Les roses du Gujarat

Publié le 25 Mars 2011

 

En voyage, je prends des photos à l'instinct, c'est en les faisant se dérouler sur l'écran ensuite que je  découvre des thématiques. C'est ce qui s'est passé pour les roses.

 

J'ai ainsi réalisé que les roses semblaient utilisées en offrande plus qu'ailleurs en Inde, ce qui m'a étonnée. Le Gujarat a en effet un climat semi désertique peu propice à leur culture, or j'en ai vu beaucoup de fraîches, surtout dans les temples jains. Le jainisme est une religion très présente au Gujarat (1% de la population) où l'on trouve deux lieux de pélerinage très importants que nous avons visités. Je n'ai pas réussi à élucider d'où venaient ces fleurs fraîches, belles mais peu odorantes. Par ignorance des rites, j'ai failli me faire gifler (un comble chez les non-violents… ) pour avoir tenté de les sentir dans un temple. Sacrilège: leur parfum (en fait, j'ai juste eu le temps de constater qu'elles ne sentaient rien!) étant exclusivement destiné à honorer les Dieux… et non à satisfaire la curiosité d'une visiteuse…


A mon retour, j'ai cherché s'il y avait un lien particulier entre le jainisme et l'offrande de roses, mais pour l'instant, je n'ai rien trouvé de concluant. Comme je reparlerai de cette religion qui respecte particulièrement la non-violence (sauf pour les renifleuses de roses… ), je ne la détaille pas trop ici.

 

P1210173.jpgUne mère et sa fille, effeuilleuses de roses -destinées aux offrandes- à l'entrée du tombeau des femmes d'Ahmed Shah, fondateur d'Ahmedabad au XV° siècle… avec le portable près des pétales 

 


 

P1210244.jpgRose fraîche à l'oreille d'un saint jain (temple à Patan);  les statues sont habillées et décorées chaque jour.

 


 

P1210440.jpgPatisserie de rue ornée de pétales de roses frais  et de dés de fruits confits (je n'ai pas goûté… )  à Mandvi


 

 

P1210537.jpgOffrande dans un temple jain à Jamnagar

 

 

 

P1210553.jpgL'entrée du temple jain à Jamnagar -il y en a tout un ensemble en centre ville-. Celui ci était fascinant par son atmosphère recueillie et accueillante.

 

P1210792.jpgVendeur de guirlandes de roses dans l'enceinte d'un temple à Palitana, grand lieu de pélerinage.

 

P1210731.jpgNonne jain  sur le chemin de Palitana (3400 marches à grimper environ… )

 

 

Avec toutes ces roses, j'ai mené l'enquète. J'ai trouvé -non sans mal- une merveilleuse boutique bio à Ahmedabad,  Asal, qui propose, entre autres, des produits à base de roses bio: huile essentielle (inabordable, plus chère qu'en France); je n'ai pas eu trop de regrets car le parfum était moins complexe que celui des roses bulgares, hydrolat et sirop de rose ou huile parfumée à la rose, obtenue en diluant dans de l'huile le fond des alambics de distillation, m'a expliqué le gérant. Les roses d'Asal viennent en fait du Rajasthan voisin.


P1210824.jpgL'enseigne d'Asal, à Ahmedabad. (Cliquer sur le lien pour avoir plus d'informations. Attention, le site met un peu de temps à s'afficher)

 

P1210808.jpgVue de l'intérieur de la boutique

 

Lien

 

En faisant des recherches sur le net à propos des roses gujaratis, j'ai appris qu'il y avait de nombreuses variétés de roses locales en Inde.

 

Voir ici sur le site de l'Indian Rose Federation la brêve et passionnante histoire des roses en Inde (en anglais)

 

Rédigé par venezia

Publié dans #Balades indiennes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

michele 27/03/2011 17:55



Je n'avais pas imaginé la macération douce dans le détail mais ton idée d'y revenir à plusieurs reprises avec des pétales frais est excellente.


Reste à bien choisir l'huile de support. Je verrais bien du coco frac pour en faire un actif un peu sophistiqué du même type que l'huile d'orchidée.


On en reparle?



venezia 29/03/2011 13:54



On en reparle.



Kat 27/03/2011 11:37



Merci de ce fabuleux voyage au pays des roses ! C'st toujours intrigant de découvrir les moeurs et coutumes d'autres peuples et c'est bien de se confronter et de ne pas se référer qu'aux nôtres.
Le Monde est complexe et la tolérance rare hélas où que l'on soit !


J'ai bien remarqué le portable à côté des pétales ,  la vie moderne et la vie traditionnelle ont l'air de faire
bon ménage.



venezia 29/03/2011 13:55



Kat, il y a des portables partout avec usage mmodéré souvent. Lors d'un voyage en bus de plus de 5 heures, une jeune fille devant nous a téléphone les 5 heures d'affilée, jonglant parfois avec
deux portables pour fair conférence!



mlk 26/03/2011 20:49



J'ai galéré toute la journée de "travail" à essayer de venir sur ton blog, m'envrer du parfum des roses


Ce que tu dis du quasi lynchage m'est aussi arrivé en Inde, castes, rites très "tabouisés" quoi que l'on veuille rêver de l'inde, mais la magie , plutôt le tournis sont toujours au Rv


Les jaîns sont des commerçants hors pair, malgré leurs quasi fanatisme, enfin pour moi


La famille Tata est est un exemple assez fort de modernes marchands seris de "tabous"


Tu parles fort bien de ce Pays, fascinant,déroutant, convivial et aussi très sectaire


où l'intimité est si rare


On perd un peu la boule, dans ce pays, peut être est ce que l'on recherche... perdre la boule?


tes photos, tes propos donnent à saisir ce tournis



venezia 27/03/2011 09:57



Mlk,


les Tata sont des parsis, une autre religion venue d'Iran; ils sont eux aussi originaires du Gujarat, de la région de surat, où je ne suis pas encore allée (je compte le faire plus tard). 
Les jains sont aussi, comme les parsis, de bons entrepreneurs.


 


Il y a un roman extraordinaire que j'ai souvent offert, traduit il y a quelques années en France: à propos de la communauté aisée des parsis de Bombay: c'est  Grandir de
Firdaus Kanga,  l'histoire de l'adolescence d'un garçon qui a la maladie des os de verre, un chef d'œuvre d'humour et de délicatesse des sentiments.



lolitarose 26/03/2011 17:11



Des roses dans tous ces temples, quel bonheur ! je me souviens des guirlandes de fleurs dans mes précédentes voyages en Inde, mais je n'avais pas souvenir d'y avoir vu des roses. peut-être y
étais je moins attentive. 


Quelle chance de trouver cette fabuleuse épicerie bio. Qu'en as-tu rapporté ? 


En tout cas tes photos sont toujours merveilleuses. Un vrai plaisir des yeux ! Merci de nous faire partager tes découvertes.



venezia 27/03/2011 09:53



J'ai acheté des bricoles chez Asal (graines, tissus surtout, dont un mètre de  kadhi, coton filé et tissé main pour faire de nouveaux oreilers de rêve  car j'ai une liste d'attente!)



michele 26/03/2011 15:34



Sur le lien vers l'Indian Rose Federation, il est fait mention d'une macération de pétales de roses dans de l'huile de sésame chaude.


J'ai dans l'envie, de faire cela dès la saison: de l'huile chaude versée sur des pétales frais, sans cuisson puis filtration quand ce sera froid.


Rien que pour comparer avec mon huile de roses rouges faite à chaud.


 


L'un de mes fils a failli se faire découper au coupe-coupe petit car il avait fait mine de toucher la paille de cérémonie d'un "revenant" exposée au bord de la route.


Cela ressenblait à un monticule de paille sans rien de particulier.


Mon coeur a cessé de battre le temps d'expliquer au passant armé qu'il ne savait pas, il ne savait juste pas...


Heureusement que je parlais dans la même langue que lui, ça nous a sauvés


 


Est-ce que les personnes que tu photographies se laissent faire ?


Merci pour le régal visuel et quasi-olfactif!



venezia 27/03/2011 09:51



Michèle,


 


La plupart des  gens nous harcelaient… pour se faire photographier !


 


Ton idée d'infusion douce me plait bien  tu ne crois pas que dans ce cas, il faudrait répéter l'opération à plusieurs reprises avec des pétales frais  pour  mieux saturer l'huile
de leur  parfum?



Colchique 26/03/2011 13:22



Venezia, magnifiques photos !


 


Comme je te comprends d'avoir voulu sentir les roses ! J'ai fait la même erreur par ignorance lors d'un voyage en Thaïlande en sentant les fleurs de lotus qui ne sentent rien et je me suis faite
virée du temple.


 


Personnellement je trouve les pâtisseries sur la photo fortement appétissante et c'est certain que j'en aurais acheté pour les déguster.


 


J'imagine ta déception quand tu as vu le prix de l'huile essentielle de rose.



venezia 27/03/2011 09:49



C'est vrai que les patisseries me tentaient visuellement, mais en général elle sont très sucrées et je cherchais surtout des trucs salés à me mettre sous la dent!



nansou 26/03/2011 08:26



Très belle cette idée du parfum des roses uniquement pour les Dieux (même si tu as failli en faire les frais, c'est très étonnant)...


Les guirlandes de roses sont magnifiques ! Quel éclat !


Tu n'as pas craqué pour de l'huile parfumée à la rose ?


Je ne connais pas du tout le jainisme, même de nom...



venezia 27/03/2011 09:47



J'ai prévu de parler plus tard du jainisme qui est né à peu près à l'époque  du bouddhisme , notamment pour se démarquer du système hindouiste  des castes.


 


j'ai effectivement craqué pour de l'huile à la rose qui sent très bon (mais tient moyen)



Lippia 25/03/2011 22:16



Euh.. désolée mon com est en police mini, pas fais exprès... peut-être à cause d'un copier/coller dans word car je faisais 2 trucs en même temps?



venezia 25/03/2011 22:39



je ne peux pas intervenir sur le texte des commentaires mais on parvient à te lire quand meme Lippia



Irène 25/03/2011 21:49



Bonjour chère Princesse ; j'ai reçu aujourd'hui un courrier fort intéressant ...


 


Ici, il y a un lien très instructif :


 


http://www.jainworld.com/jwfrench/jainworld/24thri/bhagavan6.asp


 


et si l'on tape le mot "roses" dans l'espace de recherche, on dispose de pas mal de documentation.


Merci de ce partage qui nous console de tes absences ...


 



venezia 25/03/2011 22:38



merci Irène, je vais aller regarder de plus près grâce à la fonction recherche (j'avoue que la longueur interminable des textes m'avait découragée d'avance)



Lippia 25/03/2011 19:35



Merci Venezia!


En voyant tes photos qui me font toujours autant rêver, j'essaie (en me concentrant très fort ) d'imaginer l'atmosphère avec le bruit, les
couleurs, la chaleur et surtout les odeurs...


Quand on revient d'un tel pays, je comprends qu'il faille un certain temps pour atterrir, c’est un autre monde...


C’est une petite merveille la boutique d’Asal… et tellement bien rangée !


J'ai cherché un peu sur le net concernant les roses mais je n’ai rien trouvé  sauf ce lien qui dit
en dernier paragraphe (merci google)que la culture des roses est en expansion grâce aux subventions octroyées: http://timesofindia.indiatimes.com/home/specials/tsunami-devastates-japan/more-stories/Gujarats-roses-pale-and-wiltin-Japans-twin-tragedies/articleshow/7732178.cms



venezia 25/03/2011 22:37



Merci Llppia, grâceà ton lien, j'ai localisé le lieu principal des productions de roses au Gujarat, c'est  la région de Surat au sud est, où je ne suis pas allée et qui semble bien moins
sèche que les autres.