Savons au lemongrass: variations 2 et 3

Publié le 29 Juillet 2014

La couleur vert pétant de la poudre de lemongrass rapportée du Cambodge est une vraie provocation… Comme la capturer? Pas simple si on s'obstine à vouloir ajouter des substances diverses et variées dans les savons…

 

 

Après les savons à la banane, j'ai poursuivi mon exploration du lemongrass.

 

P1090336.jpgMacérat concentré de lemongrass dans huile d'olive

 

D'abord quelques précisions sur cette herbe tropicale de la famille des poacées (ex graminées) car c'est une vraie salade quand on recherche des informations précises. Ayant été souvent déçue par le parfum des HE achetées, j'ai décidé un jour de regarder de plus près. `

 

Il faut savoir qu'il existe deux variétés de lemongrass:


-le citratus, appelé aussi West indian lemongrass. Son berceau serait l'Inde du sud, on en trouve beaucoup à Madagascar.


-et le flexuosus ou East indian lemongrass, natif de Malaisie.


-Il y a  même une troisième variation:  le cymbopogon citratus à rhodinol c'est à dire riche en géraniol/citronellol. J'en avais trouvé chez white lotus aromatics à l'époque bénie où ils expédiaient en France.


Comme le c. citratus est parfois appelé verveine des indes mais aussi citronnelle de Madagascar, la confusion règne, notamment avec la famille citronnelle. D'autant qu'il n'y en pas qu'une seule. Il y a la citronnelle de Java  ou cymbopogon winterianus et celle de Ceylan, c. naardus, la seule qui serait un répulsif efficace anti-moustiques.


Dans la famille des cymbopogon, on trouve également le palmarosa  ou cymbopogon martinii var. motia cher à Michèle, le jamarosa, c. nardus X jwarancusa, et le gingergrass, c. martinii var. sofia. Curieusement, pendant des années, je n'ai rien senti quand je respirais l'odeur du palmarosa, pas plus que celle du bois de rose, d'ailleurs. Ils étaient en quelque sorte muets pour moi. Puis peu à peu, au fil du temps, j'ai réussi à capter leurs parfums. Je n'ai jamais élucidé ce mystère.

 

J'ai testé le jamarosa et le gingergrass aux senteurs pas évidentes à apprivoiser. Le premier a une note légèrement animale un peu bizarre, le second qui a perdu l'insolence solaire et pointue du lemongrass reste un peu âpre et sombre.

Ma quête autour de ces variétés est en effet liée à leurs parfums. La puissance des citronnelles est souvent d'une agressivité terrassante, et certains lemongrass dégagent parfois une note désagréable. En revanche, quand la stridence citronnée du lemongrass est enrobée d''une certaine rondeur qui la civilise, c'est un vrai bonheur. Il me semble -sans en être tout à fait sûre- que cela concerne plus le citratus que le flexuosus. Deux acquisitions remplissent ce cahier des charges: L'HE de Sevessence, un poil plus citronnée que celle de Néroliane.

 

L'article le plus utile trouvé sur le lemongrass  est ici 

  .

Les lemongrass sont riches en citral, aux propriétés anti microbiennes, anti virales et aux effets sédatifs. Mais le citral est dermocaustique: on n'utilise pas de l'HE pure de lemongrass sur la peau.

 

Le lemongrass se consomme en infusion -pour la partie verte des feuilles aux vertus digestives- mais aussi dans la cuisine asiatique- pour le bulbe tronçonné en rondelles-. L'infusion dégage un parfum exquis que l'on retrouve dans l'hydrolat (chez l'Astérale, sous le nom de citronnelle, mais c'est bien du lemongrass, c. citratus). Ce sont les feuilles que l'on distille pour obtenir l'HE.

 

P1090353.jpgLes bulbes de lemongrass, appelé citronnelle quand on en achète dans les épiceries asiatiques

 

 Ma plus récente recette estivale avec des bulbes de lemongrass (ne me demandez pas de photos, ce fut dévoré en moins de deux ):

 

Une salade de crabe au pomelo, lointain souvenir d'un plat dégusté au Kérala. 


-Si on a du courage, dépiauter la chair d'un tourteau -acheté vivant, cuit un quart d'heure dans un court-bouillon très relevé, puis on laisse reposer la bête dans la marmite. Ou acheter de la chair déjà épluchée mais fraiche, pour les Parisiens, Marks & Spencer en propose.

-débiter en lanières quelques feuilles de laitue

-peler deux pomelos roses à vif (c'est à dire sans les peaux blanches)

-débiter un avocat en lamelles de la taille des morceaux de pomelo

-hacher fin une échalote

-débiter en rondelles fines le bulbe de quatre citronnelles (donc en réalité de lemongrass… )

-hacher un demi-bouquet de menthe fraiche

-si les pomelos crachent trop de jus, en ôter un peu.

-Mélanger délicatement le tout.

-Assaisonner avec sel, poivre, éventuellement piment d'Espelette et huile d'olive.


-Servir frais, dans des grandes coupes transparentes, c'est très joli.

 

 

Après toutes ces digressions, revenons en à nos moutons, c'est à dire à mes essais savonnesques à la poudre de lemongrass.

 

Pour ces deux formules, je me suis inspirée d'un savon offert par Sylvie, que j'avais trouvé particulièrement doux. J'ai un peu modifié la composition, mais l'esprit y est. Je l'incite à publier sur Potions cette belle réussite. 

 

Savons au lemongrass et à la poudre de myrrhe

 

 

300g huiles

150 huile d'olive macérée au lemongrass

84 coco

21 ricin

30 blanc de bœuf

15 karité


1gte extrait CO2 romarin

1 toco 500


1 cuil à café de clotted cream*


lessive de soude à 30% pour un surgraissage à 9

 

Parfum

9,6g HE lemongrass (Neroliane) versée sur 0,6g de poudre de myrrhe comme fixatif

 

Pour l'instant, ces savons fraichement démoulés sont… ocre jaune! 

 

* La clotted cream est une crème caillée fabriquée en Cornouaille- avec une AOP- ou dans le Devon (que l'on trouve chez M&S) dont je raffole. Avec un taux de matières grasses qui fait exploser les compteurs (55%?), elle a tout du beurre mais c'est de la crème quand même, à déguster sans honte à la petite cuillère avec des fruits rouges. Hélàs, sa durée de vie est brève; elle termine donc parfois son existence dans les savons, ce qui les enrichit bien. On trouve une recette de clotted cream à faire chez soi ici.

 

P1090338.jpgLe duo, d'une simplicité voulue: au fond au lemongrass, au premier plan au gingergrass,  deux savons réalisés avec un macérat très sombre de poudres de feuilles de lemongrass (que l'on voit au début de l'article)

 

Savons au gingergrass et à la tonka.

 

Ne parvenant pas à retrouver mon flacon d'HE de lemongrass, je lui ai substitué du gingergrass, au nez bien plus sombre. J'ai ajouté de la fragrance tonka comme fixatif, un cadeau très odorant qui apporte beaucoup de rondeur aux notes aigues. Hèlas, cette fragrance fonce terriblement la pate et cette série est maintenant d'un beau… brun translucide.

 

 

400g huiles

Olive 50%  200 (dont 175 macérés au lemongrass)

Coco 28% 112

Ricin 7% 28

Blanc de bœuf 10% 40

Karité 5% 20


1 cuillérée à café de fromage blanc de brebis

1 gte extrait CO2 romarin

Lessive de soude à 30% pour un surgraissage à 8-9

 

Parfum

9g HE gingergrass

4,7g  fragrance tonka. (Aromat'easy, merci Gingembre). 

 

Je vais publier très prochainement encore un savon au lemongrass… intégré sous forme d'HE seulement.

 

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sauterelle 17/08/2014 11:51


bonjour


ayant un gros gros pied de citronelle de mada, je vais réaliser un macérat huileux pour l'incorporé dans un savon!
va-t-il garder son parfum??


merci pour ton expérience

sylvie 03/08/2014 15:02


Merci pour de nous faire profiter de tes recherches:je ne possède que de l h essentielle de citronnelle de Ceylan la c.naardus ,qui protège bien des moustiques,par contre je n aime pas son odeur!


UN hydrolat de citronnelle me tente bien et un hag ,comme j avais fait avec le pandanus pour voir le résultat!


Bonne fin de w end à toi

venezia 04/08/2014 09:38



Sylvie,


Moi non pkus, je n'apprécie pas le parfum de la citronnelle de Ceylan stridente comme un cri perçant, c'est ainsi que je la ressens.


L'hydrorat de citronnelle est un délice, le parfum sort très bien. Pour l'HG, quellel bonne idée! Mais la citronnelle (enfin le lemongrass) que l'on trouve dans les épiceries asiatiques est
souvent un peu sec… ceci dit, je vais aller faire un tour pour voir si j'en trouve avec les feuilles vertes bien  fraiche, car le parfum citronné vient surtout d'elles.



Irène 31/07/2014 12:04


Alors là, merci beaucoup pour ces précieuses informations. Un vrai travail d'investigation bien précieux.


As-tu le sentiment que l'huile macérée a fait le job quant à l'odeur finale ?


Je toise la clotted cream, c'est tellement bon ! Ta recette de crabe est délicieuse et digne de la finesse que tu apportes à toutes tes réalisations.


Merci Princesse

venezia 31/07/2014 22:50



LIrène,


l'huile a une couleur magnifique… mais ne sent rien; j'ai prévu pour toi de quoi faire des epxériences à ton tour…


Je voudrais essayer de faire de la clotted cream maison, mais à Paris en été, impossible de mettre la main sur du lait cru!



michele 30/07/2014 23:05


Chez moi la citronnelle ne se consomme qu'en infusion pour lutter contre le paludisme ou juste pour le plaisir.


J'aime beaucoup son goût tant dans la cuisine asiatique qu'en infusion alors que l'HE me vrille le cerveau. Je ne l'utilise que très parcimonieusement et contrairement à toi, j'apprécie beaucoup
le gingergrass.


 


Actuellement j'ai celui de Myrtea peut-être le seul testé d'ailleurs et je le trouve très doux, balsamique, légèrement banane ou fruité;  beaucoup moins rosé que le palmarosa qui est presque
son alter-égo.


Il est beaucoup moins vivifiant que le lemongrass il est vrai mais je ne l'aurais pas qualifié de sombre. D'où vient le tien?


 


Merci pour tes multiples essais.


Le savon dans lequel j'ai tamisé de la poudre de lemongrass qeu tu nous as offert est à présent beige clair comme celui du haut de ta photo avec des points et brindilles marron.


C'est déconcertant.

venezia 31/07/2014 22:56



je pense que le gingergrass  venait de Proxisanté (il n'y en a plus) mais j'ai jeté le flacon vide donc pas certaines à 100%. Il était un peu terreux et éteint quand même.


J'aime la force solaire du lemongrass dans les savons, surtout si on arrive à l'apaiser un peu



mlk 30/07/2014 10:31


Quel article dense!!! je ne pensais pas qu'il en existait tant de variétés et à priori aux parfums si différents.


J'avais lu que le citratus, enfin le citral on tirant un composant proche de la violette, ce qui pour le coup m'avait étonné.


Tu es pugnace, toi.


Je vais bientôt moi aussi tenter ta poudre.


Aux Antilles aussi la citronelle entre dans beaucoup de plats, est ce l'influence indienne, en tout cas, dans ma famille oui.


dernièrement en allant chez Az, j'ai craqué, sur tout un tas de biscuits, chez M&S, je crois que cette boutique est récente;


J'ai ton savon tonka gingergrass, et l'odeur est délicieuse, une gourmandise.


On veut voir l'essai vert pétant, alors, table vide, sauf ...

venezia 30/07/2014 21:03



Ma chère Mlk, à cause de toi, je suis allée voir si ce nouveau M&S recelat de la clotted cream. Quand j'ai demandé aux vendeurs, j'ai cru que je leur parlais chinois! Donc il faut pousser
juqu'à beaugrenelle, la plus grande surface nourriture de M&S (où je trouve aussi en jerez seco de la manzanilla que j'utilise beaucoup en cuisine -et avec du melon en ce moment-)


Ayant été étonnée de découvrir des HE de lemongrass/citronnelle aux parfums si différents et parfois très décevants,  (il n'y en a vraiment qu'un que j'aime bien, olfactivement en tout cas)
, j'ai vraiment été obligée de m'intéresser au sujet.


Je trouve que l'Asie du Sud Est utilise bien plus souvent la citronnelle (enfin le lemongrass) que l'Inde où, si elle est présente c'est toujours en mélange, donc l'odeur est peu caracteristique.
Pour moi, la citronnelle, c'est d'abord la Thailande ou le Cambodge



emadra 29/07/2014 23:08


Pour déguster une salade de crabe au pomelo avec toi, je traverse tout Paname s'il faut, enfin bref j'arrive tant ta recette est alléchante !


 


Chacun de tes articles est toujours fort bien documenté et très journalistique, c'est un réel plaisir de te lire.


La couleur de ton macérat de lemongrass sur olive est superbe.


Et même si ton petit n'est pas d'un vert tant souhaité j'aime énormément ce savon dahlia de couleur neutre.


La formule promet une douceur certaine sur la peau.


 


Je pense que si tu veux obtenir ton graal, il faut oublier tout ajout qui va forcément contrarier le très beau vert de ton macérat.


 


 


 


 


 

venezia 30/07/2014 20:55



Tu es la bienvenue quand tu veux Ed!


je sais bien que je dois oublier tout ajout, mais un petit démon m'incite toujours à ajouter quelque chose de plus!


 


en ce moment, quoi que je fasse, tous mes savons tournent autour du beige, de l'ocre ou du marron! Une vraie loi des séries!



oizelle 29/07/2014 20:20


bonsoir,


alors pour la couleur verte; je viens de faire un savon au concombre et la couleur et verte ! mais pas vert foncé comme ton macérât huileux, vert comme l'intérieur du concombre, mais en plus
soutenu !


 

venezia 30/07/2014 20:53



Merci pour l'idée,  Oizelle le concombre en plus  super pour la peau… mais je m'obstine car ce macérat de lemongrass a une couleur splendide