Articles avec #tout baume tag

Publié le 28 Février 2017

 

Une formule  à tester pour sa simplicité et l'onctuosité du résultat.  

 

Encore un essai pour ma copine au loin qui veut des choses simples et vite faites. 

Quand j'ai évoqué l'idée d'une crème de message simple devant Michèle, elle m'a suggéré d'aller regarder une recette mise il y a longtemps sur le blog de Potions et Chaudron par Loulou. 

-"un gel de massage superbe… "

Aussitôt dit, aussitôt fait. 

voici la V.O., publiée en 2008 et  à retrouver ici

52 % Huile de pépins de raisins

22 % Huile de noix de coco

20 % Huile de palme

0.5 % Vitamine E

5 % Cire émulsifiante

0.5 % Acide stéarique. 

Alors… 

J'ai evacué l'acide stéarique pour limiter le nombre d'ingrédients, et pensé au VE, qui est justement une association d'acide stéarique et de glycérol.  

Je voulais faire ce gel uniquement avec une macération de curcuma : impossible de retrouver le flacon, je n'ai pu mettre la main que sur un tout petit fond.

 

 

Baume-gel très onctueux au VE (en g sur 100g ou en %)

2  macérât de curcuma et de tomate sur olive et son de riz (j'en parle ici)

49,5 huile de massage minceur Puressentiel (un cocktail d'huiles végétales et essentielles au parfum très agréable)

22  huile de coco

20 huile de palme

0,5 vitamine E

5 VE

 

Faire tout fondre au bain marie dans un récipient désinfecté en touillant. Mettre en pots. 

C'est tout.

Le résultat: une texture baume-gel d'une incroyable onctuosité qui gaine la peau. Comme la formule est destinée à être testée par grande chaleur, je pense que le baume fera encore plus gel sous les Tropiques. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 26 Février 2017

Le baume bien entamé, le miel de Dunes, l'extrait de café british
Le baume bien entamé, le miel de Dunes, l'extrait de café british
Le baume bien entamé, le miel de Dunes, l'extrait de café british

Le baume bien entamé, le miel de Dunes, l'extrait de café british

 

Dans ma quête de formules simples pour une amie du bout du monde, j'ai choisi de décliner le café.

 

Le grand avantage, immédiat, du café, c'est la présence de son parfum. J'ai déjà proposé des formules plus ou moins sophistiquées avec du café ici ou ici pour une recette de baume dopant. 

Cette fois-ci, j'ai mis au point une recette simplissime, en m'inspirant du baume offert par Caroline lors de l'échange de savons dans le défi lancé sur Potions et Chaudron

Elle m'a posté avec son joli savon un baume à la texture très onctueuse. Voici sa formule, telle qu'elle me l'a envoyée: 

 

"Pour le baume, j'ai mis: 
HV Olive: 79% 
Cire d'abeille jaune en feuille: 11% 
Vitamine E: 1% 
Propolis (sur une base d'eau et pas d'alcool): 2% 
Gelée royale fraîche: 2% 
Miel bio de fleurs d'oranger: 5% 
J'ai surtout fouetté le baume jusqu'à ce qu'il refroidisse (ce qui fait qu'il était pas forcement facile à couler en pot)" 

J'ai retenu le miel, facile à trouver partout dans le monde, et laissé tomber propolis et gelée royale.

J'ai d'abord préparé une huile macérée au café, en partant de café en grains, grossièrement concassé au mortier, ce qui évite de faire macérer une poudre dans l'huile (je n'aime pas filtrer ce type de mélanges toujours glu glu). Par ailleurs, je trouve que même si le café moulu est conservé sous vide, son parfum est moins vif que celui de grains entiers de café.  

J'ai choisi de l'huile de moringa, un flacon en réserve depuis pas mal de temps mais qui avait une vague odeur une noisette que j'ai eu bien du mal à dompter. J'ai fait trois macérations de café successives, en comptant à chaque fois 10g de café concassé pour 90g d'huile. 

J'ai complété l'huile de moringa, en quantité insuffisante, avec du macadamia. 

 

Macérât huileux de café

 

10g de grains de café concassés

9g huile de macadamia

80 g d'huile de moringa

1g vitamine E. 

Placer les grains concassés dans l'huile

Porter le mélange au bain marie très doux pendant une ou deux heures. Eteindre, laisser refroidir. Filtrer.

Recommencer deux autres fois avec à chaque fois 10g de grains fraichement concassés. 

Filtrer en laissant au fond les dépôts éventuels. J'ai obtenu au final 49g d'huile au café. 

Je les ai utilisés pour préparer un baume au café particulièrement odorant et que je teste avec délices en crème corporelle. La peau l'absorbe très vite.

 


Baume parfumé au miel et au café

 

49g d’huile macérée au café

31,5g huile de jojoba (choisie pour sa finesse dans les baumes)

11g de cire d’abeille fine en feuilles

1g vitamine E (2 gelules de toco 500)

6,5 g de miel (miel de Dunes de Keremma, acheté en Bretagne)

0,5 d’extrait de café. 

Un extrait sur phase aqueuse (avec alcool) acheté en Grande Bretagne. Tout extrait convient. 

0,5 g huiles essentielles:

10 gouttes d’He d’ylang ylang 

3 gtes d’HE de cannelle 

2 gtes d’He de poivre noir 

Faire fondre la cire d’abeille au bain marie avec l’huile au café et la vitamine E.

Pendant que le mélange chauffe, diluer dans un petit récipient le miel avec l’extrait de café.

L’ajouter au mélange fondu sans cesser de remuer et continuer jusqu’à l’intégration totale du miel.

Ajouter les HE à la fin. 

Verser en pots désinfectés.

Sans ajout d'huiles essentielles, ce baume très café et à la texture onctueuse pourrait s'utiliser sur les lèvres.

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 4 Décembre 2016

 

Encens et myrrhe: deux résines des rois Mages, qui sont aussi très réparatrices. 

 

J'utilise très souvent l'encens comme anti inflammatoire, et je trouve que la myrrhe lui apporte une note olfactive très douce. Bonus: elle est aussi très réparatrice pour la peau.

Dans cette formule de baume, j'ai associé ces deux résines au nard que je viens d'utiliser dans un savon pour le joyeux défi "savon moucheté" lancé par Michèle sur le blog collectif Potions et Chaudron. C'est épatant de voir comment chaque savonnière met en scène son univers personnel dans une formule… allez y faire un tour. 

En général, je prépare des teintures de nard dans de l'alcool, ce qui donne

 un résultat puissant. 

Le nard que j'utilise est le rhizome séché, acheté en Inde (il ne m'en reste presque plus) mais il ne semble qu'on ne le trouve plus qu'en poudre sur internet, je parle des sites français. Pour les pays anglo-saxons, chercher à spikenard, il y en a.  

C'est un excellent réparateur pour la peau. J'ai donc préparé -pour changer- un macérât huileux de nard, malheureusement peu odorant.

Pour la myrrhe, je l'ai introduite sous forme de poudre fine dans le baume, tandis que l'encens est présent sous forme de teinture et d'HE.

je trouve que les diverses extractions des principes actifs apportent un vrai plus dans les baumes. 

Baume nard myrrhe encens très entamé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baume réparateur nard encens et myrrhe (sur 100g ou en %) 

20g cire d'abeille en feuilles

6g lecithine à l’olive (mélange maison 50%-50% de lecithine bio en poudre et d'huile d'olive bio avec it E)

20g macérat huileux de nard dans olive et son de riz

48 huile pour bébé Hema (un mélange avec du calendula très agréable et doux)

1  vit E

1g poudre de myrrhe

2g teinture d’encens-benjoin

1g elixir lighten up (quand la lumière fait défaut… idéal pour l'hiver!)

15gtes HE encens (boswellia carterii)

5 gtes HE palo santo (merci Irène)

10 gtes HE géranium rosat à l’encens d'Oman (fragment d'encens d'Oman macéré dans de l'HE de géranium rosat)

 

La façon de procéder est très simple.

Tout faire chauffer au bain marie (sauf la teinture, l'élixir et les HE) dans un récipient désinfecté. Remuer soigneusement

Quand l'ensemble est liquéfié, ajouter la teinture et l'élixir, touiller

Laisser un peu refroidir, ajouter les HE 

Verser en pots et laisser refroidir avant de couvrir . 

On obtient un baume très moelleux, au parfum très doux. Je le trouve très réparateur. Je le teste (matin et soir) sur des coudes desséchés: impeccable. 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 18 Avril 2016

Pour décliner un mélange de sept huiles essentielles liées aux sept couleurs de l'arc en ciel et aux sept chakras.   

Le cocktail des sept huiles essentielles dont j'ai parlé dans l'article précédent m'a inspirée. J'ai d'abord  testé le mélange en olfaction. Puis je me suis amusée à faire un baume qui reprendrait aussi les sept substances du mélange  (avec ce que j'ai dans mes placards). 

J'ai d'abord préparé  le mélange en jouant avec le chiffre sept et en comptant 7 gouttes de chaque huile essentielle de la liste (je les avais toutes… en cherchant bien)

olibanhélichryse d'Italiesauge sclaréemyrrheachillée millefeuillesantal blancnard de l'Himalaya. 

Comme je possède un nard indien particulièrement puissant,  c'est lui qui domine. Et comme l'achillée millefeuille en ma possession (elle vient de Norfolk Essential Oils, Neoils, qui produit d'excellentes huiles essentielles, mais dont les frais d'envoi sont hélas très élevés) est très bleue, car très riche en azulène, le mélange tire sur le bleu-marron. 

Je n'ai pas trop voulu charger le baume en huiles essentielles pour privilégier l'effet énergétique. 

J'ai  préparé dans un fond d'huile à l'hélichryse et à la rose musquée  (Puressentiel, dont j'apprécie beaucoup leur ligne de mélanges d'huiles tout préparé) un macérât de nard, myrrhe et encens. J'ai complété avec un macérât d'helichryse maison que je ne souhaitais pas faire chauffer trop longuement. En effet, il faut du temps aux résines pour que leur parfum commence à passer dans une huile. 

L'achillée et la sauge sclarée ont été intégrées en teinture alcoolique.

Le santal, en poudre

et le compte était bon.  

Comme Gilles Gras fait une comparaison entre le Rescue et ces 7 huiles essentielles. J'ai donc ajouté du Rescue, ainsi que du yarrow environnement solution (qui renferme de la teinture et deux élixirs d'achillée) pour vivifier la teinture d''achillée, plante que je trouve très protectrice. 

 Baume SOS arc-en-ciel

62,7g  huiles végétales dont:

     *25 macérat nard-myrrhe-encens dans huile à l'hélichryse

     *37,7 macérat maison d'helichryse dans olive bio

10g cire d'abeille bio

11g beurre maison (7  au chanvre, un cadeau d'Emadra, 4 au millepertuis, un cadeau de Mlk, deux de mes bonnes fées, ça ne peut que doper l'ensemble!)  

2g cetyl palmitate

1g VE

0,5 poudre de santal blanc indienne

1 vitamine E

5g teinture alcoolique d'achillée rose des Alpes Maritimes

5g teinture alcoolique de sauge sclarée des Alpes de Haute Provence 

0,5g du mélange des 7 huiles essentielles

0,3 g  environmental yarrow solution

 1g elixir Urgences (Rescue)

Un soupçon de mica vert enchanté

 

Baume de protection arc en ciel

 

Le  baume tirait déjà sur le vert avant l'ajout du mica. je lui ai néanmoins laissé le nom "arc-en-ciel"

Le parfum reste très discret.

Son utilisation: sur les poignets ou le plexus comme doudou protecteur en cas de blues ou de gros stress. 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2015

Nourrissant, il agit aussi sur la circulation lymphatique.

J'ai souvent préparé des baumes ou des gels liftants pour le décolleté,(ici, ici ou ici) mais je réalise que celui qui m'a convenu le mieux, c'est celui que je viens de terminer, jamais posté, à base d'HE de bois de ho, de bois de rose et de pamplemousse, réalisé suite à un article de Loulou sur Potions qui m'avait vraiment inspiré.

J'ai pris l'habitude de me masser le décolleté, les trapèzes et la poitrine avec un baume le matin avant la douche (pour pouvoir ensuite ôter le gras avec le savon).

il y a déjà quelques années, j'avais assisté à une conférence d'une sage-femme, Valérie Supper, chez Weleda qui m'avait beaucoup impressionnée, car elle avait bien expliqué l'importance de ne pas vivre en permanence avec la poitrine serrée dans un carcan, ce qui ralentit la circulation lymphatique et congestionne, entrainant à bas bruit l'inflammation de la zone. Elle avait aussi donné une leçon de massage.

Je mets un lien vers un article de Top Santé qui explique ces techniques destinées à tonifier mais aussi à désengorger.

C'est ici

Je ne fais jamais le cycle entier je l'avoue, mais assez pour soulager, détendre et, je l'espère, tonifier.

Penser aussi à dégrafer son soutien-gorge- dès que c'est possible bien sûr!- pour laisser respirer les tissus. Ce n'est pas forcément une incitation aux galipettes mais d'abord une façon efficace de ne pas bloquer la circulation lymphatique et sanguine, surtout quand on porte en permanence un machin à armatures.

 

Baume du décolleté manjistha-bois de ho-pamplemousse

 

Baume du décolleté manjistha-bois de ho-pamplemousse

Macérât huileux de manjistha-nard-encens sur sésame bio 9,3 (voir l'article précédent)

Huile d'argan non torréfiée 26,6

*Macérât de lys sur carthame bio 9,6 (Catherine Castille, à ma connaissance, la seule à en préparer artisanalement).

Huile de dattier du désert 15,8

11,5 Beurre de cacao

11,5 beurre de mangue

11 cire d’abeille bio en feuilles

2 Cétyl palmitate

1 glyceryl stéarate

vit E

30 gtes HE pomelo distillé (Lueur du sud, sent presque le yuzu!)

15 gtes HE bois de ho

15gtes HE bois de rose

 

5gtes élixir d'hématite

 

Exceptionnellement, le total n'est pas sur 100g mais sur 90g car j'ai conservé ma formule habituelle en ôtant les 10g de teinture alcoolique. On obtient un beurre très moelleux. Si on veut une texture plus ferme, ajouter une poudre: rice NS, Natrasorb, voire une argile blanche ultra ventilée.

 

* Je lance un appel: si quelqu'un sait où se fournir en pétales de lys blanc (lilium candidum) séchés, je suis preneuse; j'avais même laissé un message sur le site des producteurs de Simples, hélas sans réponse. J'en ai acheté pendant des années à l'herboristerie Bardou qui n'en propose plus. Le marché est désormais occupé par le lys asiatique.

Il y a donc le très bon macérât de Catherine Castille, qui en produit très peu, donc je suis toujours un peu en manque si je puis dire. Faute de mieux, j'en prends parfois chez AZ, mais je ne le trouve moyennement efficace. Je me demande quand même où AZ peut trouver ses pétales de lys !

Je renvoie à un de mes articles du blog ou j'en parle déjà… ici

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 15 Octobre 2015

Pour accompagner le savon "sapin neigeux chocolat noir", réalisé pour un défi lancé par Sabrina (cliquer sur son nom pour découvrir son blog) sur Potions et Chaudron. 

 

Voir sur le blog collectif Potions et Chaudron pour ma participation: ici 

Fascinée par le beau marron obtenu lors du défi, j'ai incorporé pas mal de chocolat noir dans un baume dopant au café, refait à plusieurs reprises et dont j'ai un peu modifié la formule pour le rendre plus parfumé. Car je voulais introduire dans sa composition les huiles essentielles utilisées dans ma première série du savon du défi, peu présentes au nez malgré les 3% intégrés dans la pâte. 

Baume dopant choco-café en % (et sur 100g) 

4g chocolat noir à pâtisser à 70% cacao (Lindt)

2g cire florale de rose

26,5g macérât de vanille dans coco fractionnée (brillante création d'Irène)

32,5g macérat de rooïbos, écorces d'oranges, argousier dans son de riz (création également brillante de Mlk, parfum très orangé)

1g glycéryl stéarate

2g cetyl palmitate

7g beurre de chanvre maison

8g cire d'abeille bio en feuilles

10g teintures: mélange de teintures de cédrat, de poivre, de baies roses et de résines (je n'ai pas compté chacune)

0,5g elixir double expresso

0,5 vitamine E+ qqs gouttes d'EPP (etrait pépins de pamplemousse)

6% HE soit environ 180 gouttes

-pruche 2% (60gtes)

+sapin baumier 1% (30gtes) un cadeau délicieusement canadien de Sabrina

orange douce (plutôt que 5 fold,  trop monolithique pour un baume) 0,5%

cannelle (3 gtes)

girofle (3 gtes)

muscade (6 gtes) 

extrait C02 café 1%

extrait CO2 cacao 1%

 

Procédé 

 *Désinfecter tous les ustensiles, le plan de travail et les récipients. Pour les baumes avec phase huileuse ultra-majoritaire, j'avoue ne pas tout stériliser, je nettoie soigneusement à l'alcool et laisse sécher.  

*Préparer dans un mini bol les teintures + l'élixir floral. 

*Dans un petit saladier, placer tous les autres ingrédients sauf les HE , faire fondre au bain marie en touillant régulièrement. 

*Quand tout est fondu, verser les teintures et l'élixir en fouettant au fouet à capuccino. Puis bien remuer avec une spatule souple en silicone, car le mélange mousse souvent un peu. 

*Laisser tiédir puis incorporer les HE. Je le fais à main levée quand les flacons ont un compte-goutte et j'utilise une pipette pour prélever quand les flacons n'en n'ont pas. Si on n'est pas sûr de sa main, préparer le mélange  à part dans un autre récipient, mais je trouve qu'on en perd toujours un peu en versant le mélange sur les huiles. Bien remuer. 

*Verser dans des petits pots et bien laisser refroidir avant de refermer pour éviter la condensation. 

Baume dopant choco-café

Le mixage a été très soigneux mais il reste de minuscules particules de chocolat.

 

Malgré la couleur sombre, ce baume ne tache pas. Je trouve l'élixir double expressoefficace pour booster l'énergie, comme les HE de résineux, par ailleurs utiles à l'orée de l'hiver ainsi que les HE d'épices. Je ne souhaitais pas que l'HE d'orange domine, j'ai donc mis peu d'HE et modelé la note agrumes avec la teinture de cédrat et le macérât d'écorces d'orange. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 24 Août 2015

 

  • Quatre presque baumes avec une phase aqueuse de 25% 

     

    Mlk et Michèle ont posté sur Potions des formules avec du veg'line qui m'ont titillé la cervelle jusqu'à ce que je m'y colle moi aussi.

    ici  et ici : deux formules de Michèle avec peu de veg'line 

    ici : toujours de Michèle une formule avec 12,5% de veg'line, % que j'ai retenu

    et ici celle de Mlk qui a fait tilt, car elle y incorpore 25% de teinture-mère, ce qui m'arrange bien pour des baumes à visée thérapeutique.

    Je prépare  beaucoup de teintures alcooliques car l'alcool est un support très efficace pour extraire des principes actifs même si sa présence peut en déranger certains. En général, j'incorpore 10% de teintures  dans des baumes en combinant des co-émulsifiants en petites quantités (1% de VE ou de glycéryl stéarate+1% de cetyl esters suffisent). Avoir l'opportunité d'augmenter la quantité de teintures alcooliques (je n'aime pas trop les réduire, je dois l'avouer… ) m'est tout de suite apparu comme un plus surtout quand on cherche justement à valoriser l'efficacité de certaines teintures.

    Christophe Bernard du site et du blog Altheaprovence si intéressant vient de publier Vins médicinaux et élixirs  (ed. La source vive, j'ai dû le commander par internet, je n'arrivais pas à le trouver! ). C'est un petit livre de recettes sur vin (18, il y a une recette à l'angélique qui me tente bien) ou alcool (19 dont l'élixir des garrigues qui me fait de l'œil) + 4 recettes  anciennes, à utilisation en interne. J'apprécie beaucoup la précision de ses explications. 

    *Veg'line

    Mes copines ont déjà souligné l'intérêt du veg'line, un substitut sophistiqué et végétal de la vaseline (INCI: castor oil, hydrogenated castor oil, copernicia cerifera wax, soit: huile de ricin, huile de ricin hydrogéné, cire de carnauba).  Il donne une texture émolliente, souple, facile à masser et dont le gras se résorbe vite.

    Les quatre-presque baumes.

    *J'ai d'abord testé sur une petite quantité en me préparant un baume de voyage pour l'avion, à la fois doudou et un peu thérapeutique.

    Baumes soignants au veg'line 

    le ton vert vient du tamanu

    Baume de voyage (sur 50g, multiplier par 2 pour obtenir les %)

     25g huile de tamanu

    6g cire d’abeille bio en feuilles

    6g veg'line

    10g teinture de rose

    2g teinture fleurs de pêcher (anti allergique)

    3 gtes elixir rescue

    0,5 vit E 

    10gtes HE de lavande, 5 gtes HE de rose bulgare, 5 HE gouttes HE encens, 5gtes HE khus (vétiver indien)

    Je l'utilise en petites quantités sur les poignets pour l'effet psycho-apaisant, et malgré le dosage conséquent en HE, à l'entrée du nez (mais à l'extérieur) en prévention de narines qui sèchent, d'où le choix de l'huile de tamanu, anti- inflammatoire et cicatrisante. 

    Pour ce baume et les suivants, j'ai utilisé le même procédé:

    *J'ai fait fondre au bain-marie veg'line, huile, et vitamine E dans un saladier en inox désinfecté.

    *J'ai préparé à part les teintures avec l'élixir dans un petit récipient  en inox désinfecté.

    *J'ai incorporé les teintures peu à peu quand les huiles étaient liquéfiés en fouettant au fouet à cappucino, puis au refroidissement, j'ai ajouté les HE avant de mettre en pot. C'est tout.

    Sur ce principe, j'ai préparé un baume pour un ami en radiothérapie. Sa femme désire lui masser les pieds régulièrement pour le soutenir, j'ai imaginé une formule sans HE pour ne pas trop booster l'organisme, mais plutôt lui apporter un apaisement.

    Baume apaisant pour massage des pieds sans HE

    (pas de photo, le baume est déjà parti en voyage)

    Macérats huileux dans olive: 30g àl' achillée, 15g à la lavande, 5g au patchouli

    12,5 cire abeille

    12,5 veg'line

    1gte CO2 romarin+ 5 gtes EPP

    25 HG et teintures: 10 HG lavande, 8 teinture achillée, 7 AG jasmin

    élixirs: 5 gtes élixir environmental yarrow+ 5 gtes elixir ailes d’abeille

     Les choix:

    *l'achillée (présente dans le macérat huileux, en teinture et dans l'élixir environmental yarrow) : cicatrisante, équilibrante, et je dirais  "protectrice" tant au plan physique que psychique.

    *la lavande (en macérat huileux et en teinture): apaisante, très équilibrante

    le patchouli (en macérat huileux): tonique, et pour avoir une note plus "terrienne".

    * le jasmin (en AG, alcoolo-glycériné), pour l'effet anxiolytique… et le parfum

    *les élixirs:

    -environmental yarrow (contre l'effet des radiations, action au niveau énergétique)

    -ailes d'abeille: pour contribuer à la  transformation intérieure

     

    *Toujours dans une lignée thérapeutique, j'ai concocté un baume  anti inflammatoire (douleurs d'arthrose) pour un proche sous anticoagulants. Pour ne pas interférer avec le traitement déjà difficile à équilibrer, j'ai donc tenté d'éviter les HE, les huiles végétales et les plantes qui seraient soit anticoagulantes, soit hémostatiques, ce qui en fait disparaitre pas mal du paysage.

    Ainsi, pour les huiles végétales,  éviter celles riches en oméga 3, qui fluidifient le sang, ainsi que le tamanu.

    Les plantes déconseillées: le ciste (très hémostatique), l'hélichryse italienne (anti -hématomes), les plantes riches en coumarines (angélique par ex. ou agrumes très dosés), mais aussi le mélilot, la gaulthérie (riche en salicylate de méthyle, un proche de l'aspirine grand fluidifiant sanguin), le millepertuis, le géranium, la lavande, etc.

    Toujours bien vérifier les interactions des plantes avec les médicaments pour éviter une potentialisation comme un affaiblissement possible en cas de traitement sérieux.

    Pour ce baume, j'ai joué la carte énergétique autant que physique.

    Baumes soignants au veg'line

    A vec l'argile rouge, le baume est rosé en réalité.

    Baume anti inflammatoire à l'encens et au palo santo (sur 100g ou en %)

    44g huile de jojoba bio

    3g monoi

    12,5 veg'line

    12,5g cire d'abeille bio en feuilles

    12,5g teinture d'encens d'Oman

    12,5g teinture de bois de palo santo

    0,5g vitamine E

    HE: 2,5%

    30 gtes HE katrafay, 15 gtes HE encens (boswellia carterii, le serrata est mieux mais impossible de retrouver le flacon!) 15gtes HE eucalyptus citronné, 15 gtes HE palo santo (merci Irène ma pourvoyeuse)

    élixirs: 5 gtes Rescue, 5 gtes Delph

    0,5g d'argile rouge dispersée à la fin (j'ai donc dépassé les 100%) pour la couleur.

    Encens et palo santo sont très harmonisants… et anti inflammatoires. 

    Le katrafay est souvent suggéré en substitut de la gaulthérie pour les personnes sous anticoagulants. Pour l'eucalyptus citronné, je le trouve également très anti inflammatoire, et je n'ai pas relevé de contre-indication majeure. 

    De toutes façons, je suis restée prudente avec les dosages. HE d'encens, de palo santo et d'eucalyptus citronné figurant chacune à hauteur de 0,5% dans la formule.

    *Enfin, je me suis préparée un baume bien dosé en encens, pour stopper des crises d'asthme déclenchées par étourderie. J'ai en effet découvert dans un tiroir un bout de tissu sud-américain réduit en poudre (par des bestioles?), ce qui me faisait éternuer chaque fois que j'ouvrais ce tiroir. Mais au lieu d'ôter la poussière avec un aspirateur, j'ai eu la mauvaise idée de secouer le tiroir au dessus de la poubelle en nettoyant avec un chiffon humidifié, ce qui a déclenché de l'asthme. Je me suis tartinée d'HE d'encens qui, chez moi, a la vertu d'enrayer net une crise, mais… emportée par mon élan, j'ai eu la main trop lourde et ma peau a vraiment chauffé. J'ai donc concocté prudemment un baume très apaisant.

    Baume à l'encens anti allergies respiratoires

     

    Baumes soignants au veg'line

    Pour une fois, la couleur est fidèle…

    45g macérats huileux sur olive: 2g paquerette, 18g lavande, 25g matricaire

    12,5 cire abeille

    12,5 veg'line

    25% HG et T: 15g teinture d'encens 5g teinture aux resines, 5 HG mélisse

    5 gtes EPP, 1 gte CO2 de romarin.

    5% HE: 30 gtes palo santo, 120 gtes boswellia carterii

    10 gtes elixir environmental yarrow

    *La teinture aux résines sent très bon, je m'en sers souvent comme fixatif, là, je l'ai retenue pour le cocktail de résines (benjoin, encens, opoponax , etc)  anti spasmodiques et traditionnellement considérées comme apaisantes en cas d'asthme.

    *la mélisse (ici en HG) est aussi un bon anti spasmodique.

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 5 Août 2014

 

 

En regardant l'article sur mon blog, je viens de découvrir les premières publicités à l'affiche. Les gestionnaires d'OB n'ont même pas prévenu du moment où elles allaient démarrer! Je vais donc aviser. Cet article étant déjà écrit et publié, je le laisse. Pour la suite, je vous tiens au courant;

 

A la suite de péripéties estivales, j'ai eu récemment pas mal d'hématomes. Je n'étais pas chez moi; un proche m'a fait tester un vieux remède qu'il avait sous la main, au nom fort poétique: le contre-coup de l'abbé Perdrigeon, contre-coup qui a eu le mérite d'apaiser un mal au crâne lié à ces bleus (je m'étais aussi cogné la tête…)

Je m'en suis donc inspirée.

 

J'ai essayé le contre-coup en gel. La formule est d'une simplicité biblique. L'adjectif biblique n'est pas usurpé puisque la formule recèle deux ingrédients existant déjà dans l'Antiquité, et qui me sont chers: la myrrhe et l'encens. Le troisième principe actif est l'aloes ferox., Quasiment introuvable, j'ai dû le zapper. En revanche, j'ai ajouté d'autres éléments dans mon baume qui a vraiment accéléré la disparition des bleus et calmé le mal à la tête.

 

Mon interpétation reste ramassée. La voici:

 

Baume anti inflammatoire

 

11 beurre de reine des prés (un cadeau de Mlk)

10 cire d'abeille en feuilles

2 cetyl esters

1 VE

CO2 romarin, EPP

 

30g macérat hélichryse-matricaire dans olive  (maison)

33 huile de massage à la lavande Weleda

 

10 teinture d'encens (maison)

5gtes elixir œil de tigre

5 gtes elixir cleansing aura cactus

 

2% HE

30gtes HE encens-myrrhe

15gtes HE helichryse

15gtes HE lavande

 

Les pourquoi et les subtitutions possibles


* Le beurre de reine des près

 

Mlk l'a réalisé avec du lipidthix, poudre d'huiles hydrogénées qui permet de solidifier huiles et macérats huileux.

Sa formule: 70% macérat dans olive de reine des près, plante très riche en acide salicylique anti-inflammatoire+ 20% lipidthix+10% acool cétylique.

La techique: chauffer le mélange à 70-80° pendant un bon quart d'heure au bain marie puis refroidir rapidement au congélo.

 

Généralement, je fais mes beurres maison avec l'impeccable formule de Moune: voir ici

Je rappelle la formule pour les flemmardes qui ne cliqueraient pas sur le lien:

58g acide stéarique

25g alcool cétylique

166g huile 

  vit E

On peut remplacer la reine des près par d'autres plantes anti-inflammatoires et/ouantalgiques, comme le laurier, très courant au marché ou dans les jardins par exemple ou le gingembre, facile aussi à trouver. On peut bien sûr employer de l'arnica, la plante anti-hématomes, mais il ne s'applique que s'il n'y a pas de plaie ouverte. 

On peut également convertir en beurre l'un de mes mélanges favoris présent ici en macérat huileux= hélichryse+matricaire.

 

*1O% Cire d'abeille+ 2% cetyl esters+1% VE


Ma formule favorite depuis quelques mois tant le baume obtenu reste souple. J'utilise de la cire en feuilles, fine et facile à nettoyer après emploi. Le soupçon de VE donne de la stabilité quand on introduit des teintures dans un baume. On peut utiliser un autre émulsifiant à la place du VE bien sûr.

 

Macérats huileux


J'apprécie beaucoup l'huile de massage à la lavande de Weleda, toute prète, et très relaxante.

 

Lavande: traditionnellement utilisée comme antalgique et contre les bosses

matricaire:anti inflammatoire, cicatrisante

hélichryse: très anti-hématomes, cicatrisant.


Ce sont des plantes faciles à trouver, voire à ramasser, et dont l'efficacité est éprouvée. Mais on peut remplacer par d'autres, comme le gingembre ou le laurier, déjà nommés.

Personnellement, j'aime beaucoup l'association olfactive de ces trois là.

 

Teinture d'encens

 

Un merveilleux anti-inflammatoire.

Je la prépare à l'ancienne avec des dilutions alcooliques successives -de moins en moins fortes en démarrant à 85°-  assemblées à la fin.

Je n'avais plus de teinture de myrrhe sous la main, mais je vais mettre en route une teinture combinée des deux résines pour refaire ce baume.

 

 

Elixirs

 

On n'est pas obligé d'en mettre, mais je trouve intéressant de ne pas négliger la composante énergétique. un bleu est dû à un choc, à prendre en compte à tous les niveaux. 


œil de tigre : pour ses effets protecteurs

cleasing aura cactus : pour renforcer le champ énergétique

 

HE

 

Encens-myrrhe: j'avais trouvé ce mélange tout prêt chez Floracopeia, il y a longtemps. Ce fut une révélation car la présence d'encens empèche la myrrhe de se solidifier dans les flacons. (Mes flacons d'He de myrrhe sont trop souvent devenus inutilisables! ) Donc j'en prépare à l'avance ( 50-50). C'est là que l'on retrouve l'ingrédient phare du contre-coup. La myrrhe est anti-inflammatoire et antalgique (elle a bien d'autres vertus) et l'encens, cicatrisant, et un grand pacificateur des esprits agités. 

Helichryse et lavande ont déjà été évoquées. J'ajoute très souvent de la lavande dans mes mélanges tant elle a une force unificatrice.

On peut faire d'autres choix, mais celui-ci me semble équilibré. 

 

P1090356.jpg Le pot entamé. J'en ai passé matin et soir.

 

J'ai vu mes bleus disparaitre vraiment rapidement et l'action sur le mal au crâne s'est révélée efficace (sauf que ça péguait les cheveux …



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 1 Avril 2014

 

J'avais publié il y a plus de cinq ans des recettes de baumes anti jet-lag (c'est ici). Je les ai refaites à plusieurs reprises. Comme j'avais à effectuer un voyage aussi bref que lointain, j'ai décidé avant mon départ de rafraichir la formule pour la rendre encore plus efficace. J'ai testé, ça déménage… 

 


 

P1030140.jpg                      8 heures de décalage horaire avec les cerisiers en fleurs

 

Ce sont des baumes que l'on peut détourner:

-pour l'anti jet lag du matin (j'allais en Asie, il me fallait de quoi me réveiller) : en baume du matin quand on doit travailler avec vivacité.

-pour l'anti jet lag du soir : en baume du soir en cas d'insomnie.J'ai une grande habitude de ce type de baumes car j'en utilise tout le temps, je dois dire que celui-ci est vraiment efficace.

 

 

P1080710                       Le duo du voyage, à gauche baume pour le soir, à droite pour le matin

 

Structure pour des baumes très onctueux.

 

Ces derniers temps, j'utilise cette formule qui donne au bout de deux ou trois jours une texture très fine, et souple juste ce qu'il faut. C'est ma préférée du moment. Elle a aussi le mérite de la simplicité. 

 


Baume avec teintur

 

 11 beurre maison (avec acide stéarique et alcool cétylique, selon la super recette de Moune*)

2 cetyl esters ou cétyl palmitate

1 VE

10 cire d’abeilles en feuilles

 

66% huiles végétales + HE+ vitamine E

10% de teintures+ élixirs


Pour intégrer une teinture dans un baume:

Je verse la quantité nécessaire à l'avance dans un petit récipient, je l'ajoute à la phase huileuse quand elle est liquéfiée et  je donne un coup de fouet à capuccino.



Baume sans teinture


Si on n'emploie pas de teintures, on remplace par des huiles végétales soit:

 

11 beurre maison (avec acide stéarique et alcool cétylique)

2 cetyl esters ou cétyl palmitate

1 VE

10 cire d’abeille en feuilles (plus fine qu'en pain)

 

76% huiles végétales+ HE+ vitamine E

 

Quand j'ajoute une poudre (mica ou argile), j'enlève d'autant d'huile.


*Formule générale des beurres maison


 58g acide stéarique
25g alcool cétylique
166g huile végétale
3 gelules vit E

Soit en co-émulsifiants: la moitié du poids des huiles (58+25) X2=166

J'en profite en général pour choisir une huile végétale riche en Oméga-3,notamment chanvre et cameline.

 

                       

 

Baume anti jet-lag du matin


 

P1080714.jpg                                        Le baume du matin très orangé


11g beurre de chanvre maison

2g cetyl palmitate

1g VE

10g cire d’abeille en feuilles

 

 21g macérat thym+ origan dans olive (maison)

31g macérat huileux de ginseng  dans olive (maison)

11g huile relaxante à la Lavande Weleda

 

8,5 teinture de ginseng

1,5 teinture de menthe fraîche de Roscoff

5gtes elixir Delph

5gtes elixir islandais Creative Energy  (acheté lors d'un séjour en Islande)


3% He en gtes :


 8 gtes menthe poivrée

15 gtes eucalyptus radiata

15 gtes pamplemousse

10 gtes romarin camphré

5 gtes cannelle feuilles

17 gtes lavande fine sauvage

15gtes  gingembre sauvage

5 gtes croton geayi


3gtes EPP

3gtes rouge baiser AZ pour la couleur

 

Pour mémoire, l'ancienne formule:

  

46g karité
25g huile coco
6g beurre coco
12g huile de sésame
5g macérat huileux de fleurs de thym grec
2g macérat bruyère dans olive
2g acide stéarique
5gtes AOX

 

8gtes HE menthe poivrée
15gtes HE pamplemousse
8gtes He basilic tulsi
5gtes He petit grain citronnier
20gtes HE lavande altitude

 

 

 

Par rapport à cette formule:

 

J'ai  boosté le choix des huiles végétales, avec des macérats huileux

-énergisants (ginseng et origan+thym)

-équilibrant avec une part de lavande. J'apprécie beaucoup l'huile relaxante de Weleda (faite sur sésame et amandes douces) que j'achète régulièrement pour mettre dans des baumes. Ça vaut le coup si on arrive à la trouver à un prix correct. 

 

J'ai ajouté des teintures ravigotantes:


-ginseng anti-fatigue

-menthe stimulante

L'organisme les assimile t'elles par voie externe? A vrai dire, mon usage repose sur mes constats empiriques. Je trouve mes baumes plus efficaces avec que sans teinture.

 

Pour le choix des HE, j'ai modulé en ajoutant des HE très tonifiantes:


-cannelle feuilles (moins dermocaustique que la cannelle écorce, très énergisante. Comme elle est très riche en eugénol, j'ai préféré remplacer le tulsi, qui en contient beaucoup aussi par d'autres HE

-gingembre sauvage

-romarin camphré, tonique mais  qui a aussi un effet décontractant

-et un soupçon de croton geayi, une HE malgache à tropisme respiratoire mais qui a également des  effets apaisants sur la tension nerveuse. 

-eucalyptus radiata, énergisante; Loulou en parle très bien dans un article récent de Potions et Chaudron.

 

J'ai donc essayé, dans cette formule de jouer l'énergie dans l'équilibre.

 


Baume anti jet lag du soir

 

 

P1080712.jpg                              L'argile violette n'a pas coloré le baume avec efficacité, en raison du macérat matricaire+souci très jaune.

 

11 beurre de chanvre maison

1 VE

2 cetyl palmitate

10 cire d’abeille en feuilles

 

32 huile à la lavande Weleda

30 matricaire +souci dans olive

1 vit E

1g argile violette

 

6 teinture de bog myrtle (myrique baumier) maison

3 teinture de fleurs d’oranger corse

15gtes elixir anti-jet lag (Andreas Korte)

5gtes elixir d'achuma ( le cactus San Pedro, je n'en ai plus hélàs;  je l'avais trouvé en Australie)

 

3% HE

lavande sauvage 15 gtes

geranium bourbon 15 gtes

camomille noble 10 gtes

ylang ylang 10 gtes

petit grain mandarine 20 gtes

fragonia 10 gtes

kunzea  5 gtes

verveine citronnelle 5 gtes

3gtes EPP

 

L'ancienne formule:

 

20g cire d'abeilles

65g huile coco indienne
22g sesame blanc
8g huile de pastel
15g macérat huileux de laurier et de rose
10g macérat huileux de matricaire
2g macérat huileux de bruyère

10gtes anti oxydant
2g aloe concentré (Aromantic)

10gtes EPP
10gtes extrait CO2 camo allemande
15gtes HE rose diluée (Akamiti)
25gtes He camomille romaine diluée (Neoils)
20gtes He lavande d'altitude
20gtes He géranium de madagascar
5gtes HE de racine d'angélique

 

Là aussi, j'ai cherché à optimiser la formule:


 -en utilisant des macérats huileux apaisants.


-Lavande de Weleda

-matricaire+souci, car je n'avais pas de macérat de matricaire seul, qui aurait suffi.

 

-En ajoutant des teintures:


-il me restait un fond de teinture de fleurs d'oranger qui s'était concentrée

-de la teinture de bog myrtle (myrique baumier) qui favoriserait les rêves lucides. Je l'avais réalisée avec des bourgeons ramassés sur l'île d'Islay au printemps dernier.

 

-En modifiant le choix des HE:


J'ai gardé trois valeurs sûres, camomille romaine, très riche en esters, très sédative, lavande, géranium bourbon, relaxant.

J'ai ajouté:

-le duo fragonia+kunzea pour faciliter les rêves et la détente

-ylang ylang, équilibrante

-petit grain mandarine, merveilleuse pour apaiser

-verveine citronnelle, très calmante, à utiliser à petites doses.

 

J'ai vraiment senti la différence quand j'ai oublié d'en passer un soir ou deux en voyage. Je me suis relevée pour me tartiner les pieds. Ensuite, dodo.

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 6 Mars 2014

Tu soulignes le tour des lèvres avant de passer du rouge?


-Ben non, pourquoi?


-On dirait…  


Après cette remarque qui m'a intriguée de la part d'une gentille, de retour à la maison, je me suis postée (face et profil) devant un miroir: il y avait bien un petit effet "bombé du contour". Est-ce nouveau, je ne sais pas, disons que la zone m'a semblée densifiée.


C'est ce qui m'incite à poster cette recette de baume à lèvres réalisé à Noël pour offrir. J'en avais conservé un tube pour tester, et je me tartine consciencieusement matin et soir en débordant bien.

 

Ce n'est pas une première sur ce blog! loin de là. Par exemple, pour ne citer que les recettes utilisant des ingrédients repris dans ce nouveau baume repulpant: 


ici , un gloss au chocolat blanc,

ici une barre pour les lèvres avec cires d'abeille, de carnauba, de rose

ici   un baume vanille, monoi, cacao  avec du ricin et de la cire d'abeille

ici encore, un baume réalisé en 2008, baptisé rosissime et que j'avais beaucoup aimé avec du beurre de cacao, des cire de rose, d'abeille et du ricin … 

 

J'arrète, pour éviter de paraître trop obsessionnelle.

 

J'ai donc scruté avec attention ma nouvelle formule qui reprenait pas mal d'ingrédients déjà employés pour voir où pouvait se nicher la différence… 

 

D'abord la recette (sur 60g), assez ferme pour couler en tubes

 

4g cire d’olive

3g cire d’abeille en feuilles

3g céralan

2g cire de carnauba

1g cire de rose


4.8g huile macérat huileux de figue de barbarie bio

9.2g huile de sésame bio macérée à l'urucum et aux tomates séchées (avec vitamine E)

10g huile de jojoba bio

6g huile de ricin bio


4g monoi

8g chocolat bio blanc à la vanille

4g karité


1g alcool de lanoline


1 gte de rouge baiser AZ (carmin sur support huileux)

 

soit en % (arrondis)


cires: 21,7%

huiles fluides: 50% 

beurres et graisses saturées (c'est à dire solides à température ambiante en pays tempéré): 26,7 %

alcool de lanoline: 1,6%

 

 

P1020883.jpgLe rouge du carmin est tempéré par le macérat urucum-tomate très orangé

 

  Quatre nouveaux ingrédients ont pu jouer, ou plus probablement, la synergie a bien fonctionné:

 

* La cire d'olive, ('ici). Proche pour le rendu de la cire d'abeille, elle apporte un plus de douceur.


* L'huile de figue de barbarie bio :  très efficace contre le dessèchement; elle est très riche en antioxydants (vitamine E, acides gras poly insaturés : oméga 6 surtout) et en stérols (anti inflammatoires). Voir la fiche d'AZ, bien faite comme d'habitude.

Je l'achète en petits berlingots de 10ml pour éviter son oxydation car elle est un peu fragile.


Edit: suite à un commentaire de Lolapit, je suis allée voir sur le site d'AZ: eh bien, ce que je prenais pour de l'huile de figue de barbarie en berlingot, n'est en fait qu'un macérat huileux (le berlingot est quasi-illisible, à ma décharge…)  En revanche, l'huile portugaise dont je parle ensuite est bien extraite des pépins.

AZ entretient un peu le flou car le macérat huileux est exposé en compagnie des huiles dans la boutique, et je ne sais fichtre pas où ils peuvent bien ranger les mini-flacons d'huile véritable de figue de barbarie!


 

P1020189.jpgFigues de barbarie en fleurs à Fourni, en Grèce  (juin 2013)


Lors d'un voyage dans l'Alentejo au Portugal, on m'a offert un flacon d'une huile de figue de barbarie produite localement; je suis en train de la tester avec bonheur dans un sérum gélifié pour le visage.  Voir ici (en anglais) pas mal de détails sur cette production


*Le macérat à l'huile de sésame: l'urucum et la tomate  (que j'avais séchée au four) sont anti oxydants. Quant à l'huile de sésame, -encore une huile très riche en vitamine E- c'est l'une de mes armes favorites anti-sécheresse pour nourrir la peau.


*l'alcool de lanoline (j'ai beaucoup utilisé auparavant le substitut de lanoline): très émollient est lui aussi anti-dessèchement.

 

J'utilise d'ordinaire un chocolat blanc, non bio mais si délicieux que je passe outre, celui de la petite fabrique (boutique rue Saint Sabin, 75011). J'ai acheté du chocolat blanc bio notamment car il était parfumé à la vanille, mais on la sent si peu : je préfère le goût de l'autre…

 

P1020887.jpg

Le chocolat blanc se conserve à température ambiante (pas trop chaude quand même) mieux qu'au frigo

 


Le chocolat blanc est à base de beurre de cacao, de sucre, et parfois de poudre de lait. Je pense que celui de la petite fabrique, particulièrement onctueux est très riche en beurre de cacao. Je trouve le résultat final plus souple qu'avec un simple beurre de cacao. 

 

La réalisation de la recette est simplissime:

 

Mettre à fondre au bain-marie tous les ingrédients (sauf l'huile de figue de barbarie et le colorant) disposés dans un petit récipient propre et désinfecté; touiller lors de la fonte. Sortir le récipient quand tout est fondu, laisser un peu tiédir, ajouter l'huile de figue de barbarie, la goutte de colorant (très puissant) et bien remuer pour homogéneiser. Verser dans des tubes, ficelés avec un élastique pour les tenir à peu près droit, à défaut de support pour les poser. Moune, on attend ton tuto magique! Laisser refroidir avant de les boucher. 


J'aime beaucoup les tubes blancs de Bilby coiffés d'un bouchon de couleur, ce n'est pas celui photographé ici, les autres ont déjà été distribués.

 

 *Voir aussi la très jolie formule de baume à lèvres de Michèle publiée très récemment sur Potions et Chaudron.

 


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0