Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

La vie sur écran

Je reviens d'un voyage aux Philippines dont je reparlerai probablement. Ce qui m'a vraiment marquée, c'est que:

 

 

Devant des paysages somptueux

 

P1010872.jpgCoucher de soleil à Busuanga

 

 

ou des mets délicieux

 

depuis-aout-2012-0065.jpgTempura de calamars (Sky restaurant, ville de Coron, Busuanga). Photo prise de nuit avec un ipod, d'où sa qualité médiocre, même cas pour la suivante.

 

 

 

Que font désormais les gens, quelque soit leur âge et même s'ils voyagent en couple ?


 

Ils sont rivés silencieusement à un écran…

 

 

depuis-aout-2012-0064.jpgA chacun son écran ( Sky restaurant à Busuanga)

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article
L

Les Philippines... cela augure bien pour les prochains articles!


Mer d'avance à toi "Baroudeuse" du Monde pour ce beau partage!!!
Répondre
V


Merci pour ton passage, Loulou, j'espère que le printemps démarre aussi au Canada.



C

Venezia, le plat de calamars a l'air drôlement bon.


 


C'est effrayant les deux personnes sur leur ordinateur ; on dirait un couple qui n'a plus rien à partager et qui passe son temps comme il peut.
Répondre
V


C'était une merveilleuse tempura, je me suis régalée car la friture etait vraiment à la japonaise d'une grande légèreté.


Ce qui m'a surprise c'est que les calamars -d'une variété à la peau rosée- sont très bons aux Philippines, (j'ai une vraie passion pour les calamars) contrairement à pas mal d'autras pays d'Asie
du sud est; en Thailande ou au Vietnam par exemple, ils ne sont pas terribles.



M

Peut-être que dans la journée, ils ont eu le même ravissement devant les paysages et les mets divins. Du coup ils ont hâte de partager cela avec leurs proches restés au loin.


 


Soyona optimistes


 
Répondre
V


J'espère pour eux! En tout cas, on ne les a  pas vu se dire un seul mot de la soirée…



H
Moi c'est il y a 2 ou 3 ans dans une expo parisienne, que j'ai trouvé hallucinant le nombre de gens qui se baladaient avec un PC ou une tablette pour prendre en photo les tableaux. Ils ne voyaient
l'expo qu'à travers leur écran (et pour faire des photos sûrement médiocres) !
Répondre
V


D'ailleurs, c'est la meme chose avec les écouteurs dans les expo, Hélène…



N
Quel dommage ! J'échangerai volontiers mon ordinateur contre un billet d'avion !
Répondre
V






I

Bon retour Princesse !


Ces deux photographies sont bien prometteuses ...


Oui, je constate comme toi et je crois qu'en cette civiisation de "communication" sans limite, il n'y a jamais eu si peu de communication entre les êtres. Ce qui me frappe le plus, ce sont les
couples qui ne se parlent pas. C'est flagrant.


A très bientît ...
Répondre
V


on communique avec son écran…



E

Wahou quel merveilleux panorama et coucher de soleil Venezia 


Merci infiniment de me faire voyager à travers mon écran.


Car c'est bien grâce à celui-ci que je peux, dans le désordre, communiquer, admirer, apprendre, lire, échanger, découvrir ...


 


Nos modes de vie ont évolué et changé, nous sommes dans l'instant, l'immédiat, proximité avec nos proches, les autres ...


Ce que font ces 2 personnes ne me regarde pas et je me garderai bien de porter un jugement sur un visuel.


Car chacun fait ce qu'il lui plait plait non et pas de diktat plus ou moins bien pensant de qu'il faut faire ou pas ...


 


Du coup, j'en oublie la tempura de calamars qui devait être délicieuse :D


Merci beaucoup, bisous 


 


 
Répondre
V


Emadra,  bien sûr chacun fait ce qui lui plait mais j'ai été vraiment scotchée par tous ces couples que je contemplais déjeunant ou dinant à une table voisine, piochant d'une main dans leur
assiette et de lautre tapotant sur leur écran…je ne porte pas de jugement sur le couple en photo, mais je peux dire qu'ils n'ont pas dit un mot pendant plus d'une heure, nous étions à la table à
côté, nous régalant de cette délicieuse tempura de calamars. 


Un matin, j'ai meme demandé à un Monsieur patientant face à son assiette s'il était bien marié avec son vis à vis, une canadienne anglaise qui hurlait (vrai de vrai) sur skype en grande
conversation avec sa sœur tout en s'empiffrant d'œufs au bacon;  Tout le resto a profité de la conversation, sans intéret, elle racontait son petit déj!…  ça a duré une bonne 
demi-heure, montre en main. 



M

Ta rareté te rend d'autant plus précieuse, vénézia !


Comme c'est triste de voir ça ! Mais , pas besoin d'être si loin. ..C'est partout pareil .


Avant ..il suffisait de faire un petit voyage en train pour établir un lien qui pouvait de transformer en amitié .On s'échangeait les adresses (de maison !!!! ).


On s'échangeait sa revue "de voyage" .


 


Aujourd'hui, on voit juste le couvercle des ordinateurs, des plaques ou je ne sais quoi, et...le haut du crâne des gens .


J'espère bien que tu vas vite venir nous distraire avec "du bien" plus joyeux , vénézia .
Répondre
V


Coucou Moune,


 


Oui, je vais parler d'autre chose… mais c'est la première fois que je suis autant frappée par cette omniprésence des écrans. Je ne nie pas leur utilité, c'est le silence qu'ils instaurent qui m'a
fascinée



L

OOOOOOHHH...mais comment est-ce possible...quand on a la chance de POUVOIR voyager....


J'attends avec impatience la suite de ton récit sur les Phillipines !


Merci Venezia de nous faire partager tes voyages!!!
Répondre
V


Lippia je vais faire un effort pour mettre assez vite quelques photos



M

Hello! te revoilou !


Oui, le virtuel, la fixation, la sidération du mental pour l'histoire qu'on se raconte. Le cinéma qu'on se fait. Impossible de rester tranquille, impossible de ne pas être pensé par nos pensées.
L'usine à penser fonctionne non stop.....On a si peur d'être avec soi même ! On a si peur d'être ici et maintenant, on a si peur de rencontrer le tout autre. Comme c'est triste et pathétique. La
vivante que tu es ne pouvais qu'être choquée par cela.


 
Répondre
V


Marie , merci : tu résumes si bien l'évitement d'etre ici et maintenant … c'est vraiment ça que j'ai ressenti