Publié le 26 Juin 2009



… jusqu'au 14 juillet.


         
http://mamidoo.free.fr/html/gifs/toons/sirene/petite_sirene_13.gif


                  Youpee!

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/toons/sirene/petite_sirene_15.gif
http://mamidoo.free.fr/html/gifs/toons/sirene/petite_sirene_15.gif

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 23 Juin 2009




J'avais promis de reparler un jour des masala dosa, ces grandes crèpes (dosa) à la farine de lentille, fourrées d'une salade de pommes de terres épicées (masala), un délice de l'Inde du sud. … J'ai mis un peu de temps à le faire car je voulais tester deux recettes. C'est fait.

Les deux variétés de dal testées : à gauche, les urad dal, à droite les moong dal (je les achète à Paris, dans le quartier indien)

La première, (source de la recette ici, sur le site de Mahanandi) se fait avec des urad dal (lentilles blanches décortiquées) qu'il faut faire fermenter. C'est délicieux, mais il faut prévoir deux jours à l'avance. J'avais testé la crèpe avec des oignons nouveaux en rondelles et une salade de carottes rapées (avec mon fameux rasoir à carottes, toujours vaillant).

Dosa aux urad dal

Compter une ration de riz blanc (50g par exemple)
pour deux de urad dal (100g)
Bien rincer le mélange et le mettre à tremper au moins six heures
Rincer à nouveau, et passer au blender avec un peu d'eau pour avoir une consistance de pâte à crèpe épaisse.

Mettre dans un saladier, recouvrir d'un torchon propre et laisser fermenter une nuit. Théoriquement, ça devrait doubler de volume, mais quand j'avais fait mon essai, il faisait froid et ça n'avait que modestement gonflé.

La pâte, de couleur pâle, fait des petits trous en cuisant, un peu comme des blinis

Huiler légèrement une poële à l'aide un oignon coupé en deux, et disposer un tas de pâte au milieu puis, à partir du centre, tracer des cercles concentriques avec le dos d'une cuillère à soupe pour former une crèpe; laisser légèrement rôtir, retourner à la spatule.

La crèpe non farcie et très croustillante

Si on farcit la crêpe, la retourner à nouveau. Je donne plus loin la recette de la salade de pommes de terre épicées.


L' autre recette, plus rapide et plus parfumée, (clic ici) est celle de Manjula, donnée sur l'une de ses irrésistibles vidéos. Elle utilise des moong dal (ou mung dal en fait, il s'agit de haricots mungo -ceux que l'on fait germer pour obtenir des "pousses de soja"-; ici, ils sont décortiqués et cassés) qu'elle ne fait pas fermenter. Les moong dal doivent quand même tremper pendant quatre heures.

La pâte, plus jaune que la précédente, est aussi légèrement plus épaisse

Dosa aux moong dal


 Pour six à huit crêpes

250g (environ, j'étais pressée, j'ai fait au pif… ) de moong dal lavées et trempées quatre heures au minimum.

Mixer à part:
un tronçon de gingembre
une cuillérée à café de piment (j'utilise du piment italien écrasé avec ses graines, pas très fort)
2 cuillérées à café de graines de cumin
sel, poivre

 Incorporer ce mélange aux lentilles égouttées et passe le tout au blender avec un peu d'eau pour avoir une consistance de pâte à crêpe épaisse.

Faire chauffer une poële à sec

Disposer deux cuillérées à soupe du mélange (environ) au milieu de la poële et dessiner une crêpe avec le dos de la cuillère en partant du centre avec des cercles concentriques, au bout de une à deux minutes, ajouter un peu d'huile d'olive sur le dessus et tapoter sur la pâte, retourner pour faire cuire l'autre côté.

La crêpe farcie et roulée (les photos ne sont pas terribles,  je voulais que mon invitée déguste sa masala dosa  très chaude… et j'ai fait  vite)

Retourner à nouveau et disposer deux cuilléres à soupe de la salade de pomme de terre au milieu, rabattre les deux côtés de la crêpe sur le milieu, servir. 


Salade de pomme de terres épicée

(encore une recette de Manjula ici)


C'est le curcuma qui colore la salade en jaune vif 

Faire cuire à l'eau trois grosses pommes de terre qui tiennent à la cuisson
Les peler et les couper en gros carrés.

Dans une poële, faire rôtir 30 secondes:
- une cuillérée à café de graines de moutarde noire
-une cuillérée à café de graines de cumin
-une demi cuillérée à café de poudre de piment (à doser selon sa force) dans un peu d'huile d'olive,

Puis ajouter les pommes de terre, tourner doucement pour bien mélanger,
-saler, poivrer
-ajouter une cuillérée à café de curcuma
-au bout de 2 ou 3 mn, ajouter un peu d'eau (le mélange ne doit pas être sec)

-Ajouter ensuite 100g environ de petits pois écossés (j'utilise les petits bio surgelés, délicieux, je les fais décongeler avant), tourner délicatement

-Ajouter un jus d'un demi citron

-Hâcher un demi bouquet de feuilles de coriandre, le mélanger à la salade

C'est prèt… et délicieux. On peut bien sûr doser les épices à sa convenance.


Ma recette préférée?

J'aime bien les deux. La première me semble légèrement plus croustillante et légère, la seconde est plus "goûteuse", et elle croustille aussi si on fait cuire un peu plus la pâte. On peut bien sûr ajouter des épices dans la pâte de la première recette.


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #cuisine indienne

Repost 0

Publié le 21 Juin 2009


J'ai reçu récemment en cadeau un exquis démaquillant proche de cette formule… j'en ai  délaissé mon produit usuel… Du coup, emportée par l'audace, j'ai décidé de continuer à varier les plaisirs pour un temps et de trouver de mon côté une nouvelle formule estivale.

 Je voulais tenter une huile intégrant des tensio actifs pour jouer la douceur après exposition au soleil ( je pars bientôt… ).
Je ne suis pas allée chercher loin. Je venais d'acquérir quatre tensio actifs pour réaliser du shampoing. Entre les quatre, mon cœur a balancé et j'ai fini par élire la mousse de babassu. Il y  avait des formules ici ou (je ne prétends pas être exhaustive… )

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/jaune/dflow.gifL'huile démaquillante que j'ai mise au point est d'une simplicité enfantine. Elle renferme de l'huile de sésame en majorité car elle fait merveille sur les peaux fragiles, du macérat de lavande pour son parfum puissant et sa force réparatrice, du macérat de lys particulièrement apaisant, du complexe d'orchidée hydratant, plus deux ou trois bricoles pour booster ma recette et c'est tout.
Pour la mousse de babassu, j'ai retenu la dose minimale suggérée par AZ pour cet ingrédient: 3%. Il suffit de tout mettre dans un flacon stérilisé.

Il en faut très peu, l'huile se passe sur peau humide avec les doigts, elle se rince… et laisse un toucher très doux. Elle ôte très bien les poudres minérales que j'utilise à petites doses pour me maquiller. Ma panoplie vacances avance peu à peu.



Huile démaquillante sésame-lavande-lys
 (sur 100g : pour les %, il suffit de convertir)

71,4g huile de sésame (ou 71,4%)
10g macérat de lavande sur olive (le Gatilier)
10g macérat de lys sur tournesol (Laboratoire Combe d'Ase)
5g macérat d'orchidée sur triglycérides (Of a Simple Nature)
3g mousse de babassu (AZ)

Environ O,6% d'ajouts:
5gtes vit E (anti oxydant)
10gtes extrait CO2 carotte (régénérant)
2 gtes HE de géranium rosat (cicatrisant)


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/jaune/dflow.gifComme il s'agit d'un produit à rincer, il ne reste pas longtemps en contact avec la peau, il me semble donc inutile de mettre beaucoup  d'actifs.
On peut varier les huiles suivant ses goûts, en combiner plusieurs permet de varier l'apport en acides gras. 
Je trouve intéressant d'intégrer un macérat huileux odorant pour le plaisir du parfum.





Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #démaquillants

Repost 0

Publié le 16 Juin 2009


Le vent souffle à l'orange.


J'ai rigolé quand j'ai découvert les nouvelles créations d'Irène (un baume SOS avec plein d'argousier) et de Michèle (une gelée à l'orange anti oxydante avec de l'argousier, encore lui, carotte et calendula), car je venais de me faire vite fait quelques jours auparavant une crème pour le corps d'un ton très pétant. Me tartinant de camomille à hautes doses, je voulais laisser ma peau souffler un peu en lui apportant d'autres ingrédients apaisants. J'ai choisi un duo de choc, aussi simple que très efficace: l'argousier (en CO2) et la lavande, en macérat huileux et en HE.
J'ai choisi de faire ce gel crème au simulgel car j'étais pressée, et j'ai volontairement limité les ingrédients en réfléchissant un peu sur les acides gras pour le choix des huiles, de façon à avoir la panoplie complète. Comme le macérat de lavande est très odorant, ce gel crème, très frais à l'application, sent très bon.

Le pot déjà bien entamé…

Crème Urgences orange


Phase aqueuse: 61%

20g gel d'aloes à boire
2g eau d’or
5g glycérine
20gtes geogard
34g eau de source

Phase huileuse: 33%

11g huile inca inchi (
environ 48% d'oméga 3, 36% oméga 6)
9g huile de sésame blanc ( 43, 6 % d'oméga 6 , 41 % d'oméga 9, près de 12% de vitamine E, pour celle que j'utilise, Vigean)
13g macérat huileux de lavande (très odorant, Le Gatilier, dans huile d'olive: 75% d'oméga 9)

Ajouts: 3%

5gtes vit E
35gtes bisobolol
20gtes extrait CO2 cassis arctique (celui d'Aromantic est très riche en gla, acide gamma linoléique, aux propriétés anti inflammatoires et anti-infectieuses)
20gtes extrait CO2 argousier
5gtes HE lavande d'altitude
5gtes HE  géranium rosat sud africain

5gtes élixir de chrysoprase
5gtes élixir aura cleansing cactus
2 pschitts de Rescue

Emulsifiant: 3%

3g simulgel

J'ai procédé comme le suggérait Michèle dans une recette récente (dans les commentaires): pour une conservation optimisée, j'ai incorporé le conservateur dans la phase aqueuse et j'ai bien touillé avant d'ajouter le reste. Pour les mélanges au simulgel, c'est toujours one pot dans un bocal stérilisé au préalable. Pour former l'émulsion, je ferme et je secoue le bocal comme si je jouais des maracas.
http://mamidoo.free.fr/html/gifs/musique/images/maracas.gif
                            C'est encore plus efficace que de touiller.

D'ailleurs, quand j'utilise une crème au simulgel, je secoue le pot avant chaque usage.

Liens

Des informations sur les proportions en acides gras des principales huiles alimentaires  ici

L'article détaillé d'Eau de Rose sur la peau et les acides gras ici

Huile de sésame


 J'avais déjà prononcé son éloge  ici. Je l'utilise également  parfois… en gouttes dans les yeux (oui, oui, une dans chaque, j'essuie délicatement le surplus) le soir juste avant de me coucher pour nourrir l'œil.
En gargarismes prolongés le matin à jeun pour fortifier les gencives, ce qui hydrate également (je dois baver un peu… ) les lèvres.


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #laits - beurres - crèmes corporels

Repost 0

Publié le 14 Juin 2009


Michèle m'a offert à plusieurs reprises des shampoings que j'ai beaucoup aimés, notamment le dernier en date. Leurs avantages: il en faut très peu, ils sont également conditionneurs… et ils sentent bon.

Je lui ai donc demandé sa recette pour me lancer, une première pour moi, et j'ai suivi si scrupuleusement ses indications, (trop  même), -en modifiant bien sûr les parfums-. que je vous livre ses précisions.

Voici donc sa formule et son making of, avec mes changements en italique.

"Phase A

25% base douceur AZ
15% base consistance AZ
5% mousse de babassu AZ
5% douceur de coco AZ

Phase B

36.3% hydrolat de genevrier corse hydrolat de verveine bio
5% glycérine végétale bio
1% guar conditionnante

Phase C

3% D Panthenol
2% silicone naturel d'Aromantic (j'avais celui d'AZ)
2% HE
0.7% geogard 221

Acide lactique pour ajuster le pH
une pointe de mica vert qui colore à peine.

Mélange d'HE en gouttes (pour 200g de produit fini)

genevrier nain corse 50  ylang ylang 40gtes
lavande fine 40         lavande fine 40gtes
sauge sclarée 20   sauge sclarée 10gtes
cèdre afghan Gulestan 10 cèdre atlantique des Cévennes 10gtes
bay st thomas primavera life 14  romarin à verbenone 10gtes
Nard jatamansi 10gtes

http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Ikaos/Boules-pombleuf.gifMode opératoire

- Faire tiédir légèrement la phase A au bain marie en mélangeant
délicatement pour ne pas faire mousser.
Réserver au chaud quand le mélange est à peu près transparent et vers 40°.

- Dans un bol désinfecté, diluer la gomme guar conditionnante dans la
glycérine sans faire de grumeaux et ajouter petit à petit en fouettant au
mixer à capuccino l'hydrolat tiédi à 30°. Le fouet magique a suffi

Faire chauffer à environ 40° en mixant continuellement pour ne pas avoir de
grumeaux. Comme il faisait chaud hier après midi, j'ai à peine tiedi.

- Ajouter dans le mélange de tensioactifs en mélangeant à la maryse
délicatement pour ne pas faire mousser.

- Ajouter la phase C en mélangeant à la maryse. Je n'ai pas préparé la phase C à l'avance pour limiter le nombre de récipients, mais tout compté directement. 

- Rectifier le pH qui est très basique par de l'acide lactique. Il en faut
pas mal. Pour un PH7 final, j'ai eu peu à rectifier.




http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Ikaos/Boules-pombleuf.gifTout c'est passé comme prévu, enfin presque…

*D'abord, j'ai vécu une quasi-catastrophe : j'ai envoyé valdinguer mon flacon de nard dans la cusine; la maison embaume encore…  mais le flacon (de 15ml… ) est quasiment vide (or celui ci venait de Lotus Aromatics où je ne passe pas commande tous les jours). Comme dit mon testeur olfactif favori, presque enchanté de l'incident tant la maison s'est mise à sentir … le havane, "maintenant, on peut dire qu'on connait vraiment l'odeur du nard… "


*Ensuite, emportée dans mon élan, je n'avais pas remarqué que la quantité de gouttes d'HE donnée par Michèle correspondait à 200g de produit fini. Or j'étais partie pour tester sur 100g. Ce qui m'a mis la puce à l'oreille (ou plutôt aux narines), c'est le parfum soutenu de mon shampoing… trop puissant pour un shampoing. J'ai donc refait une deuxième fournée de 100g pour tout mélanger au final pestant contre moi même. Du coup, j'ai fait plus vite pour la deuxième série, et ça mousse un petit peu plus que prévu… Enfin, mission accomplie. Il est fait, sent délicieusement bon et fait le cheveu léger et odorant…

Un grand merci à Michèle, la reine des formulatrices

http://pagesperso-orange.fr/safran2c/Ikaos/Boules-pombleuf.gifMes choix olfactifs

Je voulais un shampoing mixte, homme-femme. J'ai néanmoins osé l'ylang, excellent pour les cheveux en général et très estival. Je lui ai adjoint des HE recommandées pour soigner le cuir chevelu, mais classées moins "fille", dont le nard, qui favorise la bonne pousse capillaire (article wikipedia ici). Pour l'hydrolat, j'ai fait en fonction de mes placards. La verveine, très finement  parfumée (Sylviane Reina), y dormait tranquille, je l'ai mise à contribution. Elle est par ailleurs adoucissante et cicatrisante pour la peau.

L'article de Kat qui fait un précieux récapitulatif sur les tensio actifs (avec une analyse de l'ethique de leur obtention)  ici



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #cheveux

Repost 0

Publié le 10 Juin 2009

J'ai un peu hésité avant de parler de cette formule, car elle est très proche de celle de la Rose sortie du bois. Je me lance quand même; cela me permet de fournir quelques détails car on me demande souvent des précisions par mail.

Surprise de roses

80ml teinture de ginseng
10ml teinture de rose centifolia (cadeau de Michèle)
10ml teinture de rose damascena
4ml teinture de fleurs de pêcher
6ml teinture de palo santo dans du rhum
20gtes teinture du ficus de Boudha
4gtes HE rose bulgare
8 gtes teinture de benjoin.

Mon objectif pour cette tentative était de parvenir à fixer d'avantage le parfum. J'ai suivi deux pistes.


Photo provenant de l'article de wikipedia consacré au bursera graveolens.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/rose03.gif Pour que le mélange tienne mieux, j'ai ajouté de la teinture de palo santo, un bois sud américain (bursera graveolens) très parfumé, de la même famille que… l'encens et que l'on brûle dans les églises. A lui seul, il m'évoque mes séjours dans les Andes. Je dois à Malégria d'être régulièrement approvisionnée en petits fagots odorants, une vraie madeleine olfactive qui me ramène des années en arrière… La marque brésilienne Natura vend un parfum à base de palo santo que je trouve assez réussi (je vais sentir de temps en temps le flacon en boutique… )

Quand j'avais préparé cette teinture… il y a deux ans déjà, j'avais voulu faire un essai avec un rhum très alcoolisé (57°) que j'avais déniché. Hélàs, le mélange a obstinément dégagé une puissante odeur… de rhum, le palo restant aux oubliettes. Je reniflais régulièrement le bocal qui dormait tranquillement à l'ombre dans un placard, quand récemment, j'ai découvert que le bois avait enfin triomphé de la gnole. J'ai filtré.

Pour résumer:

ginseng: teinture de racine,
palo santo: teinture de bois
fleurs de pécher: teinture de petits rameaux, de bourgeons et de fleurs
ficus de bouddha: teinture de feuille
roses: teinture de pétales

Le végétal est donc présent sous toutes ses formes, ce que je trouvais intéressant.

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/rose03.gifUne fois le cocktail des teintures réalisé, j'ai ajouté l'HE de rose bulgare et j'ai gardé la bouteille à l'ombre trois semaines environ, alors que précédemment, je n'avais pas fait macérer. J'ai senti régulièrement et fait sentir à mon testeur maison. "Pas assez rond" a t-il trouvé. A mi parcours, j'ai donc rajouté de la teinture de benjoin qui a pacifié le tout, en accentuant la fixation.

Avant la filtration définitive, j'ai placé le flacon une nuit au congélateur (ce qu'on appelle glacer en parfumerie, étape qui permet la précipitation des impuretés).

Le parfum m'a semblé plus fruité et plus capiteux que dans la précédente version. Rose profond?





Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #parfums

Repost 0

Publié le 4 Juin 2009





http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/espace/etoiles/etoile_30.gifPour l'été qui arrive et pour des copines qui vont se balader avec leur jolie peau à l'air, je voulais trouver une formule proche de la gelée pailletée à l'encens mise au point il y a deux ans… mais dans une version plus sophistiquée et plus hydratante…

J'ai gambergé. Je souhaitais une texture gel qui ne colle pas mais ne dessèche pas non plus…

Un jour ou plutôt une nuit (les idées me viennent la nuit… ), 
http://mamidoo.free.fr/html/gifs/objets/eclairage/ampoule_clignotante_1.gif Eureka…  Je me suis dit que je n'avais qu'à m'inspirer des formules de gel pour les yeux, prévues pour être à la fois très hydratantes et très légères. Celle-là par exemple me plaisait: clic.  Y avait plus qu'à …
Je ne voulais pas d'émulsifiant pur et dur, j'ai donc joué serré.

Je suis partie de ma formule de lait pour le corps à l'aloes, que j'ai corsée avec un soupçon de xanthane et j'ai rallongé la phase huileuse. Pour affiner et densifier la texture, j'ai rajouté du fucogel. J'ai également prévu un peu d'hydrolat de menthe poivrée rafraichissant pour pouvoir diluer l'allantoine adoucissante et j'ai complété avec des micas en pagaille.

J'en ai gardé un fond pour tester


Or liquide très hydratant pour le corps

200g gel d'aloes à boire
O,5g xanthane
10g substitut de lanoline

15g huile de noyaux d'abricot
10g huile de pépins de framboise
10g macérat huileux de lys
12g huile d'argan
25g oleine de karité
20gtes vit E
15gtes macération parfumée (avec ylang, girofle, santal, citées ci dessous, plus un peu de géranium et de néroli, le tout fixé à la teinture de benjoin)
6gtes HE poivre
52gtes ylang
6gtes girofle
12gtes santal
60gtes extrait CO2 matricaire

20g hydrolat menthe poivrée
3g allantoine

46gtes natragard
5g fucogel

micas: (de tkb trading, une merveilleuse adresse américaine de pigments, trouvée grâce au blog de Blandine)
2 cuil moka hilite gold
2 cuil moka radiant gold
1 cuil moka australian amber

*Diluer la xanthane petit à petit dans le gel d'aloes.
*Ajouter le substitut de lanoline et mixer au bamix (mixer plongeant très puissant). Je prépare ce mélange dans un verre gradué, profond et peu large.
*Mélanger les huiles avec les HE.
*Incorporer ce mélange huileux dans le gel
*Diluer l'allantoine dans un peu d'hydrolat, compléter avec le reste d'hydrolat et incorporer le tout au mélange.
*Ajouter le natragard puis le fucogel, bien mixer à nouveau.
*Introduire les micas peu à peu en fouettant, d'abord au fouet magique, puis en terminant au bamix.
*Mettre en pots stérilisés.


Le pot bien agité…

*Secouer le pot avant chaque usage et en prélever en petite quantité. Le mélange nacre la peau sans la colorer vraiment et l'hydrate très agréablement;

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/espace/etoiles/etoile_30.gifNous scintillerons cet été. 




Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #laits - beurres - crèmes corporels

Repost 0