Gingembre et galanga

Publié le 4 Avril 2010

 

Gingembre et galanga sont deux épices cousines, aux goûts relativement proches (avec une note plus "fraîche" mentholée pour le galanga), et aux vertus thérapeutiques souvent considérées comme voisines.

 

A Paris, le gingembre (zingiber officinalis) est facile à trouver. En boutique bio, il vient surtout de Chine, du Cameroun (il est alors tout petit) ou du Pérou. Je me demande néanmoins si ça ne pourrait pas pousser en pays méditerranéen… Quand j'en achète, je choisis un rhizome dodu à la peau nacrée un peu brillante, j'en casse parfois discrètement une oreille pour vérifier qu'il n'est pas trop fibreux. Je le conserve à température ambiante.

Le galanga, (alpinia galanga pour le grand galanga, alpinia officinarum pour le petit) ne se déniche que dans les épiceries asiatiques, au rayon frais. Il a des nuances rosées plus ou moins prononcées. En Europe, je suis souvent déçue par l'irrégularité de son goût, et je dois dire que j'achète plus facilement du gingembre. (Des détails sur le site Toil'd'épices ici)


Ce qui est intéressant chez Hildegarde de Bingen, (avec ses recettes du XII° siècle quand même) c'est qu'elle distingue les deux. Elle propose de nombreuses formules à base de galanga pour soigner les fièvres et soulager (mais non guérir) les douleurs cardiaques et conseille plutôt le gingembre pour les problèmes digestifs. Aujourd'hui, le galanga est nettement moins cité dans les livres de phytothérapie occidentale que le gingembre.  


Au Laos, j'ai plutôt dégusté le galanga dans les plats, en cuisine, et le gingembre dans les boissons.  

 

 

DSCN8509

  Dans un village du sud du Laos, épluchage d'un énorme rhizome de galanga.


 

DSCN8576

  Sud du Laos. Quand on sert du gingembre infusé, on ne lésine pas sur le nombre de tranches. La boisson est sucrée au miel.


En Inde du sud, on sert aussi le gingembre chaud en infusion avec du jus de citron vert et du miel; un vrai régal qui requinque par grande chaleur.


* un excellent moyen de sucrer une infusion ou du roiboos en profitant de l'effet tonifiant du gingembre: poser au fond de la tasse un petit morceau de gingembre confit avant de verser l'eau bouillante par dessus (délicieux également avec de l'angélique confite).


*une préparation (personnelle) apaisante contre les douleurs d'estomac: dans une infusion de gingembre frais bien corsée (faire bouilloter 2 ou 3 minutes et reposer au moins 5) diluer 1 goutte d'He de menthe poivrée avec un peu de miel dans une petite cuillére et s'en servir pour touiller l'infusion. 


  * voir ici pour la recette de la décoction de gingembre-poivre noir-épices, super efficace pour enrayer une crève prise à ses débuts. 

 

 Des recettes avec du gingembre sur le blog

 

*Le riz au lait gréco-thai: l'un de mes desserts favoris dans lequel je glisse toujours un morceau de gingembre frais taillé en batonnets. Recette ici

*le chutney de citron aux épices avec du gingembre, ici pour la recette

 *La différence d'usage entre gingembre sec et frais ici 

 


*La série des  trois  savons au gingembre: l'éveilleur ici   

sa copine ici et le petit frère ici


Rédigé par venezia

Publié dans #boissons

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mlk 06/04/2010 00:41



J'aime aussi beaucoup le gingembre et ne cesse de humer sous forme d'he celle de bio mada, alors je suis ravie que tu lui "tires les oreilles" et l'invite à ta table et aussi pour la soif


Je ne suis pas étonnée du tout de ton amour pour cette épice, car il est aussi le compagnon parfait des voyageurs et avec le citron ils sont redoutables


Pour le galanga, je dois connaître mais sans le savoir, je vais en acheter pour tester


en connaissance de cause


On continue le voyage , l'eau à la bouche


 


 



venezia 07/04/2010 11:13



Mlk, j'essaierai de poursuivre un peu le voyage encore, mais je n'ai plus grand chose dans mes malles



Irene 05/04/2010 15:27



Je ne connaissais pas le galanga et je pense que, quand j'ai mangé thaï, je l'ai confondu avec le gingembre ...


Te lire donne faim et soif !


Une incise concernant Hildegarde de Bingen : j'ai lu dernièrement un livre de litothérapie et la conclusion était qu'il y avait, certes, des pierres inconnues à son époque mais que toutes celles
dont elle parle sont utilisées et elle n'a pas écrit une erreur à leur sujet. Quelle femme !


Merci.


 


 



venezia 07/04/2010 11:12



Hilegarde me fascine complètement, par exemple avec son usage si avisé  'd'épices qui étaient alors très peu connuesI Pour le galanga, elle donne vraiment plein de recettes très précises;
Comme personnellement, je ne les ai ni faites ni testées, je ne les détaile pas.


 


D'où a t'elle tenu ses informations? On ne sait pas.



Kat 05/04/2010 14:13



Fan de riz au lait...à la cannelle, je m'en vais essayer bien vite ta recette de riz au lait que je viens de découvrir en lien. Et je sais de quel lait de cooco bio tu parles : je l'utilise pour
faire des panna cotta à l'agar-agar et il est délicieux !


Je tourne autour du gingembre depuis longtemps sans parvenir à me décider : ce sera chose faite grâce à toi !



venezia 07/04/2010 11:09



C'st une recette que j'adore car le résultat est vraiment très crémeux. (il faut qu'il y ait cette boursouflure dodue en surface)



Loulou 05/04/2010 13:47



Merci pour cette découverte du galanga. J'adore tes recettes simples et efficaces et je retiens l'idée du gingembre confit ds les boissons. Je suis une adepte des boissons à base de gingembre
frais...Pour ce qui est de l'angélique confite... je ne sais pas si je vais en trouver ici. 


Michèle, le gingembre ds les soupes de fruits réhausse à merveille la saveur de ces derniers.



venezia 07/04/2010 11:06



loulou, je suis 'ailleurs en train de siroer du roiboos avec un morceu de gingembreconfit.


 


l'angélique est une plante des pays tempérés… mais il n'y a peut être pas une tradition de confisage



michele 05/04/2010 12:04



Sais-tu pourquoi, dans les commentaires, quand on passe à la ligne, ça ne se voit pas



venezia 07/04/2010 11:03



 sur ton texte publié, je vois  bien le passage à la ligne (en revanche, pas de ligne sautée)



michele 05/04/2010 12:03



C'est uenidée fort intéressante de parler des deux rhizomes ensemble.


Le gingembre fait partie des aromates de base dans ma cuisine au même titre que l'oignon et l'ail. J'ai un peu plus de mal à l'utiliser dans des préparations sucrées car ce n'est pas ma culture
mais j'avoue que très peu, râpé  sur de bêtes tartes à la pomme, ça rehausse les saveurs.


J'ai découvert le galangal dans la cuisine thai. Je l'achète surgelé ou séché chez Tang et ses cousins. Mais je ne sairai pas l'utiliser autrement que dans ces recettes éprouvées.


Merci!



venezia 07/04/2010 10:55



Je suis étonnée que tu utilises peu le gngembre ans les desserts (mais peut être ais-tu peu e desserts)je gtrouvr qu'il s'associe merveilleusmeent avec les compotes ou avec  des poire au vin


 


Pour le galanga, c'est vrai que je ne l'achète que frais car je toruve que séché, c'est un tout autre parfum (comme  pour le gingembre d'ailleurs)



Nansou 05/04/2010 08:37



J'adore le gingembre, notamment le gingembre confit ! (je vais tester aussi l'angélique confite pour sucrer les infusions, ça semble très agréable), par contre je ne connaissais pas du tout le
galanga...



venezia 07/04/2010 10:53



Si tu apprécies l'angélique, le parfum diffuse peu à peu dans l'infusion, c'est déllcieux.