Savon l'Eveilleur au gingembre

Publié le 20 Octobre 2009


Il y avait (trop) longtemps que je n'avais pas savonné; je frétillais à l'idée de faire de nouveaux essais. Mais entre les voyages, les rencontres et quelques obligations, je remettais toujours.

 


 

L'Eveilleur, photographié mouillé au soleil (mais on voit peu le reflet des micas). Les petites stries sont dues à mon impatience. C'est l'empreinte de mes gants lors d'un démoulage un tantinet précoce…

 


Comme je voulais vraiment tester:

-un macérat couplé à l'infusion d'une même plante: ici, le gingembre

-l'incorporation de poudre d'açai en quantité (couplée à des micas … ) pour "voir la couleur"

-une combinaison d'huiles qui couvre tous les acides gras…

j'ai sorti calculette et poudrettes et me suis lancée.

 

Gingembre

 

Je l'ai décliné en frais et en sec.

 

*Pour ajouter à la trace: huile de gingembre


Poudre de gingembre préparée en macérat à chaud avec huile biofritol et huile d’olive (pendant 2h et +).

 

Je prépare de la poudre de gingembre séché pour la cuisine et pour soigner (voir ici, le mode de préparation) mais là, j'ai utilisé du gingembre déjà en poudre acheté dans une épicerie indienne.

 

Griffe du chat  et gingembre au filtrage


*Comme liquide de dissolution de la soude: infusion de gingembre frais et de griffe du chat

 

Dans 300g eau déminéralisée, faire bouilloter 5g de racines de griffe du chat (en filaments), anti inflammatoire. Malégria l'avait déjà expérimentée dans le savon du biwil, voir ici (la griffe du chat que j'ai utilisée a été achetée au Canada)  ainsi que

10g de gingembre frais en rondelles. Laisser infuser une journée, filtrer, il reste environ 200g. Mettre en glaçons. Compléter avec de l'eau déminéralisée très froide.

 

 

Parfum

 

Dans 30g d'huile au gingembre, ajouter:


16g HE litsée cubèbe (bilby)

2g HE feuilles de curry (lotus aomatics)

2g HE benjoin  (Herbes et tradition).

Laisser macérer au moins un jour à l’avance. 

 

Le parfum de l'HE de feuilles de curry (qui m'évoque dès que je renifle la bouteille les senteurs de l'Inde du sud où on trouve des feuilles de curry dans de nombreux plats) est très puissant, d'où la dose mini. J'ai ajouté de l'HE de benjoin comme fixatif. J'ai choisi la litsée car son parfum est vif comme celui du gingembre. J'ai volontairement fait l'impasse sur l'HE de gingembre pour tester si on le sent quand même sous forme de macérat  et d'infusion.

 

Le mélange des huiles

 

260g karité

240g coco indienne

150 olive

150g palme rouge ghana (zomi palm oil)

100g macadamia

50g ricin

50g soja

 4 gelules toco 500

 

Sur Soap calc,


  INS : 150,

et j'ai réussi à emplir les cases des huit acides gras.


la soude mélangée à l'infusion: couleur orangée


Soude pour un surgras à  (6-7)

350g liquide

 

Couleur


Le mica masque presque la poudre d'acai, plus rosée,  qu'on aperçoit en bas à gauche


Diluer dans 30g environ d'eau déminéralisée, le contenu de 10 gélules d’açai (anti oxydant puissant) et 5g de mica TKB australian amber. On obtient un chocolat très sombre.

 

A la trace fine, ajouter l’huile gingembre +HE


Ensuite, j'ai composé les couleurs sur le mode aléatoire:

Verser un peu du savon à la trace fine dans les moules, une dose différente dans chaque.

Ajouter mica et açai dilué dans le reste de pate, touiller, compléter les compartiments des moules.

 


J'ai obtenu des bicolores jaune vif-chocolat avec des ronds cerclés. Le chocolat éclaircit au bout de quelques jours…mais le contraste reste bien présent… le jaune tire vers l'orangé.

 

Le parfum: la litsée s'impose, mais elle ne fait pas cavalier seul, car les He et le gingembre complexifient son parfum.

 

 

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Irene 09/06/2010 19:03



Je pense que c'est cet éveilleur qui me tient davantage sous la douche en ce moment. J'adore sa mousse, son crémeux ! Il est d'une onctuosité magnifique.


C'est étrange, les deux premiers jours, l'odeur était pratiquement absente et la voilà qui se révèle et très clairement.


Merci pour cette belle création : c'est un réel plaisir, comme la caresse d'un pashmina.


 


 



venezia 11/06/2010 10:37



Irène, moi aussi, j'ai déjà remarqué que certains savons (surtout s'ils ont déjà quelques mois) developpent leurs parfums à l'usage, comme s'ils avaient conserrvé leur odeur sous la couche
extérieure  affadie par l'air. 


 


hélàs, d'autres le perdent aussi!



michele 24/10/2009 23:09


Il n'est finalement pas si "strange" l'éveilleur.
Il est même joli comme un galet poli.

Je n'ai pas encore testé sa mousse mais il sent vraiment bon. Merci Venezia la savonnière!



venezia 25/10/2009 08:56


Je pense que son parfum est plus "évident"  que celui du petit frère en raison de la préence de litsée , bonne copine de la soude.


bluetansy 24/10/2009 11:18


J'ai vu quelquepart (mais où ?) des essais de mica avant la trace...Virage de couleur un peu glauque...Vilaine soude !


venezia 24/10/2009 22:09


Merci Blue, pour l'info. Je ne tenterai donc pas dans le liquide de dissolution de la soude. dans les huiles je vais aviser.


Loulou 24/10/2009 03:48


J'adore ces deux yeux précieux! Ils sont magnifiques.


venezia 24/10/2009 09:09


Merci Loulou,  j'en ai fait aussi quelques petits dans des moules à cannelé, on dirait des flans au caramel!


patte 23/10/2009 20:07


je comprend ton raisonnement Vénézia
Tu es dans le plaisir de donner. Et c'est vrai que quand c'est pour offrir, les plus beaux actifs que l'on a en réserve sont utilisés (beaux et rares actifs d'ailleurs, que je n'arrive à justifier
la présence ds une formule que lorsque c'est pour offrir !)

Simplement, je m'interroge sur savon et choix des ingrédients précieux. Un questionnenement que j'ai dans ma propre démarche (j'achète le savon d'alep à l'argan d'Alepia)


venezia 24/10/2009 09:07


Patte,

je pense que c'est un choix très personnel. Si chaque fois que tu te savonnes, tu te dis "je ne mérite pas un savon si cher", et que ça te prend la tête,
-soit tu changes de savon,
-soit tu acceptes que "tu le vaux bien" et tu sifflotes de plaisir.

Si on utilise très peu de choses, pourquoi ne pas choisir le meilleur? Il y a toute une dimension esthétique et psy à prendre en compte.
En fait, ce qui me semble le plus important, c'est d'être en accord profond avec soi-même. Si tu préfères mêttre ton argent ailleurs parce que ça ne correspond pas à ta hierarchie des valeurs, bien
sûr que tu peux te savonner à de l'alep sans argan!


Nansou 23/10/2009 07:56


Je n'ai jamais testé... tu veux dire dans les huiles avant la trace, pas dans la lessive de soude ?


venezia 24/10/2009 08:58


L'un ou l'autre…


mlk 22/10/2009 22:50



Jolie et gourmande métaphore Venezia que je partage en amoureuse et de la cuisine et de la savonnerie
Je venais juste te dire que je retire ( Cyclope like,) il n'est plus si étrange l'Eveilleur
il est superbe de par ses couleurs et sa robe parfumée très parfumée
Je dirais un coucher de soleil maintenant, flamme qui s'étend et dispense son aura et que l'on peut sous cette forme "oblongue" faite pour la main caresser en tous sens



venezia 22/10/2009 23:02


Merci de la part de l'Eveilleur, Mlk


patte 22/10/2009 15:34


Je lis, je savoure.
D'après cette expérience, tu renouvelerais cet essai de l'huile infusée de gingembre à la place de l'he ?

Une autre interrogation (ce n'est pas une critique hein ! Ne pas taper ! Je n'y connais rien au savon) : tu as travaillé sur une "combinaison d'huiles" pour couvrir tous les acides
gras
Michele ajoute l'intérêt d'utiliser des hv précieuses.
Or, je me demande si cela vaut le coup (et le prix) pour un produit qui va rester qqles instants sur la peau
Une question que je me pose d'ailleurs quand j'achète mon savon d'alep à l'hv d'argan de chez Alepia...Doux certes, mais l'argan, une hv si précieuse pour un savon ???


22/10/2009 21:35


Patte,

j'ai refait des savons à l'huile de gingembre, mais avec d'autres combinaisons.

Pour ta question sur le choix des huiles et leur coût, je te parlerai du Festin de Babette, le film tiré d'un petit roman de karen Blixen qui résume assez ma philosophie de vie
personnelle…
Babette, cuisinière française chez des puritains danois gagne à la loterie. Elle lance des invitations pour un diner, qu'elle met un mois à préparer;
NB:  un diner se consomme et se consume bien plus vite encore qu'un savon;

  Lors de ce rfestin où les invités ont reçu la consigne de ne pas commenter les plats (atmosphère religieuse puritaine), tout est si bon que peu à peu néanmoins, tout le monde se met à
parler, le rose au joue,  Par la magie d'un repas préparé avec les meilleurs ingrédients et avec ferveur,  les convives vivent si intensement le moment présent qu'ils en oublient les
querelles passées.
a la fin, les patronnes de Babette lui demandent :  et à propos qu'allez vous faire de vos gains à la loterie?
-mais tout est passé dans le repas, répond Babette.

Je ne dis pas que je tiens à me ruiner en faisant des savons (quoique… ) mais autant faire ce qu'on aime avec le plus de ferveur possible, même si la mousse reste peu sur ma peau… ou sur celle de
tous ceux à qui je les offre…


lolitarose 21/10/2009 21:51


On croirait vraiment une pierre semi précieuse que l'on a envie de porter en pendentif (bon j'imagine qu'il est un peu trop gros !). Comme toi j'adore le gingembre et j'aime sentir son odeur au
petit matin : dans la salle de bains, dans le thé. C'est à la fois vivifiant et apaisant et ça nous emporte au bout du monde.
En revanche je ne sais pas si je réutiliserai de l'huile de palme rouge car j'ai trouvé que même après la cure l'odeur restait très présente ; mais peut-être cela dépend-il de la marque, qu'en
penses-tu ?
Quoi qu'il en soit ton savon me fait vraiment de l'oeil  


venezia 22/10/2009 21:25


Mon huile de palme est peu odorante et après le passgae de la soude, elle est ratiboisée!!


michele 21/10/2009 21:44


Dommage, j'aimais l'idée d'un benjoin spécial , du genre qui "remue" assez pour être extrait du flacon sans baguette, ni
énervement...

C'est vrai que le premier savon photographié ne semble pas de la même famille que la paire du dessous.
Tu devrais les offrir par deux. C'est vraiment très original voire inquiétant ce regard.

Un savon bicolore à la menthe? Tu as le don pour dénicher les vieux savons que j'ai fabriqué. Je devrais mettre mon musée de savons chez toi ;)


venezia 22/10/2009 21:24


Il faudrait aussi inventer la myrrhe "remuée", car ça colle encore plus!