Baumes parfumés calmants… avec beurre de coco au GMS

Publié le 8 Décembre 2009



Cet été, Michèle m'avait offert un baume dont j'ai adoré la texture. Il était destiné aux mères d'enfants qui passent le bac… ce n'est pas d'actualité, mais j'en préparé récemment deux variantes.

 Je les indique pour plusieurs raisons:

*pour mettre à l'honneur cette recette, vraiment à retenir


*pour montrer qu'on peut ajuster légèrement une formule sans courir à la catastrophe
à condition de respecter la structure générale


*parce qu'il y a juste trois huiles essentielles dans les baumes que j'ai réalisés. Associées chaque fois à un seul macérat huileux odorant, elles donnent un résultat olfactif particulièrement agréable avec une composition simple.


En août, j'avais préparé deux baumes qui ont eu énormément de mal à prendre, meme après ajout ultérieur de cires et de beurres solides; est-ce un hasard, l'un contenait du beurre de coco renforcé à l'alcool cétéarylique, l'autre du beurre de jojoba à l'alcool cétearylique. Quand j'ai découvert la formule de Michèle avec un nouvel ingrédient pour fabriquer un beurre maison, ça m'a drôlement intéressée et j'ai donc tenté l'aventure.
 Ce beurre de coco intègre donc du GMS, (glyceryl ou glycerol monostéarate), un émulsifiant utilisé également dans l'industrie agro-alimentaire. Chez Bilby comme chez Aromantic il est présenté comme un émulsifiant de base. Michèle se demandait s'il était identique à l'émulsifiant VE (glyceryl stéarate). Je n'en suis pas si sûre, Bilby propose les deux avec des descriptifs différents. Néanmoins, les termes sont présentés parfois comme des synonymes (Voir ici).

Pour faire ce beurre de coco, il suffit de faire fondre au bain marie huile de coco et GMS (dans les proportions de 3 de beurre pour 2 de GMS) en fouettant sans arrèt. 

J'indique ici la formule de Michèle, c'est une réussite; ce qui est surprenant, c'est qu'au fil du temps, la texture de ce baume que je n'ai pas utilisé tout de suite (j'essaie d'alterner avec tous les cadeaux à tester… ) s'assouplit vraiment.


-25g d'oléine de karité (ou huiles végétales fluides)
- 15g de beurre de coco- GMS
- 5g de beurre d'avocat bio (ou autre beurre hydrogéné)
- 5g huile d'olive bio
- 3g HE anti-stress
- 2g cire d'abeille blanche


A partir de là, j'ai varié légèrement la recette.


http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gifPremier essai


Le pot est bien entamé, mais on distingue l'onctuosité de la texture



Baume nuit verte 

 

J'applique ce baume tous les soirs en ce moment car je raffole de son parfum (j'ai hélàs fini mon flacon d'HE de angélique!) Je le trouve très efficace pour s'endormir très vite.

 J'aime beaucoup la finesse de l'huile de noyau d'abricot dans un baume. J'ai augmenté la quantité de cire d'abeille pour essayer sans beurre hydrogéné.

Le nombre de gouttes d'He peut sembler un peu bizarre, mais il s'agissait de fins de flacons pour la lavande et l'angélique. Je n'ai donc que 45gouttes d'He au lieu des 90gtes prévues (pour avoir 3%) néanmoins, avec moins de 2% d'He, ce baume fonctionne bien.


31g oléine de karité

20g noyau abricot

30g beurre de coco au GMS

12g macérat de baies de génevrier dans olive maison

4g cire d’abeille en feuille

aox

 

27gtes HE  lavande 1600 

7 gtes HE racine angélique 

11 gtes HE petit grain bigarade


 

Lors de la fonte des ingrédients, j'ai obtenu beaucoup de mousse, ce qui m'a étonnée, et j’ai filtré par sécurité, ce n'était pas nécessaire, il suffisait d'être patiente comme je l'ai constaté lors de la réalisation du deuxième baume. En effet, la mousse est absorbée quand la température du mélange redescend.

je fais prendre ces baumes au congélateur.


http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gifDeuxième essai

 

J'ai également supprimé le beurre dans cette deuxième formule, mais ça ne change pas beaucoup la texture par rapport à l'original.


Ce baume était destiné a quelqu'un qui a eu des poussées de tension liées à un gros stress. Je ne prétend pas bien sûr faire baisser la tension, mais apporter un réconfort apaisant, d'autant que le parfum est particulièrement suave. Je l'ai offert sans l'avoir photographié.  

 Baume apaisant ylang lavande mandarine 


15g oléine de karité

10g huile de noyau d’abricot

15g beurre de coco au GMS

6g macérat de lavande dans olive (Le Gattilier)

2g cire d'abeille en feuille

3gtes vit E

 

35gtes HE  ylang ylang

22 gtes gouttes HE lavande d'altitude 

15gtes HE mandarine


 

Les HE d'ylang et de lavande sont hypotensives, celle de mandarine,  réputée anti-angoisses,  renferme également des coumarines anti hypertensives. 

 

 

 

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nansou 14/12/2009 08:31


OK merci ! je vais tenter alors !
Oui, pour le vétiver, j'avais noté en effet qu'il vaut mieux laisser reposer un bon moment...


mlk 12/12/2009 21:10


Moi aussi, j'ai joué avec la Ve et d'autres trucs et j'ai pu mettre aussi un peu de teinture, tu verras cela bientôt Venezia
Merci PPP et les copines commenteuses et fines analystes


venezia 14/12/2009 00:48


j'attends avec impatience Mlk


Catherine 12/12/2009 20:50


Oui Michèle, je me suis trompée, j'avais mis coton aussi , j'éviterai donc le sésame la prochaîne fois ; en tous cas, vu les texture du baume, le VE fonctionne bien :).


venezia 14/12/2009 00:48


donc VE = GMS?


Nansou 12/12/2009 12:54


Encore moi sur l'angélique... j'ai vu que Simples Pluriel en vendait... et comme je prépare une commande là-bas, je me demandais si tu l'avais testée celle-là !


venezia 14/12/2009 00:47


excuse moi nansou, je n'étais pas à Paris. J'ai senti recemment l'HE de racines d'angélique (c'est celle de Christian Nugier je crois) très bonne me semble t'il 

je viens d'en acheter 2ml chez néroliane, OK mais il faudrait la faire vieillir un peu car ellle me semble moins complexe que celle de neoils que j'avais volontairement laisser maturer . (Les He de
racines se bonifient en vieillissant un peu, pour le vetiver, c'st flagrant)


michele 12/12/2009 11:57


Coton oui, c'est une huile fine mais je ne l'ai pas vue dans ta description où ne figurent que sésame, olive et noyau d'abricot.

Le sésame pénètre vite mais je la trouve plus nourrissante que fine.
On peut bien sûr n'utiliser que du pépins de raisin à la place des insaponifiables.

Merci pour ton retour Catherine!


venezia 14/12/2009 00:44


Idem por moi avec le sésame que j'utilise beaucoup mais que je coupe quand je veux quelque chose de léger.


Catherine 12/12/2009 11:18


Merci Michèle ! je n'ai pas d'oléine de karité et je pensais que coton et sésame étaient des huiles fines... je vais laisser le baume "maturer" pour voir mais je l'aime déjà beaucoup, je m'en
tartine allègrement .


venezia 14/12/2009 00:43


Pour une prochaine fois, tu peux remplacer par coco frationnée.


michele 12/12/2009 10:40


Super Catherine!
Je pense que tu devrais attendre quelques semaines pour tester à nouveau ce baume.
Il bouge avec le temps et même si je n'ai pas le souvenir exact de ce qu'il a donné, j'avais apprécié le glissant non gras de ce baume.

Mais à te relire, je vois que tu as utilisé des huiles plutôt nourrissantes.
Le gros des huiles dans ma formule d'origine était fait d'insaponifiables de karité sur huile de pépins de raisin très fine et "non grasse".

Si tu peux en oublier une partie au fond d'un tiroir, on en reparle?
L'ajout d'épaississants de ce type met un certain temps à se stabiliser.

Quant au parfum" voyage à Maurice", j'avais adoré le fabriquer et le glisser dans un sirop de bain divin pour que Venezia parte avec.
Je crois que j'avais très envie à ce moment là qu'elle me glisse dans sa valise
mais je suis trop grande!


venezia 14/12/2009 00:42


Michèle,
c'et vrai que malgré ta sveltesse, je ne crois pas que tu serais rentrée dans mon sac de voyage!!
J'ai conservé en souvenir, pour le parfum, un peu de ce délicieux sirop de douche


Catherine 12/12/2009 07:50


Alors Venezia, j'ai fait un baume avec les proportions de ton 2ème essai , j'ai utilisé huile de coco odorante et VE pour la base, HV de noyau d'abricot, sésame blanc et olive , c'est super, j'aime
beaucoup le toucher, peut être un poil trop gras à mon goût (je n'aime pas le gras, c'est une obsession chez moi) et il fait chaud ici en ce moment donc je garde ces proportions dont je diminuerai
la prochaine fois des 6 gr d'huile d'olive je pense. Mais sinon le baume a très bien pris, il est très souple et très agréable à appliquer. Je l'ai parfumé avec un mélange que j'aime beaucoup et
qui maturait depuis un bon moment, celui de Michèle "Voyage à Maurice", une merveille...
 


venezia 14/12/2009 00:40


je n'étais pas à Paris, Je ne répons que maintenant, mais Mchèle a déjà tout dit.

C'est vrai que le sésame est très nourrissanrt, mais moins léger que l'oleine de kartié ou le coco fractionné;

je connais "Voyage à Maurice", c'et le plus exquis des parfums…
Et puis, comlme je l'ai constaté et ecrit , la texture de ce baume évolue incroyablement et justement n'a pas un toucher gras.


Kat 11/12/2009 09:25


Oui c'st vrai, c'est pour cela que j'aime tant ces recettes ! A la fois simples et pourtant si originales avec cette petite touche d'inventivité et ce petit plus qu'on n'attendait pas ! Continue de
nous étonner !


Kat 10/12/2009 10:15


La reine des baumes a encore frappé !
On a envie de plonger la main dans le pot en voyant la photo !
Tes synergies d'HE sont toujours tellement incroyables ! Celles-ci doivent l'être aussi. Je ne me lasse pas de l'odeur du baume anti stress que tu m'as offert ! J'espère parvenir à m'en rapprocher
maintenant que j'ai acheté une HE d'encens !
L'idée de mettre un émulsifiant est accrocheuse et je tenterai l'aventure bien qu'un baume pour moi doit être quelque chose de simplissime...mais il faut avoir l'esprit ouvert !
Merci Venezia pour ces nouveautés !


venezia 10/12/2009 21:54


kat,

si tu regardes ces deux formules, il y a très peu d'ingrédients. C'est ce que j'ai vraiment trouvé 'interessant.