Publié le 31 Janvier 2015

Encore une recette de parfums, j'en ai quelques unes dans mes tiroirs… ,

 

J'offre toujours à Noël  un baume parfum à deux jeunes filles chères à mon cœur. Le défi: ce sont des jumelles,  je dois donc imaginer deux formules à la fois proches et différentes. 

 

Cette année, j'ai préparé des baumes en stick, très pratiques.


Les parfums solides sont assez faciles à faire car on peut leur incorporer des cires florales souvent très parfumées… parfois trop même. Le secret réside dans le dosage. C'est en particulier le cas de la cire de feuilles de violettes (trouvée chez dans ma Nature, mais en rupture de stock en ce moment), petite bombe olfactive qui occupe facilement  le terrain. 

En revanche, j'ai remarqué que celle de mimosa arrondissait bien les angles et j'en utilise désormais souvent dans les parfums solides. (Elle provoque parfois des allergies, vérifier avant de se lancer).

 

J'ai également utilisé un sompteux cadeau d'Irène: son beurre de jasmin, (gardé précieusement au frigo, il n'a pas bougé) si suave que je ne me résolvais pas à l'employer, ce qui est dommage!


Le mélange d'huiles liquides est déjà parfumé. La ligne des mélanges d'huiles de Puressentiel, comme la gamme d'huiles de massage de Weleda sont très intéressantes quand on ne veut pas multiplier les achats d'HE ou d'huiles et avoir quand même une bonne base, complexe, déjà odorante. Quand on débute, c'est une solution pout obtenir des résultats sophistiqués à moindre effort (et moindre coût). Je conseille d'explorer les rayons  des grandes surfaces -en regardant bien les INCI pour décrypter la formule-. J'utilise par exemple parfois dans les baumes ou même les crèmes corporelles une huile de massage pour bébé de chez HEMA (2€50 les 200ml, au calendula) bien formulée.


NB j'utilise aussi de chez eux quand j'ai la flemme-c'est à dire souvent- le gel jambes pour … future maman (ce qui n'est pas mon cas) que je dope avec des huiles essentielles circulatoires ou rafraichissantes. On met les gouttes à hauteur de 2% maxi, hop on secoue et hop, c'est pret (par exemple: 0,5% menthe poivrée+ 0,5 mastic -ou à défaut  : lentisque pistachier- + 0,5% cyprès).

 

Formule générale pour un parfum solide concentré:

 

24% de cires dont les 2/3 en cires florales mais on peut en mettre moins

20% de beurres tendres (karité nilotica, avocat)

42% d'huiles végétales, ou de macérats huileux parfumés. Très faciles à faire: les macérats aux épices ou aux écorces d'agrumes bio.

14% environ d'HE

colorant aux choix, pourvu qu'ils soit liposoluble

 

Parfum solide vert solaire  sur 50g 

 

3 cire de jasmin

4 cire d’abeille jaune bio en feuilles

1 cire de violette

4 cire de mimosa

 

5 beurre d'avocat

5 beurre de jasmin (merci Irène)

 

2 cetyl palmitate (pour la texture)

 19 huile lavande néroli (Puressentiel)

 

  He

1 pomelo

1,3 lavande

0,5 basilic inde

0,3 menthe poivrée

0,3 angélique

1 cèdre

0,5 vetyver

0,8 jasmin

0,3 lime

0,5 bois de ho

 1,5 néroli

j'ai coloré au pastel, ce qui a donné du vert

 

J'ai appelé ce mélange vert solaire en raison du trio : angélique basilic menthe poivrée, illuminé par les agrumes et le néroli (et maintenu à terre par le cèdre et le vetyver).

 

 

Le deuxième parfum est très capiteux, notamment à cause de la note de cire de violette plus présente

 

Parfum solide jasmin fruité  sur 50g 

 

2 cire jasmin

2 cire feuilles de violette

4 cire mimosa

4 cire d'abeille bio en feuilles

 

5 beurre avocat

5 beurre jasmin Irène

 

2 cetyl palmitate

  13 macérat vanille maison 

6 huile au pomelo maison

 

1 pomelo

`0,5 neroli

0,5 lavande

0,3 absolue fleurs d’oranger

0,3 absolue de mimosa

0,3 davana

5gtes CO2 jamin

20gtes attar jasmin

5gtes basilic d’inde

1 cèdre

1 santal

0,2 bergamote

2 gtes rouge baiser (AZ) pour la couleur

 

on peut bien sûr mettre moins de variétés d'HE.Avec 3 djà, ça fonctionne bien, surtout s'il y a des cires florales présentes. 

A vos éprouvettes.  

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #parfums

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2015

 

 

 

 

Le parfum d'agrumes de l'eau de Cologne est un vrai soleil hivernal.

 

 

c'est probablement ce qui me pousse souvent en automne ou en hiver à fabriquer des eaux de cologne. Pourquoi des? Parce que je varie souvent la composition.

 

Cette fois, au retour d'une escapade en Sicile, j'ai pu fignoler une nouvelle formule.

 

En général, je prépare d'abord une teinture d'agrumes sur de l'alcool à 60° environ, puis j'y fais macérer un coktaill d'HE hespéridées, tonifiées par du romarin (classique dans la formule) voire de la lavande du poivre, etc.

 

Lors de mon séjour en Sicile, j'ai discuté avec des gourmand(e)s pour savoir comme ils élaboraient leur limoncello maison. C'est d'ailleurs grâce à ce goût pour le limoncello et les liqueurs maison -mais aussi grâce à une autorité moins tatillonne- que l'on trouve dans les supermarchés italiens de l'alcool à 95° propre à la consommation, une vraie aubaine. La recette sicilienne que j'ai obtenue a bouleversé mes habitudes car elle commence ainsi:

 

"Faire macérer 3 semaine des zestes de citron dans de l'alcool à 95… "


Or:

-je fais macérer mes zestes quelques heures à peine

-et dans de l'alcool à 60

 

Le deuxième élément qui a modifié ma technique est la relecture d'un livre qui me plait beaucoup (trouvé par hasard  d'occasion) Parfums apprivoisés  de René Laruelle (ed le temps apprivoisé/Buchet-Chastel, 2000).

 

 Laruelle est un parfumeur (belge), un vrai. et il s'est beaucoup intéressé à l'histoire des parfums et à leurs formulations.

 

Dans ce livre, il y a des recettes (pas des kilos mais des bonnes ) : d'encens, de pot pourri, de cuisine, de sachets parfumés, de vinaigres  et … d'eaux de toilette.J'en ai déjà testé certaines.

Je me suis donc penchée sur les formules d'eau de Cologne et leurs commentaires. Et c'est là où ça a fait tilt. Laruelle raconte qu'en 1889 une maison de parfumeurs Stephen Smith and co avait lancé un concours de formulation d' eau de cologne. Premier prix: un voyage à Paris.

 

La recette gagnante fut la suivante


8g essence de bergamote

4g essence de limons

200 gouttes essence de néroli

6 goutes d'essence d'origan

20 gouttes d'essence de romarin


eau de fleurs d'oranger: 30g

 

alcool rectifié tridistillé: 576cm3

 

Laruelle a trouvé l'anecdote dans les cahiers de l'Osmothèque de Versailles.

 

Par ailleurs, il donne pour fabriquer des eaux de Cologne un process différent du mien et que j'ai respecté.

 

*J'ai donc décidé de faire macérer les zestes d'agrumes dans de l'alcool à 95, en reniflant régulièrement les flacons pour eviter que le parfum ne "tombe", ce qui se passe avec les teintures à 60° au bout de quelques heures.  Là, j'ai trouvé les parfums à mon goût au bout d'une dizaine de jours.

 

*Par ailleurs, j'ai fait macérer le mélange d'HE pur alors qu'avant, je l'introduisais directement dans la teinture d'agrumes à 60. Puis j'ai procédé à l'assemblage au bout de 15 jours, moins que ne le préconise Laruelle (3 semaines) mais il 'agissait de préparer un cadeau de Noel et le moment d'offrir approchait.


*A la fin, j'ai ajouté de l'hydrolat de fleurs d'orange quui apporte une grande suavité à l'ensemble.

 

Les proportions générales proposées par Laruelle dans une des formules et que j'ai retenues

 

250 ml d'alool à 95

30 ml eau distillée, ici remplacée par l'eau de fleurs d'oranger

8g HE

 

Ma formule finale:

 

 

Eau de Cologne Sicile

 

(en gouttes)


bergamote 100

lime 25

cedrat 20

néroli 15

mandarine 30

orange douce 10

petit grain bigarade 9

cardamome 9

poivre kompot 5

gaiac 5

romarin  verbenone 10

(oit 8,2g d'He environ)

 

250g de teinture d'agrumes (j'ai mélangé pomelo, bergamote, citron, préparés séparement)

30 g d'eau de fleurs d'oranger

 

On obtient  une vraie eau de Cologne, très douce, et  qui ne s'évanouit pas trop vite car le degré alcoolique reste suffisemment élevé.

 

A vos mélanges…

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #parfums

Repost 0

Publié le 10 Janvier 2015

Pleine, nouvelle, montante, descendante… Chaque phase de la lune a eu son savon.

 

 

J'ai reçu en très beau cadeau 4 flacons d'huiles essentielles (de 10ml chacun) destinées à être diffusées, chaque mélange correspondant à une phase de la lune. Les parfums sont réussis et j'ai pensé que j'en profiterais plus si je les utilisais dans des savons. J'ai donc imaginé quatre séries -petites pour pouvoir les réaliser dans la foulée- et j'en ai profité pour tester différentes substances -naturelles- colorantes. Avant de me lancer, je ne pensais pas  obtenir une variation sur les verts…

 

Savon nouvelle lune (200g)

 

8 ricin bio 4%

50 coco indienne 25%

112 olive bio macérée avec un bois calciné indien 56%

30 palme bio 15%

2 toco 500

1/2 cuil à café de crème fraiche bio

lessive de soude à 30.5 pour surgraissage à 8-9

 

 huiles essentielles d’orange douce, de cajeput, d’ylang ylang complète, de cyrpiol/nagarmotha et de myrrhe. "Elles mettent à votre portée l'énergie même de la  transformation". Les commentaires sont du site Néroliane créateur de ces 4 mélanges lunaires.

 

C'est le seul savon fait sur 200g d'huiles seulement car je voulais avoir un % maximum de la macération de ce mystérieux bois calciné indien rapporté du Rajasthan.

 

Je n'ai pas réusssi pour l'instant à identifier ce bois proposé sur un marché sous le nom de "red curry" car il colore en rouge profond les préparations culinaires. Son pigment est liposoluble, j'ai obtenu une macération huileuse d'un rouge magnifique qui a aussitôt viré au vert vif au contact de la lessive de soude; le vert est resté, en pâlissant.

 

Savon lune descendante, (300g) moules dalhia

 

126 macération de henné noir sur huile vierge de son de riz 42%

90 coco 30%

30 chanvre bio 10%

54 palme bio 18%

3 toco 500

1 cuil à café de crème fraiche bio

 

lessive de soude à 30,5% pour un surgraissage à 8-9

 

huiles essentielles de pamplemousse, de ravensara, de petitgrain bigaradier, de sauge sclarée et de patchouli clair. "Vous reprenez des forces, vous vous régénérez. Apaisé(e), vous prenez le temps de vivre".

 

J'ai tenté un macérat de henné noir sur les indications d'Aroma Zone évoquant une teinte d'un bleu soutenu. Le bleu a viré au vert jaune avec la soude, l'huile de chanre bien verte a sans doute contribué à cette modification.  

 

savon pleine lune 300g moules rect grand savon

33 chanvre bio 11%

100 palme bio 33,3%

75 coco 25%

30 ricin bio 10%

62 arachide raffinée 20,67%

3 toco 500

une chuil à café de crème fraiche

lessive de soude pour un surgraissage à 8-9

 une 1/2 cuil à moka de poudre de pastel liposoluble après la trace

 

 Huiles essentielles de verveine exotique (Litsea), de petitgrain bigaradier, de coriandre graines et de vétiver. "Vous optimisez tout ce que vous faites, dans tous les domaines

- tout ce que vous vivez est décuplé : capacités, envies et perceptions".

 

J'ai commandé ici de la poudre de pastel qui avait teinté d'un ravissant bleu céleste les bougies que j'ai offertes à Noel (réalisées sous l'œil vigilant et les conseils avisés de Miss Ed). J'ai donc tenté dans les savons. Pour mon premier essai, j'ai ajouté la poudre après la trace mais j'ai eu un peu de mal à bien diluer la poudre. Comme il y a encore du chanvre dans la formule, j'ai obtenu un vert pâle délicat (je ne laisse jamais trainer les flacons d'huile de chanvre pour limiter l'oxydation. J'en achète pour refaire du beurre de chanvre et finis très vite le reste en savonnerie)

 

Savon lune ascendante 300g moules marguerite

 

36 arachide raffinée 12%

75 coco 25%

60 palme bio 20%

120 olive vierge+raffinée 40%

9 ricin bio 3%

1cuil à moka de poudre de pastel avant la trace

1 cuil à café de crème fraiche bio 

3 toco 500

lessive de soude à 30,5  pour un surgraissage à 8-9

 

huiles essentielles de Citron, Cyprès, Palmarosa, Géranium, Cèdre Atlas. Un coup d'accélérateur à tout ce que vous commencez.  Le passage à l'action et un nouveau souffle pour ce qui était resté en instance. 

 

Plus de chanvre, mais un mélange d'huiles d'olive vierge et raffinée très vert, j'obtiens donc encore un très beau vert. Peut être faudrait-il doser plsu le pastel, cette fois introduit avant la trace comme la creme fraiche et bien mixé avant l'ajout de lessie de soude.  

 

voilà donc la série au complet, verte comme la lune … la terre est bien bleue comme une orange. 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0