La 18, lotion démaquillante et rafraîchissante

Publié le 22 Mars 2010


Après des mois de démaquillage avec des huiles végétales dopées aux tensio actifs (voir ici par exemple), j'ai eu une over dose de gras. J'ai d'abord profité d'un lait délicieux offert par Lolitarose à base de simulgel dont je n'ai pas vu la recette sur son blog. De mon côté, j'en avais déjà fait aussi, voir ici, c'est très agréable, Mais je voulais du nouveau. En fait, on veut toujours du nouveau…


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini37.gif En revenant de vacances, j'ai découvert au fond d'un placard deux mini échantillons de kymyl, et j'ai essayé le soir sur peau humide : impeccable.


Le kymyl est un produit mis au point dans les années cinquante par un biologiste français, René Jacquelain. Je l'avais utilisé il y a bien longtemps avant que la boutique Anthyllide, il y a quelques années, n'en propose à nouveau (il était quasiment devenu introuvable). C'est une lotion excessivement fluide, à la consistance d'un lait coupé d'eau je dirais, avec une petite odeur végétale et surtout une très agréable sensation de fraîcheur lors de l'application. Quand j'avais découvert le kymyl, il était alors présenté comme un produit rafraîchissant plus que réellement démaquillant, une sorte de lotion revitalisante un peu polyvalente.


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini37.gifLa formule: un mix d'extraits végétaux, d'huiles essentielles, de glycérine et d'huiles végétales:


aqua, rosa damacena*, menthyl salicylate, sesamun indicum*, ricinus oil, calendula*, glycerin*, centella asiatica*, symphytum*, malva*, equisetum*, ormenie mixta*, juniperus virginiana*, cymbopogon nardus*, pelargonium*, eucalyptus.*, hysopus*, cymbopogon citratus*, rosmarinus*, melaleuca quinquenervia*, laurus nobilis*, lavandula ang.*, myristica fragans*, origanum comp.*, salvia lavandulifolia*, pogostemon cablin*, thymus satureioïdes*, citrus aurantium*, natural tocophero**l, benzyl alcohol**, dehydroacetic acid**.
(*) substances bio issus de l’agriculture biologique, (**) substances de stabilisation biologique agréés en certification bio (EU, US, Brésil, Japon).

 

Si on la lit telle qu'elle s'affiche sur le site qui le commercialise, il y a une question immédiate: ben il est où, l'émulsifiant?


Je tournais les ingrédients dans tous les sens. Le kymyl est présenté comme une solution ultra-colloidale (en fait une pseudo-solution, mais stable). Il s'agit également  d'une formule déclarée non modifiée depuis sa création, donc peu suspectée d'intégrer des ingrédients high tech. J'en ai parlé à Michèle; elle m'a dit: "si c'est une formule ancienne, peut être ont-ils gardé la liste déposée à l'origine même si elle est un peu vague".

 

Ça a fait tilt. Après le kymyl original, un  kymyl pour bébé a été lancé plus récemment; j'ai donc imaginé que la formule du kymyl bébé pouvait m'aider. Bingo! J'ai découvert le chaînon manquant.

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini37.gifL'huile de ricin du kymyl est en fait du ricinion (indiqué dans la formule bébé), une huile de ricin hydrogénée utilisée souvent dans les préparations à l'ancienne comme émulsifiant; on fait par ailleurs des émulsions avec de l'huile de ricin sulfatée qui joue à peu près le même rôle mais cette dernière semble souvent moins bien tolérée sur le visage.


J'ai trouvé facilement ce fameux ricinion dans une pharmacie qui fait des préparations.


Yavaitpluka.


Je voulais m'inspirer du kymyl, mais pas forcemment le refaire à l'identique; il affiche 17 huiles essentielles: j'ai décortiquée la liste. Beaucoup me semblaient très puissantes, plutôt destinées à des peaux grasses, j'ai préféré une sélection plus douce. Mais je voulais garder ce principe d'un panachage savant et élevé d'huiles essentielles…  Pour faire mieux, je me suis amusée à en choisir dix huit, -une de plus-, d'où le nom de la lotion. J'ai fait une sélection parmi celles  recommandées en dermatologie et en regardant aussi bien sûr, la liste du kymyl original. (Ci dessous, je souligne celles qui sont  présentes dans le kymyl). Pour fixer et diluer, j'ai utilisé de la teinture de benjoin et j'ai préparé le mélange un peu à l'avance.


Dans la 18, il y a donc des huiles essentielles:


de fleurs

Geranium 5gtes

Rose otto 4gtes (dans la formule elle est présente en hydrolat, mais je le trouve dessechant)

Camo romaine 5 gtes (une autre camomille est utilisée dans le kymyl:ormenis mixta, je n'en avais pas et par ailleurs, je connais bien celle que j'ai utilisée)

Lavande 5gtes

 

de bois

Santal (pour les peaux sèches) 4gtes 

Bois de rose (anti ride) 4gtes

 

de feuilles

Ciste (cicatrisant) 2gtes 

Eucalyptus globulus 1gte 

Gaultherie (en raison de la présence de menthyl salicilate dans le kymyl, c'est la molécule principale de la gaultherie) 1gte 

Hélichryse (anti inflammatoire) 2gtes

Patchouli 3gtes

Thym thujanol (je n'avais pas de thym saturoide, présent dans le kymyl)1gte

 

d'herbes

Citronnelle 2gtes

Jamarosa  (je voulais en fait du palmarosa, un classique en dermato, mais je me suis trompée de flacon! Le jamarosa  ou Cymbopogon khasans est de la même famille), je l'ai classé dans les herbes, car c'en est une, meme si parfois, c'est la racine qui est distillée.  3gtes


de graines

Carotte (excellent rénénérant) 5gtes


d'une résine

Encens (cicatrisant) 4gtes


d'écorces de fruits

Mandarine (plutôt que le bigaradier de la formule, destiné aux peaux grasses, la mandarine est dermo caustique, -AZ indique néanmoins la mandarine jaune  pour les peaux sèches?-  je l'ai choisie pour son parfum apaisant) 3gtes

 

d'une racine

Nard (anti allegrgique) 3gtes 


+60gtes de teinture de benjoin


Comme je n'ai pas réussi à élucider la teneur exacte des extraits aqueux, j'ai décidé de m'en tenir à l'hydrolat de menthe poivrée, au PH assez élevé, que je tolère très bien, et à l'eau d'or pour son efficacité calmante. J'ai adjoint du D Panthenol très apaisant.


Comme tout se fait à froid, j'avais un bon éventail de possibilités pour les huiles, j'en ai choisi trois particulièrement intéressantes pour les peaux les plus fragiles:

*concombre ( adoucissante et nourrissante, odeur exquise, merci Kat)

*sésame (pour les peaux sèches),

*périlla (pour sa richesse en oméga 3 anti inflammatoires).


J'ai  tatonné, consulté les indications sur le ricinion dans La préparation mode d'emploi de Catherine Mautrait et Robert Raoult (ed. Porphyre, je m'endors souvent dessus le soir…)  fait un premier essai sur 100g, en comptant 7% de ricinion, et seulement 0,5% du mélange HE+teinture de benjoin. Il s'est néanmoins avéré trop concentré.

J'ai restérilisé le bécher, refait un nouvel essai en diluant davantage (et en ajoutant un peu plus de conservateur). Ça n'a pas suffi, j'ai dû rajouter au total 50g d'eau … 


DSCN8684.jpgIl en faut vraiment très peu. Un flacon de 5ml dure une bonne semaine, c'est très pratique pour voyager

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini37.gifFormule non corrigée sur 100g ou sur 100%


65% eau de source

5 eau d’or

5 hydrolat de menthe poivrée

7 ricinion

5 glycérine

4 huile de sesame 

3 huile de concombre 

3 huile de perilla 

0,5 ecogard

2 D panthenol

0,5 mix d'HE

 

J'ai donc rajouté 50g d'eau de source + écogard.


Je ne vais pas tout recalculer, mais sur 150g, le ricinion descend à un peu moins de 5% et les HE à 0,33%, Ce qui suffit largement, car le parfum, très frais, reste bien présent. Je teste déjà depuis une bonne dizaine de jours, en appliquant toujours sur peau humide (ce qui est recommandé pour le kymyl en cas de peau sèche), et j'en suis vraiment contente. Ce genre de texture est un délice pour les pays chauds.


DSCN8685.jpgOn voit bien la texture légère de la 18



http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini37.gifMaking of


Dans un becher stérilisé, j'ai d'abord introduit le mix d'huiles essentielles, j'ai versé le ricinion dessus et touillé; puis j'ai ajouté les huiles et touillé longuement, ensuite versé la glycérine, puis les phases aqueuses. On passe d'une consistance un peu gélifiée à un liquide particulièrement fluide avec ce toucher lactescent caractéristique dyu kymyl. j'ai obtenu le même toucher.


Je pense à des variations, en augmentant éventuellement le pourcentage des huiles , réduit à moins de 10% après la dilution.

 


 

Rédigé par venezia

Publié dans #lotion visage

Repost 0
Commenter cet article

Raluca 23/11/2013 22:33


Sinon, les filles... plutôt que de vous prendre la tête à trouver, amenez le produit acheté à un labo, il vous dira précisément avec quoi c'est fait.


je trouve cela assez scandaleux de faire produire quelque chose qui date des années 50 sous la forme d'un brevet, la formule est dans le domaine public depuis belle lurette, il faut être culotté
pour aller déposer cela comme brevet, ou alors ce n'est pas la formule du Dr René L. et on tourne la page.


Chacun a le droit de le faire chez soi, pour soi.


Dès mon retour je me la fais la crème ! j'ai pas beauocup de rides mais si je peux ne pas en avoir du tout ??? je dis pas non.:)

Séverine 28/02/2013 17:11


Bonjour, je suis nouvelle et j'ai une question qui va peut-être paraître idiote : est-e qu'on peut doser le mélange d'HE en gouttes ou est-ce qu'il faut absolument une balance pour peser les
ingrédients ?


Vous trouvez tout ça sur Aroma Zone ?


Merci,


 


Séverine.

venezia 03/03/2013 23:18



Bonjour Séverine, bien sûr, pour les HE, on peut doser en gouttes.


 


On compte en général:


30gouttes dans un gramme


ou 20 gouttes dans un ml.


 


Il y a beaucoup d'ingrédients chez AZ mais tout ne vient pas delà.



Catherine 29/09/2010 10:21



Une gentille amie a eu la très bonne idée de m'envoyer un petit flacon de ricinion, je me suis donc précipitée pour réaliser ta recette. J'avais de l'HV de concombre que j'adore (complétée par du
coco fractionné) et presque toutes les HE que tu as mises dans ton mélange. J'aime beaucoup l'odeur finale de ce produit et la sensation sur la peau ; j'essuie et je pchitt aussi.


Je n'ai presque plus de ricinion mais c'est égal, j'ai eu le plaisir de l'essayer. Je ferai mon prochain produit sur la base de celui-ci en remplaçant le ricinion par l'Omega de Bilby (que m'a
fait découvrir Michèle), les résultats sont similaires je trouve.


Merci Venezia.



venezia 03/10/2010 21:51


Catherine, je pense que ce genre de texture est très agréable en pays chaud. l'émulsifiant L devrait aussi bien marcher


patte 11/04/2010 16:36



Bonjour Vénézia,


Je mets à profit qqles congés pour rattraper  mon retard de lecture. Cet article te correspond si bien : recherches, tests, remises en cause...Bref, beaucoup de curiosité et d'humilité.


Je ne me maquille pas, mais sache que j'ai regardé au plus près ta composition. Juste pour le plaisir.


Et au  passage, j'ai souris en t'imaginant plongé le soir sur la Préparation de Mautrait et Raoult. Tu y apprends des choses ?


 



venezia 11/04/2010 20:21



Pour le bouquin, Patte, je lis et relis  car il y a plein de trucs interessants (par exemple sur les incompatibilités) que j'ignorais complètement; et puis ça ne fait pas de mal d'avoir un
peu de bases classiques!



Kat 07/04/2010 09:39



Le "Kymyl Vénézien" : j'ai donc utilisé la "18" comme tu l'indiquais : humecter le visage, passer un peu de lotion, essuyer et pschitter ! C'est vraiment très agréable et on a cette impression de
finesse, de fraîcheur et pourtant de nettoyage !


 


 



venezia 07/04/2010 11:14



kat, c'est la finesse et la fraicheur sur la peau, comme tu l'acris, qui m'ont incitée à essayer de refaire du kymyl en l'adaptant;



lolitarose 30/03/2010 22:09



Princesse, je veux bien sur abuser de ta 18 et des démaquillants des copines mais pour le surmaquillage, c'est plus de mon âge, je vais ressembler à une sorcière sinon ;)


mais moi je démaquille comme avec un démaquillant traditionnel, sur un coton et tout part y compris le crayon gras et le mascara et après même pas besoin de rincer, un peu d'HA éventuellement
avant d'appliquer ma crème. Bref, c'est aussi pratique et efficace qu'une eau micellaire !



venezia 01/04/2010 20:04



C'est exactement le même principe que les eaux micellaires, qu'on appelle aussi colloidales (ce qu'est la 18) . j'ai demandé chez Anthyllide qu'ils se renseignent  d'avantage sur l'INCI
exacte du kymyl



mlk 30/03/2010 16:08



Merci et ricinion et kimyl sont tous deux très mignons à dire et utiliser



venezia 30/03/2010 17:30



c'est vrai que ricinion, ça un côé enfantin



Loulou 30/03/2010 15:10


J'arrive après la bataille mais je ne le regrette pas! Le fil de discussion est vraiment intéressant. A relire à tête reposée... En lisant ton article, Vénézia, je réalise que j'ai de la cire de
ricin... ricinion ou pas??? Je vais aller lire la fiche technique. 

Ta "18" à un aspect magnifique et légèrement... bleue! PEG ou non, ce démaquillant semble extraordinaire et tellement odorant. 


venezia 30/03/2010 17:29



la cire de ricin serait du ricin hydrogéné.



mlk 30/03/2010 13:20


Oui, l'odeur est très fraîche(là aussi il va falloir étoffer notre vocabulaire)
peux tu bien m'expliquer comment l'employer, car moi , je la vit plutôt comme une eau tonique, coup de fouet, réveil matin
Elle démaquille aussi , mais faut il rincer? non , au vu des bonnes choses qu'elle contient


venezia 30/03/2010 13:40


je procède ainsi :j'humecte la peau au préalable, je verse un tout petit peu de lotion au creux des mains, je la passe sur le visage, j'essuie et je repschitte; c'est tout.


lolitarose 28/03/2010 18:34


Sitôt reçu sitôt testé et adopté. C'est une eau nettoyante fabuleuse avec des senteurs très fraîches, de celles dont on a envie en ce moment. C'est tellement léger et pourtant très efficace sur le
maquillage. Super ! Mais j'ai également reçu un démaquillant fabuleux de MLK, alors je vais être obligée de changer de maquillage en cours de journée pour les utiliser tous les deux car je suis
bien incapable de faire un choix entre les deux !


venezia 29/03/2010 18:57


Il va falloir que tu te surmaquilles si je comprends bien!