Baume sensuel chocolat ambré et épices

Publié le 12 Février 2011

 

  Suite des tests chocolat blanc

 

 Lors de la conquête du royaume aztèque en Amérique centrale, les Espagnols découvrent -et testent- le chocolat. Ils font la grimace: il est alors consommé avec piment, épices,et sans sucre. Ce sont des religieuses qui auront l'idée de l'adoucir, ce qui provoquera alors  son adoption enthousiaste par les cours européennes. Le chocolat, désormais sucré, reste souvent parfumé, parfois à l'ambre gris, ingrédient de luxe à la réputation d 'aphrodisiaque. 

Le chocolat à l'ambre a été l'un des délices huppés de l'Ancien régime.

 

  http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/boissons/chocolat/chocolat_02.gifVoir ici un traité de 1665 sur le café, le chocolat et le thé avec une recette de chocolat à l'ambre, dont je copie ici un extrait:


"On peut employer de l'ambre gris  pris tout seul après l'avoir réduit en poudre avec du sucre fin mais au lieu de 8 grains, on en pourrait bien mettre 12, qui toute fois sans l'aide du musc produirait peu d'effet". 

 

Traduire, mieux vaut ajouter un fixatif pour obtenir un résultat valablement parfumé. Sans musc sous la main, j'ai pensé à des épices (notamment le poivre noir) qui aident bien à retenir les odeurs

 


Partant de cette idée de chocolat ambré, j'ai donc imaginé un baume . chocolaté, ambré et épicé (edit: à appliquer sur les poignets par exempleen guise de parfum. Je ne l'ai pas  pensé comme un baume à lèvres). J'ai retenu à peu près les proportions des baumes à l'IPP au résultat très onctueux, en substituant aux beurres le seul chocolat blanc.

 

P1210127.jpg

 

Baume sensuel chocolat ambré et épices   (sur 100g, ou en %)

   


9 chocolat blanc la petite fabrique

9 cire d’abeille

6 cire d’olive

3 gelules vit E

 

5 huile d’ambre ( un merveilleux cadeau d'Irène)

41 vanille coco fract

2 prune

20 macadamia ou rose musquée

5 IPP


HE en gtes:

Amande amère 2

Poivre noir 5

Cardamome 5

Ambre 5

Cacao CO2 20

Vanille CO2 (à 26% de vanilline ) 15

 

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nourriture/boissons/chocolat/chocolat_02.gifCurieusement, alors qu'il y a à peine d'huile de prune et d'HE d'amande amère dans la formule, l'amande s'impose en note de tête insistante. Puis arrive la vanille en note de cœur,. Demeure ensuite -et longuement- l'ambre sur la peau, dans un cocktail assez peu chocolaté finalement.

La touche cacao se contente de planer en toile de  fond.

 

 

 

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0
Commenter cet article

Kat 14/04/2011 16:31



Je m'en tartine depuis quelques jours et j'y suis accro ! Je ne sais pas ce que pensent les gens qui me voient me sentir les poignets sans arrêt...mais bon, bien sûr, certaines personnes ignorent
que tu existes !!!!



venezia 17/04/2011 00:16



la note ambrée avec le chocolat est une très ancienne association … et à raison



Martine Vaugien Gadbois 19/03/2011 21:41



Vous me parraissez une personne bien intéressante.  Poursuivez votre quête et votre amour pour la magie des plantes et de l'aromathérapie.  Je fus enseignante dans dces deux domaines
durant plus de 35 ans et je n'oublie jamais de poursuivre mes découvertes dans ce monde si merveilleux et MYSTÉRIEUX !


Belle et bonne vie à vous la "princesse"



venezia 25/03/2011 15:41



Merci pour ce très gentil message



michele 21/02/2011 16:23



Pour moi c'est d'abord ambré puis cacaoté et finalement effectivement café comme le dit Mlk.


Puis le sillage ambré persiste au long cours.


Où es l'amande?


 


Je suis ravie d'avoir eu à nouveau de l'huile macérée d'ambre d'Irène tant elle est superbe.


C'est intéressant de savoir que le parfum de l'HE que tu as achetée s'en rapproche.


 


La finesse du baume due à l'IPP est celle que je connais si bien. J'ai réalisé une concrète de parfum au synchrowax, c'est sublime!



venezia 21/02/2011 23:40



C'est étonnant que tu ne sentes pas l'amande  tout à fait au début.


 


Je vais recommander du synchrowax car mes essais (baumesques) avec ce que tu m'as si gentiment offert sont vraiment concluants;



Colchique 15/02/2011 22:47



Venezia, magnifique baume ! Bravo !


 


J'ai remarqué que pour que l'odeur du chocolat soit présente dans une préparation cosmétique, il faut sacrément forcer sur le dosage de beurre de cacao qui sent je trouve presque autant que le
chocolat prêt à être dégusté.


 


J'ai aussi remarqué que l'huile d'amandon de pruneau même dosée à 5 % dans une recette la parfume à l'amande. Donc, à mon avis c'est normal que ton baume sente d'avantage l'amande que le
chocolat, surtout que tu as mis de l'extrait d'amande amère.


 


Ca doit sentir drôlement bon le chocolat à l'ambre et ça doit être drôlement bon ; j'en salive devant mon écran.



venezia 16/02/2011 23:54



Colchique, j'ai un CO2 de cacao très odorant qui se suffit à lui seul (il ne tient pas dans les savon en revanche). Pour l'huile de prune, je sai bien, mais là, il n'y en a que 2%! et l'HE
d'amande amère très très peu. C'est juste une note de tête qui ensuite isparait;



Kat 15/02/2011 15:52



Encore un de tes irrésistibles baumes ! J'imagine le parfum d'ici ! Je nparle même pas de la texture qui, comme d'habitude, doit être "out of this world" !J


J'ai "appris" les baumes grâce à toi et je ne te remercierai jamais assez.



venezia 16/02/2011 23:51



Merci Kat, ne fais pas la modeste, les textures de tes créations sont d'une très grande finesse (sans parler de leur parfum). Ce qui m'ntrigue ans ce baume, c'est que son parfum se déploie par
étapes.



Mystic 15/02/2011 11:53



Une recette du tonnerre à la texture fondante et irréssitible ;-)


Je me souviens d'avoir parler de ce chocolat à l'Ambre à mes élèves lorsque nous avions organisé une expo sur l'histoire du chocolat.


Association très étonnante pour notre palais ...


Merci pour cette déclinaison cosmétique :-)



venezia 16/02/2011 23:47



As-tu pu en gouter un jour?



Sealeha 15/02/2011 11:09



du chocolat à l'ambre ??!! Je n'en avais jamais entendu parler ! Merci pour ta réponse en tous cas ;)



venezia 15/02/2011 11:23



comme je le raconte dans l'article, c'était très chic d'en boire à la Cour au XVIII° siècle



ma complémentaire santé 14/02/2011 13:36



interessant :)



mlk 14/02/2011 11:07



Alors, je l'ai goûté au chaud du poignet et au gras de la nuque


Texture merveilleusement onctueuse, j'y ai plongé le doigt


Curieusement, il y a des petites trainées rosées, qui colorent le baume!


ensuite, le chocolat vient amené par une note café, oui café pour se décliner en un ensemble très sucré et fruité


Je trouve que cela sonne comme ces thés aux fruits rouges, et c'est tout bonnement délicieux, en plus on se sent légère, légère,


Avec cela, j'aurai peut être droit à la demande



venezia 15/02/2011 10:06



Les trainées rosées, je me demande bien ce que c'est, le chocolat blanc… est blanc come son nom l'indique… Peut être le macérat de vanille que j'ai terminé dans cette recette?



Sealeha 14/02/2011 09:38



Ah ok !! En grande gourmande que je suis, je lis les ingrédients, je me dis ah ça c'est pour mes lèvres hi hi !! Mais je n'avais pas pensé à l'ambre... Merci pour tes précisions ;)



venezia 15/02/2011 10:04



On buvait du cchocolat à l'ambre, c'était donc comestible,


c'est sur les autres HE présentes dans l'HE d'ambre en ma possession que je n'ai pas d'informations