Savon soleil citron avec 13% de lait d'ânesse

Publié le 19 Août 2011

 

 

J'entame une série avec du lait d'ânesse, j'en ai reçu en (beau) cadeau.


Pour le premier essai, j'ai choisi de l'ajouter aux huiles après l'avoir compté comme liquide de dissolution de la soude, et donc de garder un minimum d'eau (selon The sage) pour dissoudre les perles de soude.


Choix des huiles

 

J'ai privilégié des gras qui colorent peu la pâte. J'ai quand même incorporé un peu de beurre de cacao car il donne une mousse particulièrement crémeuse. Comme je n'avais plus de vitamine E, j'ai ajouté de l'EPP.

 

Pour 600g huiles


Coco 150g 25%

Cacao 30g 5%

blanc de bœuf 90g 15%

Arachide raffinée 330g 55%

+ 80g de lait d'ânesse (merci Moune)

1g EPP

une pointe d'argile blanche

Mixer pour obtenir une émulsion laiteuse

 

Parfum

 

J'avais lu dans le livre d'Alicia Grosso (Soapmaking, the magickal guide) que l'huile de ricin à la trace pouvait aider à fixer les parfums; j'en l'utilise donc souvent  pour diluer les HE. Par ailleurs, je préfère toujours ajouter un peu d'huile végétale dans les mélanges d'HE pour limiter la perte des HE restant au fond du récipient où je les prépare.


Dans 3g huile de ricin:

Thym à thymol 1g

Pin lariccio 5g

Citron 8g

Orange 5 folds 4g


Je cherchais une odeur pétillante; pour l'instant, c'est surtout  le citron qui pétille.

 


 Eau déminéralisée glacée:  150g (la limite basse donnée par The Sage)

soude pour un surgraissage à 7-8

température lors du mélange 38°C

 

Mon idée de départ: un marbrage crème et jaune, qui s'est terminé au final en savon plutôt jaune car je n'ai pas eu la patience d'attendre une trace épaisse. J'ai obtenu de jolis reflets rouges dûs à de la poudre de santal

 

J'ai dilué une pointe d'oxyde jaune dans un macérat huileux de thym (dans olive), bien touillé et ajouté le tout à la trace dans la moitié des huiles.

 

P1220728.jpgJ'ai mouillé le savon pour qu'on distingue mieux sa couleur; en réalité, il est d'un jaune ocre plus soutenu

 

Mais comme j'ai coulé les couches avec une pâte très fluide, au final, j'ai obtenu un jaune qui a un peu foncé par la suite car grosse phase de gel. Entre les couches, j'ai saupoudré de poudre de santal et touillé avec une fine baguette, ce qui a donné ces nuances rouges. Je vais tester cette poudre de façon plus franche.

 

J’ai rajouté la lessive de soude très lentement en touillant souvent. Ça n’a donc pas trop chauffé.


J'ai démoulé au bout de 36 heures, tranché et vite tamponné.

 

P1220725.jpgJ'ai utilisé un tampon indien en bois et prévu deux gros morceaux pour "celui qui aime les gros savons" 

 

J'ai testé ce savon qui forme déjà une mousse incroyablement douce.

 

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Commenter cet article

Irène 22/08/2011 11:16



Bravo   Venezia, ce savon est très beau.


 


J'aime bien le livre de Patricia Grosso.


Aors, question expérience, tu te souviens mon savon "Margarita" : c'est incroyable comme il sent toujours ! Et il y avait entre autres, mandarine et citron. Le citron a pris le dessus sur tout.
Mais c'est aussi le seul savon avec lequel j'ai eu une phase de gel ...


 


Pour les tampons - nous avons souvent les mêmes - j'intercale une planchette de bois entre le savon et mon marteau. Ainsi, le tamponnage est uniforme.


 


Merci pour tous ces essais.



venezia 23/08/2011 09:34



J'ai tamponné quand la pâte était encore souple, donc sans marteau! Mais je retiens ta technique.


Effectivement, ton savon margarita était très… margarita!



nansou 21/08/2011 20:02


En effet le citron n'est pas toujours facile à faire tenir, et je trouve, personnellement, que le citron vert tient bien mieux d'ailleurs ! Je vais méditer sur ce duo résines-agrumes... Certaines
résines sont-elles particulièrement conseillées ?


venezia 21/08/2011 21:09



elle donne une recette avec HE de citron, de la résine de benjoin pilée et des fleuilles d'armoise dans l'eau de dissolution. je vais refaire des essais à sa manière (pas dans la minute quand
meme!- -car elle associe très souvent:


-une plante dans l'eau de la soude


-une ou deux He


-une épice ou une résine pilée.


 


Je pense néanmoins que je filtrerai les plantes de la soude pour ne pas avoir des machins marrons dans le savon par la suite…



nansou 21/08/2011 17:06


Un savon précieux et pétillant, un délice de fin d'été !


venezia 21/08/2011 19:58



je suis étonnée de la tenue du citron (on verra bien si ça tient au fil du temps ou non). Je sui en train de relire Alicia Grosso, elle recommande d'ajouter des résines pour mieux faire tenir le
citron.



Kat 21/08/2011 09:25



Comme je les aime : coupés artisanalement, tamponnés magnifiquement, et que de la douceur !


Jusqu'ici je n'ai essayé que le lait de vache, mais je les trouve à chaque fois plus doux.


Ta recherche de couleur est passionnante.



venezia 21/08/2011 20:00



Kat,


Ma recherche de couleur est capricieuse, une fois de plus mais un rouge voilé se confirme



Anne 20/08/2011 22:21



Ok merci pour l'explication :)) je préfère cependant les graisses végétales, ou sinon, mais je ne sais pas si ça peut seRvir comme graisse: le lait d'ânesse.



moune 20/08/2011 19:48



ha ok Vénézia. C'est drôle.. moi, quand je fais tout lait d'ânesse, je dis 100%.


Je me réjouis de conaître tes autres expériences.



venezia 20/08/2011 22:01



Je calcule par rapport au total des huiles. j'ai fait mon troisième essai aujourd'hui (après, je suspens provisoiremet la série!) à plus de 36%.



Anne 20/08/2011 14:28



C'est quoi le blanc de boeuf ?



venezia 20/08/2011 21:59



C'est de la graisse de bœuf purifiée, utilisée en belgique pour faire des frites. C'est une matière très blanche, friable un peu comme du parmesan et iinodore.



tenlaire 20/08/2011 13:10



Bonjour,


quand tu dis 3 g de ricin, c'est 3 grammes ? oui je sais elle est bête ma question !...


merci pour la réponse



venezia 20/08/2011 14:05



Oui, c'est 3 grammes. goutte en abrégé, c'est gte.



michele 20/08/2011 10:05



Thym et citron cela devrait être délicieux.


Je ne comprends pas bien ce que tu voulais obtenir avec le marbré (3 tons, neutre/jaune/brique santal?). En tous cas, la couleur semble très douce sur les photos.


 


La fougère est délicate et c'est un exploit d'avoir un tracé si net avec un tampon en bois.


Ce sont les plus difficiles à manier je trouve.


 


Quant au lait d'anesse... je viens de le partager en plusieurs paquets à congeler, c'est peut-être le lait que je préfère avec celui de jument.


Beau travail Venezia!



venezia 20/08/2011 14:15



Oui, je voulais un marbré très doux: jaune/blanc avec un peu de brique en traces.


Le deuxième savon au lait d'ânesse avec pas mal de poudre de santal sent très bon… le santal (outre les HE) mais il a déjà incroyablement éclairci! j'en perd mon latin.


Après de nombreux essais aléatoires, j'ai enfin trouvé le coup de main pour les tampons bois!! je positionne le tampon, et je  tapote (pas taper hein, tapoter) le tampon avec  la tranche de la main repliée en poing (je ne sais pas si je suis claire, là) Ça marche super; Sinon, ça s'enfonce trop



Colchique 19/08/2011 21:50



Venezia, je vais suivre ta série de savons avec le lait d'anesse avec beaucoup d'intérêt.


 


Tes savons sont magnifiques et j'aime beaucoup le tampon.



venezia 20/08/2011 14:16



Merci Colchique, je pense que je vais en faire  trois d'affilée (après, je repars  un peu vadrouiller! )