Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Princesse au petit pois

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

Baumes très fins avec de l'isopropyl palmitate

A propos d'un baume irrésistible, baptisé yes to poivrons qu'elle a réalisé récemment, Michèle a évoqué l'emploi d'ispopropyl palmitate; ça tombe bien, je viens d'en recevoir. Y avait plus qu'à…

 

J''ai donc tenté deux variantes assez proches dans leur construction, en gardant le même pourcentage 'd'isopropyl: 5% . 

 

http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-bleu-fonce.gifL'isopropyl palmitate est un ester d'acides gras qui se présente sous une forme liquide et s'incorpore en phase huileuse. Il convient donc dans les baumes. Il est parfois tenu comme irritant (à ne pas utiliser pur), ce qui m'a fait beaucoup hésiter avant d'en utiliser, les informations étant contradictoires. Sur le site très sérieux du Flacon ici (dans les commentaires) l'avis me semble plutôt positif. J'ai donc sauté le pas car il facilite la glisse et la pénétration des autres ingrédients, ce que je trouve intéressant pour un baume composé de substances choisies avec soin, à utiliser à petites doses sur le corps, mais ce qui le serait moins dans une soupe chimique… Ici, on le trouve sous une forme acceptée dans les produits avec label ECOCERT. J'ai un peu hésité pour les pourcentages. La fourchette donnée -où je l'ai acheté- étant de 2 à 10%,  j'ai joué une valeur médiane.

 


 

 

P1200173.jpg

 

http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-bleu-fonce.gifBaume aux parfums anciens 


 20g macérat rose-benjoin dans jojoba

20g macérat encens-benjoin dans jojoba

5g macérat d’ambre dans jojoba, un merveilleux cadeau d’Irène

2g macérat rocou dans jojoba pour doper la couleur

20g mélange d'épices dans biofritol (cannelle, girofle, poivre)

8g huile d’Abyssinie (huile solide, très adoucissante, voir ici par exemple)

5g isopropyl palmitate

15g cire d’abeille

3 gelules toco 500 (vitamine E)

1g HE encens-myrrhe

 

Pour ce baume imaginé pour le plaisir du parfum, j'ai réalisé de nouveaux macérats huileux en intégrant un peu de benjoin d'Indonésie pilé pour favoriser la fixation des parfums.

J'ai mélangé deux encens de provenance différente. Le résultat est très agréable.


Pour le macérat rose/benjoin, j'ai un peu raté mon coup, allant à l'encontre de ce que je ne cesse de répéter: fiez vous à votre nez! Je fais souvent les macérats à chaud en deux étapes. Je les demarre en fin d'après-midi ou début de soirée au bain-marie où je les laisse deux à trois heures, puis j'éteins et je reprends le lendemain matin une heure ou moins avant le boulot.

J'ai procédé ainsi à la fois pour les encens et la rose. Or, dès le soir, le macérat de rose sentait divinement bon, et j'aurais dû m'en tenir là. J'ai poursuivi le lendemain matin, pas longtemps pourtant, ce qui a quasiment écrasé le parfum!


Je n'ai choisi qu'une huile essentielle, complexe puisqu'il s'agit d'un mélange encens-myrrhe (Floracopeia), mon souhait avec ce choix étant de réaliser un parfum quasi biblique: encens, benjoin, ambre, myrrhe, épices … Tous ces ingrédients ont circulé en Méditerranée depuis l'Antiquité ou presque.   

 

Le résultat: un baume très jaune, qui sent l'encens à l'application, avant de dégager un exquis parfum ambré… La texture à l'application est étonnante, très fine, peu grasse. La peau boit très vite.

 

5% d'isopropyl palmitate m'ont donc semblé suffire.

 

 

P1200177.jpgj'ai mis le doigt dans un pot pour essayer de montrer la texture

 

http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-bleu-fonce.gifBaume au laurier pour mains fatiguées

 

Après avoir gambergé, je  suis partie de cette formule qui me semble bien fonctionner

 

68% d'huiles liquides, en essayant de les varier pour avoir divers acides gras

8% huiles solides et/ou beurres

5% isopropyl palmitate

15% cire (abeille ou olive)

2% HE (pour un baume aux effets un peu thérapeutiques, et à condition de ne pas retenir des He dermocaustiques en quantité )

1% bisabolol qui se disperse en milieu huileux, pour l'effet apaisant (et en pare-feu eventuel de l'isopropyl)

1% anti oxydant.

 

Faisant le ménage dans mes placards, j'en ai profité pour vider flacons de macérats et fonds de beurres ou d'huiles en ma possession. J'ai fait le baume avec ces moyens du bord, en respectant les pourcentages indiqués ci-dessus. Pour une fois, je n'indique pas les quantités utilisées, car elles sont liées au hasard de ce qui me restait plus qu'à une réflexion savante.


huiles liquides

avocat

pétales de rose+laurier dans biofritol 

laurier+matricaire dans sésame+olive 

millepertuis dans olive  

tepezcohuite dans biofritol 

laurier dans olive 

 

beurres et huiles saturées

  beurre tucuma

  huile sapote

  matricairedans huile de coco


  isopropyl palmitate  

 

cire d‘olive 

anti oxydant (Aox), bisabolol

HE:  laurier, lavandin super,  lavande d'altitude,  santal d'Ouvea (merci Catherine, j'apprécie beaucoup la note "fumée" de ce santal)


 

  http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-bleu-fonce.gifComme il y avait pas mal de laurier en macérat, j'ai choisi l'option d'un baume anti inflammatoire au laurier. J'ai recherché sur le" calculateur à parfums" du site Rainbow meadow  les formules renfermant de l'He de laurier. J'en ai retenu une baptisée  "nails and hands blend" (mélange pour les ongles et les mains) composée ainsi:  1 laurier-4 lavande-1 santal, puis j'ai diversifié entre lavande et lavandin super, ce dernier ayant un net effet anti-inflammatoire.


1 lavandin super

1 laurier

3 lavande

1 santal

 

Ce baume a une texture très fine et très souple, un peu différente du précédent en raison des acides gras qui ne sont pas les mêmes.  Il pénètre aussi incroyablement vite. C'est la finesse qui m'étonne vraiment. 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article

dominique 09/05/2011 12:10



ça fait des mois que je cherche de l'ambre gris non transformé . Auriez vous une adresse par miracle ?


merci pour ce blog passionnant



age) 09/05/2011 14:07



On  peut trouver de la teinture d'ambre gis (je vous envoie un message ce soir) mais je ne l'ai pas testée.



VALERIE 06/02/2011 17:59



Bonjour, je trouve votre site très intéressant, avec d excellents explications. je débute, et je suis ravie de pouvoir lire vos expériences.


J 'aime beaucoup les baumes aussi, car ils sont très purs, pas de produits compliqués.


L'IPP donne de la finesse et facilite la pénétration dites-vous. Pensez vous que l'on puisse ajouter aussi de l amidon de mais en plus? j ai lu à plusieurs reprises qu'il diminuait la sensation
grasse.


Entre plus de finesse dans la texture, et plus de "matité", mon coeu balance, et pourquoi pas les deux?


Merci!



nné 06/02/2011 21:51



BonjourValérie,  merci pour votre message. Avec l'IPP, l'amidon ne me semble pas nécessaire car  on obtient un baume qui penetre vite.


Pour la matité, un baume… reste néanmoins un baume


 


Mais ça vaut peut être lle coup d'essayer… 



mlk 12/08/2010 21:24



Très fins et élégants ces baumes, tes baumes


Je te trouve des fois assez "timorée" car tes recherches es baumes donnent des résultats totalement envoûtants tant en texture qu'en parfums


Il me semble qu'un bon et beau baume qui nous rejoint dans nos moments les plus doux et tranquilles a autant de , voire plus de valeur, en terme de présence qu'une émulsion


On est moins dans le paraître, plus dans l'être


et ils savent bien orchestrés comme tu sais le faire , jouer la partition parfumesque


Enfin, je veux juste dire que ma crème est mise par nécessité et le baume par, pour, dans le plaisir, alors j'aime tes cadeaux



venezia 14/08/2010 21:35



merci Mlk, je suis ravie de pouvoir te faire plaisir . Les bames sont, comme les savons, un monde à part…



Irene 12/08/2010 18:28



Me voilà, sortant un peu la tête de la mise en place de mon blog et c'est avec un immense plaisir que je découvre tes nouveaux baumes.


Il ne t'étonnera pas que le premier m'enivre même à travers mon écran (et pas à cause du macérât d'ambre). Il est à lui seul tout un merveilleux voyage à l'évocation de ses ingrédients et -
connaissant tes baumes - il n'y a aucun doute qu'il soit un grand bonheur olfactif. La texture paraît magnifique.


J'ai reçu l'isopropyl palmipate que je vais tester avec plaisir.


Merci !


 


 



venezia 14/08/2010 21:33



Irène,


 


Tous mes vœux de réussite pour ton nouveau et magnifique blog.



chabou 09/08/2010 20:52



Pour toi la spécialiste des baumes (et qui sentent si bon) as-tu trouvé une réelle différence de texture avec l'isopropyl palmitate ?


Je vais faire comme toi en rentrant, utilisation des macérâts et autres préparations maison pour repartir d'un pied neuf !



venezia 09/08/2010 20:58



Oui, Chabou, je pense qu'il y a réellement une fnesse étonnante à ces baumes (avec seulement 5% d'IPP) et ils pénètrent très vite.



Nilou 09/08/2010 20:03



Magnifiques baumes, textures superbes et odeurs délicieuses :)


J'ai fait sentir à ma tante, adepte de mes baumes, le baume aux parfums anciens... elle a succombé (moi aussi) et a demandé si tu le vendais ! :)



venezia 09/08/2010 20:48



Ma chère Nilou, comme on dit c'est juste plaisir gratuit … je ne vends rien



mlk 09/08/2010 19:07



Tu t'es posé beaucoup de questions aussi à propos du ricinion, ce qui est tout à ton honneur et il s'avère magistral comme "porteur" d'actifs que tu choisis avec soin et amour


IPP, est aussi un excellent vecteur pour les actifs et il peut être mauvais chez les marchands, il me semble que Lolitarose aussi en est une grande adepte


mais ici, dans ta maison, ou tu nous parles de myrrhe, d'encens, d'Abyssinie, de poivre


le voyage ne peut qu'être "transcendant"


Le baume semble tellement moelleux et ce n'est pas encore l'automne



venezia 09/08/2010 20:47



Mlk,


je ne pensais pas obtenir ces textures avec 5% d'IPP, c'est ce qui me surprend le plus (même si dans le premier baume, il y a aussi plein de jojoba qui affine beaucoup et dans le second un mix
sophistiqué d'acides gras)



Nansou 09/08/2010 16:33



Ces deux baumes sont très alléchants... le premier doit avoir une odeur sublime, mais j'avoue être très intriguée par le second... Et tu me donnes envie de tester dl'isoproyl palmitate !



venezia 09/08/2010 20:45



le second a un parfum laurier mais très doux. Je pense que les textures avec de l'isopropyl palmitate ne peuvent que te séduire



Catherine 09/08/2010 12:30



et le baume aux parfums anciens doit sentir divinement bon.... j'adore ces senteurs.



venezia 09/08/2010 20:44



C'est une union  testée depuis pas mal de siècles…



Catherine 09/08/2010 12:25



Ton baume a l'air d'être chouette... Il faut vraiment que j'essaie l'isopropyl palmitate, ce produit a l'air d'être bien utile vu les qualités que vous lui trouver toi et Michèle.


Encore un joli baume Madame la Reine des Baumes...



venezia 09/08/2010 20:43



Catherine, je suis vraiment épatée par la texture. j'aime beaucoup aussi ceux avec de l'huile de coco et du GMS