Au pays des roses turques (2)

Publié le 14 Juin 2011

 

 

… il y a de véritables champs de roses.


 

P1220079.jpgEn arrière plan on aperçoit le lac de Burdur

 

C'est le territoire des damascena qui apprécient l'altitude, les sols un peu caillouteux et bien drainés et surtout un petit vent qui sèche vite les feuilles entre deux averses (fréquentes au printemps), ce qui limite les maladies fongiques. "La rose aime la fraîcheur" disent les spécialistes. Ces conditions favorables se retrouvent en Bulgarie dans la région de Kazanlak.

 

Non loin d'Isparta, aux alentours des lacs de Burdur et d'Egyrdir prolifèrent donc des petites propriétés qui font de la polyculture (roses, mais aussi tomates, arbres fruitiers ou même pavots blancs pour la pharmacie). La récolte des roses dure un mois environ. Cette année, elle a débuté le 16 mai, avec près de deux semaines de retard. 


 

P1220081.jpgRose chiffonnée par la brise en sa belle maturité. Rose se dit gül en turc (et gulab, pas très loin,  en hindi… ).

 


Prètes à être cueillies, les roses au cœur jaune sont bien roses. Quand leur couleur pâlit, c'est trop tard. Les bourgeons sont les plus gorgés d'huile essentielle, mais on attend qu'ils s'épanouissent un peu, sinon, les rendements seraient vraiment trop faibles. Il faut  compter de 6000 à 7000kg de fleurs pour un kg d'HE bio.

 

  P1220086.jpgLes fleurs sont entassées dans de grands sacs au fur et à mesure

 

 

Des saisonniers nomades -beaucoup de femmes- ramassent.Ils sont payés au poids. La technique: couper nettement en pinçant la tige juste sous la fleur. La récolte doit être menée très régulièrement. Les arbustes qui peuvent vivre 70 ans conservent ainsi leur vigueur et  les pétales leur richesse en parfums.


La région attire les amateurs de rose: des firmes de Grasse comme Robertet, des  producteurs d'huiles essentielles tel Biolandes; Lush s'y fournit en absolue de rose et Weleda y a converti une bonne centaine de producteurs à la biodynamie. On voit donc de nombreux insectes folâtrer sans souci.

 

Toutes les roses ramassées le matin doivent être traitées dans la journée. Les fleurs sont entassées dans d'énormes sacs.

 


P1220090.jpgSacs au pesage

 

Si elles sont utilisées pour obtenir de l'huile essentielle, les roses resteront enfermées dans ces sacs jusqu'à 13h, début de la distillation. Elles démarrent ainsi une légère fermentation qui va jouer sur le parfum, particularité de la méthode  turque.

 

Pour l'élaboration de l'absolue en revanche, on veille à ne pas laisser fermenter et on aère les fleurs jusqu'au début de l'extractionc

 

Affaire à suivre donc, pour la distillation de l'He et l'extraction de l'absolue…

 

et spécial dédicace à Mlk:

 

P1220103.jpg

 

oui, je me suis roulée dans les pétales…

 

 


Rédigé par venezia

Publié dans #en balade… naturelle ou botanique

Repost 0
Commenter cet article

nyima 27/06/2015 12:14

merci de ce magnifique sujet qui me plait beaucoup. pouvez vous m'indiquer quelques noms de village où ces roses de damas sont cultivées artisanalement ? j'aimerais assez y faire un tour quand je pourrai prendre des vacances.
merci d'avance et bonne continuation pour ce blog.

Kat 19/06/2011 11:34



Se rouler dans un bain de roses : quelle expérience enivrante ce doit être !



venezia 23/06/2011 22:47



OUi oui oui



Loulou 17/06/2011 15:25



Chanceuse... se rouler ds un tapis, que dire un lit, une piéce entière de roses.



venezia 23/06/2011 22:50



Loulou, je mesure ma chance, crois le bien, je n'osais pas, on me l'a proposé!



Ka Fée 16/06/2011 18:19



Quel pied de pouvoir se rouler dans les pétales de roses. J'adore tes voyages ;-)



venezia 23/06/2011 22:55



Merci Ka fée, c'était sur ma  liste des choses à faire une fois dans sa vie…



Colchique 15/06/2011 20:09



Venezia, magnifiques images et quel bonheur de se rouler dans les pétales de rose !


 


Merci beaucoup de nous faire profiter de ton voyage et j'attends la suite avec impatience.



venezia 15/06/2011 23:21



Colchique, oui, ça a été un pur moment de félicité.



Irène 15/06/2011 14:13



Un bonheur anticipé par notre parigote !


Quel souvenir, quelle expérience. Il y a des moments magiques ...


 



venezia 15/06/2011 23:20



J'ai encore du al à y croire…



mlk 15/06/2011 10:42



Je suis hilare de plaisir, tu as du tellement t'éclater et t’enivrer


Pur jouissance, et est ce qu'un peu de ce bain aux roses t'est resté sur la peau, les cheveux


Je suis certaine que ton humeur a atteint des sommets de béatitude


 



venezia 15/06/2011 23:20



J'avoue que lorsqu'on 'a proposé gentiment de me coucher dedans, j'ai trouvé ça sacrilège… mais c'était trop tentant, j'ai dit oui; je me suis quand même déchaussée,, Ça a été  une sensation
grisante, quasi onirique. 



michele 15/06/2011 08:32



Quel bonheur de pouvoir se rouler dedans!


 


Penses-tu que le fait de ne pas laisser fermenter les pétales pour obtenir l'absolue permet de comprendre pourquoi elle est très proche de l'odeur de rose?


Outre les molécules extraites évidemment.


 


C'est superbe et ça donne envie de sauter dans l'avion immédiatement.


Merci!



venezia 15/06/2011 09:05



Je ne crois pas que ce soit cela, je me  le suis bien fait expliquer et je vais y  revenir.


En fait, avec l'hexane, le solvant utilisé pour obtenir l'absolue, on extrait plus de molécules qu'avec une distillation à la vapeur d'eau, on se rapproche donc plus du parfum d'une rose.



nansou 15/06/2011 08:20


rho quel bonheur ces champs de roses !!! Et tu t'es roulée dans les pétales... hum.. j'en rêve !!! Tu as ramené de l'HE de rose ? Les prix sont intéressants sur place ou non ?


venezia 15/06/2011 09:02



J'ai rapporté de l'absolue, je n'ai pas été convaincue par l'HE, pourtant j'étais à la source et l'HE était bio.  je préfère le parfum de l'He de rose bulgare, d'atant que  l'HE reste
quand meme très chère, même sur place.