Savon Retour de Grèce (1) et savon Retour d'Inde au vetiver

Publié le 24 Juillet 2009

 


A mon retour d'Inde,  j'avais préparé un savon dont j'ai beaucoup apprécié la mousse abondante et le parfum quand je l'ai utilisé.


Savon au vétiver. La photo est des plus plates

Savon au vétiver indien

360g beurre de karité brut de Côte d'ivoire
240g huile d'olive bio
240g huile de coco indienne
100g huile de macadamia bio
60g huile de ricin bio
3 capsules de vitamine E

Soude pour un surgraissage à 6-7

Liquide pour la soude

350g  dont 255g d'infusion concentrée de camomille matricaire bio mise en glaçons, le reste en eau déminéralisée

Couleur

 20g d'eau déminéralisée dans laquelle j'ai dilué une pointe de couteau d'argile rouge, absolument inutile puisque ces savons sont d'un beige pâle sans histoire! J'ai eu la main bien trop légère.

Parfum

Le four qui chauffait  l'alambic de vetyver à Kannauj était alimenté de l'exttérieur

-5g d'He de vetiver brut. C'est peu pour la quantité totales d'huiles( 1kg), mais il est si puissant que l'odeur est présente. C'est un fond d'huile essentielle qui m'avait été offert par les distillateurs de Kannauj en même temps que l'hydrolat, les deux puisés à même la cuve.
-6g d'HE de mandarine distillée (Florame)
dilués dans 10g d'huile d'amandons de pruneaux. L'association agrumes-vetiver fonctionne toujours bien.

Je les ai coulés dans les moules oblongs, qui ont juste un défaut, leur silicone est très souple; si la trace est  fine et la pâte très liquide, elle déborde toujours un peu avec la déformation du moule…

Ses caractéristiques, que je trouve équilibrées, selon le site Soap calc:


dureté: 40
29 à  54 (recommandé)
pouvoir détergent 16
12 à 22
Hydratation  54
44 à 69
pouvoir moussant 21
14à 46
onctuosité de la mousse  29
16 à 48


INS  147
136 à  170 




J'ai donc repris cette composition en huiles pour mon premier savon retour de Grèce.




Retour de Grèce(1): sud insulaire

Je lui ai donné ce nom car le parfum n'est pas exactement celui des îles grecques, balsamique (j'ai fait un deuxième savon pour ça) mais plutôt celui d'un sud de fantaisie sur trois notes : lavande-thym-pistache.


Le mélange huile de pistache et HE

Parfum

16g He thym citron (note douce et légère)
2g HE lavandin super
2g HE lavande aspic (je termine dans les savons les He que j'emporte en vacances quand je vais au soleil et qui ont pu s'oxyder)
dilués dans 20g huile de pistache (au nez un peu grillé)

Pourquoi la pistache? Outre son parfum, elle donne beaucoup de crémeux à la mousse, comme je l'ai découvert en testant un savon cassate d'Egine, que j'ai retrouvé. Je dilue toujours au préalable les HE dans un support huileux, je trouve qu'elles s'incorporent mieux à la pâte à savon.

Au nez, le savon est très peu odorant. Mais je l'ai testé pour me laver les mains, et là, surprise, la note thym citron est bien présente.

 
Mica et glycérine

Couleur

2g de mica blue coral reef (TKB trading)
Dilués dans 5g de gycérine (pour une touche supplémentaire de douceur) et 11g d’eau déminéralisée. Je souhaitais du turquoise-mer du Sud, mais avec les jaunes de certains ingrédients (infusion de matricaire, huiles d'olive et de macadamia) et le vert jaune de l'huile de pistache, les savons sont d'un beau vert avec une pointe bleutée.

Pour la photo, j'ai mouillé puis laissé sécher le savon, les points mouchetés sont donnés par la poudre de lsauge

360g beurre de karité brut
240g huile d'olive bio
240g huile de coco indienne
100g huile de macadamia bio
60g huile de ricin bio
4 gelules de  vit E

(La provenance des huiles est la même que celles du savon au vetiver indien)
 
Soude pour un surgraissage à 6-7

Liquide pour la soude

A peine ajoutée à la lessive de soude, la sauge colore le liquide. Photo prise … au dessus de l'évier, d'où la bonde, à droite

350g d'eau déminéralisée
1 cuil à café de sauge grecque mise en poudre au mixer et ajoutée dans le mélange eau+soude dilué. L'eau se teinte vite en jaune pâle.

J'ai voulu tester  pour la sauge cette technique découverte dans Soapmaking, a magickal guide d'Alicia Grosso (New page books), un petit livre qui donne des recettes simples (tous les savons sont sur la même base:coco-olive-ricin) mais avec des tours de main que je ne connaissais pas, dont celle d'incorporer des plantes en poudre à la lessive de soude. Peut être limite-t'elle l'oxydation.

En séchant, les feuilles de sauge grecque s'argentent et se veloutent

J'ai choisi la sauge (grecque, bien sûr) qui mouchète légèrement le savon, pour deux raisons:

*La sauge est un fixatif de parfums

*Séchées, ses feuilles sont aussi veloutées que des oreilles de lapin (ça m'y fait toujours penser), ce qui évite la sensation de rugosité que pourraient donner d'autres herbes plus dures. Alicia Grosso utilise entre autres, réduites en poudre, des feuilles d'achillée, de sauge, de patchouli, de menthe poivrée, des fleurs de camomille, etc… dans la lessive de soude mais aussi à la trace.  






Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Commenter cet article

Nansou 05/11/2009 20:18


Cette couleur.. waouh ! En plus je découvre que c'est un pigmet sur lequel je louche chez TKB !


venezia 05/11/2009 22:02


c'est le mélange du pigment  à l'huile de pistache assez sombre et à l'infusion de camomilile très jaune qui ont infléchi sa couleur; malheureusement, j'ai déjà distribué toute cette série de
savons (comme la plupart des autres d'ailleurs, j'ai parfois même du mal à essayer ceux que j'ai fait… )


malegria 18/09/2009 19:11

En venant fureter sur cette page, je voulais trouver le secret de ta couleur, que je pensais obtenue avec de la spiruline. J'aurais bien aimé obtenir juste cette tonalité pour une nouvelle idée de savon qui hante mes nuits. hélas, je n'ai pas de mica blue coral, et me voici de retour à la case départ.Je viens de déballer le savon et de le poser dans ma salle de bain. Je l'aime beaucoup Venezia, particulièrement cette odeur de thym citron, vraiment bien  présente ce qui étonnant vu la petite quantité d'HE. La mousse est belle et il est doux.

venezia 18/09/2009 23:06


Je voulais un savon bleu… et j'ai eu du vert!

je trouve que la chlorophylle en poudre donne aussi de très belles couleurs, plus jolies que la spiruline.

mes expériecnes avec les micas ne sont pas toutes probantes. Mais leur interet- si on en met pas mal- c'est qu'ils tintent bien dans la masse.


Loulou 28/07/2009 15:07

Et oui, comme dit Irène, tu mets la barre haute! Merci Vénézia de parler du livre d'Alicia Grosso sur lequel j'ai fait l'impasse à pls reprises en me disant que j'avais suffisamment de livres sur le sujet... et bien en te lisant... je me dis que celui-ci... tentatrice!

venezia 31/07/2009 13:50


c'est un livre très simple puisqu'il n'y a qu'une recette de base, mais interessant pour les tours de main que je me propose d'essayer les uns après les autres.


Métisse 28/07/2009 07:31

ton savon au vetivert indien doit être une pure merveille tant au point de vue de la douceur que de l'odeur !

venezia 31/07/2009 13:51


J'ai été vrament étonnée par la puissance de son  parfum au regard de la petite quantité d'HE utilisée


Irene 26/07/2009 22:15

Tu n'auras pas de mal à lui donner un nom, Lolitarose ... Il s'alliera bien avec ton "Eau Première" !

lolitarose 26/07/2009 20:49

J'ai usé jusqu'à sa dernière bulle le merveilleux savon indien au vétyver, doux tout doux sur la peau. Pour reprendre une expression que je lis souvent sur certains blogs, ton vétyver est "une tuerie" ! on se damnerait pour en avoir...Mais réussir un savon qui allie à la fois les senteurs et les couleurs de la Grèce, c'est fascinant. Comme mlk, je travaille du chapeau et comme Irène  je note tout ce que les savonnières écrivent pour essayer de donner naissance à mon "premier".Merci de nous inspirer, Dame Savonnière.  

venezia 26/07/2009 22:41


Lolitarose, vu ta facilité à créer de jolies formules, je ne me fais pas de souci pour ta future créativité savonnesque. Il faut juste commencer…


Irene 26/07/2009 14:01

Quand on peint un  arbe, on "devient l'arbre" ... Moi, je ne peins pas un  savon mais je suis en train de devenr savon !Voilà, je ne lisais jamais les articles concernant l'art des savonnières maintenant je les scrute, les décortique. Tu en es une d'élégante de savonnière, Princesse et qui allie de plus son sens du parfum !La barre est haute ! Tant mieux ... et merci.

venezia 26/07/2009 22:40


irène, c'est exactement ce qui m'est arrivé quand je me suis lancée l'an dernier… j'ai ouvert la porte sur un nouvel univers…


Catherine 25/07/2009 22:35

J'admire la faculté que tu as d'exploiter tous les trésors offerts par Dame Nature" et de prolonger ainsi tes nombreux voyages.Je le trouve beau ce savon bleu-vert et il doit effectivement être très doux avec cette composition.MLK, avec toutes les macérations que tu dois avoir dans tes placards, tu  ne devrais pas avoir de problème pour parfumer ton premier savon.... c'est pour quand ?

venezia 26/07/2009 22:39


Catherine, c'est la nostalgie qui me pousse… et l'envie de fixer un peu de ces parfums de voyage  avant que l'agitation parisienne ne les efface


mlk 25/07/2009 17:33

ce ne sont pas des savons retours, mais des  j'y suis toujours, tu sais te recréertes voyages savonnesques,culinaires,cosmetiques autour des plantes des pays visitésJ'aime tout, essentiellement parce que tu travailles comme pour tes baumes et que c'est ainsi aussi que je me visualise en future savonnière(on ne rigole pas)j'aime la composition du maquis grec, et j'aime l'emploi des poudres de plantesla sauge oui, le vetiver oui aussiTu as même réussi  le bleu de la mer au soleil grec, j'aime ce calme Tu as mis de la glycerine et c'est une idée qui m'a traversé, car ainsi je pensais parfumer avec des glycerinés odorants...je mémorise Michèle, le savon premier avance, et de moins en moins sur terrain glissant, grâceà la patte savonnesque, la signature des fées savonnièresVenezia, le livre est il en français? et puis merci

venezia 26/07/2009 22:35


Le livre est en anglais, mlk.
Choisis une idée (tu n'en manques pas… ) qui te fais plaisir et lance toi.


Crudité 25/07/2009 13:52

Encore de bien jolies créations.De HE de Vetiver Kannauj m'intrigue au plus au point.J'avais également le livre d'Alicia Grosso mais ne disait-elle pas d'inclure les plantes à l'eau plutôt qu'à la lessive de soude ?Ainsi, au moment de verser la soude, avec la châleur, il se produit comme une infusion ?Crudité

venezia 26/07/2009 22:33


Après avoir lu ton commentaire, je me suis replongée dans le bouquin de Grosso. Et tu as raison. Si dans les recettes de savon, elle dit d'ajouter les poudres d'herbes "to the water with the lye",
ce qui est ambigu, quelque part dans les préliminaires, elle précise d'ajouter les poudres à l'eau avant la soude qu'elle incorpore juste après.
Ceci dit, ça a très bien marché et effectivement, comme l'eau est chaude, ça fait une infusion instantanée. .