Savons pamplemousse coulés dans un pamplemousse

Publié le 19 Décembre 2012

Après les feuilles, je me suis intéressée aux écorces de fruits pour savoir si on pouvait obtenir un plus de parfum et j'ai choisi le pamplemousse en raison de ses courbes relativement stables…   

 

J'ai décidé de couler la pate à savon dans des écorces évidées.

 

J'ai choisi des fruits de forme régulière et à la peau pas trop moche (un bon quart d'heure à hésiter… ) .La veille du jour J, je les ai coupés en deux, puis évidés de leur pulpe au maximum en grattant l'intérieur avec un couteau à bout rond en essayant de ne pas transpercer l'écorce. Les fibres qui tiennent la pulpe forment un faisceau central attaché en deux points; en les ôtant, l'écorce s'est trouée.

 

J'ai fait sécher ces écorces sur un radiateur (chaud bien sûr) quelques heures.

J'ai bouché les trous des demi-pamplemousses avec des rondelles de savon transparent. Ensuite, j'ai coulé la pate dedans.

 

P1010379.jpg

La série coulée de frais

 

Puis j'ai surveillé de près l'évolution. Les endroits où l'écorce avait été le plus largement évidée ont vite foncé, puis les écorces se sont profondément marbrées et j'ai craint qu'elles ne pourrissent.

 

P1010381.jpgLe lendemain de la réalisation. apparition d'une tache, on aperçoit aussi les bords qui foncen.

 

Au bout de 3 jours, j'ai donc pelé mes "fruits savonnesques". J'ai lavé et légèrement gratté là où de la peau avait attaché à la pate. Et j'ai obtenu des demi pamplemousses bruts de décoffrage.

 

Point clé: le parfum

 

Ayant coulé le reste de la pate dans des moules ordinaires, j'ai des savons témoins pour comparer. 


P1010393.jpgUn savon témoin


Pour l'instant, les savons pamplemousse ont gagné un supplément d'âme parfumée -la note est vraiment agréable, sur les agrumes, mais pas que… -avec leur séjour dans l'écorce. Ce qui rejoindrait la constatation gourmande faite par Jp qui, sur son blog savoureux lugar de olhar feliz a expérimenté au même moment (et sans concertation aucune… ) de la gelée de pamplemousse coulée… dans des écorces.

 

 

La formule

 

700g huiles


Argan 23

Son de riz 95

olive avec macération de zeste d'oranges 34

Ricin 35

Sésame 146

Karité 47

Coco 189

Palme rouge de Constant du Bénin  65 (merci Michèle)

20gtes Epp

6 toco 500


Dans les huiles:

1 cuil à soupe de crème fleurette bio

½ cuil à soupe de natrasorb au jasmin

 

eau déminéralisée+eau de mer (130): 253

soude pour un surgraissage à 9-10

 

Parfum: (3,5% env. )


dans 2g d"huile de  ricin


2g mélange de résines -dont benjoin- sur fond d'HE de citron et de lavande  (une création très innovante de Kayakaramel:  merci Kaya, il sentait délicieusement bon…). J'ai fait ce choix pour avoir un fixatif particulièrement odorant.

5g HE pamplemousse bio

1g HE orange bio

15g HE ptit grain bigarade

3g girofle (boutique indienne, rayon dessert)

 

Couleur


Néon jaune (TKB) légèrement dilué au préalable dans un peu d'hydrolat de jasmin, pour avoir une jolie couleur orangée en présence de l'huile de palme rouge. Pour la palme, je m'en suis tenue à même pas 10% car j'ai réalisé un autre savon (non publié) avec 20% et c'était presque trop.

 

J'ai découpé des petits dés de savon transparent que j'ai disposés en surface.


 

P1010387.jpgP1010390.jpgVue des deux côtés. (certains sont plus irréguliers que celui photographié). La mousse est déjà très douce.

 

Je n'ai pas souhaité ajouter du jus de pamplemousse ni de la pulpe pour ne pas trop acidifier la pâte, ce qui aurait joué sur la puissance de la soude.

 

J'ai donc congelé la pulpe, puis l'ai mixée avec du lait de coco et un peu de sève de kittul pour un délicieux smoothie.

 

Mlk et Kaya: j'avais promis… c'est fait!

 

 

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Commenter cet article

mlk 31/01/2013 11:03


Une tranche aussi rieuse et lumineuse que mon sourire quand tu me l'a offert


Bises

venezia 07/02/2013 00:13



merci ma belle studieuse



Jazz 14/01/2013 19:23


Ton expérience est très originale et donne des idées ! Merci pour le partage, Venezia :-)


 

venezia 17/01/2013 17:07



Merci pour ta visite, Jazz



Loulou 22/12/2012 19:56


Quelle belle idée Vénézia! Je trouve que l'idée de retourner la peau du pamplemousse est vraiment super. Tes savons ont un petit air rustique que j'aime bien. 

venezia 09/01/2013 23:56



Le parfum des pamplemousses à maintenant rejoint celui des autres savons, Loulou. Il faudra que je tente avec le retournement du zeste



michele 21/12/2012 11:43


Excellente idée que de soutenir la palme rouge avec un colorant.


 


Tu ne nous dis pas comment t'est venue cette idée de couler ton savon dans le pamplemousse.


Quand tu dis que la note est sur "les agrumes mais pas que", veux-tu dire qu'il y quelque chose de l'amertume de l'écorce en plus du zeste?


 


Il faudrait presque tenter la macération huileuse d'écorce blanche pour voir non?


C'est un très joli essai Venezia qui donne envie d'aller chercher sa petite cuillère.


 


 

venezia 21/12/2012 12:30



L'idée de couler le savon dans le fruit m'es venue  en reflechissant à  ce qui est comestible, odorant et susceptible de servir de réceptacle ou d'emballage…


je dévisage donc les monde végétal d'un œil gourmand…


Je viens juste d'aller de ressentir la série, la différence entre ceux dans la peau et ceux dans les moules s'est estompée. Donc, le contact a dû être trop bref. Avant efectivement, la
difféfrence tenait dans la note d'amertume. L'idée de faire une macération huileuse des peaux blanches est donc très interessante…


 


 


 


 



Colchique 20/12/2012 19:34


Venezia, je suis épatée de voir que les contenants en peau de pamplemousse ont quand même bien résisté à la pâte à savon.


 


Surtout tiens nous au courant si tu testes avec la peau de pamplemousse retournée comme un gant.


 


La couleur de tes savons est très belle.

venezia 21/12/2012 12:15



Bonjour Colchique,


 


J'essaierai les peaux retournées à mon retour de vacances.


peut être que si les peaux n'étiaent pas trop creusées elles résisteraient encore mieux, mais alors, il y aurait de la pulpe



sylvie 20/12/2012 13:21


j aime beaucoup!!! tes savons sont de vrais soleils qui eclairent la grisaille !merci

venezia 21/12/2012 12:14



Merci Sylvie,


des soleils un peu irréguliers quand même



Irène 20/12/2012 12:59


Alors, ça ! Une magnifique idée, quelle belle imagination. Tout est bien en harmonie, le parfum, le couleur. On voit bien la puissance de la soude sur l'envers des écorces de pamplemousse.


Vraiment, cette expérimentation me ravit, il fallait y penser chère Princesse. Je pense à l'alchimie entre le savon et l'écorce du fruit, quelle magie ...


Cette magie m'enchante chez toi, Venezia ...

venezia 20/12/2012 13:22



Merci ma chère sirène, l'imaginationse nourrit aussi de tout ce que font les autres, et ton univers fait partie de mes surces d'inspiration, meme s'il est différent du mien.



nansou 20/12/2012 06:58

Waouh ! Il fallait la trouver, l'idée !!! Est ce que ça n'a pas été trop difficile de peler la peau pour démouler les savons ?

venezia 20/12/2012 13:20



Nansou,


 


La peau s'est détachée relativement facilement, mais il a fallu vraiment gratter sous l'eau par endroits.



michele 20/12/2012 06:06


Quelle folie!


Je reviens.

nathalielaos 20/12/2012 01:20


Que c'est beau ! la couleur, la forme et pour l'odeur ca doit etre delicieux. 


Tres belle idee, et magnifique realisation de saison. ca me fait penser a des
bougies, (agrementees de  de clous de girofles et de cannelle pour un decor de table epicee...).


 

venezia 20/12/2012 13:19



Bonjour Nathalie,


Effectivement, les bougies dans les agrumes, c'est un vrai Noel …


 


Des agrumes poussent-ils au Laos ou vienenn t-ils de Thailande?