Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

Thailande et Laos: feuilles, feuillages et écorces (2)


Publier ces photos me fait voyager une deuxième fois…



DSCN8444
Agaves en fleurs dans le jardin de la plantation (de café) Sinouk, près de Pakxong. On trouve du café bio Sinouk à Paris (biocoop Lemo, boulevard Voltaire)



Au bord du Mékong


DSCN8251
Lors de la descente du Mékong en bateau de la frontière thai jusqu'à Luang Prabang, on croise peu de villages mais une nature sauvage, souvent touffue, avec de belles plages de sable…



DSCN8272
Pendant la saison sèche, des cacahuettes sont plantées tout le long des berges du fleuve sur les rives alors découvertes. Ce sont les petites touffes vertes que l'on aperçoit derrière le troupeau de buffles.


Balais


DSCN8220
Tiges et branches (de sorgho à balai? )  sèchant au soleil ( Thailande,  village hmong)

DSCN8495
La confection des balais dans un village lao (en position de demi-lotus!)


Fibres d'écorces de bananier


DSCN8499
La JICA (agence internationale de coopération japonaise) a monté des intiatives pour aider les minorités lao à mieux tirer partie des ressources locales. Une petite équipe japonaise   en train d'initier des jeunes laotiennes à préparer des fibres pour le tissage à partir d'écorces s de bananier. Le coton utilisé pour les pagnes est souvent importé du Vetnam alors que les  bananiers ne sont pas exploités, sauf pour leurs fruits. c'est un travail de patience car il faut longuement gratter les fibres. Au sud du Japon, dans la région d'Okinawa, on fabrique des kimonos (vendus très cher) dans ce typê de fibres. Voir ici pour les explications


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article
F

Hé bien pour la deuxième fois de la journée, je relis ton site mais plus attentivement et c'est vraiment un régal. Quel itinéraire as tu fait en Thailande?
J'y suis restée pendant 1 mois, avec Bangkok, Chiang Mai, Chiang Rai, balade sur le Mékong, marché flottant de Damnoen Saduak, et beaucoup de temples entre tout ça - Phitsanulok, Ayutthaya,
etc.
Bref un joli voyage, et surtout la nourriture. De voir toutes tes belles photos, ça me fait regretter de ne pas en avoir pris plus!

Sinon, chouette de voir que la popote en cuisine peut se transformer en popote cosmétique ; )
D'ailleurs, tu t'en sors très bien. J'aime beaucoup essayer de faire crèmes et lotions, mais pour l'instant, je n'ai jamais réussi aussi bien que ça.


Répondre
V

Je suis plus restée au Laos qu'en Thailande, où j'ai rayonné autour de Chiang rai. Ensuite j'ai passé la frontière laiotienne pour descendre le Mékong jusqu'à Luang Prabang, puis je sus allée dans
le sud et j'ai rayonné à partir de Paksé avant de rejoindre la Thailande par la route jusqu'à ubon ratchatani ,là j'ai pris l'avion jusqu'à bangkok. Ce n'était pas mon premeir voyage en Thailande;
donc je n'ai pas cherché à sillonner.


P

Ta photo du rivage du Mékong est sublime - ça donne vraiment envie !


Répondre
V

Ces rives étaient très sauvages, j'ai pas mal d'autres photos avec de grands arbres impressionants.


C

Princesse, tes retours me font planner ! J'ai vu des pulls en fibres de bambou, c'est surprenant de douceur mais jamais en bananier. As-tu touché le tissu ?


Répondre
V

Quand je suis allée dans ce village les gens apprenaient, donc je n'ai pas pu toucher de tissu finalisé, mais la fibre est vraiment épurée au maximum et déjà me paraissait vraiment fine.


M

Il fut un temps où l'on trouvait tout un tas de meubles en abaca, la fibre de bananier tissé mais j'ignorais que l'on pouvait en faire du tissu si fin.

J'ai quelques babaniers kamikases dans le jardin qui survivent gégéralement  au gel. Cet été, un petit atelier tissu ...
Merci pour l'info sur l'association japonaise.


Répondre
V

On pourrait faire es étuis de savons en fibres de bananier


M

Venezia, tu as parfaitement répondu à Irène en nous offrant le sourire ouvert de l'artisan en position de lotus
le roseau plie mais ne rompt pas, tels sont ces peuples
j'aime la tranquilité des buffles, j'aime tout et je reprendrais bien la route mais pour trouver mon coin de paradis


Répondre
V

C''est un pays de sourire, même si les gens ont la vie dure.


L


On en apprend des choses grâce à toi :)) Je ne savais pas du tout qu'on pouvait tisser les écorces de bananiers. As-tu eu l'occasion de voir et de toucher du tissu obtenu par ce procédé? Je
serais vraiment curieuse de savoir quelle genre de texture ça peut avoir...
Bonne journée ensoleillée!



Répondre
V

Comme Michèle l'évoque plus loin, je connais la fibre grossière de bananier… mais je n'ai pas eu l'occasion de voir les fibres les plus fines. En Corée, j'avais découvert qu'on tissait un sorte
d'ortie, très très fin (le file est cardé avec les dents!), ce qui donne un tissu très léger, le mochi. Je pense que les fibres fines de banane doivent s'en rapporcher (as tu regardé le lien que
j'indique? )


N

Les rives du Mékong semblent magnifiques...


Répondre
V

et très sauvages au Laos…