Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Princesse au petit pois

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

Parfum de fin d'été: teintures et huiles essentielles



Je fabrique de temps en temps des parfums pour moi ou pour offrir. La règle du jeu: employer ce que j'ai sous la main de "naturel", c'est à dire sans fragrance.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/rose_04.gifAu fil du temps, j'ai constaté qu'il m'était plus facile de construire un parfum avec un nombre limité d'huiles essentielles sur une base complexe de teintures, plutôt que de combiner de nombreuses huiles essentielles sur une base simplement alcoolisée pour les raisons suivantes:



http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifUne huile essentielle déploie sa complexité de façon plus intéressante si elle trouve des accords en mineur avec une teinture ou un hydrolat du même végétal


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifElle s'étale plus à son aise et ses nuances jouent plus facilement si elle n'a pas à rivaliser avec trop de concurrentes. On pourrait dire qu'une He est déjà à elle seule un parfum…


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifMentalement, il est plus facile de construire une première structure olfactive élaborée avec des teintures qui ont des notes  simples.



J'étais donc en train d'explorer cette voie depuis un moment quand j'ai rencontré récemment un créateur de parfums qui travaille à la fois en bio et en conventionnel.  Il m'a dit penser plus facilement un parfum bio à partir de fractions odorantes de molécules d'He -linalol, géraniol, etc…bien définies olfactivement- qu'à partir d'HE. Si elles sont présentes en grand nombre, elles peuvent donner un résultat chaotique. J'ai alors réalisé qu'il travaillait en naturel comme les nez ont l'habitude de fonctionner en conventionnel… et j'ai découvert aussi qu'il n'est pas le seul à agir ainsi.


Je lui ai alors demandé s'il pensait travailler avec des teintures … il m'a répondu que oui,  justement parce que les teintures ont des notes mieux définies et plus faciles à manier que les HE; il a pris l'exemple de la teinture de vanille, au nez plus simple que l'oléorésine…


Ce qui m'encourage à poursuivre mon chemin avec les teintures…  l'accès aux molécules isolées d'He étant réservé aux professionnels. Je ne déteste pas non plus relever des défis: ici, comment bien faire autrement…


(Et j'ai également en archive des compositions parfumées avec plus d'une dizaine d'HE dont je ne suis pas trop mécontente).


Je donne ici en exemple une composition réalisée cet été pour offrir:


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/rose_04.gifParfum de fin d’été 

 

21g teinture de coriandre

20g teinture de rose (un cadeau d'’Irène)

27g teinture de ginseng

4g teinture de fleurs de pêcher

3g teinture d'encens (que j'avais oubliée de noter)

7g teinture de géranium

9g teinture de rose damascena/sur hydrolat centifolia

12g hydrolat de rose enfleurage

5gtes HE poivre vert Florame (merci Michèle, j'adore cette HE!)

6gtes HE rose bulgare

3gtes Hina

15gtes teinture de benjoin

J'ai rectifié après quinze jours en rajoutant le hina car le mélange manquait de fond; la plupart des teintures jouant ici en note de cœur ou de tête. J'ai pensé ce parfum en rose et vert.



http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rose/boutonan5.gifLe résultat: on est vraiment sur une dominante de rose très bouquet de rose, mais pas simplette, sur fond légèrement satiné.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article

malegria 21/09/2009 22:43

Lolitarose avait donc raison d'imaginer une certaine princesse blogueuse en liens étroit avec un grand Nez. Ma foi, cette pensée m'enchante.Je ne connais pas l'HE de poivre mais je l'imagine avec plaisir et envie, je la vois bien donner de la pronfondeur et de l'élegance à nombre de fragances, surtout poivre vert mais ce sont de simples élucubrations. J'aime beaucoup tes parfyms faits de roses et d'épices, comme toi, je trouve grand intéret aux résonnances HE et teintures d'une même plante.Et je profite de l'occasion pour te faire part de mon ravissement avec la teinture de fleurs de pêcher, j'ai la chance de la connaître grace au vinaigre de rose et fleurs de pêcher.

venezia 22/09/2009 16:08


Malégria, tu peux vraiment utiliser ce vinaigre de roses pour plein de trucs car il est très polyvalent. j'en avais emporté un peu à Vienne. Ayant oublié mes gants gratteurs, je l'ai utilisé comme
déo avec un peu d'aloe en plus,ça a fonctionné; j'en mets aussitôt quand je me cogne, c'est aussi très efficace…


lolitarose 21/09/2009 22:07

Et voilà qu'il est question de Nez et de créations de parfums ici aussi ! Notre ami Darvor ne va pas tarder à rappliquer !Venezia, j'adore ton approche par les teintures. C'est en lisant ton post sur la teinture d'encens ue j'ai eu envie moi aussi de me lancer dans cette merveilleuse aventure parfumesque. J'ai eu la chance de tester une de tes créations à base de roses, très doux, suave et un peu épicé. Irène, je partage tout à fait ton analyse sur l'instinct. Et c'est quand l'instinct ou l'intuition s'allie à un soupçon de technique que l'alchimie se fait.Tu es une grande source d'inspiration, qui me conforte dans l'idée de pousser plus loin mes petites expériences. Merci Princesse pour ce délicieux moment.  

venezia 22/09/2009 16:05


Lolitarose,

j'attends comme nous toutes la suite des aventures de Darvor!

Sinon, j'ai la sensation, quand je réalise des teintures que je suis à la lisière de la parfumerie et de la magie tant leurs parfums me ravissent et leur pouvoir évocateur m'épate.


chabou 20/09/2009 08:37

Ce que tu décris de l'utilisation de ton nez et de la façon dont tu fonctionnes par rapport à ça est trés près ce que je ressens.Je ne pense pas que nous aimions les mêmes senteurs, ce qui est normal, et j'ai longtemps gâché mon odorat en fumant. Mais je partage ton enthousiasme, complètement fascinée par le monde des odeurs et de la technique que tu nous fais découvrir. Milesker !

venezia 20/09/2009 23:21


Chabou, tu sais que j'ai connu des "nez" qui fumaient… !


patte 20/09/2009 00:06

merci de ta longue réponse. "Je ne mets pas toutes les formules que j'imagine sur le blog, c'est mon jardin réservé…" Garde les bien, ce genre de formules sont jalousement gardées par les parfumeurs..et j'espère qu'un jour quelqu'unes d'entre elles t'ouvriront de nouvelles portes, pour une nouvelle vie pourquoi pas Acheter un parfum pour l'offrir et pouvoir le sentir sur l'autre : c'est une belle preuve d'amour. Et une des plus jolies façons de se créer des souvenirs olfactifs attachés à l'être aimé

venezia 20/09/2009 23:24


je pense aussi que les formules que j'imagine sont moyennement reproductibles en raison de l'utilisation de teintures artisanales non titrées… le grand avantage-pour un professionnel- de recourir à
des molécules (naturelles ou synthétiques), c'est de pouvoir reproduire fidèlement sa recette.


patte 19/09/2009 22:30

question indiscrête, je sais bien, mais je me lance ! toi et ton nez, avez vous un parfum commercial fétiche ?tu as déjà mentionné les parfumeurs Robertet et Farfalla (qui utilise des vraies he) : tu en fait un usage personnel ?Peut être t'achemines tu, avec toutes tes expériences, vers un usage de plus en plus quotidien de tes propres formules ?Qu'est ce qui freinerait ce cheminement : la difficulté de faire tenir un parfum sur la peau ou celle de composer la "symphonie" ?Merci de ta patience Princesse

venezia 19/09/2009 23:37


Patte,

oui, il m'arrive encore d'acheter des parfums, pas forcement en naturel, mais avec pas mal de matières premières naturelles et … avec mes notes préférées. 

Par exemple:
rose poivrée (the different company)
aoud queen rose (Montale, une merveilleuse boutique rue de la paix avec  plein de parfums à la rose entre autres)
dans la magnifique ligne  encens de Comme des garçons: Jaisalmer (mais celui là, je l'offre pour pouvoir le sentir) et dans leur ligne rouge: Harissa
angelique sous la pluie (parfums frederic Malle,  très cher)

il y a d'autres parfums que j'aime beaucoup mais que j'ai du mal à  porter , notamment pour des raisons sentimentales car ils sont liés à des souvenirs.

j'achète des parfums quand je pars en voyage notamment car ils sont mieux conditionnés que les miens… et je peux en acheter aussi par vrai coup de foudre, ce qui est rare quand meme: j'ai du mal
avec les notes sucrées qui sortent en finale et je trouve que les parfums plus anciens ont souvent été reformulés en moins interessants; J'en offre aussi  à mon amoureux ou à des proches à qui
je fais par ailleurs des parfums.

De toutes façons, de temps en temps- je fais un tour dans une grande parfumerie pour sentir ce qui vient de sortir.  L'odorat, ça s'entraine.

Je ne mets pas toutes les formules que j'imagine sur le blog, c'est mon jardin réservé…


mlk 19/09/2009 14:14

J'ai ce parfum de fin d'été, profond et je dirais poivré mais comme une feuille froisséeet rose mais chaude et cueillie en mollesse et je le porte précieusementJ'ai toujours aimé ta rythmique parfumesque, plutôt que pensée elle est assise et on ressent l'amour des plantes... tu leur donnes du temps et de la respirationJe dirais que tu sais coudre en musique Je dirais aussi que certaines fois, il faut laisser de côté le nez et écouter les vibrationsdes plantes... des fois elles sont très impératives pour une union

venezia 19/09/2009 23:40


merci Mlk pour ta façon si délicate de mettre en mots sur ce que tu ressens; "cueillie en molesse", c'est tout à fait ça…


Pescalune 19/09/2009 09:33

Pour avoir l'énorme plaisir d'avoir un flacon de cette meveilleuse expérience chez moi je le trouve particulièrement réussi, subtilement dosé et divinement parfumé - tout en douceur

venezia 19/09/2009 23:41


Merci Pescalune je suis ravie qu'il te plaise.


Nansou 19/09/2009 09:18

Je n'aurais pas pensé à utiliser des teintures... tu m'ouvres des voies là !

venezia 19/09/2009 23:42


Nansou, les teintures sont un vrai bonheur quand on s'amuse à réaliser des assemblages odorants.


Irene 19/09/2009 08:25

Merci beaucoup et de tes explictions et de l'exemple que tu nous offres avec cette recette.J'adore créer des parfums mais je crois que je suis comme les couturiers qui font des robes sans savoir coudre !Je suis totalement d'accord avec toi pour l'utilisation des teintures comme base et je n'ai jamais complété les parfums que je faisais "au début" avec autre chose que l' hydrolat qui semblait me convenir.De plus, les teintures ont un composant énergétique et vivant qui me plaît.C'est un art aux possibilités infinies et je pense qu'il y a le côté technique que l'on peut apprendre mais également un instinct impossible à définir.C'est magique ...

venezia 19/09/2009 23:45


J'ai la chance de posséder des exemples de tes créations et ce sont de vrais  bonheurs uquand je les sens.

Moi aussi, je trouve qu les tintures dégagent  une force vivifiante. A propos d'alcool, on parle "d'eau de vie", c'est ce que je ressens…


Loulou 19/09/2009 05:18

Vénézia, je suis vraiment admirative. Comme je l'ai déjà dit... j'ai bcp de misère pour m'y mettre.

venezia 19/09/2009 23:46


Loulou,
Commence peut etre par te préparer une teinutre avec une plante odorate que tu aimes bien, et tu corses avec l'HE qui lui correspond et autant de teinture de benjoin pour fixer… tu verras, ça
fonctionne super;