noir
(226g de produit environ).

Utiliser la méthode des crèmes meringue, que je mets simplement en
lien car elle a été expliquée un peu partout.


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.2. Fondants poudrés

C'est Réo qui avait lancé l'idée excitante de ces
fondants que l'on passe sous la douche sur peau mouillée et qui, au contact de l'eau, se transforment en lait en laissant l'épiderme tout doux. Son ingrédient magique: la cire émusifiante. Très vite, en raison de mon penchant personnel pour les textures poudrées et de mon peu d'attirance pour cet ingrédient (chacun ses manies… ), j'ai cherché d'autres combinaisons jusqu'à obtenir cette formule que j'ai refaite une douzaine de fois au moins, car j'offre souvent des fondants.



Formule de base pour 4 à 6 fondants poudrés de la taille d'une petite savonnette

75g beurre de cacao,
15g beurre de karité
45g argile blanche
66g amidon de riz pharmaceutique
9g bicarbonate de soude
20 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse
+ huiles essentielles et/ou extraits CO2.

Avec trois associations pour les parfumer:

-50 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie ou matherone+20 gouttes d'extrait de vanille+10 gouttes d'huile essentielle de muscade.

-50gtes He lavande vraie ou matherone +20 gouttes extrait CO2 calendula+ 10 gouttes HE orange sanguine (plutôt pour l'hiver, en raison de la présence d'HE d'orange, photosensibilisante. Même si on rince, je reste prudente).

-50 gouttes HE lavande officinale+ 20gouttes  HE camomille du cap

Doser les poudres dans un saladier en inox ou en pyrex, peser et couper les beurres en morceaux pour faciliter leur fonte. Mettre le tout au bain marie. Touiller d’abord avec une baguette (c’est plus facile) puis avec une spatule en silicone. Le mélange s'amalgame lentement. On obtient au bout d'un moment-de pas être pressée, compter au moins 10mn- une belle matière très crémeuse. Laisser un peu refroidir, ajouter les huiles essentielles, verser dans un moule en silicone (j'utilise des moules à gateau) en s’aidant de la spatule.  Poser délicatement le moule sur un plateau pour le transporter jusqu'au frigo, ce qui évite les catastrophes. Laisser au fais jusqu'à la prise (une heure à peine), puis démouler. Je laisse sécher à l'air libre au moins une semaine (voire deux) avant d'offrir; Et je recommande de laisser sécher les fondants entre chaque emploi. C'est super pour les vacances ou quand on n'a jamais le temps de se crèmer la peau.

J'ai d'autres expérimentations en cours en incorporant de la crème de coco (creamed coconut).


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.3. Gels

J'apprécie beaucoup les gels pour leur légèreté, surtout en été, même s'ils sont assez peu hydratants.  J'indique en lien  les deux formules que j'ai déjà données sur ce blog et que j'aime beaucoup.

-gelée  pailletée pour le corps rose-encens-chocolat

-
gel pour les jambes menthe-mastic


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. 4. Laits pour le corps


J'en fabrique à tour de bras. Mes trois préférés:

-
lait pour le corps très réparateur aux quatre hydrolats (variation sur une formule de Michèle)

-lait aux agrumes

-
lait au gel d'aloes, mon chouchou du moment que je ne cesse de décliner. Il est sans cire émulsifiante, mais tient très bien  et j'aime énormément son toucher comme son efficacité. Deux de mes variations récentes:

Lait des rois mages à la myrrhe à l'encens et à l'aloes

170g gel d'aloe à boire
4g de subsitut végétal de lanoline

52g huile coco
10g acide stéarique
4g cire abeille
10gtes anti ox

30g huile de sésame
5g huile d'andiroba,
10g huile de calophylle
10g huile d'amandons pruneaux
4g macérat huileux de tilleul
8g huile d'aguaje
5g huile colorée au rocou
15g soothex (anti inflammatoire, exait d'encens)
4g silk gel

30 gouttes extrait pépins de pamplemousse
50gtes He  ylang ylang
5gtes He rose de Bulgarie diluée (à 5%)
10gtes He patchouli
10gtes elixir de chrysoprase
5gtes extrait CO2 carotte
10gtes He nard
10gtes He myrrhe
15gtes HE santal blanc
3gtes He girofle.

préparé  en quantité à l'occasion d'une rencontre savonnesque avec des
filles de toutes les couleurs

Lait au cupuaçu et à l'andiroba

85g gel d'aloe à boire
une cuilérée à café de substitut de lanoline (difficile à peser, en raison de sa viscosité)
27g huile de coco
2g acide stéarique
3g beurre de cupuaçu
2g cire abeille en feuilles
5gtes anti oxydant
30g huile de sésame
10g huile d'andiroba
10g macérat huileux de rose
5g huile d'aguaje
5g huile d'amandons de pruneaux
15gtes EPP
7g soothex
2g silk gel

30gtes HE de rose bulgare diluée à 5%
20gtes HE encens (boswellia sacra)
3 gtes He rose  (damascena indienne)
5gtes absolue de rose (damascena)
10gtes HE myrrhe
5gtes elixir calling all angels
10gtes extrait CO2 cassis
30gtes mélange d'extraits CO2 (argousier-rose musquée-souci)


Le plus fluide de la série car j'ai diminué au minimum la quantité d'acide stéarique pour introduire du cupuaçu aux vertus émulsifantes et réparatrices. Dans cette formule, j'ai corsé la quantité d'huile d'andiroba, très anti inflammatoire. Mais 10g, c'est limite en raison de la puissance de son odeur. La prochaine fois, je réduis la dose.

Pour le mode d'emploi: Si on utilise du gel d'aloes cosmétique, plus visqueux que le gel à boire, l'émulsion prend les yeux fermés. Si on utilise le gel à boire, bien plus fluide, le point capital est de laisser refroidir la phase huileuse  (sans qu'elle ne fige cependant) avant de l'incorporer au mixer à la phase aqueuse (froide), sinon, ça a du mal à demarrer. Si ça ne prend pas tout de suite, passer un peu au fouet à main ou à capuccino, laisser reposer,  et poursuivre à nouveau avec le mixer. Ça prend alors magnifiquement.


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin04.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.5. Déodorant

Même si j'utilise désormais le
système grattounette pour les aisselles, j'emporte toujours un peu de ce déodorant maison en voyage, au cas où et comme je trouve son odeur délicieuse, je peux aussi l'utiliser en parfum…


Déo patchouli-vetyver-santal

(version améliorée de ce
déo)

l50ml hydrolat de rose
50ml hydrolat de menthe poivrée

160 gouttes de Solubol
15 gouttes HE santal (santalum album)
10 gouttes HE patchouli
5 gouttes HE petit grain citronnier
8 gouttes HE vetyver

Diluer les huiles essentielles dans le solubol. On obtient un liquide lacté très odorant à verser dans le mélange d'hydrolats. Conditionner en vaporisateur.

edit: j'avais oublié le cérat pour le buste 
rose-paquerette que je trouve si agréable à utiliser…

Rédigé par venezia

Publié dans #laits - beurres - crèmes corporels

Repost 0
Commenter cet article

cosi 13/06/2008 20:17

Grand merci pour ce récap! Je suis fan de ce blog, qui m'inspire de nombreuses idées notamment pour les voyages car je suis aussi baroudeuse et, si je ne cherche pas mon "chez moi" à l'autre bout du monde, j'aime le cocconing home made, le soir, après la mousson et les kilomètres de chemin poussiéreux, dans la guest-house!Continue à nous ravir

venezia 13/06/2008 22:19


Merci Cosi… rien que de lire les mots guest house et mousson… et ça agit sur moi comme une télétransportation en tapis volant…


malegria 11/06/2008 17:55

Oh venezia merci merci c'est tellement gentil de nous faire partager tes recettes favorites. J'adore les retours d'expérience auxquels tu es si coutumière. Je retiens particulièrement les fondants poudrés que je vais faire très bientôt et l'idée de produit deux en un : déo+parfum.

venezia 11/06/2008 23:23


Les fondant que tu as eu était plus expérimental que cette recette, à toute épreuve.


physalis 10/06/2008 11:11

Je n'ai jamais acheté du solubol c'est un produit 100 % naturel ?

venezia 10/06/2008 23:09


Oui, sans souci (lecithine, maltodextrine, extrait de romarin, etc. ) tu trouveras facilement sa formule sur le net.


mlk 09/06/2008 19:51

Venezia ReDans tes essais de fondants poudrés, as tu pensé à l'amidon de tapiocaPriméal? mis comme liant léger et selon Copaiba confère une grande douceur aux sels de bain et autres douceurs cosmétiquesSinon la crème de coco j'en ai mis mais avec les fondants avec cire emul et de la poudre de tulsi, et la pas glop couleur peu engageante mais exfoliation superet je trouve que l'odeur est même plus délicieuse que l'hv brutela crème de coco laisse des filaments un peu exfoliants en plus Dans un curry maison elle apaise le feu du piment et nous précipite vers le dessert qui n'est plus du tout nécessaire...j'en saliveje vais en faire un là demain de curry 

venezia 09/06/2008 22:46


quand j'avais de l'amidon de marantha, j'en mettais un peu aussi. Mais comme j'ai encore de l'amidon de riz en stock, (de grade pharmaceutique en plus), je fais avec…


Jasméroli 09/06/2008 19:30

Un grand merci pour ce travail de partage auquel tu t'attelles sans jamais te lasser! J'y trouve toujours quelque chose, des idées , des savoirs, des pistes, des ailleurs. Merci!

venezia 09/06/2008 22:45


merci à toi Jasmeroli


mlk 09/06/2008 10:38

Excellent Venezia,pour ce corps chouchouté  tout au long de l'hiver et qui est fin prêt à se gaver de soleilComme je suis très "roots" mes préférés les baumes meringues,les fondants poudrés et aussi ceux de Reo, la gratounette et mon alun au cas ouJ'ai goûté et aprrécié mais ce fut court(pour cause de rapt) la crème mains VeneziaMichéle et pour la toute première fois je vais copiter à la virgule prèsAh! si j'ai aussi copité les baumes stéarique dont je me tartineles pieds...Grand merci

venezia 09/06/2008 22:45


 Tu as le droit de t'amuser avec les formules …


Catherine 09/06/2008 08:46

Je dirais la même chose que Chabou (original hein.. !)Et bien moi j'ai testé la grattounette et ça marche bien, mais là, tout de suite, j'ai envie de refaire un déo avec Monsieur Patchouli, je l'adore.Petite question, je n'ai pas de solubol, par contre j'ai de la "base pour bains" du Docteur VALNET : sodium ricinoleate, alcool et lavande hybride, (et je n'ai plus de baignoire...)  tu penses que je peux l'utiliser dans le déo ? Merci Venezia.

venezia 09/06/2008 22:43


c'est le sodium ricinoeate qui doit jouer comme dispersant. Je me pose la question de sa concentration dans un déo (qui reste sur la peau).


chabou 09/06/2008 08:36

Formidable rétrospective et synthèse, Venezia, qui permet de connaître les formules qui ont fonctionné, ce qui n'est pas toujours le cas de ce qu'on peut lire sur le Net. Lu, copié et refait, la rançon de la réussite. (n'ayant pas testé la grattounette, j'ai déjà louché hier soir sur ton mélange pour déo)

venezia 09/06/2008 22:39


j'ai pris cette décision en me disant que je serais très contente si je trouvais ça sur certains blogs dont les recettes sont tentantes.


michele 08/06/2008 22:35

C'est marrant, je revenais te dire " Et le cérat? tu aimes pourtant encore et toujours, et varié, et même de plus en plus  sophistiqué"Puis j'ai pensé que tu ferais le visage en 4° partiePuis j'ai vu ton edit ;-)

venezia 09/06/2008 22:36


et oui, le cerat a récupéré sa place…


patte 08/06/2008 22:20

Un récap comme je les apprécie aussi..mais auquel on a droit en temps normal lors des fêtes de fin d'année ! Balayons les habitudes..Ravie de lire la recette "exclusive" du lait avec l'hv d'andiroba que j'aime tant.L'hv qui fait des merveilles sur mon visage et sur...mon zona ! Bref, une nouvelle amie qui ne me quitte plus depuis quelques mois pour calmer les caprices de ma peauJe me demande pourquoi les meringués pour le corps assèchent ta peau : manque de phase acqueuse qui hydrate ? (j'ai le même souci avec les baumes que j'aime pourtant tellement...)Merci Princesse de nous offrir de bilan...la veille de l'été !

venezia 09/06/2008 22:35


Pourquoi un bilan au milieu du  gué de l'année? Parce qu'avant les vacances (periode où je gamberge sans pouvoir bricoler ) je voulais savoir où j'en étais de mes fabrications.

Je n'utilise les baumes que pour les pieds, les mains (et théoriquement les lèvres, mais comme j'ai un bon rouge à levres bio super hydratant, je n'en ai pas besoin) et ça mrche très bien; Pour le
corps en revanche, avec les baumes meringue, j'ai peu à peu quelques plaques sèches qui apparaissent. et qui disparaissent (pas tout de suite d'ailleurs) si je mets un lait…