Un peu de désert avant le froid?

Publié le 11 Octobre 2011

Lors d'une virée éclair aux Etats-Unis, j'ai eu la chance de faire deux incursions -non moins éclair- dans le désert.

 

 

Non, je n'ai pas cueilli de plantes, c'était en zone protégée mais j'en ai découvert quelques unes qui m'ont bien inspirée.


 

P1230126.jpg

 

  Le johua tree ou arbre de Josué

(Yucca brevifolia) de la famille des agaves. 


C'est donc une variété de yucca comme l'indique son nom latin. Les bourgeons floraux, les fleurs et les fruits sont comestibles; les feuilles servent à faire de la corde, les racines ont des vertus tinctoriales. Il pousse, très lentement, dans le désert mojave et il doit son petit nom aux Mormons, férus de récits bibliques; selon eux, ses branches semblaient désigner le ciel avec le même élan que Josué montrant la terre promise…

 

P1230127.jpgEn haut à droite, on aperçoit le tronc qui semble poilu-cotonneux, en fait, les poils sont durs comme des écailles

 

Liens

 

Voir ici (en anglais) et ici  (en français)


jp le gourmand du blog olhar feliz cuisine les fleurs de yucca ici, ici, ici

  et ailleurs encore.


Depuis que je l'ai lu, je convoite les fleurs de yucca qui poussent dans les jardins publics en Bretagne…

 


 

P1230110.jpgBuissons blancs de brittle bruches

 

Le brittle bruch

(Encelia farinosa) de la famille des astéracées, c'est une plante amie des déserts 

 

Elle affiche en buissonnant des feuilles veloutées d'un vert très pâle proche de la teinte de la sauge grecque au séchage. Parfum amer.On en extrait une résine que les indiens utilisaient comme encens. Ses feuilles et fleurs mâchées étaient appliquées en cataplasmes antalgiques.

 

Liens

 

En français ici


Propriétés médicinales (en anglais) ici 

(Les indiens tongvas vivaient sur le côte ouest, californienne)

 


 

P1230115_2.jpgLa photo n'est pas terrible car j'ai dû beaucoup l'agrandir pour qu'on puisse bien distinguer les deux ocotillos encadrant l'hélicoptère.

 

L'ocotillo

(Fouquieria splendens) famille des fouquiéracées

 

Un drôle d'arbuste constitué de sortes de bâtons maigrichons. Il fleurit au printemps en rouge-orangé ( je n'ai pas vu) et produit alors des toutes petites feuilles vite caduques. Ses tiges filiformes  sont parfois utilisées en clôture. Usage médicinal : en teinture contre les congestions pelviennes.

 

Liens

 

En français ici


Propriétés médicinales ( en anglais) ici

 

 


 

P1230118.jpgOn dirait des trolls du désert

 

Le california barrel

(Ferocactus cylindraceus), une cactée

 

Ils m'ont beaucoup plu, on aurait dit des peluches piquantesSes fleurs et ses fruits sont comestibles, et en cas d'urgence, on peut se réhydrater en mâchonnant la pulpe très juteuse (sans les épines bien sûr! )

 

P1230112.jpgun joli petit couple…

 

liens

 

en français ici


-pour ses utilisations (en anglais) ici

 

 

 

.

Rédigé par venezia

Publié dans #en balade… naturelle ou botanique

Repost 0
Commenter cet article

Loulou 14/10/2011 17:32



Vénézia, naïvement, ou égoïstement, je pensais au froid plus au nord mais au nord de chez moi ^-^.



venezia 14/10/2011 21:05



Pour le froid, tu es la gagnante, la verson parisienne étant bien plus light que la canadienne!



Irène 13/10/2011 18:03



Merci pour ce partage.


J'adore ce cactus, comme tous les autres d'ailleurs.


Ces plantes sont "costauds", c'est sûr, et leurs vertus doivent leur ressembler.


J'ai beaucoup aimé également la végétation de certains coins du Nouveau Mexique. Têtue également ...


 


Ainsi que j'aime à l'écrire, tu sais nous remercier de tes absences !



venezia 14/10/2011 09:59



merci Irène,


C'était un très bref voyage et plutôt urbain, meme si j'ai eu la chance de pouvoir m'échapper… tu verras également où dans un prochain article



michele 13/10/2011 06:17



Ma mère est tès fan de ces plantes du désert que je regarde personnellement comme des OVNI.


Je connais mieux les déserts australiens où poussent quelques héroïnes végétales capables avec 1 goutte d'eau par an de vous donner des prairies magnifiques ou des graines minuscules. Pour faire
du pain avec, il faut se lever tôt...


Mais j'ai été bluffée par l'adaptation des aborigènes à ce milieu. Est-ce qu'il est possible de savoir comment y vivaient les indiens ou était-ce totalement inhabité?


 



venezia 14/10/2011 09:58



Michèle,


il y a pas mal de récits et de travaux ethno  sur les Indiens. J'ai appris  que les cinq compagnies d'hélico  de Las Vegas qui se partagent l'atterissage au bord du grand canyon
paient une redevance aux Indiens hualapai propriétaires du terrain.


sur les Hualapai ici



Loulou 12/10/2011 23:20



Moi aussi j'aime bien les brittles bushes mais pas ton joli couple. Question : comment fait-on pour prélever la pulpe ou plutôt, j'espère que la personne perdue a un couteau pour prélever de la
pulpe... 


Vénézia, quand tu parles du froid ds ton titre, s'agit-il du froid de chez moi?



venezia 14/10/2011 09:52



Loulou quand je parle du froid, je pensais à l'hiver parisien non au froid du Névada!


Mais j'ai greloté sur place car il y a eu des orages et la température prévue ( 34)  est tombée à 14-17° (je n'avais emporté que des tenues légères… ) Il a meme neigé sur les hauteurs. Et
quand au retour nous avons fait escale à salt lake City, il y avait de la neige visible sur les montagnes environnantes



lolitarose 12/10/2011 21:53



Des fleurs de yucca à manger ?! mais c'est super ça, il va falloir que je guette la floraison des yuccas au jardin. A Paris, je ne leur ai jamais vu de fleur, mais ici au soleil et au grand air,
ça devrait leur plaire.


J'aime bien ces champs de cactae plein d'épines, ça a un côté surréaliste et on n'imagine pas une seconde qu'on puisse les manger. 


Et moi qui croyait que tu allais nous faire voir la beauté des machines à sous, quelle déception ! ;)


Bises 



venezia 14/10/2011 09:50



Lolitarose, regarde bien sur le blog d'olhar feliz, il y a diverses recettes plus excitantees les unes que les autres! Vérifie quand meme le nom exact de tes yuccas…


 


On n'a pas le droit de photographier les salles de jeu!



mlk 12/10/2011 13:08



Voila des piquants on the rocks


Vu le terrain peu fécond, sur lequel ils vivent et survivent, je crois bien à leurs vertus médicinales et leurs forces de caractère


A boire à manger, a soigner;  qui peut croire encore au hasard!!



venezia 14/10/2011 09:48



Mlk, j'ai tant regretté de ne pas avoir eu le temps d'herboriser!



marie 12/10/2011 12:27



Superbe escapade et combien dépaysante à te lire ! L'adaptabilité des plantes tellement admirable. Leurs parfum t'habite à jamais, mystérieux et libre. Une énergie qu'on ne met ni en boite ni en
flacon, qui se vie en dirrect. Merci de ce partage.



venezia 14/10/2011 09:47



Marie, hélàs pas de sable dopé de l'énergie des crotales… mais des pigments, j'en reparlerai



Kat 12/10/2011 12:11



Ah c'est pour ça qu'en voyant l'arrière-plan j'y ai pensé ! Le grand canyon a été une supevbe expérience pour moi , surtout le survol en petit avion ! Quant à Monument Valley, que j'ai préféré à
tout ce que j'ai vu dans l'Ouest, cela restera inoubliable ! Là-bas aussi il y a une flore particulière et magnifique sans compter la faune, les Navajos et les Hopis ! Tu me fais voyager en
arrière Venezia !



venezia 14/10/2011 09:47



Ravie d'avoir pu éveiler de beaux souvenirs , Kat



Kat 12/10/2011 09:40



Vu la ville où tu étais, tu es allée faire un tour du côté de the Death Valley National Park ?


Si c'est bien là, à cette époque de l'année, on peut y rentrer. Les photos témoignent de cette vie qui persiste même dans les endroits les plus improbables. Ces familles de plantes résistantes
sont incroyablement attirantes : leur situation, leur allure, leur complexité.


Merci pour ce petit voyage qui m'en rappelle un en 1981 ! Bises.



venezia 12/10/2011 09:56



En fait, je n'ai pas eu le temps d'aller dans la death valley. C'était une partie du grand canyon (et une zone de désert environnante)


 


Moi aussi, j'adore ces plantes et j'aurais bien emporté des brittle brushes qui sentent incroyablement bon (amertume).