Baume post-hématomes

Publié le 5 Août 2014

 

 

En regardant l'article sur mon blog, je viens de découvrir les premières publicités à l'affiche. Les gestionnaires d'OB n'ont même pas prévenu du moment où elles allaient démarrer! Je vais donc aviser. Cet article étant déjà écrit et publié, je le laisse. Pour la suite, je vous tiens au courant;

 

A la suite de péripéties estivales, j'ai eu récemment pas mal d'hématomes. Je n'étais pas chez moi; un proche m'a fait tester un vieux remède qu'il avait sous la main, au nom fort poétique: le contre-coup de l'abbé Perdrigeon, contre-coup qui a eu le mérite d'apaiser un mal au crâne lié à ces bleus (je m'étais aussi cogné la tête…)

Je m'en suis donc inspirée.

 

J'ai essayé le contre-coup en gel. La formule est d'une simplicité biblique. L'adjectif biblique n'est pas usurpé puisque la formule recèle deux ingrédients existant déjà dans l'Antiquité, et qui me sont chers: la myrrhe et l'encens. Le troisième principe actif est l'aloes ferox., Quasiment introuvable, j'ai dû le zapper. En revanche, j'ai ajouté d'autres éléments dans mon baume qui a vraiment accéléré la disparition des bleus et calmé le mal à la tête.

 

Mon interpétation reste ramassée. La voici:

 

Baume anti inflammatoire

 

11 beurre de reine des prés (un cadeau de Mlk)

10 cire d'abeille en feuilles

2 cetyl esters

1 VE

CO2 romarin, EPP

 

30g macérat hélichryse-matricaire dans olive  (maison)

33 huile de massage à la lavande Weleda

 

10 teinture d'encens (maison)

5gtes elixir œil de tigre

5 gtes elixir cleansing aura cactus

 

2% HE

30gtes HE encens-myrrhe

15gtes HE helichryse

15gtes HE lavande

 

Les pourquoi et les subtitutions possibles


* Le beurre de reine des près

 

Mlk l'a réalisé avec du lipidthix, poudre d'huiles hydrogénées qui permet de solidifier huiles et macérats huileux.

Sa formule: 70% macérat dans olive de reine des près, plante très riche en acide salicylique anti-inflammatoire+ 20% lipidthix+10% acool cétylique.

La techique: chauffer le mélange à 70-80° pendant un bon quart d'heure au bain marie puis refroidir rapidement au congélo.

 

Généralement, je fais mes beurres maison avec l'impeccable formule de Moune: voir ici

Je rappelle la formule pour les flemmardes qui ne cliqueraient pas sur le lien:

58g acide stéarique

25g alcool cétylique

166g huile 

  vit E

On peut remplacer la reine des près par d'autres plantes anti-inflammatoires et/ouantalgiques, comme le laurier, très courant au marché ou dans les jardins par exemple ou le gingembre, facile aussi à trouver. On peut bien sûr employer de l'arnica, la plante anti-hématomes, mais il ne s'applique que s'il n'y a pas de plaie ouverte. 

On peut également convertir en beurre l'un de mes mélanges favoris présent ici en macérat huileux= hélichryse+matricaire.

 

*1O% Cire d'abeille+ 2% cetyl esters+1% VE


Ma formule favorite depuis quelques mois tant le baume obtenu reste souple. J'utilise de la cire en feuilles, fine et facile à nettoyer après emploi. Le soupçon de VE donne de la stabilité quand on introduit des teintures dans un baume. On peut utiliser un autre émulsifiant à la place du VE bien sûr.

 

Macérats huileux


J'apprécie beaucoup l'huile de massage à la lavande de Weleda, toute prète, et très relaxante.

 

Lavande: traditionnellement utilisée comme antalgique et contre les bosses

matricaire:anti inflammatoire, cicatrisante

hélichryse: très anti-hématomes, cicatrisant.


Ce sont des plantes faciles à trouver, voire à ramasser, et dont l'efficacité est éprouvée. Mais on peut remplacer par d'autres, comme le gingembre ou le laurier, déjà nommés.

Personnellement, j'aime beaucoup l'association olfactive de ces trois là.

 

Teinture d'encens

 

Un merveilleux anti-inflammatoire.

Je la prépare à l'ancienne avec des dilutions alcooliques successives -de moins en moins fortes en démarrant à 85°-  assemblées à la fin.

Je n'avais plus de teinture de myrrhe sous la main, mais je vais mettre en route une teinture combinée des deux résines pour refaire ce baume.

 

 

Elixirs

 

On n'est pas obligé d'en mettre, mais je trouve intéressant de ne pas négliger la composante énergétique. un bleu est dû à un choc, à prendre en compte à tous les niveaux. 


œil de tigre : pour ses effets protecteurs

cleasing aura cactus : pour renforcer le champ énergétique

 

HE

 

Encens-myrrhe: j'avais trouvé ce mélange tout prêt chez Floracopeia, il y a longtemps. Ce fut une révélation car la présence d'encens empèche la myrrhe de se solidifier dans les flacons. (Mes flacons d'He de myrrhe sont trop souvent devenus inutilisables! ) Donc j'en prépare à l'avance ( 50-50). C'est là que l'on retrouve l'ingrédient phare du contre-coup. La myrrhe est anti-inflammatoire et antalgique (elle a bien d'autres vertus) et l'encens, cicatrisant, et un grand pacificateur des esprits agités. 

Helichryse et lavande ont déjà été évoquées. J'ajoute très souvent de la lavande dans mes mélanges tant elle a une force unificatrice.

On peut faire d'autres choix, mais celui-ci me semble équilibré. 

 

P1090356.jpg Le pot entamé. J'en ai passé matin et soir.

 

J'ai vu mes bleus disparaitre vraiment rapidement et l'action sur le mal au crâne s'est révélée efficace (sauf que ça péguait les cheveux …



Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0
Commenter cet article

Lolapit 13/11/2016 18:39

Coucou Vénézia, je passe juste pour te dire que j'ai utilisé ta formule pour me fabriquer le baume "stop crève" de saison et que j'ai inauguré l'incorporation de teintures et elixirs qui dormaient dans mes placards pour tester la texture. J'ai incorporé au fouet manuel et tout s'est bien passé. J'ai cru un moment qu'il resterait liquide mais il s'est gentiment "fait" après un passage au réfrigérateur. Texture délicieuse, moelleuse, fine, pas de déphasage ni suintement. Je tourne et retourne le pot : pas de vice. Très très contente! Merci princesse, chèffe des baumes ;-)

venezia 14/11/2016 11:42

Bonjour Lolapit
Je suis contente que tu te sois lancée! A partir du moment où on a un ingrédient aux propriétés co-émulsifantes dans la formule d'un baume, on peut intégrer sans souci une teinture, je le fais depuis des années sans déphasage.
Il faut juste veiller à ne pas avoir un baume trop mou.

olivier 09/03/2015 19:40

Merci pour cet article .

beautesimple 21/09/2014 10:33


Intéressant j'essaierai je viendrai poster un petit retour ici.
Un blog riche en informations :-)

nansou 12/08/2014 20:53


Intéressant ce baume, il semble bien efficace !

Loulou 11/08/2014 17:36


Oups : gaulthérie

Loulou 11/08/2014 17:36


Vénézia, je viens sur ton blog via Safari et je vois de la pub pour des voitures... nord américaines! Je n'utilise pas de bloqueur de pub. P-ê le devrais-je???


Tout d'abord, j'espère que tu vas mieux et que les péripéties estivales ne furent pas trop graves...


Je ne connaissais pas le "contre-coup" : belle découverte.


Merci, une fois de plus, pour toutes ces infos si intéressantes. Je vais aller mettre de l'encens ds mon flacon de myrrh!!!


Personnellement, j'adore l'odeur de la gualthérie et je l'utilise tjs ds un baume ou une formule thérapeutique pour soulager les maux. Je la trouve tellement efficace seule ou associée à d'autres
HE.


Je fais des macérats de laurier et de gingembre mais je n'ai jamais pensé associer les deux... Je le ferai à l'avenir.


Je vais aller regarder chez NDA si ils vendent de l'hélichryse séche. L'HE de cette plante et moi faisons très très bon ménage ensemble... mollet et pied noirs après une très mauvaise chute et
une partie de mon flacon mis sur les parties principales de l'hématome géant : là où j'avais mis de l'HE, la peau était rose bordée de noire sur les endroits qui n'avaient pas été en contact avec
l'HE. Phénomène très drôle à observer et très belle démonstration pour l'efficacité des HE pour les personnes dubitaives!!! Et oui, il y en a encore!!!

sylvie 07/08/2014 10:31


Oui mon encens est pur en morceaux,de differentes couleur, j en ai deux un peu différents :et on me les offre !!


Ma soeur se fait des bleus facilement ,je vai tenter ton baume .


Pas de pub !sauf entre l article et les com 


bises et merci pour tes précisions.

michele 07/08/2014 08:30


Je ne vois aucune pub non plus.


La couleur de ce baume est rès jolie, jaune pâle, très douce et bien adaptée à l'usage que tu en as fait.


J'aime beaucoup les baumes qui ont cette onctuosité alors que leur surface semble dure. La pénétration est immédiate sans effet gras, ce que donne souvent l'alliance émulsifiants et teintures
dans ces créations.


 


Et vraiment le parfum est presque parfum, pas thérapeutique du tout puisque tu as évité les classiques gaulthérie, menthe poivrée et autres.


J'aime beaucoup ce contre-coup dont j'avaisoublié l'existence jusqu'à ce qu'on en parle.


Magnifique interprétation!

venezia 07/08/2014 10:00



Michèle,


 


J'avoue zapper souvent la gaultherie (sauf les mélanges concoctés dans l'urgence) et ce,  malgré son efficacité certaine, en raison de son odeur très médicamenteuse. Néanmoins, je sais que
cette odeur, justement, peut participer à la guérison  tant elle fait "sérieux"!



sylvie 06/08/2014 18:43


Trés intéréssant! quelle bonne idée de mettre un émulsifiant ,j en mettrai à l avenir ,meme si je n ai pas eu de problème avec l ajout de teintures.


J ai de l encens :celui que l on fait bruler dans les églises:il convient pour une teinture?


bises:D

venezia 07/08/2014 09:58



Sylvie,


 


Si ton encens est pur et en morceaux, oui, tu peux le mettre en macération. J'en ai souvent acheté en Grèce car la religion orthodoxe semblse stricte dans le choix des matières premières si je
puis dire: ainsi, théoriquement, les cierges doivent être en pure citre d'abeille et dans les boutiques d'objets religieux, on trouve de l'encens au poids, tiré de grands sacs.



mlk 06/08/2014 10:05


Nous aussi nous bloquons les pubs, alors je ne sais

venezia 07/08/2014 09:53



Si je comprends bien, il n'y a sue moi qui n'ai pas pensé à bloquer les pubs!!