Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

fleurs de pois bleus (clitoria) ou la suite d'une longue aventure.

clitories fraiches mises à sécher
clitories fraiches mises à sécher

clitories fraiches mises à sécher

Depuis plus de dix ans, je suis fascinée par le bleu intense que donne la clitoria quand on la fait tremper dans de l'eau (à froid ou à chaud)  (voir ici mon premier article sur le sujet). Appelée également fleur de pois papillon, elle a été récemment interdite à la vente en France, comme je viens de le découvrir avec stupéfaction. En 2022, l'EFSA (european food safety authority) a noté la présence de cyclotides (une variété de petites protéines) pouvant présenter des problèmes de sécurité -avec des tests in vitro indiquant des effets cytotoxiques et hémolytiques-, tout en précisant que les fleurs séchées étaient utilisés traditionnellement dans de nombreux pays d'Asie comme colorant alimentaire sans effets identifiés. Elle est consommée notamment au Laos, en Inde dans la médecine ayurvédique comme immunostimulante, en Malaisie, en Thaïlande - où je l'avais découverte- sans restriction à ma connaissance.Par ailleurs selon l'EFSA toujours, pas assez de preuves pour la digestibilité et la biodisponibilité. Donc interdiction en Europe. La clitoria possède par ailleurs des propriétés hypotensives et anti oxydantes. Si je l'utilise surtout pour faire des glaçons de couleur, je ne trouve qu'un goût très faible et peu intéressant à l'infusion. Donc, je m'amuse plutôt avec, car elle est très sensible au pH (mes essais dans les savons furent si décevants que j'avais laissé tomber. Voir ici et ici par exemple); un soupçon de citron ou d'une autre substance acide fait changer l'infusion de couleur.

Cueillies à 6 heures du matin, les fleurs fraiches sont aussitôt installées dans un séchoir. Il leur faut 24 à 48 heures à peine pour sécher.

Le bleu fonce en séchant

Je suis retournée à Champasak au Laos en novembre dernier. J'y avais cueilli au bord des chemins des fleurs de pois bleu lors de mes précédents séjours d'avant le confinement. Surprise, cette fois-ci, je n'en ai trouvé aucune. Dépitée, j'ai interrogé l'amie que je venais voir. A ma grande joie, elle m'a emmené visiter la petite plantation d'une productrice de fleurs de pois bleus qui les exporte vers le Japon justement. 

La clitorie est une liane annuelle, très florifère.

Mes essais glaçons

L'eau bleuit peu à peu.

Le magnifique ton bleu profond de l'infusion, très utilisée en cosmétique en Asie, notamment dans les shampoings.

Et pour le plaisir du bleu: street art à Savannakhet, (ville laotienne à 4 heures de route environ au nord de Champasak, au bord du Mékong elle aussi)  qui possède un petit musée… des dinosaures.

Pour les curieux: un choix d'articles scientifiques sur les clitories: ici

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article
D
Je viens de découvrir l'interdiction en alimentation au niveau européen et si j'adhère totalement au principe de précaution, ici, c'est profondément ridicule pour un aliment consommé depuis aussi longtemps!<br /> Je l'utilise peu en tisane, par contre, je m'en sers pour colorer mes oeufs durs au vinaigre.<br /> Est-ce toujours autorisé en non alimentaire ?
Répondre
M
Magnifique article sur cette fleur méconnue que j'ai découverte par toi. <br /> Difficile à mette dans nos cosmétiques à cause de cette réactivité du colorant au pH.
Répondre
V
En Asie, il y a vraiment plein de produits cosmétiques (shampoings notamment) incorporant de la clitoria
L
Merci, je ne connaissais pas du tout !
Répondre
V
a l'origine, la fleur est d'origine tropicale, me semble t'il