Gelée vinaigrée anti-inflammatoire

Publié le 14 Mai 2011

 

 

Après avoir expérimenté la gelée vinaigrée en rinçage après shampoing, j'ai pensé qu'une gelée vinaigrée anti inflammatoire serait aussi très pratique à emporter en vadrouille.

 

 

http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-violet.gifDans ce cas, on doit d'abord préparer un vinaigre anti-inflammatoire, en faisant macérer un choix de plantes… dans du vinaigre bien sûr. J'ai lu pas mal de textes sur le vinaigre à cette occasion, qui m'ont fait un peu changer de point de vue, et notamment, à cause de deux ouvrages:

 

-Parfums apprivoisés de René Laruelle (ed. le temps apprivoisé 2000). René Laruelle est un "nez" belge atypique qui a beaucoup -et bien-  écrit sur les parfums. Dans ce livre d'une centaine de pages,  une ou deux sont consacrées aux vinaigres (de toilette). Il y indique:

 

"Si vous utilisez le vinaigre d'alcool, vous pouvez, en prenant des mesures élémentaires d'hygiène, travailler à chaud ou à froid. Dans ce dernier cas, vous êtes assurés de conserver aux végétaux le maximum de leur saveur et de leur parfum.

 

Si vous utilisez du vinaigre de vin, de cidre ou même de malt, mieux vaut travailler à chaud. ce qui ne signifie pas porter à gros bouillons. Arrétez de chauffer quand vous percevez un bon frémissement.

N'utilisez pas de produits aromatiques cueillis à la rosée. Attendez qu'ils soient séchés pour éviter les réactions intempestives après mise en solution à cause de la présence d'eau, indésirable".

 

Il donne ensuite deux recettes: dans l'une, un vinaigre de toilette sophistiqué, il incorpore de l'alcool à 95 et dans l'autre, un vinaigre d'encens (en cours de préparation à la maison en ce moment) également.

 

Il y a donc réticence envers le vinaigre de cidre pourtant très utilisé dans les recettes de vinaigres aux plantes. Ce que vient confirmer un autre ouvrage, plus ancien:

 

-Le formulaire de parfumerie (tome III) de René Cerbelaud (1936. Auto édité. Un immense merci à la donatrice de ce trésor). On y trouve une vingtaine de pages sur les vinaigres de toilette, avec de nombreux conseils, des recettes  … et des mises en garde. Ainsi ce cher René (je me permets cette familiarité car je le lis beaucoup… ) : 


- déconseille  l'utilisation de passoire métallique pour filtrer


-rappelle la définition des vinaigres de toilette, mélanges de vinaigre d'alcool ou de vinaigre artificiel (obtenu à partir d'acide  acétique)  et d'alcool de degré alcoolique élevé et aromatisé avec des He, des résines, etc.


Il ajoute: "il faut fixer ces vinaigres de toilette non pas à l'ambre (ça on n'en a pas!) au musc (là non plus, pas de risque!)  ou avec des aldehydes à molécules élevées mais surtout avec des baumes ou des oléo-résines pour que l'odeur acétique soit un peu atténuée ( … ). Les baumes et les résines ne se dissolvent bien que dans l'alcool à 80°".

 

-il déconseille aussi les HE à phénol et diphénol (girofle, thym, etc. ) l'eucalyptol et les He qui en renferment.

 

http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-violet.gifQuand j'ai lancé de nouvelles macérations vinaigrées, au lieu de faire macérer les plantes dans du simple vinaigre de cidre, j'ai donc conjointement utilisé du vinaigre d'alcool, d'autant qu'on en trouve maintenant en bio (dans les Biocoop). J'ai également ajouté quelques gouttes d'EPP. J'ai repris  les mêmes plantes que dans mes recettes précédentes (voir ici par exemple pour les explications de ce choix): buchu, matricaire, thé vert, rose, matricaire, souci, plus une, pour ses propriétés calmantes et cicatrisantes, le lys, car j'ai réussi à trouver des pétales séchés ici. J'ai filtré au bout d'une quinzaine de jours.


Pour obtenir un vinaigre très limpide: filtrer une première fois. Laisser reposer une nuit par exemple, puis refiltrer en laissant éventuellement au fond le léger dépot qui a pu apparaître.

 

Ayant eu des déboires (floculation légère) avec la gelée vinaigrée pour les cheveux et avec un déodorant qui incorporaient tous deux gel d'aloes et xanthane, j'ai cherché un aloes non gelifié; j'ai opté pour des ampoules qui assurent une bonne conservation de l'aloes pur.

 

J'ai corsé avec un peu de teinture d'achillée, cicatrisante. Attention, cette teinture peut s'avérer allergisante  pour certaines personnes; la tester avant.

 

J'ai également ajouté de l'hydrolat de menthe poivrée, merveilleusement antalgique.

 

J'ai utilisé 2% de xanthane, ce qui suffit largement pour obtenir un gel qui va épaissir un peu plus  en quelques jours et j'ai prudemment conservé au géogard. 

 

Par ailleurs, j'ai ajouté de l' élixir d'hématite. L'hématite est un oxyde de fer.

 

http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-violet.gifPourquoi ce choix? 

 

Parce qu'il existe maintenant un extrait d'hématite censé booster la formation de collagène (encore une création Gattefosse, voir ici). Je fais la supposition qu'à dose  homéopathique, -ce qui est le cas avec un elixir-, ça pourrait peut être également marcher… dans la mesure où l'extrait d'hématite en question serait actif à très faible dose si on lit les détails du brevet ici (efficacité avec  0,05% de l'extrait dans une formule, l'extrait renfermant lui même de 0,1 à 0,5% de substance active).


 

P1220011.jpg

 

Gelée vinaigrée anti inflammatoire (en %  ou sur 100g)

 

12g jus d'aloes bio (Super diet, présenté en ampoules)

24g hydrolat menthe poivrée (Essenciagua)

0,5g elixir d'hématite

2g teinture d’achillée maison

0,6g geogard

2g  xanthane

le reste en vinaigre de plantes jusqu’à 100g

   

 

C'est conditionné en flacons roll on;  je ne sais pas si l'idée est si bonne car peu de produit sort à chaque fois.

 

L'utilisation: sur les bobos du quotidien, les brûlures légères,  les coupures… à la fois pour désinfecter, calmer et hâter la cicatrisation.

 

http://safran2b.pagesperso-orange.fr/SmiliesKaos/pompom-violet.gifOn peut bien sûr varier les plaisirs: se passer de l'elixir d'hématite,  utiliser une autre teinture ou augmenter la ose de teinture, choisir un autre hydrolat, etc. Comme le gel est assez ferme, le conditionnement en flacon souple est également très pratique. iI suffit d'en prélever un peu au creux de la main. Le grand avantage: la viscosité, qui évite le gaspillage.

 


Rédigé par venezia

Publié dans #aux petits soins

Repost 0
Commenter cet article

Lyjazz 21/05/2011 12:37



Merci Venezia...


Je vais essayer une teinture sur fleurs sèches. Et sans souci (parce que j'en ai aussi ;-) )



venezia 24/05/2011 09:59



Si tu ne la trouve pas assez concentrée, tu peux faire plusieurs macérations successives.



Lyjazz 20/05/2011 23:18



J'ai sous le nez un flacon de Vinaigre des quatre-voleurs, marque Flore de Saintonge. Et l'ail ne domine vraiment pas. Il est tellement mélangé intimement avec le reste des plantes, et l'odeur du
vinaigre de cidre, que ce n'est pas sensible.


J'ai de l'achillée sèche et je cherche en vain si je peux en faire une teinture, ou autre chose.... j'ai bien lu la recette du baume de Michèle, qui utilise aussi l'achillée fraiche, et je me
demandai....



venezia 21/05/2011 08:55



Lyjazz,


je pense que tu peux essayer une teinture sans souci.



Lyjazz 18/05/2011 12:23



Il a vraiment l'air super !


Et pour le vinaigre... ça me donne envie d'essayer de faire du vinaigre des quatre-voleurs. Compo : vinaigre de cidre bio, plantes bio : sauge, lavande, absinthe, sarriette, ail, cannelle écorce,
girofle clou (ce qui contredit ton René), camphre naturel.


et il sent très bon ! Je vais m'en remplir un roll on de suite d'ailleurs....


Dis-moi, ta teinture d'achillée est sur plante fraiche ou sèche ?



rée. 20/05/2011 22:40



Coucou Lyjazz,


 


J'avais eu la chance l'an dernier de ramasser de l'achillée fraiche dans la vallée de la Clarée;


Pour le vinaigre des 4 voleurs, je le sais très efficace, mais la présence d'ail dans la formule me fait hésiter… (à cause de l'odeur)



Kat 17/05/2011 09:11



Une nouveauté pour moi ces gelées vinaigrées !


C'est très intéressant, merci pour les explications.



venezia 17/05/2011 21:30



Coucou Kat, Je pense que c'est interessant pour ne pas trop gaspiller, et je suis très contente de l'efficacité de cet anti bobo



michele 16/05/2011 15:29



Ayant toujours un peu de mal avec les vinaigrés, je trouve au contraire que le rool-on facilite son utilisation car mes nez délicats n'aiment pas non plus.


Là le dégagement d'acide acétique est vraiment discret.


 


Je pense aussi que l'utilisation de vinaigre d'alcool très neutre aide pas mal à éviter le recul que donne le vinaigre de cidre macéré aux plantes.


Est-ce sa plus faible acidité qui le fait préférer en cosmétique ?


 


Je trouve que le roll-on est super pour les piqures d'insectes (on en a déjà pas mal par ici...) ou d'orties (ce WE il a fait de l'usage).


 


J'apprécie beaucoup aussi l'aloé véra en ampoules.



venezia 17/05/2011 21:38



J'avais vraiment mis beaucoup de plantes à macérer, ce qui casse quand meme l'acidité  du parfum vinaigré. 


 


Curieusement, j'aime beaucoup utiliser le vinaigre sur la peau en été , ça me donne une sensation olfactive de frais!



nansou 15/05/2011 18:51


Ce type de produits m'intéresse énormément.. Mais ce n'est pas à cause de la xanthane, justement, que le produit peine à s"écouler par le roll-on ?


venezia 15/05/2011 20:58



Nansou, je voulais un gel. je pense que c'est plus simple à utiliser conditionné en flacon souple.


J'ai testé hier sur un orteil que je me suis explosé contre un coin de tiroir: ce gel est d'une efficacité ipeccable: meme pas de bleu!



mlk 14/05/2011 21:22



déja, c'est un vrai plaisir que de lire la composition de ce vinaigré


et en plus oui, car j'aime beaucoup ta trouvaille gélifiée et que je vais varier les plaisirs et les gélifiants et que j'aime bien le vinaigre cosmétique


C'est le kit parfait pour les baroudeuses voyageuses et celles qui se font dévorer par les moustiques


Par contre, si je comprends bien on peut mettre aussi de l'alcool en macération ou pas?


J'ai hâte de "humer" ton vinaigre d'encens


On touve du vinaigre bio aussi à la vie claire



venezia 15/05/2011 21:01



L-Mlk, le vinaigre d'encens est pour l'instant très decevant. Je crois que je m'en servirais comme base pour d'autres macérations.


 


C'est le vinaigre d'alcool qui est plus interessant (car plus stqble) que ceux de vin ou cidre  pour faire trempoter des plantes.



Irène 14/05/2011 13:38



Alors, je n'oubie pas que c'est ce cher René qui m'a donné l'idée d'utilise le savon comme émulsifiant et que j'aime beaucoup  surtout pour les démaquillants.


Tu as bien fait de ne pas méanger les deux "gélifiants" celui du gel d'aloès et la xanthane seule (même si dans le gel d'aloès c'est aussi de la xanthane mais pas seuement). Je pense,
effectivement, qu'en roll on, ce n'est peut-être pas la meilleure solution.


Ainsi que toi, j'aime les vinaigres de plantes et j'en mets volontiers un petit pourcentage dans les crèmes.


 


Merci pour les liens très intéressants, comme toujours, et s'il est vrai que les possibilités sont infinies, tu nous offres là une belle recette et une belle idée.


 


Merci !



Irène 14/05/2011 10:16



Je reviendrai vers toi, chère Venezia, pus tard mais je me souviens, avant d'accoucher  j'étais infatigable, très productive, rien ne m'arrêtait ! On dirait que tu vas nous faire des
quintuplés lol !


Non, lecteurs-lectrices, notre Princesse est d'une minceur admirable, ne laissant planer aucun doute à ce sujet mais puisse ta "grossesse" durer longtemps pour nous régaler de tes merveilleuses
idées et recettes.


A plus tard et bises.



venezia 15/05/2011 21:03



Pas de quintuplés mais j'avais plein de recettes  en retard à poster (sans parler de tous les baumes que je ne publie pas, ça semblerait trop addictif). J'arrive peu à peu à rattraper ce
retard… ais je n'azi toujours pas terminé  (ni publié) l'article sur le jainisme!