Les jasmins de Fourni

Publié le 16 Juillet 2008


                                                   Laurier rose exubérant

Le village de Fourni n'est pas le plus beau des îles grecques, mais quand on quitte les cafés du port en tournant le dos à la mer, la balade conduit très vite à un enchevêtrement de rues à escaliers où le parfum d'amandes  -quasi patissier- des lauriers roses (énormes cette année) s'entrelace à la suavité exquise de l'odeur du jasmin.


                                                        Bougainvillée et laurier rose

Je devrais même dire des odeurs du jasmin. Après avoir reniflé des dizaines de plants au hasard de nos marches, nous avons remarqué que certains donnaient des notes bien plus délicates. Difficile de voler des fleurs dans les jardins, même s'ils sont nombreux et parfois à l'abandon, et même si elles dépassent des clôtures…

                                               "Mon" jasmin en fin d'après midi

 Mais j'ai eu de la chance. Un gigantesque jasmin rampant comme un gros serpent poussait sur un toit- terrasse abandonné à l'espace public. Je suis donc allée à plusieurs reprises remplir de fleurs un mini bocal pour des essais de macération.

Macération de jasmin à l'huile d'olive



J'ai changé les fleurs à deux reprises (je ne suis restée que huit jours à Fourni) et j'ai laissé macérer au soleil (sans chauffage au bain marie en raison de la fragilité) avant de filtrer. Le résultat…  hum, sent plutôt l'huile d'olive (celle que j'ai trouvé sur place était odorante) … mais j'en utiliserai quand même dans mes préparations pour le corps, en le corsant avec une absolue, pour ses propriétés médicinales déjà évoquées par l'herboriste Culpepper au XVII° siècle qui parle d''huile de jasmin pour "chauffer et adoucir les nerfs et les tendons". 


Teinture de jasmin



Le reste des fleurs récoltées (changées aussi à deux reprises)  macère encore dans du tsipouro, alcool grec rustique  fait à partir de marc de raisin. Théoriquement, il n'est pas parfumé à l'anis, hélàs, celui que j'ai trouvé l'était un peu… J'attends donc patiemment l'évolution de ma teinture de jasmin anisée…

J'ai découvert à mon retour, que j'aurais pu extraire aussi dans de la glycérine (mais je n'en n'avais pas emporté).

Qu'en faire? Quand j'aurai filtré, j'essaierai notamment de préparer du
sirop de bain au jasmin de Donna Maria.

                                        La rue principale du village, bordée de gros mûriers aux troncs chaulés

Liens

*Jasmin officinal (en anglais)  sur white lotus aromatics, site précieux pour ses informations olfactives (on y parle aussi d'enfleurage… ): 
ici

*Macération huileuse de jasmin (le site de Bluetansy sur les huiles infusées) : ici

*Teinture et baume au jasmin
ici (en anglais, juste pour les INCI)

Edit
*(Pour Patte, qui ne se souvient peut être plus du livre "le Parfum" de Süskind où cette technique était expliquée) un lien sur l'enfleurage à froid, c'est à dire le dépôt de fleurs  sur de la graisse pour capter leurs odeurs. Ce procédé, le plus à même de recueillir le  parfum des fleurs les plus fragiles -jasmin, rose-  a été employé, à Grasse notamment, puis quasiment abandonné en raison de son coût faramineux. Les matières grasses sont de merveilleux capteurs d'odeur. C'est la raison pour laquelle j'ai utilisé l'huile, et si j'avais eu le temps, en changeant les fleurs tous les deux ou trois jours, je pense qu'au bout d'un mois, je serais parvenue à mes fins. Voir donc
ici

Rédigé par venezia

Publié dans #parfums

Repost 0
Commenter cet article

michele 21/08/2008 11:20

C'est fait. J'ai ramené dans mes valises:- un fond de glycérine avec encore quelques pétales de jasmin dedans pour compléter les 12/15 jours de macération.Il profite un peu du soleil timide de ce matin mais je vais le diluer et le consevrer dès la filtration. Il sent bon pour le moment mais je le jauge tous les jours pour éviter la fermentation.- un macérat frais sur jojoba filtré hier soir mais dont j'ai perdu tant de millilitres aux diverses filtrations que je continuerai dorénavant sur le pépin de raisin.Il sent bon aussi, je te le ferai sentir pour que tu vois la différence d'avec un macérat vieux d'un an.Maintenant, il faut que je refasse la crème pour Lunemalo dont j'ai perdu la formule... alors que je la trouvais si réussie et toutes mes testeuses aussi.

venezia 21/08/2008 22:58


Le macérat d'un an est encore merveilleux… plus que ma teinture (fltrée hier) un peu étrange qui sent l'ouzo au jasmin…


malegria 19/07/2008 10:33

Ah mais tu me donnes des idées pour dans quelques mois, lorsque l'été arrivera sous mes latitudes. En effet j'ai lachance d'avoir du jasmin qui embaume le trajet que je fais quotidiennement en rentrant à la maison. Et aussi les lauriers de toutes les couleurs qui ne sentent pas l'amande.Par contre est-ce vraiment du jasmin officinal? J'aurais dit plutôt jasmin étoilé... en tous cas lors d'une tentative (infructueuse) de macération de jasmin, je l'avais identifié comme tel et je trouve que ta photo y ressemble étrangement. Je te mets le lien pour que tu puisses te faire ta propre idée http://beautenaturelle.canalblog.com/archives/2007/02/03/3893016.html

venezia 20/07/2008 00:28


Effectivement, ils se ressemblent… néanmoins, en allant voir sur un iste que je trouve très bien informé, http://nature.jardin.free.fr/grimpante/ft_trachelospermum.html
il est dit que le jasmin étoilé peut s'entortiller autour d'un support, ce que ne faisait pas le gros jasmin de Fourni.


michele 19/07/2008 00:22

Apparemment, les extraits glycérinés de jasmin du dernier lien servent en interne car je vois que certains sont aromatisés à la vanile, à la menthe et au chocolat.Très intéressant aussi pour un usage gynécologique.

venezia 20/07/2008 00:11


Oui, j'avais vu ça aussi, je trouve un peu bizarre, au  plan gustatif, l'idée d'associer chocolat et jasmin, mais enfin, il faudrait peut êre goûter…


patte 17/07/2008 21:58

Blue avait évoqué la méthode de l'enfleurage pour l'huile infusée de chevrefeuillehttp://huilesinfusees.canalblog.com/archives/2008/05/29/8420178.htmlCependant, côté propriétés, je ne sais si le travail en vaut le coup ! Reste le parfum..Et non Princesse, pour l'enfleurage, je ne suggérais pas de jeter l'huile et de garder les fleurs anciennes mais d'ajouter seulement (pour éviter la longue période du flitrage où il y a tjs perte d'huile) de rajouter simplement des plantes fraiches..en gardant les anciennes dans le bocalMais non..l'enfleurage se mérite et tous les 3 jours, on a la total !

mlk 16/07/2008 21:59

Pour moi Grenouille ne pense pas ,il sent, sang pour sanget son enfleurage est empirique, à l'hume airJe suis heureuse et ravie de ton retour jasminée et aussi du coup de plume de Jasmeroli qui telle une Pomponette  apparaît , disparaît et nous intrigue

venezia 17/07/2008 19:57


J'ai gardé en mémoire les enfleurages qui m'avaient imprssionnée … mais il faudrait que je relise


michele 16/07/2008 19:39

Je remarque que tu as perfidement glissé un serpent au milieu du jasmin. Tu n'étais pourtant pas en Inde, coquine :o)

venezia 17/07/2008 19:56


Ce jasmin était vraiment énorme il rampait sur le toit terrasse, s'accrochait au grillage, descendant aussi le long d'un escalier…


michele 16/07/2008 19:37

Magnifique! magnifique!La prochaine fois, pourras-tu me mettre dans un coin de ta valise? Je sais me faire vraiment minuscule tu sais? Et j'adore ces escaliers ardoise bordés de blanc.Les lauriers roses peuvent être lourds et encombrants pour le nez quand ils sentent. J'ai un peu de mal avec cette odeur que je n'aurais pas qualifiée d'amandée sous les tropiques. Peut-être que l'odeur est différente sous d'autres latitudes.Il me reste encore un fond de macérat de jasmin frais qui date d'octobre 2007, fait avec les fleurs tardives sur pépin de raisin. Il sent encore quand on l'applique sur la peau.L'odeur est différente du macérat frais mais j'aime beaucoup ce côté fleuri plus proche des fleurs séchées.Tiens je t'en donnerai un peu pour que tu compares.En tous cas, en association avec de l'HA et de l'absolu de jasmin, c'était superbe. Très simple, solifleur mais superbe.J'en ferai à nouveau au mois d'août mais il faudra penser à prendre du jojoba et de la glycérine (merci pour l'idée) dans mes valises.J'ai hâte de voir tes créations de merveilles avec ces macérations.Jasmin et anis, ça doit être osé...Sirop de bain, tu me mets l'eau à la bouche! Je les adore mais en bi-phasés. C'est d'un voluptueux...

venezia 17/07/2008 19:54


Les lauriers grecs sentent vraiment l'amande, c'en est même incroyable… je trouve meme que c'est une tentation dangereuse tant c'est proche d'un parfum de gateau…
 Mon macérat sur l'huile sent  peu le jasmin, mais en revanche je pense que l'huile a bien bu -même si pendant peu de temps… - les molécules des fleurs car le petit bocal chauffait bien
au soleil et que j'avais vraiment mix un max de fleurs (lors de deux macération successives)


Blue 16/07/2008 18:49

Festival odorant une fois de plus... J'ai dans mes tablettes une petite surprise pour toi...Pour ton prochain voyage à Fourni ou dans un autre sud... Tu pourras faire macérer du laurier rose... Je ne sais pas si je mets ça en ligne, un peu peur de la toxicité. Si je ne publie pas, je te l'envoie en privé... ;)

venezia 17/07/2008 19:50


Hum, en ligne, je ne sais pas si c'est prudent… sauf si tu veux être considérée comme une vraie sorcière


patte 16/07/2008 17:18

Oui ! On en avait parlé dans un post sur les PM de l'enfleurageEt en effet, la méthode est abordée dans le parfum En fait, il aurait fallu une hv plus adaptée à un parfum, la jojoba + renouvellement de fleurs fraiches tous les 3 jours (c'est à dire l'huile filtrée et rajout de fleurs ou rajout tout simplement sur les fleurs anciennes ?)En gros l'enfleurage = permet d'avoir les actifs de la fleur + le parfum . Et vu le renouvellement tous les 3 jours de fleurs, l'huile infusée doit être particulièrement concentrée en actifs..En tout cas, super lien ! 

venezia 17/07/2008 19:50


patte, en voyage, je fais avec ce que j'ai sous la main… c'est tout le plaisir de l'expérimentton sur le terrain…

pour les macérations, on garde la même huile et on change les fleurs, l'inverse serait un peu bête non?


Jasméroli 16/07/2008 15:26

J'ai senti monter en moi une jalousie monumentale, j'aurais tellement aimé être à ta place ou plutôt à la place de ton nez !!!La drogue rend agressive, non? ;=))))

venezia 17/07/2008 19:49


C'est vrai qu'avec un pseudo comme le tien (j'aime beaucoup ton pseudo), on peut imaginer ton attirance pour le jasmin…