Démaquillant aux huiles fines: une émulsion à froid aux sucro-esters

Publié le 20 Août 2007


Depuis des mois, je cherche à fabriquer des émulsions cosmétiques à froid pour préserver l'efficacité des hydrolats et limiter l'oxydation des huiles, accélérée lors de leur chauffage. Ce qui signifie que je cherche des alternatives à la fameuse cire émulsifiante que j'utilise bien sûr parfois moi aussi.
Edit: après quelques échanges d'informations avec Copaiba, j'ai appris que le sucroester envoyé avait été corsé par un épaississant cellulosique. Donc j'ai corrigé ce texte pour en tenir compte.

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Avec de la gomme xanthane, j'ai déjà pu fabriquer une gelée pailletée pour le corps très agréable mais légère. Je voulais une texture plus consistante. J'ai trouvé chez Copaiba le savant une variété de sucroester (corsé, comme je viens de le découvrir, d'un épaississant cellulosique) à utiliser à froid, mais mes premières expériences ont été un fiasco: au bout de quelques heures, j'avais un magnifique bi-phasé. Mes ingrédients que je conserve au refrigérateur étaient probablement trop froids, j'ai dû mal doser, etc.

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Hier, j'ai enfin réussi à produire un démaquillant possédant exactement la consistance que je recherchais: celle de la mayonnaise.
La clé de la réussite: la combinaison de la gomme xanthane et du sucroester.
Très doux, ce démaquillant ne renferme comme huiles essentielles (bois de rose, géranium et ylang) que celles contenues à petites doses dans une huile perilla-figuier bio achetée toute faite et incorporée à hauteur de 2%.  
Par sécurité, j'ai dosé la gomme xanthane à 1%. Après réalisation, je suis persuadée qu'avec la moitié, ça devrait même suffire.

Démaquillant vanille-rose aux huiles fines

*La veille, verser dans un flacon stérilisé:

58g d'eau de source,
8g (une ampoule 10ml) de plasma de Quinton (regénérant)
2g hydrolat de camomille allemande (anti inflammatoire)
1g hydrolat d'ylang ylang (merveilleux parfum)

*Saupoudrer de 2g de sucroester. Fermer le flacon, secouer. Laisser reposer une nuit. On obtient un gel épais et transparent.



*Le lendemain: saupoudrer le gel de 1g de gomme xanthane, battre au petit fouet puis au fouet capuccino. Le gel s'épaissit davantage.

*Puis ajouter en suivant les explications détaillées plus bas: `

16g macérat huileux de vanille maison (dans huile de jojoba-argan-rose musquée-teinture-mère de lys)
4g macérat huileux de rose maison (dans huile de jojoba-argan-rose musquée-teinture-mère de lys)
2g d'huile argan bio (cicatrisante, nourrissante, etc.)
2g d'huile de perilla-figue de barbarie bio (mélange pour la tonicité de la peau acheté tout pret)
2g glycérine
2g d'aloe concentré bio
4gouttes d'extrait CO2 de carotte (régénérant)
5gouttes Epp (extrait pépin de pamplemousse).

* Chauffer très légèrement les ingrédients ci-dessus à 30° au bain marie (sauf l'extrait CO2 et l'EPP).
Verser d'abord le macérat de vanille, fouetter très fort (mieux vaudrait un mixeur, mais je n'en ai pas d'assez petit pour l'instant). Au bout de quelques minutes, le mélange prend comme une mayonnaise. Ajouter les autres huiles une à une en mélangeant bien à chaque fois. Terminer par la glycérine, l'aloe, l'extrait CO2 de carotte et l'EPP. On peut bien sûr varier les huiles, mieux vaut conserver 70% environ de phase aqueuse si l'on recherche cette qualité de texture.


 
            Un démaquillant à la consistance de mayonnaise… (La tâche rose à gauche est le dos de  l'étiquette collée sur le bocal.)

J'en ai mis en tube et conserve le reste au froid.
La couleur est jaune banane; l'odeur où domine la vanille, délicieuse et la consistance très fine.

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin30.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Les sucroesters sont de nouveaux émulsifiants très doux, 100% biodégradables, adaptés aux peaux sensibles, développés au Japon, et déjà testés dans l'alimentation par exemple par l'iconoclaste cuisinier catalan Ferran Adria (sous le nom de sucro) pour faire ses "espumas".
Voir ici pour plus d'informations sur les sucroesters. Copaiba m'a révélé que son laboratoire avait été le premier à utiliser des sucroesters japonais en cosmétique dès 2004.


Aromazone vend également un sucroester (acheté, mais pas encore testé) à incorporer dans une phase huileuse à 60°.



Rédigé par venezia

Publié dans #démaquillants

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

patte 17/02/2009 23:44

merci princesse !

patte 17/02/2009 21:02

Normalement, tu n'as pas abordé cette question précédement Le plasma de quinton que tu emploies dans tes cosmétiques c'est l'hypertonique ou l'isotonique ?Ou bien est ce plasma pour la peau que tu achètes ? que j'ai trouvé sous la forme de "dermo spray" ?Merci Princesse

venezia 17/02/2009 22:33


C'est de l'isotonique en ampoules, Patte. L'hypertonique est trop costaud (en tout cas pour moi… )


débutante 15/06/2008 21:21

Merci pour ta réponse.

débutante 14/06/2008 21:23

Merci beaucoup Venezia. J'ai regardé sur ton lien : le 1216 existe .... mais également le 1816.... mais je pense que Copaïba retrouvera son petit avec mes explications.Si tu as le temps de me répondre : vers quel émulsifiant t'orientes-tu entre les "froids" et les "chauds" ? Privilégies-tu certains pour le visage, d'autres pour le corps ?

venezia 15/06/2008 14:16


Je n'utilise pas d'émulsifiant pour le visage, sauf le simulgel dans le démaquillant (j'indique la recette) et la cire d' abeille et le substitut de lanoline;

Pour le corps, si j'ai des hydrolats je privilégie les émusions à froid.


débutante 13/06/2008 23:12

Serait-ce L-7D ou SWA-10D dont parle Jasméroli sur Aro-mat ? 

venezia 14/06/2008 08:16


Non, du C1216? (je ne suis pas sure à 100% car les lettres sont un peu effacées… ) en tout cas pas ceux dont parle Jasmeroli.


débutante 12/06/2008 22:41

Une débutante curieuse : quel est le nom du sucro-ester de Copaïba ? Je suis très tentée par cette recette de démaquillant.Merci

venezia 13/06/2008 22:17


Il faudrait que je recherche car sur le pot, il s'agit d'initiales…


physalis 24/04/2008 13:22

Merci pour cette précision venezia, c'est vrai qu'à 30° ca ne doit pas dénaturer les produits :-)

physalis 23/04/2008 15:59

tu parles d'une recette à froid, mais je vois que tu as quand même chauffé un peu les huiles, as-tu déjà essayé sans les chauffer ? Et depuis as-tu testé l'ester de AZ ?

venezia 23/04/2008 20:54


Physalis,

30° ce n'est pas chauffer… c'est parce que je garde toutes mes huiles au froid, et que beaucoup figent… j'ai déjà testé le sucro esther d'AZ, mais je n'ai pas encore mis de recettes ; j'explore
d'autres pistes en ce moment. j'y reviendrai…   


Reo 27/01/2008 16:40

venezia, je decouvre ton article, j'ai vite rajouté un lien à mon modeste tuto, je suis désolé si je t'ai froissé...
c'est tres interressant de voir comment chacune de notre coté nous utilisons l'ester de sucre, cela donne de belles recettes un peu partout, comme celle de Michèle n'est ce pas !?
J'ai un bon de commande de Copaiba mais si ma memoire est bonne point de sucro ester dessus, il faut peut etre lui demander à part ??
Passe un excellent week-end
Bises
Audrey

venezia 28/01/2008 23:49

Pour Copaiba, il faut effectivement lui demander à part. Pas de souci pour mes états d'âme, Audrey. merci de t'en être inquiétée. .

patricia 03/12/2007 00:04

bonsoir, venezia !
as-tu testé le sucroester d'az ?  et si oui as-tu pu obtenir le même résultat ?
j'ai vu que les filles ont galeré avec  ce produit; mais ta formule est tellement tentante ...
patricia

venezia 06/12/2007 07:45

j'ai du sucro ester d'AZ mais je n'ai pas encore essayé: plein d'autres choses à préparer avant .  Je m'y mets la semaine prochaine, car je dois faire une belle  quantité de lait pour le corps (pour offrir) et que ça me semble une bonne  matière pour ça (avec le making of de Michèle).