Perrier prune, un peu d'acidulé pour (mieux) digérer

Publié le 28 Octobre 2007


J'avais découvert le plaisir un peu tordu du «Perrier prune» dans un restaurant vietnamien en interrogeant des voisins de table qui sirotaient cette boisson intrigante composée
d'une prune au goût étrange bullant au fond d'un verre de Perrier…  J'ai depuis adopté ce cocktail avec délices pour son acidité pointue tempérée par l'eau gazeuse et pour ses puissants effets digestifs. Bonus, on boit ça tranquille, les autres convives cherchant rarement à vous piquer le verre … Sauf que ces derniers temps, je suis plus souvent allée dans des restaurants thai et indiens où cette association insolite est inconnue… et j'étais un peu en manque…

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin10.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.La prune en question est l'umeboshi, associée bien plus souvent à la cuisine japonaise qu'à la vietnamienne. Au Japon, cette prune cueillie verte est mise en lacto-fermentation dans une saumure au sel marin, et elle est parfois teintée de rouge avec des feuilles de périlla (ou shiso). Très présente en macrobiotique, l'umeboshi est parée de toutes les vertus, dont celle de faire digérer car elle est très alcalinisante. Elle se présente souvent sous forme de purée ou sert à élaborer un vinaigre.
Dans le perrier prune à la vietnamienne, le fruit semble simplement séché-salé, affiche une apparence toute ratatinée et un goût plutôt raide. On en trouve parfois vendus en sachet.


                                  La boite dénichée au rayon frais du Big Store, dans le coin des produits japonais et coréens

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin10.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.En me baladant hier dans le 13° arrondissement, et notamment au Big Store (avenue d'Ivry) dont la magnificience exotique des fruits me fascine, j'ai découvert au rayon frais un paquet de prunes umeboshi à l'apparence très moelleuse, préparées avec perilla, sel, sucre, "lies" de saké, (j'ai eu beaucoup de mal à déchiffrer l'étiquette rédigée en allemand. J'ai traduit saketreber par "lies" de saké, car il s'agit des résidus solides recueillis lors de l'élaboration du saké, utilisés notamment pour cuisiner le poisson au Japon). L'étiquette indique également "aminoacides" ou acides aminés (aminosaeure) … impossible d'en savoir plus, on trouve aussi cet ingrédient dans la composition de certains sushi.


                       L'étiquette est rédigée en allemand, mais le contenu est made in Japan:mystères du commerce…


J'ai donc tenté le coup avec du Perrier. Miracle: en écrasant la prune dans le fond du verre, -geste obligé pour dégager les saveurs- j'ai retrouvé l'exquis acidulé du mélange, à peine atténué par le sucre et surtout moins chargé en sel que dans la variante vietnamienne. J'ai digéré comme un bébé mes agapes du week end. Il est conseillé de suçoter le noyau, j'ai suçoté… 



L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin10.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.J'en salive encore… ce qui est le but, l'umeboshi ayant également la propriété d'augmenter la sécrétion salivaire. Il ne s'agit pas de se gaver de prunes; une par jour devrait suffire… La boite renfermait sept prunes: … pour une cure d'une semaine?


                               six petits plaisirs acidulés

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin10.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Liens

*Celui de la marque Lima qui propose de la purée d'umeboshi.

*Une recette de Valérie Cupillard réalisée avec du jus d'umeboshi, que l'on écrit souvent umebosis en France

*Un lien intéressant  (en anglais) avec recettes détox ici

*Sur les propriétés alcalinisantes de l'umeboshi (en anglais):ici

*Laurence Salomon dans son précieux livre Fondre de plaisir (ed. Grancher) que je recommande à tous les aventuriers gourmands de la diététique évoque à plusieurs reprises l'umeboshi qu'elle utilise dans diverses recettes. Elle en intégre par exemple à une purée de noisettes pour assaisonner une salade de carottes.

Rédigé par venezia

Publié dans #boissons

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lila 24/11/2007 17:05

J'ai trouvé très facilement les prunes en magasin bio à Barcelone, je les ai ramenées en France... (marque Luz de vida)Venezia, les espagnols ont dù lire ton articles...Lorsque j''y suis retournée une semaine plus tard arf.... ¡¡ rupture de stock .... !! ;-(Il m'a fallu patienter 10 jours... dur dur quand on commence être accro au breuvage que je trouve délicieux (dans mon entourage, je suis bien la seule à aimer lol)Du coup, j'ai testé le vinaigre de la même marque, assez salé mais j'aime bien...En tous cas, je ne sais pas si c'est psychologique (l'influence de ton article), j'ai vraiment l'impression que la boisson aide à digérer, ici je ne peux pas toujours manger comme j'en ai envie... et c'est bien meilleur au goût qu'une infusion de cumin...;-)

venezia 25/11/2007 07:55

Lila, Pour varier les plaisirs, tu peux aussi essayer  avec l'orange, le goût est vraiment délicieux. En revanche, je ne sais pas si c'est aussi efficace pour les maux d'estomac. Sinon, plutôt que cumin, je préfère le carvi, plus doux, que je saupoudre sur plein de trucs (sur une salade de betteraves crues par exemple, c'est un délice).

cerise 15/11/2007 22:23

suite...j'ai testé avec Vals et Saint Diery ( trouvables en magasins "bio"), déception aussi, comme avec la Ventadour, on dirait que l'eau couvre le goût de la prune, on se demande où est passé le parfum, on ne sent que le salé, bref, ça ne va pas du tout...alors que franchement, on dirait que le Perrier et la prune sont vraiment faits pour aller ensemble !! ça doit venir de la composition de l'eau ?  Il faut que j'essaye avec de l'orange aussi ;-))

venezia 18/11/2007 22:25

Avec l'orange, c'est absolument exquis… mais tout à fait différent,

cerise 10/11/2007 09:36

j'ai finalement acheté une bouteille de Perrier pour faire l'expérience et effectivement, on dirait que la prune n'attendait que cette eau pour diffuser son parfum !!! j'ai été conquise ;-) je vais quand même continuer à tester avec d'autres eaux pétillantes qui n'appartiendraient pas à une multinationale ( Perrier-Vittel=Nestlé...)

venezia 10/11/2007 19:41

Cerise, préviens-moi si tu trouves une autre eau pétillante qui marche…

Cuisine à Chambiers 08/11/2007 09:46

Merci pour cette nouvelle façon d'utiliser l'umeboshi, j'en achète à la Biocoop où je vais, je n'aurais jamais pensé à l'utiliser ainsi, à tester rapido.
Anne

venezia 10/11/2007 19:43

C'est une association étrange… mais qui fonctionne…

michele 02/11/2007 20:08

Mon fils ainé adore les prunes salées que je lui achète chez Tang.Elles sont vraiment imondes mais il adore depuis son plus jeune âge.Merci pour cette découverte!

venezia 05/11/2007 09:24

je sais,que certains trouvent ça très mauvais… (j'ai souvent tenté de partager mon verre de Perrier sans succès au restaurant… )

cerise 01/11/2007 11:30

j'ai testé avec l'eau de Ventadour, on ne sent pas grand chose, cette eau ne doit pas convenir. j'essayerai avec le Perrier !

venezia 05/11/2007 09:26

tu peux peut être essayer aussi avec de l'orange, surprenant comme goût;

Marilia 01/11/2007 08:33

Je connais les umeboshis depuis longtemps: au Brésil elles sont souvent vendues dans les rayon de produits macrobiotiques et chez les traiteurs japonais. Avec ces derniers j'ai appris à les manger avec du riz (chaud), n'importe lequel, mis dans l'assiette au moment de manger. J'adore, mais l'homme dit que je gâche ses risottos avec mes toquades! Je vais essayer le truc avec l'eau gazeuse, même si je n'en rafolle pas de boissons gazeuses, mais comme j'aime tout ce qui est acidulé...

venezia 05/11/2007 09:27

avec de l'eau gazeuse, effectivement, l'acidulé ressort vraiment…

Hooly 31/10/2007 12:23

Ca doit très bien marcher avec du jus d'orange frais à la place du Perrier. Du coup, je me prends à rêver de dessert coloré genre une gelée d'orange prise à l'agar avec des petits morceaux de prune ou un flan d'orange sauce à la prune...En asie, on trouve aussi des bonbons à l'umeboshi, c'est très bon!

venezia 05/11/2007 09:27

Hooly la gourmande…

lunemalo 30/10/2007 23:05

Tout au long de ton article, je répétais comme un mantra "umeboshi, umeboshi, mais d'où c'est donc que je connais ce mot-là ???". Tu donnes la réponse, V. Cupillard, bien sûr... Maias à part ça, tu sais que tu m'intéresses bougrement là (bon, le reste du temps aussi ;-)) parce que j'ai une espèce d'oesophagite qui ne passe pas depuis cet été (d'où la toux rebelle). Je te baiserai peut-être bientôt les pieds...

venezia 05/11/2007 09:29

Je n'avais pas tilté sur les recettes de V. Cupillard avant de mener l''enquete sur le Perrier prune…

Hooly 30/10/2007 11:09

Hé, hé, j'avais oublié comme il est doux de venir s\\\'attarder sur ton blog ;)Un copain mexicain m'a initiée à une technique étonnante pour déguster cette prune : tu prends une grosse orange, tu fais un trou en haut et tu y glisses la prune avant de pomper le jus de l\\\'orange à travers la prune.A faire seule chez soi parce que peu élégant, mais délicieux! :)

venezia 30/10/2007 21:57

Coucou Hooly, Ta technique mexicaine étant fort tentante, je me suis précipitée pour acheter une orange après avoir lu ton commentaire. Le goût de la prune se marie très bien avec celui de l'orange, c'en est même étonnant. En revanche, pour la technique elle même, ça a marché moyen car nous sommes au début de la saison (des oranges) et que les fruits ont encore la peau coriace. J'ai  fait un trou, glissé la prune à l'intérieur et bien tassé le tout avec une petite cuillère… mais pour ce qui est de presser, rien du tout, c'était trop dur… j'ai donc poursuivi … et fini… à la petite cuillère… Merci pour cette association goûteuse à laquelle je n'aurais jamais pensé toute seule…