Rose des vents, mon premier savon curcuma, vin blanc, ylang

Publié le 29 Juillet 2008



Je lui ai donné ce nom car la rose des vents rassemble les points cardinaux, or dans mon premier savon, je voulais symboliquement réunir mes sources d'inspiration nord, sud, est, ouest…
Le nom de ce savon vise aussi à apporter une touche de poésie au récit de ma première soirée savonnesque un tantinet grand-guignolesque.



L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Ikaos/boules532.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Après voir assisté, fort admirative pour la précision des gestes, à un atelier savon chez Michèle il y a plus de deux mois, j'ai décidé qu'il était temps de me lancer. Devant les réalisations virtuoses des unes et des autres, j'ai choisi pour débuter une formule relativement simple, en tout cas au plan manuel, avec un nombre limité d'ingrédients à ajouter à la trace. 

La soude

Bon, rien à en dire, il en faut … J'en ai trouvé bêtement chez un Mr Bricolage à côté de chez moi, après avoir pas mal cherché ailleurs…

Le liquide pour la dissoudre


Clin d'œil à quelqu'un de cher à mon cœur, je voulais utiliser du vin. J'ai d'abord pensé au vin rouge, pour sa couleur liée à sa richesse en anthocyanes; après avoir lu des
liens trouvés par Michèle puis  découvert que la caractéristique desdits anthocyanes était de virer de ton en milieu basique, je me suis rabattue sur le vin blanc.

En faisant des recherches sur les pigments, j'ai découvert que le curcuma (par ailleurs excellent anti inflammatoire) restait dans les jaunes avec la soude (voir
ici par exemple). J'ai donc fait un premier essai de macération de curcuma dans du vin blanc réduit. La couleur me paraissant intéressante, j'ai gardé la procédure.

La veille de ma folle nuit savons, j'ai réduit de plus de moitié 250g de vin blanc jusqu'à 100g. Ce que j'avais sous la main était un Bergerac, cépages Sauvignon-Sémillon (non, pas un Chablis, Michèle, on finit les bouteilles dans ce cas). Je l'ai fait flamber, puis se concentrer avant de rajouter une demi cuillérée à café de poudre de curcuma bio. J'ai laissé frémir quelques minutes avant d'éteindre. J'ai filtré le liquide refroidi et l'ai transformé en glaçons, me méfiant des réactions de la soude sur du vin, après avoir lu des expériences menées
avec de la bière. J'ai complété (plus de la moitié) avec de l'eau déminéralisée. J'ai choisi une quantité très raisonnable de liquide, en appliquant sagement à la quantité de soude le coefficient multipicateur de 2,8.

Le choix des huiles

Avant de rencontrer Michèle, Hooly a été la première personne que j'ai connue faisant ses savons et dont j'ai pu apprécier les réalisations. J'ai donc décidé de reprendre
l'une de ses formules (venue de Codina)  simple et équilibrée, avec des matières grasses solides: coco-karité-olive. J'ai juste converti toutes les données en g et n'ai pas ajouté, comme elle l'indique, l'huile d'olive à la trace, mais prudemment au début. La recette renferme beaucoup de karité, ce qui m'arrangeait bien, je cherchais à rendre un hommage appuyé à Michèle… (voir l'un de ses savons ébouriffants réalisés avec du karité ici)

A la trace

J'ai décidé de rajouter encore un peu de curcuma (un quart de cuillérée à café) que j'ai dilué dans un peu de pâte à savon juste avant de l'introduire à la trace  Outre ses origines indiennes, le curcuma est dans mon esprit lié aux discusssions que j'ai pu avoir avec Bluetansy sur les épices les plus bénéfiques pour la santé. C'est également un coucou amical à Chabou la veinarde qui part bientôt  en Inde.

Le parfum

J'avais mis en route une macération de vanille dans du tournesol bio avec plein d'anti- oxydant avant mon départ en Grèce. Pourquoi le tournesol? Parce que s'il est bien protégé du rancissement, je trouve le résultat olfactivement intéressant. Pour limiter les manip et donner du fond au mélange, j'ai rajouté deux jours avant à ma macération des huiles essentielles à hauteur de 1% du total des ingrédients.

J'ai choisi, toutes bio: 
-HE ylang ylang: 6g. C'est une odeur capiteuse et puissante, qui tient bien et que j'ai l'habitude d'utiliser en mélanges dans mes préparations cosmétiques.
-HE
curcuma frais: 3g pour nourrir l'option curcuma (j'avais acheté cette HE pour son parfum, mais jusque là, je n'en avais rien fait… )
-HE poivre noir: 1g pour asseoir le mélange et obtenir une note chaude …
Ce qui donne un parfum un peu tropical, à dominante ylang… Même si ce sont d'autres Tropiques que ceux de Malégria, de Catherine,… ou de Mlk, j'ai notamment pensé à elles  en mettant au point ce cocktail.


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Ikaos/boules532.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.La nuit savonnesque

Il n'y avait plus qu'à… j'ai attendu jusqu'à la fin du week end, tard dans la soirée…
Vers onze heures du soir, j'ai tout viré et tapissé le coin évier et le plan de travail de papier journal. Tout viré, enfin presque sauf des flacons propres et vides et un bol empli de mini tomates fraiches qui me paraissaient loin du terrain de jeu…

J'ai enfilé une chemise à manches longues, mon pantalon de survet' de yoga, des chaussettes, des gants… plus un petit masque de chirurgien et mon masque de plongée posé très serré par dessus mes lunettes…Il faisait une chaleur quasi tropicale sur Paris ce soir là… Les huiles et  beurres ont fondu tranquillement au bain marie, (moi aussi d'ailleurs, sans bain marie), je les ai transvasées dans un récipient à bec en plastique, préparé les moules en silicone sur un plateau tapissé de papier et de plastique.

J'ai mélangé les glaçons de vin à l'eau dans un verre doseur en pyrex.

Il n'y avait plus qu'à s'occuper de la soude. J'ai mis bien 5 mn à réussir à ouvrir le flacon, n'ayant pas vu qu'il y avait une simple languette à faire sauter, j'avais commencé à attaquer le bouchon au couteau pointu…puis j'ai pesé. J'ai dépassé de 3g la dose prévue… Avec du recul, je pense que le port d'un masque de plongée à onze heures du soir dans une cuisine surchauffée a tendance à ralentir les capacités cérébrales… J'ai d'abord cherché à reverser le surplus dans le flacon de soude… cling cling… un bruit cristallin minuscule m'a fait comprendre que malgré la présence d'un bec verseur sur le récipient destiné à la soude, quelques grains légers s'étaient échappé sur le plan de travail, hors du papier journal et peut être bien sur mon bol de tomates que j'ai donc dû sacrifier la mort dans l'âme, par sécurité… Je sais désormais que "rien sur un plan de travail" signifie "rien sur un plan de travail", fût-il très vaste…

En revanche, la présence inespérée d'un flacon vide et propre m'a permis d'y enfermer ces 3g embarrassants. Ils y sont toujours.

 Je suis retournée près de l'évier, empli théoriquement d'eau froide et de glaçons (le temps que je règle la question de la soude récalcitrante, tout avait fondu puis disparu… ) et j'ai versé la soude sur le liquide. Une magnifique teinte rouge flamboyante est apparue… 50° au thermomètre… l'autre bac encore plein d'eau froide vinaigrée m'a permis de faire descendre la température du liquide à 40°… température également affichée par les huiles.
Je me suis sentie l'âme d'une alchimiste et j'ai procédé au mélange de solution de soude et de matières grasses.Touillant trente secondes à la spatule, j'ai constaté que ça allait prendre très vite. J'ai plongé un (très vieux) mixer dans le récipient et hop, la trace a aussitôt apparu et j'ai obtenu quasiment tout de suite une matière beige et crémeuse plutôt appétissante. J'ai foncé pour diluer le curcuma dans un peu de pâte, l'ai incorporé, j'ai enchaîné avec la macération parfumée, donné un coup de mixer et versé aussitôt dans les moules en silicone, que j'ai bien enveloppés de plastique comme j'avais vu Michèle le faire.

Il me restait à ranger et à régler l'histoire des imperceptibles grains de soude. J'ai rincé à l'eau vinaigrée, essuyé avec du sopalin, re-rincé et ainsi de suite… vers deux heures du matin, j'ai réalisé que si j'avais pensé à ôter mon masque de chirurgien, j'avais gardé celui de plongée… En passant près d'un miroir, j'ai découvert que j'avais une belle balafre rouge sur la joue… J'ai pris peur, j'ai pensé à une marque de soude… puis malgré mon cerveau en apnée, j'ai jugé que c'était très improbable, vue l'armure que j'avais enfilée… En fait, le masque avait comprimé la peau du visage que j'ai donc tartinée longuement d'hydrolat d'hélichryse et de macérat de lavande… Le temps que je finisse mon ménage et que j'inscrive la recette sur l'ordinateur, Il était trois heures du matin… J'ai décidé de tenter de dormir non loin des savons… Vers cinq heures, toujours d'attaque, je n'ai pas résisté, et suis allée leur rendre une petite visite…

Je les ai démoulés hier soir; ils affichaient aujourd'hui (je les ai légèrement égalisés) une couleur "papier kraft " intéressante, et sentent bien l'ylang…

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Ikaos/boules532.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.La formule du savon rose des vents

 *L'avant veille (au moins) mélanger à 20g de macérat vanille dans tournesol+AOX: 6g HE ylang, 3g HE curcuma frais, 1g HE poivre noir

*La veille: réduire 250g de vin blanc à 100g en incorporant à la fin une demi cuillérée  à café de poudre de curcuma. Filtrer, mettre en glaçons.








 (un graffiti que je ne parviens pas à effacer… )

120g d'huile de coco indienne odorante (19,74%)
320g de beurre de karité brut sénégalais (52,63%)
168g d'huile d'olive bio (27,63%)

*Soude pour un surgraissage à 5-6%,
liquide= quantité de soude X2,8.
température lors du mélange: 40°C.

*A la trace : un quart de cuillérée à café de poudre de curcuma diluée dans un peu de pâte à savon
+mélange 20g de macérat de vanille + 10g d'huiles essentielles.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Ikaos/boules532.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Liens:

*Après coup, j'ai découvert que Caudalie avait fait des savons au vin, (formule 
ici) … edta compris

* Curcuma:
ici (en français) et bienfaits en cosmétique (en anglais): ici

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Commenter cet article

swanee 08/01/2012 01:08


c'est la sélection du jour pour le 7 janvier 2012. merci pour les photos.

venezia 08/01/2012 15:03



merci swanee, je vais aller voir…



swanee 06/01/2012 01:54


bonsoir, j'airmerai publier une photo de ce savon sur mon blog. je publie en ce moment une série de savon à base de vin. Pouvez vous m'adresser par email une des photos de l'article ci dessus
pour illustrer le zoom sur ce savon? merci beaucoup.

Nansou 20/04/2010 21:21



C'est amusant,quand je pense au vin dans les savons, je pense toujours au vin rouge... alors la présence du vin blanc m'intrigue !


Je n'ai pas réussi à te laisser de com sur ton savon au petit pois, mais j'adore l'idée. Est ce que lcette purée de pois s'est avérée agréable sous la douche ?


Et menthe-lavande pour le parfum, je n'aurais pas osé, cela m'intrigue aussi !



20/04/2010 22:19



Nansou, le  petit pois  est un savon que j'avais beaucoup aimé.


Les petits pois sont une légumineuse, ils donnent de la tenue à la pate, et pour l'association parfumée,tu peux imaginer que la menthe avait dominé… ce qui ne me gènait pas: petits pois et
menthe, ça fait très anglais. La lavande néanmoins nuançait le côté simplet de la menthe.


 


Je n'avais pas fait le savon au vin rouge, bourré d'anthocyanes, respnsables du virage au marron des rouges si le pH est basique



Nansou 05/11/2009 20:33


je suis écroulée de rire à ce récit !
Moi, pour ma première, j'ai carrément banni homme et enfants de la maison...


venezia 05/11/2009 22:07


Ça me semble loin, meme si je fais toujours très attention avec la soude en essayant de refroidir tout au maximum (meme si mon evier ne garde pas l'eau, ce qui n'est pas toujours simple… )


michele 29/08/2008 18:59

Il est doux, sent très bon et est très efficace ... contre les doigts tâchés de jus de mûres.Je viens de l'essayer et j'adore. Il va monter de la cuisine à la salle de bains. Je réalise qu'il a juste un mois. Joyeux moiniversaire savonesque Venezia!Bravo!

venezia 01/09/2008 08:57


Merci Michèle, j'en rougirais presque…


blue 06/08/2008 17:30

Un lien avec tout en bas une photo de savon au vin rouge : http://www.naturseife.com/spezielle_naturseifen_ii.htm#Wein-%20&%20BierseifenLa savonnière avoue avoir rajouté une pointe de couteau de colorant cosmétique ! ;)Mlk...le beurre d'illipé est blanc, pas vert... Le mystère reste donc entier pour le moment.Un trait de kajal comme tenue de soirée ? Tu fais pire...ou mieux...qu'une certaine qui utilisait une goutte de Chanel comme pyjama ! ;)

venezia 07/08/2008 22:21


Ça ne m'étonne pas le coup du colorant, c'est ce que j'ai vu sur tous les sites US qui proposent desavons au vin rouge… Blue je vais voir ton lien, merci


Nin-8 04/08/2008 12:40

Formidable! Et la plume, et le savon! 

venezia 07/08/2008 22:14


merci Nin… j'attnds impatiemment qu'ils murissent…


lunemalo 03/08/2008 20:56

Bravo !! Pour la formule où je reconnais bien ton goût pour l'aventure, pour le courage de t'être lancée toute seule, et pour le résultat qui m'a l'air fort 'appétissant'. Moi, je cherche désespérément de la soude dans ma campagne déserte depuis un mois, et je commence à me dire que je ne pourrai pas faire mon savon avant de partir... La formule est prête (merci Michèle...) mais es bulles roses attendront peut-être la rentrée, si ça continue comme ça !

venezia 04/08/2008 09:35


Moi aussi j'ai eu du mal à trouver de la soude (à Paris, je sais où il y en a… )… bulles roses: je vois un peu où tu veux en venir…


mlk 02/08/2008 20:51

PS: Loulou, j'aime bien ton style à coeur ouvert

mlk 02/08/2008 20:48

VeneziaJ'ai trouvé chez VS cash&carry, de l'huile" d'illipa" à température ambiante avant hier liquide et ce jour comme un beurre, c'est une huile très verte...si tu en sais pluselle n'est pas grasse du tout, très pénétrante et pas chèreserait ce le beurre d'illipe?bon je vais à une soirée mondaine habillée d'un trait de kajal au beurre de ghee from mon quartier, quatre francs six sousA bientôt Princesse 

venezia 04/08/2008 09:29


Je ne connais pas l'illipa, mais effectiveement, phonétiquement, illipa et illipe, ça pourrait être la meme chose…
uniquement un trait de kajal pour t'habiller? Tu vas faire sensation…