Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Princesse au petit pois

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

Fleurs d'hiver: orchidées et blooming tea



Après une année sans, l'orchidée a consenti à refleurir cette année. Je l'installe dehors, plein sud ouest, de mai à octobre, puis je la rentre après le premier froid qui provoque un choc thermique (il faut une différence de température soudaine pour faire démarrer les boutons). A l'intérieur, elle est installée près d'une grande fenêtre pour ne pas avoir trop chaud.


                       
                                            La chair de l'orchidée



D
'autres fleurs qui me ravissent: les clochettes de jasmin qui se déploient en chapelet dans la tasse où est immergée une boule de thé façonné s'ouvrant lentement dans de l'eau frémissante. Au goût, le plaisir reste léger, mais le spectacle a le pouvoir de rendre contemplatif…


                     
                                         Dans un verre en cristal




                     
                                          Dans un mug blanc…



                     

                                               Boules à sec…
 

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/chat1.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Surprise:  la boule de gauche renferme une fleur d'hémérocalle (selon mes déductions) cousue à un chapelet de jasmin, celle de droite, en thé blanc, ne renferme que du jasmin. L'exquise dame chinoise qui tient Terre de Chine, excellente boutique de thé (49, rue Quincampoix à Paris) où je l'ai achetée s'est trompée…: selon elle, la boule dissimulait une fleur orange et du jasmin à l'intérieur, mais quand elle s'est ouverte, seul du jasmin s'est déroulé…

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/chat1.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.  Pourquoi une hémérocalle? Parce que c'est une plante de la famille des liliacées qui pousse en Chine, qu'elle est comestible, et qu'il en existe des variétés orange. Selon les sites qui proposent ces «blooming teas», la fleur orangée est décrite comme un lys ou comme une hémérocalle

 
*A propos de thé, je recommande vivement la lecture de «Voyages aux sources du thé» de Catherine Bourzat et Laurence Mouton (ed. du Chêne), série de reportages passionnants sur les lieux de production: Ceylan, Darjeeling, Chine, Japon, Birmanie… journal de bord façon «choses vues» chez   les producteurs. (J'aurais juste bien aimé un petit récapitulatif à la fin pour bien situer toutes les variétés évoquées).
Le thé façonné est brièvement évoqué dans ce livre: Catherine Bourzat en a vu fabriquer dans le Xishuangbanna, près de la frontière birmane, mais aussi à Kaili, dans le Guizhou. Néanmoins, les fleurs de thé cousues artisanalement à la main et assez marketing -mais si gracieuses- proposées sur les sites de vente internet sont fabriquées dans l'Anhui.

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/chat1.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Le blooming tea avait déjà été évoqué sur deux blogs amis, ceux de Bluetansy et de Hooly.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article

Mimou 31/01/2007 23:13

Voici un site intéressant qui vous avez envi d'en procuré: http://www.cybertea.net/
Biz

venezia 01/02/2007 07:59

merci pour cette jolie adresse…

Gato Azul 26/01/2007 20:36

Les hémorocalles sont parmi mes préférées. Il est possible d'avoir une floraison continue pendant l'été à cause des différents cultivars. Cet endroit se spécialise dans les hémérocalles http://www.whiteflowerfarm.com/hemerocallis.html. Vous me donnez le goût d'ajouter à ma collection de 4 variétés.

venezia 28/01/2007 19:18

merci pour les coordonnées hémérocallesques…

jp 22/01/2007 23:44

 l'hémérocalle... est comestible ?et c'est bon ?

venezia 23/01/2007 09:30

L'hémérocalle est comestible… sur le net, j'ai découvert des recettes où elle est notamment farcie au fromage… Dans le thé, c'est plus son épanouissement esthétique qui est séduisant que son gôut, excessivement ténu…

Michelle 22/01/2007 03:04

C'est en surfant sur le web ce soir que je tombe par hasard sur ton blog. Il me ravit, félicitation, continue d'écrire de très beau articles!! Pertinent et rempli d'informations.

venezia 22/01/2007 21:41

Michelle, merci pour la visite… et pour le commentaire.

ninette 21/01/2007 13:15

Au hasard de mon errance dans la blogosphère me voilà sur ton blog.... je trouve ton blog trés sympa et ta façon d'écrire trés agréable... Je repasserai sans doute à l'occasion...  Bonne continuation

venezia 22/01/2007 21:42

les messages des visiteurs (et visiteuses) font toujours plaisir, merci

Julie 20/01/2007 17:44

C'est plutôt étonnant !

lunemalo 18/01/2007 09:16

Merci pour la douceur de cet article. Entre parenthèses, j'aime beaucoup la légende de la première photo ;-))
D'ailleurs, elles sont magnifiques tes photos, parfaites en ce matin gris-mouillé.
Les hémérocalles, j'en avais une grosse bordure en Ville Haute, d'un bel orange. Ma mère voulait en emmener quelques plants, et les a oubliés... Là, ce sont les petits bulbes qui commencent à fleurir au milieu des gravats...

venezia 21/01/2007 08:43

jJai découvert hier avec ravissement au Musée Marmottan que Monet n'avait pas seulement peint des nymphéas mais aussi des hémérocalles…

nimphea 17/01/2007 17:01

Je sais qu'il faut être trés patiente avec les orchidées, maman a mis 3 ans a en sauver certaines.

venezia 21/01/2007 08:41

selon mon expérience, un choc thermique (assez important) est  indispensable pour avoir une floraison

nimphea 12/01/2007 22:47

tu as un point commun avec maman avec ton orchidée. Là on en a quatre qui font leurs boutons florales. (ma mére recupére les orchidées en piteux états, et les soigne)

venezia 13/01/2007 20:15

La mienne a failli être rejetée (pas par moi… ) car elle n'avais pas fleuri l'an dernier… je lui ai conseillé  de faire des efforts si elle voulait rester à la maison… manifestement, ce n'est pas une orchidée sourde…