Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Princesse au petit pois

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

eau de cologne Sicile

 

 

 

 

Le parfum d'agrumes de l'eau de Cologne est un vrai soleil hivernal.

 

 

c'est probablement ce qui me pousse souvent en automne ou en hiver à fabriquer des eaux de cologne. Pourquoi des? Parce que je varie souvent la composition.

 

Cette fois, au retour d'une escapade en Sicile, j'ai pu fignoler une nouvelle formule.

 

En général, je prépare d'abord une teinture d'agrumes sur de l'alcool à 60° environ, puis j'y fais macérer un coktaill d'HE hespéridées, tonifiées par du romarin (classique dans la formule) voire de la lavande du poivre, etc.

 

Lors de mon séjour en Sicile, j'ai discuté avec des gourmand(e)s pour savoir comme ils élaboraient leur limoncello maison. C'est d'ailleurs grâce à ce goût pour le limoncello et les liqueurs maison -mais aussi grâce à une autorité moins tatillonne- que l'on trouve dans les supermarchés italiens de l'alcool à 95° propre à la consommation, une vraie aubaine. La recette sicilienne que j'ai obtenue a bouleversé mes habitudes car elle commence ainsi:

 

"Faire macérer 3 semaine des zestes de citron dans de l'alcool à 95… "


Or:

-je fais macérer mes zestes quelques heures à peine

-et dans de l'alcool à 60

 

Le deuxième élément qui a modifié ma technique est la relecture d'un livre qui me plait beaucoup (trouvé par hasard  d'occasion) Parfums apprivoisés  de René Laruelle (ed le temps apprivoisé/Buchet-Chastel, 2000).

 

 Laruelle est un parfumeur (belge), un vrai. et il s'est beaucoup intéressé à l'histoire des parfums et à leurs formulations.

 

Dans ce livre, il y a des recettes (pas des kilos mais des bonnes ) : d'encens, de pot pourri, de cuisine, de sachets parfumés, de vinaigres  et … d'eaux de toilette.J'en ai déjà testé certaines.

Je me suis donc penchée sur les formules d'eau de Cologne et leurs commentaires. Et c'est là où ça a fait tilt. Laruelle raconte qu'en 1889 une maison de parfumeurs Stephen Smith and co avait lancé un concours de formulation d' eau de cologne. Premier prix: un voyage à Paris.

 

La recette gagnante fut la suivante


8g essence de bergamote

4g essence de limons

200 gouttes essence de néroli

6 goutes d'essence d'origan

20 gouttes d'essence de romarin


eau de fleurs d'oranger: 30g

 

alcool rectifié tridistillé: 576cm3

 

Laruelle a trouvé l'anecdote dans les cahiers de l'Osmothèque de Versailles.

 

Par ailleurs, il donne pour fabriquer des eaux de Cologne un process différent du mien et que j'ai respecté.

 

*J'ai donc décidé de faire macérer les zestes d'agrumes dans de l'alcool à 95, en reniflant régulièrement les flacons pour eviter que le parfum ne "tombe", ce qui se passe avec les teintures à 60° au bout de quelques heures.  Là, j'ai trouvé les parfums à mon goût au bout d'une dizaine de jours.

 

*Par ailleurs, j'ai fait macérer le mélange d'HE pur alors qu'avant, je l'introduisais directement dans la teinture d'agrumes à 60. Puis j'ai procédé à l'assemblage au bout de 15 jours, moins que ne le préconise Laruelle (3 semaines) mais il 'agissait de préparer un cadeau de Noel et le moment d'offrir approchait.


*A la fin, j'ai ajouté de l'hydrolat de fleurs d'orange quui apporte une grande suavité à l'ensemble.

 

Les proportions générales proposées par Laruelle dans une des formules et que j'ai retenues

 

250 ml d'alool à 95

30 ml eau distillée, ici remplacée par l'eau de fleurs d'oranger

8g HE

 

Ma formule finale:

 

 

Eau de Cologne Sicile

 

(en gouttes)


bergamote 100

lime 25

cedrat 20

néroli 15

mandarine 30

orange douce 10

petit grain bigarade 9

cardamome 9

poivre kompot 5

gaiac 5

romarin  verbenone 10

(oit 8,2g d'He environ)

 

250g de teinture d'agrumes (j'ai mélangé pomelo, bergamote, citron, préparés séparement)

30 g d'eau de fleurs d'oranger

 

On obtient  une vraie eau de Cologne, très douce, et  qui ne s'évanouit pas trop vite car le degré alcoolique reste suffisemment élevé.

 

A vos mélanges…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article

michele 09/05/2020 12:15

arghh, je retrouve la recette du limoncello que tu avais donnée à la suite de cette eau de Cologne uniquement sur eklablog.
Limoncello en route avec 5 citrons de Nice ramenés ce matin du marché.

Je me permets de la copier/coller ici en commentaires des fois que te prenne l'envie d'éliminer ton blog sur eklabog ^_^

"La recette de Limoncello que l'on m'a donnée mais que je n'ai pas testée:
Faire macérer dix jours les zestes de cinq citrons (bio) dans 500g d'alcool à 95°, dans un bocal en verre et à l'obscurité. Secouer régulièrement et filtrer.

Cuire en sirop 350g de sucre dans un litre d'eau minérale. Ajouter le sirop à la teinture de citron filtrée.
Le degré alcoolique avoisine les 30°"

Trop précieux!

venezia 09/05/2020 20:28

Coucou Michele, j’avais fait des copié collé d’ Eklablog, manifestement, tout n’a pas suivi!
Merci d’avoir mis la recette ici, tu as raison, c’est précieux :)

Béatrice Egémar 20/02/2019 16:37

Bonjour,
Dans la "recette gagnante" citée par Laruelle, les "g" signifient aussi "gouttes"... ou "grammes " ? 8 grammes de bergamote, ça paraît baucoup ? Merci !

venezia 23/02/2019 08:15

Bonjour, il d’agit bien de grammes. Goutte s’ecrit gt en abrégé