Savons pour les mains ciste-café

Publié le 14 Août 2013

 

 

Possédant encore un soupçon de café civette, je récupère le marc chaque fois que mon amateur de café s'en prépare une tasse.

 


 

J'ai cette fois tenté deux variations savonnesques autour du marc de café civette (un marc déjà utilisé) en corsant avec une infusion de café (avec du café civette fraichement moulu) pour le liquide de dissolution de la soude.

Rien de révolutionnaire en soi… Il y a longtemps déjà, j'avais reçu de Catherine un excellent savon pour la cuisine au café, préparé avec une infusion de café. De mon côté, j'en ai réalisé un en l'associant avec de la caroube et du chocolat pour booster la couleur. C'est ici. Comme j'avais offert toute la série, je n'avais pas pu tester.

 

Je viens raconter car le premier des deux essais n'a pas été accouché sans mal… dans la mesure où il a d'abord déphasé. Une première dans ma carrière de savonnière. Il était déjà coulé en moules et je désespérais en regardant ces malheureux au physique si ingrat. Ouf, l'opérationsauvetage a fonctionné. L'origine du déphasage? La coupable est peut être la teinture de ciste d'un degré alcoolique très élevé introduite à la trace… et la chaleur de bête qui régnait ce jour là sur Paris.

 

P1020518.jpgUn petit rescapé à côté du marc

 

Infusion pour la soude


Marc de café civette+ feuilles séchées de ciste dans de l'eau déminéralisée. Pourquoi le ciste? Pour ses propriétés cicatrisantes puissantes. Commme j'ignore encore si la soude les préserve, j'ai donc décidé d'ajouter de la teinture de ciste.

 

Parfum

 

J'ai choisi deux huiles essentielles très corsées en eugénol antiseptique, avec des parfums familiers en cuisine. Il n'en n'est absolument rien resté, olfactivement parlant, -et donc probablement en termes d'efficacité thérapeutique… - après la catastrophe.

 

Savon de cuisine café-ciste 1° série

 

Eau pour la soude: décoction café civette + ciste dans eau déminéralisée

140g d'infusion

soude : surgraissage à 20

 

400g d'huiles

320 coco

40 beurre de cacao

40 arachide raffinée 

vit E


1 grosse cuillérée marc de café civette à la trace

10g teinture de ciste à la trace

 

HE:

3,1g girofe

3,4g cannelle

dans 2,8g ricin

 

P1020514.jpgGros plan sur l'un des petits rescapés. Le dessus n'étant pas très joli, j'ai inséré un grain de café pour lui sauver la mise

 

Peu après l'ajout de la teinture, la pâte à savon a commencé à grumeler, mais pas de façon spectaculaire; j'ai touillé et décidé de verser en moules. Grosse erreur. De minute en minute, j'ai vu se développer un magma de moins en moins appétissant. J'ai d'abord pensé tout jeter, puis je me suis accordé une session de rattrapage. J'ai reversé la patmoche dans le saladier et j'ai touillé à la main comme une malade, en alternant spatule et cuillère magique… et ça a repris un aspect plus normal en épaississant pas mal; j'ai coulé et versé dans un moule de plexi en tassant le plus possible. Résultat:  l'odeur n'est pas terrible,  mais l'apparence est sauve… 

 

Du coup, ne voulant pas rester sur ce demi-échec, j'ai utilisé le reste de mon infusion ciste-café mise en glaçons dans une deuxième série sans teinture.

 

 

Savon de cuisine café-ciste 2

 

100g infusion ciste-café

soude pour surgraissage à 20


241,2g coco

30g karité du Bénin

28,8g sésame bio (ce qui me restait dans la bouteille, d'où ce chiffre)

vit E

 

1 cuil à café marc de café civette  à la trace  

 

6g HE de gingembre dans un soupçon d'huile de ricin 

 

J'ai également fait le choix d'un parfum un peu culinaire qui s'associe bien, je trouve, à un savon pour la cuisine.

 

P1020512.jpgPourquoi j'utilise si souvent ces moules dalhia? Parce que je n'ai jamais eu de cendre de soude avec eux et que le démoulage se fait très facilement. Il y a de très nombreuses qualités de silicone…

 

Tout s'est très bien passé.


Ces deux séries ont une jolie teinte café au lait due à l'association du ciste et du café dans l'infusion. Je pense réellement que le ciste peut teinter un savon. Cette fois ci,  j'ai utilisé une infusion de ciste moins corsée que dans la série précédente purement ciste.

 

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0
Commenter cet article

catherine 01/09/2013 18:44


Oui Venezia, un dalhia, pas une marguerite... 

venezia 04/09/2013 21:19



Une fleur est une fleur…



emadra 20/08/2013 16:11


Il est plutôt sympa ton premier, son aspect brut me plait beaucoup et le petit grain de café pour décorer c'est chic et raffiné.


La recette 80% coco me tente aussi.


 


Comme Michèle, je n'en reviens pas que le parfum n'est pas tenu.


Et j'ignorai qu'une forte "chauffe" pouvait anéantir ou diminuer le parfum.


J'ai remarqué que les fortes chaleur pouvaient, malheureusement avoir une réaction bizarre sur le rendu du savon !


 


Le second en forme de dahlia est toujours d'une belle élégane et plait en cadeau.


Dans les miens, j'ai systématiquement une phase de gel malgré la recette.


 


Les couleurs de tes deux petits sont superbes, bravo belle Princesse


 


 

venezia 20/08/2013 21:33



Merci emadra,


j'ai été étonnée moi aussi de la disparition de deux parfums aussi marqués! Le girofle revient mais alors très très légèrement



Jazz 17/08/2013 19:00


Merci de nous faire profiter de tes expériences, Venezia.


Tu as bien fait d'être persévérante !

venezia 20/08/2013 13:57



Merci Jazz, je crois qu'il faut être tétu quand on savonne…



Colchique 16/08/2013 09:23


Venezia, j'aime beaucoup le grain de café en garniture sur le premier savon.


Peut-être que le déphasage est dû à un ajout trop brutal après la trace.


Tu as beaucoup de corps gras solides dans ta recette et j'espère donc, que tu as travaillé à une tempértature qui leur permet de ne pas figer. Si les corps gras figent on peut croire que le point
de trace est arrivé et l'ajout d'un liquide va encore plus accentuer le figeage.

venezia 17/08/2013 09:20



Clchique,


merci pour ton message et ta suggestion.  


Je saponifie toujours à 38° au moins -thermomètre à l'apui-,c mes gras durs sont bien liquides et homogènes  (je touille et même mixe avant de verser la soude) .


Le déphasage était hélàs bien réel…



michele 15/08/2013 17:48


C'est incroyable que les parfums de cannelle et girofle se soient évaporés! Ton savon a dû sacrément chauffer ...


L'alcool précipite la trace mais je n'aurais pas penser qu'il aurait fait déphaser ta pâte. Je pense que c'est plutôt la grande chaleur qui a renforcé la phase de gel. Etait-ce un moule unique
pour tout le lot?


 


Les moules individuels réduisent la chaleur en tous cas.


Que sentent finalement ces savons après un temps de repos?


 


Bravo pour les essais réitérés avec cette ciste. Je n'ose toucher à mes brins.

venezia 15/08/2013 21:13



Michèle,


Je ne pense pas que ce soit seulement la chaleur, même si elle a pu contribuer. J'ai en effet réalisé mon deuxième savon dans la foulée (sans teinture); il faisait toujours une chaleur de bête à
la maison, et ça s'est passé sans pb. La teinture n'est pas la mienne, mais un cadeau du Poertugal et son degré alcoolique est très élevé.


J'avais versé dans des moules individuels et j'ai reformaté en moule unique pour pouvoir mieux tasser la pâte. Après avoir dégagé une odeur pas terrible,  ces savons ne sentent rien.


Je n'utilise pas mes brins grecs, trop précieux (c'est vraiment long à trier… ) mais le ciste séché en feuilles commandé en Allemagne quand j'avais fini ma provision 2012.


 



sylvie 15/08/2013 12:20


J aime beaucoup tes savons! super l idée de faire infuser le ciste.je n ai jamais fait de savon sans huile d olive.à tester.merci .

venezia 15/08/2013 21:09



Coucou Sylvie,


 


je fais souvent des savon sans olive :  à la maison, l'huile d'olive (que nous rapportons de pays méditerranéens) est réservée à la cuisine, je n'ai pas trop le droit de puiser dedans! 
Donc je dois penser à en acheter exprès pour les savons! Du coup je suis devenue experte à trouver des équivalents. Quand j'en ai, macadamia, et souvent sésame.


Pour ma première série de savons tout ciste , j'avais également préparé une infusion au ciste. Elle colore bien la pâte. 



nansou 14/08/2013 18:22

HUm, voilà une belle interprétation du savon café.. je ne comprends pas pourquoi tu as eu tant de soucis pour ta première fournée ?

venezia 15/08/2013 21:06



Comme je l'ai écrit, c'est probablement la teinture de ciste (un cadeau du Portugal) réalisée -je crois- sur de l'alcool à 85° qui est responsable. 



catherine 14/08/2013 17:37


La couleur est très réussie ; j'aime bien celui coulé dans la marguerite, il est vrai que ce moule est épatant, sa forme fait qu'il se démoule super bien, une toute petite pression sur le coeur
de la marguerite et tout vient.


Tu auras bien exploité ton café civette dis donc.


Au final, préfères-tu girofle/cannelle ou gingembre seul pour ce type de savon ?

venezia 15/08/2013 21:05



Catherine, le girofle canelle ne sent plus rien, hélàs!


PS: heu, ces moules fleurs m'évoquent plus le dalhia que la marguerite…