Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

Variations sur la brume d'oreiller: rose et pandanus




Ayant lu les compliments dithyrambiques à propos d'une brume d'oreiller aux épices douces réalisée par la gourmande  Bergamote pour un swap sur le forum des Plaisirs, je me suis dit que j'allais en préparer moi aussi… d'autant que cela devrait me permettre de tester des macérations de substances odorantes dans l'alcool (… pour changer un peu des huiles essentielles).

La formule de base de Bergamote, je m'y suis tenue:
30cl de vodka
15cl d'hydrolat
30cl d'eau distillée
+ divers produits mis à macérer dans le mélange.


Bergamote avait confectionné sa brume odorante avec de l'eau de fleurs d'oranger.
Pour mon premier essai, j'ai utilisé l'eau de rose, puisque je ne suis pas encore au bout de mes expériences avec rosa centifolia et ses copines.



                  
                           
                  Les pétales de rose décolorées par l'alcool surnagent. Il faut donc retourner souvent le bocal.

 
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Il y a donc:

-de l'hydrolat de rose chypriote, très parfumé. Un cadeau. En Grêce comme dans toute la Méditerranée orientale, l'eau de rose est très utilisée en patisserie.
 
-deux cuillérées à soupe de pétales de rose rouges (peu parfumées mais qui colorent la macération)

-deux cuillérées à soupe de pétales de rose roses centifolia, très parfumées (chypriotes)

-un baton de vanille

-quatre rondelles de gingembre frais pelé.

J'ai effectué le mélange des liquides dans une bouteille, je l'ai reversé dans deux bocaux à large goulot, puis j'ai réparti pétales de roses et épices dans chaque.


 
                 

                          J'utilise un filtre à café en nylon très fin pour passer les ingrédients.


J'ai filtré au bout de trois semaines, quand le parfum m'a paru mûr. L'odeur possède une note de rose dominante bien sûr, mais curieusement aussi elle est fruitée. On ne sent précisement ni la vanille ni le gingembre tant les parfums se sont étroitement mélés.

L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Deuxième essai en cours avec

-de l'eau de kewra, achetée chez Velan. La boutique avait sous-titré «eau d'iris» mais en rentrant à la maison et après vérification sur internet, j'ai découvert que le kewra est en réalité du pandanus, une plante tropicale asiatique dont on utilise souvent les feuilles pour enrober desserts ou riz gluant. C'est un faux hydrolat, composé d'extrait de pandanus et d'eau. Employé dans les desserts indiens, il possède un parfum tirant vraiment vers la rose (avec une note fumée d'encens "oriental"). En respirant la bouteille, je me suis retrouvée illico… dans une patisserie de Bombay, tant cette odeur est associée à de nombreux gâteaux. Ça m'a ravie car je cherchais pour varier un hydrolat odorant qui ne soit ni de la rose ni de l'eau de fleurs d'oranger.

-deux cuillérées à soupe de pétales de rose rouge pour la couleur

-quatre fêves Tonka, achetées chez G Detout (voir l'article enamouré de Hooly sur cette boutique que je pratique depuis, disons, très longtemps). Elles sentent incroyablement l'amande amère, voire la colle blanche. La fêve tonka est employée aujourd'hui en patisserie… mieux vaut s'en tenir à des petites doses car elle est relativement toxique. On lui attribue des propriétés hypnotiques, je trouve ça pas mal dans une brume d'oreiller.

Dans un bocal, j'ai rejouté un peu d'écorces fraiches de citron vert, rien dans l'autre. J'attends quelques jours pour voir ce que donnent ces deux mélanges, avant éventuellement de les infléchir.

L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Petite liste d'hydrolats dont le parfum s'apprivoise facilement
… et avec lesquels je serais tentée de faire des essais parfumés…  sauf que je les apprécie tant que j'aurais du mal à vider trop vite le flacon. Pour certains dont je trouve le parfum magnifique, j'indique leur marque entre parenthèses.

-rose
-fleurs d'oranger
-petit grain mandarine (avec une petite note d'amertume, U Mandriolu)
-menthe poivrée
-ylang ylang  (Bio Mada, exquis)
-patchouli (Luminescents)
-santal (Néroliane, très discret)
-fenouil sauvage (une vraie merveille. Sylviane Reina, productrice dans les Alpes Maritimes: 04 93 02 10 72, sylviane.reina@wanadoo.fr)
-géranium bourbon (Bio Mada)

Deux faux hydrolats (HE ou extrait dilué dans l'eau)
-pandanus
-palo santo, une merveille, venue du Pérou via cette chère Malégria. Le palo santo (bursera graveolens) est un bois utilisé comme encens en Amérique du sud. Il diffuse une odeur résineuse-citronnée, un peu fumée. Dans mes souvenirs, ce parfum est irrémédiablement lié aux églises coloniales des Andes.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article
C

Pourrais-tu m'indiquer où je peiux trouver de l'eau de kewra - ou des feuilles de pandamus - non pas à Paris mais au moins à Marseille ... ou à Nîmes (ce serait encore mieux, lol) parce que
Velan, y en a pas !


Je te remercie d'avance.
Répondre
N

J'ai fait à la lettre ta recette de brume vanille-rose-patchouli (je ne retrouve plus le post exact). Cela faisait un moment que c'était en bouteille. Je viens de filtrer. L'odeur est exquise !
Je vois maintenant ce qui n'allait pas dans mes teintures (en comparaison des tiennes si odorantes) : la concentration... j'avais la main trop économe !


Répondre
V

Effectivement Nansou, je pense que la concentration est  très importante. La teinture doit finir par sentir la plante.


N

OK merci ! Je vais noter tout ça !


Répondre
N

Je ne sais pas si c'est cette brume-là que tu m'as envoyée, celui y ressemble, mais le parfum est exquis...et bien présent ! Sans HE... je n'en reviens pas !


Répondre
V

C'est une variante de cette brume, car j'en mets régulièrement une en chantier.
dans la tienne il y  a: de l'alcool de fruits à 40°, de la teinture de feuilles de géranium maison (à 45°) , de l'hydrolat de rose, un peu d'eau, des petales de rose centifolia, 3 batons de
vanille (pour un litre) , un morceau de gingembre,des grains de poivre noir et des clous de girofle pilés; Un mois de macération en bocal.


P
Je les collectionne actuellement !
Répondre
P
Bonsoir Princesse,Je reviens sur ta brume d'oreiller (je suis en train d'en préparer..)Une question :  pouquoi  n'utilises tu pas d'alcool pour ta macération ?L'alcool ne permet pas de mieux extraire les actifs odorants des plantes ?Pour ta brume patchcouli, tu étais partie sur une base à 50% de vodkaMerci de ta patience..
Répondre
V

J'avoue que je ne comprends pas ta question, Patte. Bien sûr que je mets tout à macérer ensemble vodka, hydrolat et plantes, comme je l'indique. Et la vodka, c'est de l'alcool …Ce que je liste, ce
sont les ajouts à la vodka .


P
Sache que la "burme de maison" que tu m'as généreusement offerte (à base de rose-géranuim et vanille), a séduit si subtilement mon odorat (encore !) que je n'ai pu me résoudre à l'utiliser pour la maison..impossible !Donc, un pshit dans le coup, c'est merveilleuxMais le top : je l'utilise désormais en brume d'oreiller qui remplace haut la main l'ancienne que j'avais et qui était achetée ds le commerce.Je fais de beaux rêves...De la part d'une insomniaque !
Répondre
V

merci de me donner des idées avec cette nouvelle application


T
bientot je n'aurais plus de ta brume d'oreiller tant adorée , car j'use et j'abuse de ses efluves divines ....mummmmmm elle est geniale , merci encore Vénézia pour ta gentillesse et ton petit cadeau....
Répondre
V
je suis rav ie de t'avoir fait pliaisr… Je n'en n'ai plus hélàs car j'ai tout donné  mais vraiment Tallulah, je t'encourage à en préparer car c'est très facile;
P
Moi qui ne suis absolument pas douée pour associer les parfums, ton article m'a donné des idées.
Et merci pour les descriptions (subjectives, certes, mais tout de même instructives qaund on n'a jamais senti) sur la fève tonka et l'eau de Kewra.
J'ai une folle passion pour le santal et le patchouli, je sens que je vais faire des essais sous peu!
Merci Venezia!
Répondre
L
Pleurez, pauvres mortelles qui n'avez pas ma chance insolente et imméritée... Venezia, je crois que mes rêves seront parfumés cette nuit... Mais je pense à toi aussi, et ta commande macère doucettement... et avec bel arôme...
Répondre