Après soleil : cérat crème très parfumé pour le corps… et café frappé

Publié le 20 Juillet 2008

Utilisant avec délices un cérat crème pour le visage (voir la recette donnée sur le  blog ici), qui a littéralement ressuscité ma peau, j'ai pensé partir de la même formule pour mettre au point une crème du soir pour le corps. Du soir, car il faut masser un peu pour faire pénétrer le produit… Le matin, un lait fluide ou un fondant de douche sont plus rapides d'emploi. 

Mon cahier de charge:

-hydratation et réparation:
après trois semaines -ou presque- de grand air et de soleil, la peau a envie de siroter des cocktails nourrissants.  
-parfum: la nuit, autant ensorceler son compagnon de sommeil…

Cérat crème après soleil pour le corps aux fleurs blanches

23g hydrolat d'ylang ylang (Bio Mada)
1g eau d’or
2g glycérine

5g squalane
9g monoï
3g huile de noix d’amazonie
3g cire d'abeille en feuilles (Bilby)
1 cuillérée  à café de substitut de lanoline

4gtes EPP

10gtes extrait CO2 carotte
15gtes absolue jasmin sambac (Aromantic, une merveille)
7gte He néroli
5gtes He patchouli
1gte He girofle



 
Hydratation douce: glycérine,  noix d'Amazonie, monoi, substitut de lanoline et hydrolat d'ylang ylang qui a, en plus, un réel effet anti inflammatoire.  Le monoi utilisé provient du site (hélàs disparu) Crabbe & Wylde. Il est surconcentré en extraits floraux. Conservé au froid depuis son achat, il n'a pas bougé.

Réparation: squalane, extrait CO2 de carotte qui donne le ton bouton d'or à la crème. HE de patchouli

Parfum:
pour ne pas miser que sur les huiles essentielles, j'ai sélectionné  des ingrédients qui avaient en prime un vrai parfum : hydrolat d'ylang ylang, monoi, huile de noix d'Amazonie, et même cire d'abeille. Le club des fleurs blanches: monoï, ylang ylang absolue de jasmin, néroli joue à fond la note voluptueuse. Noix d'Amazonie et cire d'abeille donnent du rond, patchouli et girofle du fond…

Bref, à tartiner sans modération… en prenant le produit soit avec des doigts très propres, soit avec une spatule, car le conservateur est a minima.

Pour la fabrication, procéder comme pour un cérat. Employer pour bien mélanger les deux phases un fouet à capuccino, ou mieux encore un frappediser (voir plus bas les explications).  J'ai remarqué par hasard qu'en laissant refroidir très légèrement les deux phases avant de les mélanger, le cérat prenait bien mieux, avait vraiment la tenue d'une crème  et ne crachait plus du tout d'eau.

NB: vive le frappediser

                                 Quelques terrasses où il ferait bon siroter… (Hydra)


L'été, toute la Grèce sirote des cafés frappés, c'est un sport national. Il faut voir le matin, dans les bateaux, les voyageurs descendre leur frappé à la paille dès le réveil. Le café frappé se fait avec du Nescafé (quoique la plus récente tendance fashion soit le freddo, d'influence italienne, réalisé avec du vrai café).

                                                                     Ikaria

Nescafé, eau et glace sont fouettés vivement selon une méthode bien précise (voir plus bas) et servis tout mousseux. Plus il y a de mousse, plus l'opération aura été réussie. La Grece est donc le paradis des fouets à capuccino. Il y a déjà trois ou quatre ans, j'avais rapporté de Rhodes un fouet à capuccino électrique (plus puissant que les fouets à piles).

Comme il a beaucoup servi et que je crains sa disparition, j'en ai acheté un nouveau, électrique bien sûr, dans un supermarché et  je l'ai étrenné pour cette recette. Il s'appelle un … frappediser

Le plus: c'est une vraie petite torpille, vrombissante comme un bourdon géant, plus puissante que le précédent.

Le moins: son petit pied n'est pas démontable (le précédent oui, que je pouvais stériliser sans problème). Pour le nettoyer, je le fais donc tourner d'abord dans de l'eau bouillante, puis dans de l'alcool.

                                                 Fourni (plage de Kamarai)

Le making of d'un bon frappé

Pour un verre à limonade:
Une (plutôt deux même) cuillérée à café de café soluble
eau bien froide
trois ou quatre cubes de glace
Eventuellement sucre (certains mettent du lait, faut aimer… )

Il faut d'abord diluer le café soluble, éventuellement le sucre, dans très peu d'eau (l'équivalent de deux  cuillérées à soupe maximum) et fouetter pour obtenir une superbe mousse (mieux vaut avoir un verre haut et étroit).  Ensuite, on ajoute les cubes de glace (ce n'est buvable que très très froid), On remue bien avec une cuillère, et on complète avec de l'eau jusqu' en haut du verre. La mousse reste ainsi très stable. Voir les savantes explications (en anglais, du pourquoi du comment avec le  premier lien ci-dessous). On boit toujours à la paille.
Cette technique de la dissolution préalable du café soluble dans très peu d'eau est aussi valable pour préparer une boisson chaude. Bonus: ça mousse aussi, et le goût en est nettement meilleur. Je ne bois plus de café depuis très longtemps, sauf très exceptionnellement des frappés en Grèce (on en trouve avec du décaféiné, oui, je sais que le déca est  nuisible pour la santé mais le poison est une question de dosage).

Si le cérat crème est destiné au soir, le frappé, lui, n'est pas recommandé après 17h, à moins d'envisager de rester debout toute la nuit.

                                         Fourni (sur le port)

Liens

*L'origine du café frappé et le pourquoi du comment (en anglais)
ici

*Frappenation, un site emblématique du café frappé branché (avec la recette, en anglais)
ici

   *Photo extraiite d'un site assez rigolo qui résume tout ce qu'il faut savoir du frappé, avec videos, variantes … voir
ici

Rédigé par venezia

Publié dans #Cérats

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Evelyne 21/07/2008 21:36

Je ne suis pas trés ""poetesse" mais ch-re princesse vos post m'enivrent depuis plusieus mois maintenant.....tout m'enchante dans votre blog , alors tout simplement ...merci pour cette générosité....

venezia 22/07/2008 09:16


Merci à vous pour ce si gentil message


Jasméroli 21/07/2008 02:19

Irrésistible!!!D'ailleurs, je ne résiste pas, je me rends, je m'abandonne, je me précipite vers mon flacon de jasmin, y coller une narine affolée (?!!...oui, oui, une "narine affolée" par les articles de Vénézia). Oooooouffff, ça va mieux. Il faut faire attention, le nez est tout près du cerveau!Ton assemblage olfactif est très proche de celui de mon parfum préféré"À la nuit" de Serge Lutens :notes de tête: jasmins d'inde, d'Egypte et du Maroc(pousses vertes et bourgeons),notes de coeur: jasmins (encore) et clou de girofle,notes de fond: miel blanc, musc, benjoin.

venezia 22/07/2008 09:16


Un grand merci  pour le détail de cette palette odorante, Jasmeroli… je retiens le benjoin si vanillé…


patte 21/07/2008 00:14

tu me tues avec tes mariages parfumés Princesse !Comment rivaliser avec le Club des fleurs blanches ?En revanche, j'imaginais pas que l'hv d'amazonie puissse être donner un parfum agréable ! Ca m'épate tjs tes petites touches finales, ici la goutte de girofle avec ce bouquet floralSais tu que ta recette de baume de la Lune avec le fameux mélange afghan frappe encore ....il m'en reste un fond et je ne peux résister à le faire sentir à des copines. Elles tombent tous. Dernière en date : Domi !Bise Sorcière

venezia 22/07/2008 09:15


L'huile de noix d'Amazonie a un parfum très doux, plus fin que le macadamia par exemple.


bluetansy 20/07/2008 23:43

Après avoir été très longue à apprivoiser l'ylang ylang, je me surprends à en mettre très souvent dans mes préparations ses derniers temps. Pour moi son meilleur compagnon reste le santal...Mais l'harmonie fleurs blanches fonctionne à merveille !Je te laisse les cafés frappés que je n'apprécie guère, par contre, il me vient une envie de café liégeois glacé pour accompagner la lourde atmosphère dyonisienne de ce soir...Au lieu de ça je me shoote à l'HE d'hysope decumbens pour pactiser avec la pollution...

venezia 21/07/2008 22:07


je suis ravie d'apprendre ta réconciliation avec l'ylang.


michele 20/07/2008 22:34

C'est vrai que ton cérat t'avait illuminée.Si on porte ce dernier au parfum prometteur au coucher, on aura besoin du café frappé après 17heures, histoire de ne pas laisser le compagnon de lit tout émoustillé au bord du lit  ;-)Quelle audace ces mélanges odorants!J'ai l'impression que l'été cette année s'accomode merveilleusement de ces odeurs de fleurs que je trouve habituellement trop lourdes lorsqu'elles sont mises ensemble.Est-ce le manque d'ensoleillement? Je me surprend à les utiliser aussi et elles se fondent très bien les unes aux autres.Mais je n'aurais pas osé l'association avec le monoï. Penses-tu que le néroli apporte un peu de piquant à l'ensemble? Comme le clou de girofle?Merci pour l'astuce de refroidissement des phases avant de mélanger.Et le frappediser? Quel nom de pub.Tes photos sont encore superbes. J'ai hâte d'être en vacances du coup.

venezia 21/07/2008 22:06


Le néroli se fond dans les autes fleurs blanches. j'aurais pu mettre une deuxième goutte de girofle mais comme elle est très costaud, je reste prudente.


mlk 20/07/2008 22:08

La Dolce vita, et le petit grain frappé branché en terrasse au soleil,face au grand bleuencore et encore, jusqu'à plus soif J'adore quand tu fais ta gitane somptueuse , gourmande, et libre de préjugés...Pour cela aussi merci

venezia 21/07/2008 22:05


tu me fais rougir devant mon ordinateur MLK…