Savon au lait d'ânesse, aux épices tchai …et à fleurettes incrustées

Publié le 22 Janvier 2010




J'avais réalisé quelques fleurettes dans un petit moule à chocolat lors de la précédente recette. Mon idée: disposer une fleur au fond de chaque alvéole des moules tronconiques que j'utilise beaucoup (on a les savons bien en main) et verser délicatement dessus une pâte à savon liquide mais pas trop de manière à ne pas faire flotter la fleur. Le résultat me plait tant que je recommencerai.

 


 

DSCN8151

 

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Yavaipluka décider d'une nouvelle recette. J'avais dans mon congelo le somptueux cadeau de Moune: du lait d'ânesse … j'ai pensé lait+épices… en mémoire des nombreux thés au lait indiens déjà sirotés. 

 

Préparation du lait

 


DSCN8155.jpgLes deux flacons indiens

 


Dans 200g de lait d'ânesse (merci Moune) tiédi, faire infuser pendant une heure une cuillérée à café de poudres d’épices tchai moulues* (achetées en Inde) et une cuillère à café de cardamome verte moulue (achetée en Inde aussi ). Après filtrage, il reste 194g d'une infusion de lait aux épices très parfumée. Je suis très surprise, car malgré l'ajout d'He épicées en quantité et de macérats huileux épicés egalement (qui bien sûr ont renforcé le parfum), au final, le savon sent vraiment ce puissant mélange.

 

*La poudre d'épices tchai en ma possession renferme: gingembre sec (qui n'a pas le même parfum que le frais), clous de girofle, cardamome noire, poivre noir, cannelle, safran et une épice baptisée "grosse cardamome". Je l'avais acheté à Delhi, c'est pourquoi probablement on trouve de la cardamome noire et non de la verte, rajoutée en plus et plutôt utilisée dans le sud.

 

Parfum

 

5g HE gingembre bio

qqgs gouttes vanille en extrait

5g HE cardamome bio

5g HE bois de rose  biopour donner quand même une touche plus fleurie

2g HE maniguette bio, plus fleurie que le poivre noir

4g HE citron zeste bio, pour éclairer le mélange

 

dans 15g d'une macération dans l'huile d'olive de galanga, nigelle, poivre long, piment de la jamaique et safran. En fait, ce mélange qui m'a été offert est baptisé "cap canaille" par son créateur le cuisinier Gérard Passedat; il est destiné en réalité à aromatiser des court bouillons marins. J'ai rajouté ce mélange parfumé à la trace après la couleur.

 

Couleur

DSCN8158L'ultramarine violet; on voit derrière en transparence un peu de gleaming gold

 

J'ai regardé ce que j'avais dans mes tiroirs et découvert un ultramarine violet de TKB… sauf qu'il me semblait d'une teinte simplette. Je l'ai dosé prudemment et j'ai ajouté du mica gleaming gold pour nuancer.

3g ultramarine violet +1 grosse pointe de gleaming gold TKB dans 15g eau. Puis dilué dans un peu de pate à savon très liquide avant de mélanger au reste de la pâte.

 

Huiles


205g  (20,5%)  huile d'olive dont 74 g macérée au Cap canaille

35g (3,5%) huile de noix

166g (16,6%) huile de noisette (les chiffres ne sont pas ronds car j'ai profité de cette série pour finir des bouteilles )

50g (5%) huile de ricin

 

300g (30%) coco

100g (10%) beurre de cacao

44g (4,4%) beurre de cupuaçu

100g (10%) karité

+ les 194g de lait aux épices

 

Liquide pour la soude

 

J'ai ajouté le lait aux huiles et dilué la soude dans 156g d'eau de mer, pour un total de 350g de liquide, ce que j'emploie pour 1kg d'huiles.

 

Soude pour un surgras à 7-8.


DSCN8154

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Quand j'ai démoulé, j'ai découvert avec étonnement qu'on voyait à peine les fleurettes, presque ton sur ton; petit à petit, un léger contraste est apparu comme si elles éclosaient peu à peu.

Je trouve le résultat très chic, même si ce n'est pas celui que j'avais escompté; rappelons que dans mon esprit, je voyais les fleurettes très sombres en raison de l'emploi d'encre de seiche… alors qu'elles sont désormais plus pâles que ce savon au lait.

 


Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Commenter cet article

michele 27/08/2010 16:12



Je viens de le mettre en service après avoir passé l'été avec le savon d'Irène à découper.


La petite fleur fond plus vite en une sorte de crème très douce. J'espère qu'il t'en reste pour que tu puisses le tester.


Serait-ce ton meilleur savon?


 


Non seulement la mousse est merveilleuse de crémeux (cacao, noix et cupuaçu?) mais tu as eu une très riche idée de couper le violet avec du mica gold car il scintille légèrement, ce qui ne gâche
rien.


 


Je prend ma douche sans lunettes et je suis donc obligée de mettre les savons sous mon nez pour bien les voir.


Et bien on voit des choses sans lunettes que l'on ne voit pas avec lunettes!


C'est trop beau


 



venezia 01/09/2010 00:23



Moi aussi, je prends ma ouche sans lunettes… et j'en découvre de belles en regardant nos savons à la louche… de près, ils sont encore plus beaux!


 


je vais donc recommencer avec les micas or



metisse 24/01/2010 19:03


Merci beaucoup pour ces précisions Vénézia ! j'essayerai en pensant à toi la prochaine fois !


venezia 24/01/2010 21:37





michele 24/01/2010 17:01


Quel charme tu as réalisé là Venezia, charme dans l'autre sens évidemment, une espèce de petite magie.
Je n'arrivais pas à me le figurer quand tu m'en as touché un mot.

Tout est délicat même la couleur des ultramarines tout à fait réussie.

Je vois que le cupuaçu fait partie de tes savons à présent. Peux-tu déjà savoir ce qu'il donne par rapport au beurre de cacao?

J'adore, vraiment ils sont superbes! Le chapeau de vizir avec un charme en plus, c'est tout toi


venezia 24/01/2010 21:28


Pour être franche, Michèle, j'ai retrouvé du cupuaçu qui dormait dans un tiroir…
 je l'ai donc mis à contribution, mais je n'ai pas encore pu  vraiment tester la différence;. En tout cas,  il a une texture très moelleuse.


metisse 24/01/2010 09:43


J'aime beaucoup tes savons ! je les trouve très jolis ! Sais tu quelle différence il y a entre la cardamome  noire et la verte ? j'en ai de la noire à la maison mais à part pour ma tisane
anti-crève (une que Blue m'a donnée mais qui vient de toi, je crois bien !), je ne sais pas comment l'utiliser...


venezia 24/01/2010 11:18


Merci, Metisse.

je dirais que la noire est moins "sucrée" que la verte, elle a une petite note fumée et camphrée.  Donc en cuisine, je l'emploierais plutot dans les plats salés (alors que la verte est
merveilleuse avec les plats sucrés). Tu peux tout simpleemnt écraser grossierement deux ou trois petites gousses et les mettre dans l'eau de cuisson du riz pour parfumer; Si tu fais des curries de
légumes, tu peux également en ajouter.


Mystic 23/01/2010 12:37


Superbe recette une nouvelle fois ;-)
Tu me fais penser à mes graines de cardamone que ma môuma m'a rapportées d'Inde, il faut que je les utilises !!
Merci , merci :-)


venezia 23/01/2010 17:00


La cardamome, c'est l'une de mes épices préférées, j'en utilise beaucoup en cuisine aussi…


Loulou 23/01/2010 04:25


Vénézia, je suis absolument bluffée... et dire qu'il a fallu quasiment te tordre le bras pour te décider à faire ton premier savon... Cette éclosion est ravissante. Cette HE de maniguette semble
intéresser et intéressante!


venezia 23/01/2010 16:59


Eh oui, Loulou! … mais si tu regardes du côté de Mlk qui crée des merveilels et les mélanges les plus détonnants, elle a encore mis plus de temps que moi à se décider! Nous avons eu de bons profs
et d'excellentes marraines…


malegria 23/01/2010 02:20


Oh cette petite fleur qui pointe le bout de son nez sur son socle rond, c'est ravissant Princesse. Très doux et délicat à l'oeil. Et lorsque je vois que tu l'as réalisé avec des ultramarines, alors
j'applaudis car ceux-là me donnent du fil à retordre.

Je ne connaissais pas la maniguette mais j'ai trouvé mon bonheur dans les commentaires. En tous cas, je trouve que son nom va particulièrement bien à ton savon, il inspire des soins bucoliques et
doux, poétiques.


venezia 23/01/2010 16:57


Malégria, je crains des c ouleurs trop flashy pour lmes savons (surtout le pazrme!) je pense que le mélange avec les micas atténue.

la maniguette est plus piquante que son nom peut le laisser supposer!


mlk 23/01/2010 01:20


Alors, je le regarderais en plein soleil, même si sur ton blog moi, je le vois mauve piquée de sa petite fleur au coeur, ou de son petit noeud papillon
Il a tout pour me plaire et surtout le parfum qui me replonge tant en Inde que dans mes souvenirs de bon  lait chaud aux épices
Le royal cadeau de Moune, je le laisse encore mûrir dans ma tête pour tenter de le savonner en douceur, comme toi
C'est heureux que le lait d'anesse n'évoque pas que "Cléopâtre" somme toute assez rigide
@Patte
Un petit "snif" dans le flacon de Maniguette et tu verras comme les "souvenirs" te seront plus proches et présents  


venezia 23/01/2010 16:51


Mlk, j'attends avec impatience ta composition au lait d'ânesse… c'est vrai que je n'ai pas pensé du tout à Cléopâtre,!!


patte 22/01/2010 23:58


Oui  Vénézia, c'est bien cela pour la maniguette . Cela me transporte dans une autre vie ! C'est pas si loin
pourtant...
En lisant ta recette, je pense fort aux savons de la Paysane à 40% de lait d'anesse. Tu connais ?
Ils sont d'une douceur ! En plus, ma boutique bio les vend désormais, plus besoin de les commander.
Reste que j'ai lu, qu'il était impossible d'avoir 40 % de lait dans un savon. Ici, est ce que tu aurais pu les atteindre dans cette recette ?

Et ô que oui qu'il est "chic" ton savon princesse !


venezia 23/01/2010 10:57


Peut être que si tu mets beaucoup de liquide (et que du lait) pour diluer la soude, ça doit être jouable, mais c'es beaucoup! Ça peut être aussi du lait en poudre, ce qui changerait la donne!


lolitarose 22/01/2010 23:43


Quelle originalité cette petite fleur qui éclos. Et les camaïeux de gris et mauves pastels sont très doux à l'oeil ce que doit contraster la synergie d'épices.
Un très beau savon Princesse, très élégant, so chic ! 


venezia 23/01/2010 16:53


JLolitarose, je pense que je recidiverai t, j'essaierai d'obtenir plus de contraste la prochaine fois.