Savon l'ort vert

Publié le 2 Avril 2010

 

J'ai voulu expérimenter pas mal de choses dans ce savon…

 

Le nom vient d'un mélange d'huiles qu'on m'avait donné "l'ort vert "de la marque Hormeta (composé à 93% d'un mélange d'argan, bourrache, jojoba, germes de blé, soja, arnica, chardon,

carthame et avocat, vitamines A, E, F et H, He de romarin et de cyprès). Je l'ai incorporé à la trace après y avoir fait macérer mon mélange d'HE parfumées. 

 

J'ai trouvé ce nom très beau, je l'ai gardé et j'ai essayé d'en tenir compte pour composer le savon. Je voulais donc de l'or… à défaut un beau jaune, et du vert. 

 


DSCN8629.JPGDeux exemplaires démoulés de frais

 

Teintes

 

Jaune

  J'ai ajouté à la trace fine des gouttes d'une teinture maison d'un jaune jaune d'or puissant réalisée avec des  graines de jasmin du Cap (gardenia jasminoides, trouvées ici). Elles sont utilisées au Japon notamment pour colorer les desserts. 

Dans les huiles, ce qui m'évoque ce ton jaune d'or, c'est celle d'olive quand elle est puissante, ce qui est le cas des huiles d'olive (macérées ou non) intégrées à la recette. 

 

Vert

J'ai versé en deux fois la pate dans les moules. Dans la deuxième moitié, j'ai incorporé 3g de mica recif coral blue (TKB trading) qui vire au vert comme je l'ai déjà constaté avec d'autres savons (ici par exemple). J'aime beaucoup ce ton. Avec une base jaune soutenue, le virage au vert a été renforcé. 

Dans les huiles: j'ai choisi un peu de pistache, et des macérations huileuses maison de vétiver (associé à la rose) et du laurier.

 


Pour séparer les deux couches, j'ai fait  une tentative poudrée avec:


-de la craie de Rügen (Skin care online).

Je suis allée à Rügen il y a une quinzaine d'années. C'est une île du Nord de la Baltique, qui fut rattachée à l'Allemagne de l'Est jusqu'à la réunification. Elle a été la Deauville du Nord au début du XX° siècle, il en reste de spectaculaires casinos pontons sur la mer. Mais il y a aussi plein des églises baroques, des datchas champêtres, des fumaisons de saumons et de maquereaux près des plages (Michèle, tu adorerais) et lors de ma visite, des champs de blé mélés de coquelicots et de bleuets aussi beaux que dans un livre pour enfant. Rügen est surtout célèbre pour ses falaises d'un blanc éblouissant (sous le soleil, sinon c'est moins spectaculaire), encensées par les Romantiques allemands. J'ai été étonnée de découvrir qu'on pouvait en acheter des morceaux si je puis dire (C'est comme si on proposait des bouts de l'aiguille d'Etretat!) Sur le site allemand, cette craie est réputée bénéfique en masque pour les peaux sèches. On l'utilise aussi en peinture. 

 

-de la terre noire des indes (AZ)

qui m'a joué des tours car elle tache! J'ai attendu avant de publier ce savon pour savoir si ça séchait: oui, pas mal, heureusement

 

Parfum


J'ai voulu jouer la carte cardamome verte, j'en ai fait infuser (en poudre) dans le lait d'ânesse (encore merci Moune, tu vois qu'il a été bien utilisé)

et en en mettant dans mon cocktail d'HE qui comprend donc (en grammes)

5 cardamome

10 muscade

5 feuilles de curry

5 bois de rose

2 molle

Un choix épicé, qui reste très discret au final.

 

DSCN8688.jpgEn cours de séchage. A droite en bas, la bande blanche est due au saupaudrage de craie, à gauche, de terre noire


 Savon l’or vert 

 

Liquide de dissolution de la soude

 

100g lait d’ânesse tiédi et infusé à la poudre de cardamome. Après filtrage, il en reste 78g

J'ai complété (à hauteur de 350g) avec de l'eau de mer de Roscoff.

 

Huiles

 

50g ricin

300g coco

150g beurre cacao

100g pistache

200g sésame

200g olive dont :

77g macérat vetiver+rose

54g macérat de laurier

21g macérat de ginseng frais


Soude  pour un surgraissage à 7-8


A la trace


13g or vert Hormeta

+26g d'un mélange HE, soit: 

5 cardamome

10 muscade

5 feuilles de curry

5 bois de rose

2 molle (variété de poivre)

 

Couleurs


teinture de graines de jasmin du Cap

mica coral reef blue

craie de Rügen

terre noire des Indes

 

 

   Autre expérimentation: le démoulage.


J'ai fait sécher une première série 24h avant de la mettre au congelo et de la démouler; l'autre série a attendu plus de 48h (je l'ai également mis une demi heure environ au congélateur avant démoulage). 

Au bout de deux semaines et demi de séchage, les savons de la première série ont une surface un peu tâchetée (comme s'il y avait eu une phase de gel) les seconds sont impeccables.


Moralité mieux vaut cultiver la patience pour ne pas amocher ses créations savonnesques.

 


Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Commenter cet article

Kat 05/04/2010 14:10



La couleur est magnifique ! Je devrais dire "les " couleurs ! Et quelle savante alchimie pour l'élaboration !



venezia 07/04/2010 11:07



Kar, tu as vraiment trouvé le  mot, faire des savons c'est vraiment de l'alchimie avec cette métamorphose de la matière



Loulou 05/04/2010 13:38



Vénézia, quels savons!!! Le vert fait penser à des émaillages de poteries japonaises anciennes. J'ai la même question que Chabou qui me titille! 


Les filles, faisont toutes ensemble une cure d'oméga 3 pour notre mémoire! 



venezia 07/04/2010 11:05



croquons des maquereaux Loulou (les membranes cellulaires (dont celles des cellules du cerveau) renferment plein d 'oméga 3…



moune 04/04/2010 08:08



et beh! il m'a fallu lire ta formule plusierus fois, Vénézia. Que vilà un savon de luxe. Il en a fallu de la patience ....avant sa fabrication. J'espère que les utilisateurs sauront l'apprécier .
j'aime beaucoup le vert dans les savons. Dans les baumes aussi d'a'illeurs. Ravie qur le lait d'ânesse ne soit pas perdu .


Chabou : C'est noté !!


 



venezia 07/04/2010 10:53



Moune,


 


je fais beaucoup de macérats huileux  à l'avance (trop?), ensuite, c'est juste une question d'assemblages



lolitarose 03/04/2010 22:58



Il me font penser à un tableau chinois peint à l'encre de chine. Ces mélanges colorés sont épatants et on a encore tant à expérimenter en matière de colorants pour savons. Ce vert émeraude est
très beau. Une fois de plus c'est très réussi et on te reconnait bien dans le choix du parfum. L'or vénézien, ça aurait bien sonné aussi comme nom ! Bises princesse.



venezia 07/04/2010 10:51



Lolitarose, c'est ce côté "peint à l'encre de Chine" qui  m''a un peu inquiétée car au début du séchage, c'était aussi "peint sur les mains"!"



chabou 03/04/2010 21:33



Wouahou, si jolis, bravo et merci pour l'astuce du congélateur. Comme tout le monde, je suis épatée de la belle couleur jaune donnée par les graines de jasmin, pourras-tu nous dire si elle tient
dans le temps, ou bien si elle pâlit. Je n'aime pas trop le poisson mais je me mettrais bien au maquereau s'il boostait aussi la mémoire. Mouuuuune !



venezia 07/04/2010 10:50



Chabou, pur l'instant, le jaune ne mollit pas (mais la première série émoulée trop tôt est plus pâle)



mlk 03/04/2010 17:33



Ils sont super jolis tes boutons d'or et ma foi, ils valent bien le champ de bleuets et de coquelicots, un champ de jonquilles c'est beau aussi et rare


Le jaune que tu as obtenu est très solaire et en même temps doux, vif et doux


C'est vrai que l'on te retrouve , la patience de la découverte en moins


toi, il semblerait que ce soit la curiosité ton moteur


et puis maintenant nous apprenons aussi l'art de la chirurgie esthetique pour pallier à nos impatiences fébriles


Je sens que je vais aimer tenir ces boules printanières, le matin pour sourire à la vie


 



venezia 07/04/2010 10:49



Mlk tu as deviné: la curiosité, c'est mon moteur principal (la gourmandise en est un autre… )



Catherine 03/04/2010 10:39



Hihi... en relisant mon message, je vois que je n'ai pas visé le bon poisson en écrivant "macros"... lol



Catherine 03/04/2010 03:52



Il y a tout de toi Venezia dans ce savon, ou presque, les couleurs, les odeurs, les voyages... j'aime beaucoup ce vert et je retiens ton expérience concernant le congélateur.


L'âge ne m'a pas permis d'acquérir suffisamment de patience à mon goût, alors il faut que je me mette aux macros fumés ?? lol..



venezia 03/04/2010 09:08



 Catherine, le pense que les maqéreaux sont plus pour la décrepitude de la cervelle que pour la patience, hélàs!Sinon, avec tous ceux que je mange, j'aurais déjà atteint un nirvana de
zenitude!



michele 02/04/2010 20:58



Et hop, un nouveau chapeau de vizir.


Le garcinia colore si intensément que ça? Les graines que tu m'as offertes sont toujours dans leur sachet, elles vont être mises à contribution!


Quand tu dis que tu as fait une tentative poudrée, est-ce à dire que tu as juste poudré la surface sans mélanger à de la pâte à savon?


 


Merci d'évoquer la patience que j'apprécie de plus en plus en savonnant.


Est-ce la sagesse liée à l'âge? ou les omegas 3 des maquereaux fumés?



venezia 03/04/2010 09:07



Mich§le, j'ai coulé le jaune assez liquide dans mes 'chapeaux de vizir' (j'ai trop rempli à mon goût d'ailleurs, mais ça coulait vite) , spuis aupoudré de noir et de blanc légèrement à la
surface, fait mon mélange de vert dans le reste en laissant épaissir un peu et versé le vert.


je cherchais un aspect un peu "brut  de décoffrage"



Mystic 02/04/2010 19:32



Merci pour l'astuce des graines de Jasmin :-)


Une très belle oeuvre qui porte bien son nom.


Merci



venezia 03/04/2010 09:05



je reconnais que le jaune n'est pas la couleur la plus  difficile à obtenir dans un savon, mais cette teinture la rehausse et j'en ai ajouté très peu.