Fraises à la menthe poivrée pour pieds fatigués (bombinettes, suite)

Publié le 11 Août 2008


Tant qu'il me reste de l'acide citrique, je continue, obstinée mes expérimentations bombinesques.

J'ai changé de réceptacle pour cette formule et adopté un moule fraises (à glaçons, en silicone) assez finement ciselé. Pour l'inaugurer, j'ai imaginé des bombinettes pour les pieds, qui apprécient beaucoup le barbotage délassant.

L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fraise_saute.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Comment durcir le mélange sans perdre de l'effervescence?

*Pour tonifier les bulles, j'ai rajouté des sels d'Epsom, censés les renforcer comme l'affirme le site canadien
Derma Nova, dont j'ai suivi les proportions. Les sels d'Epsom ont par ailleurs des propriétés détoxifiantes, ce qui ne gâte rien.

*Pour durcir, j'ai ajouté de l'argile rouge (ce qui va bien avec le moule fraises), j'ai joué prudemment avec une petite quantité, peut être peut on l'augmenter.

L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fraise_saute.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Huiles essentielles

*J'ai compté 28 gouttes d'huiles essentielles circulatoires et tonifiantes, ce qui fait environ 3 gouttes et demi par fraise (j'ai fabriqué 8 fraises et demi), si le mélange est bien homogène. Je les ai diluées dans la même quantité d'huile de soja (j'ai choisi cette huile car elle est employée dans les
galets effervescents de Kneipp). Conséquence de cette quantité plus élevée de liquide huileux (que lors de ma première expérience):  je n'ai eu à rajouter que trois ou quatre pschitts pour obtenir un mélange souple (j'ai arrété dès que ça a commencé à fizzer). Je pense que l'on devrait pouvoir faire des bombinettes sans pschitt d'eau florale. Deux des toners tabs de Lush  n'ont pas d'eau dans leur INCI.

Fraises à la menthe poivrée pour pieds fatigués

50g bicarbonate de soude
20g amidon de riz
5g argile rouge
25g acide citrique
16g de sels d'Epsom
3 ou 4 pschitts d'hydrolat de menthe poivrée

7gtes HE menthe poivrée
7gtes HE cyprès
7gtes HE pin lariccio
7gtes HE  mastic grec
28 gtes  d’huile de soja


Pour le procédé, j'ai agi comme lors de la première recette.

                                                       Deux outils efficaces: la petite cuillère de porcelaine et la spatule

J'ai tamisé ensemble bicarbonate, acide citrique et argile, puis j'ai ajouté les sels d'Epsom, plus gros, avant d'incorporer peu à peu le mélange HE+huiles de soja. J'ai tamisé le nouveau mélange; il restait bien sûr au fond de la passoire les cristaux de sel d'Epsom que j'ai remis dans le saladier. J'ai tout bien remélangé. J'ai porté un masque car je trouve la poussière qui s'élève -certes discrètement- de ces opérations légèrement irritante.

                                                        Le moule en cours de remplissage
L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/fruits/images/fraise_saute.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. J'ai moulé en appuyant très fort avec des doigt gantés (pour éviter toute trace d'humidité). J'ai démoulé le lendemain: 4 fraises réussies sur 9, car je n 'ai pas trouvé tout de suite le bon endroit où appuyer sur le moule.  Derma Nova suggère deux ou trois jours d'attente avant le démoulage…

                                                                    L'une des fraises réussies

Super effervescence, eau brique, parfum très présent…  mais cinq fraises aux courbes un peu déglinguées…


Affaire à suivre avec d'autres moules, d'autres dosages et d'autres utilisations…

NB: Je suis de très près les suggestions des unes et des autres pour parvenir à la compression maximale du mélange à bombinettes…

Edit du 12/08/2008: après séchage,
les fraises, déglinguées ou pas, sont devenues très dures. J'en ai testée une entière (et non des miettes…)  dans une bassine d 'eau tiède. La mousse dure vraiment longtemps (je pense que l'argile la prolonge), l'amidon adoucit la peau et les sels d'Epsom délassent beaucoup. Donc la formule est à retenir.

*Par ailleurs, à la suite d'autres essais, j'ai enfin trouvé les moules adéquats: il faut qu'ils soient rigides pour bien pouvoir appuyer avec les doigts (le pilon n'est pas nécessaire). L'idéal: des mini moules à chocolat, ou des moules à glaçons peu souples…  Plus de souci de démoulage.

Les deux bombinettes au fond sont faites avec des mini moules à chocolat, les deux tranches de citron avec un moule à glaçons semi-rigide.

La mousse lors de l'introduction d'une "tranche de citron" dans une casserole d'eau bouillante


La mousse, une ou deux minutes après.

La couleur très gazon est due à un mélange de chlorophylle et d'argile verte. C'est un essai pour un "comprimé déboucheur de nez", mais je trouve son inhalation légèrement irritante pour les muqueuses (je ne sais pas si c'est dû à la présence de l'argile ou pas) donc je n'indique pas la formule,  sans sels d'Epsom.



Rédigé par venezia

Publié dans #Crèmes et laits mains et-ou pieds

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fredo 16/12/2013 17:10


et sans acide citrique, tu fais comment ??

michele 21/08/2008 10:56

C'est frais cette couleur verte pour ton blog, plus en accord avec son nom.Pour que la réaction d'effervescence ne démarre pas trop vite, il est d'usage d'utiliser du propylène glycol à la place de l'eau ou de l'hydrolat.Comme c'est un ingrédient quelque peu décrié, peut-être que la glycérine derait l'affaire, je ne sais pas.Aromantic vend un mélange pour bombes de bains qui contient aussi de la cellulose et je m'étais promis d'essayer cellulose et glycérine un jour.Et j'ai été rattrapée par d'autres essais...

venezia 21/08/2008 22:57


Je pense que l'argile est un bon temporisateur. j'ai essayé aussi avec de la silice (présente dans les galets de Kneipp je crois)  mais de de révolution particulière…


malegria 14/08/2008 05:23

Oh un blog relooké mais dans des tons toujours aussi doux :)Venezia ta créativité ne cesse de m'étonner, tu la mêles allégrement à la gourmandise, l'efficacité, la douceur, et le raffinement.J'adore ton côté chercheur infatiguable ;)

venezia 14/08/2008 18:16


Merci Malégria, je parlerais plutot du démon de la curiosité et de l'expérimentation qui sont de très puissants aiguillons…


patte 13/08/2008 18:31

Et la tornade Vénézienne poursuit son oeuvre !Aujourd'hui, elle nous offre un toilettage esthétique de son chez elle...Car elle pense à ses fidèles !PS : je comprends que pour des cadeaux, tes recettes créatives bombinesques ne peuvent que séduire ceux qui les recoivent. Je comprends aussi en revenant sur tes deux dernières recettes, sur le côté "pratique"Je suis lente à la détente...ou alors parceque je me trimbale avec pas mal de préjugés à l'égard de Lush..j'avoue!

venezia 14/08/2008 18:16


J'ai eu envie d'un peu plus de vert… Comme la plate forme d'over-blog proposait entre autres cette version, je ne me suis pas beaucoup fatiguée pour le changement…


Pescalune 13/08/2008 09:28

Tu te surpasses de créativité ces derniers temps Venezia !Quel talent !!!Je retiens cette formule dans un coin de ma tête - car entre la chaleur et la station debout au boulot elle ferait un bien fou à mes pauv'pieds - faut absolument que je trouve le temps et la motivation de la tester !

Lippia 12/08/2008 09:20

Coucou Venezia, J'ai fait des galets effervesents il y a qq temps et j'ai trouvé le résultat meilleur qd j'avais longuement travaillé la poudre au mortier, j'y ai ensuite ajouté de l'huile (je ne sais plus laquelle) et ensuite qq pschitts d'eau florale mais j'aimerais trouver aussi une recette sans eau car ça me paraît une erreur de devoir ajouter de l'eau ds cette prépa car ça démarre l'effervescence mais il faut qd même bien un agent de cohésion. J'ai fait des recherches sur le net mais rien trouvé. Je vais essayer ta recette avec de l'argile.Ah je rêve d'un galet bien sec comme les comprimés de médicaments effervescents.... ;)))Bonne journée!

blue 12/08/2008 01:22

Bah sinon, tu les offres sous forme de sels...N'est ce pas ? ;)

mlk 12/08/2008 01:22

OhlalaTagadaUne princesse VeneziaLoin d'être flagadase sert de tous ces brasPour emplir sa hotte à rasEt offrir dans la joie à tout vaVous savez quoiBen des fraises tagadaA bientôt dans plein de jours 

patte 11/08/2008 19:38

Je refais péniblement surface...et je tente de récupérer mon retard sur mes blogs chéris et mon forum préféré.Reste qu'en te lisant Princesse, je me sens....comment dire ? Un peu larguer !Les bombes effeversences restent pour moi un mystère surtout en terme d'utilité...Reste que je retiens ta synergie aroma pour pieds fatigués. Mais tjs le souci du mastic grec !Tu t'es dopée à quoi Princesse des baumes, des savons et maintenant des bombinenettes, pour être aussi productive et imaginative en plein mois d'aout ?

venezia 11/08/2008 22:41


Patte,
j'ai plein de gens à voir ce mois d'aout, donc je cherche à préparer des petits cadeaux. D'où mon activité assez frénétique…
Pourquoi les bmbes effervescentes? Parce qu'en doses individuelles, je trouve ça pratique pour les voyages, sympa à offrir, (à condition qu'elles tiennent… ) et que pour les pieds, c'est divin. Par
ailleurs, ce sont des galets effervescents qui ne necessitent pas de baignoire ni pour le visage, ni pour les pieds, (ni pour le troisième que jes uis en train de bricoler).

Je trouve que l'effervescence apporte un plus non seulement ludique, mais aussi thérapeutique…

Pour le mastic grec, tu peux bien sûr le replaer par plein d 'autres choses (y compris par  du mastic corse, extrait des rameaux, très efficace… mais bon, l'odeur n'est pas la même… ). Quand
je sens le mastic, ça me rappelle la Grèce…

Bon courage