Publié le 23 Décembre 2007



……jusqu'au 1° janvier

Bonnes fêtes à toutes et à tous.


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif1/Clems-noel.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif1/Clems-noel.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif1/Clems-noel.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif1/Clems-noel.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif1/Clems-noel.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 22 Décembre 2007

Après les huiles, petit tour de piste des hydrolats que j'affectionne mais que je n'utilise quasiment jamais purs dans les produits pour le visage, sauf l'ylang ylang et à dose mini.


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Iminigifs/grenouille023.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Un quatuor de choc

1. Rose

 Je l'emploie dans les cérats pour le buste pour son exquis parfum. Je peux en mettre aussi dans les laits pour le corps. J'ai toujours dans la salle de bains  un mélange rafraichissant menthe poivrée-rose que je pschitte parfois sur un parfum un peu sec.
J'utilise aussi l'hydrolat de rose dans les desserts.

J'aime beaucoup celui d'Essenciagua (rosa damascena)  et, quand je commande en Angleterre, celui de Norfolk oils, non bio, mais au merveilleux parfum de rose anglaise.
Il y a aussi l'hydrolat de rose de provins de Plante infuse, parfait mais au parfum moins suave. Pour les compresses destinées aux  yeux secs ou irrités, je préfère les infusions de pétales de rose séchés, moins astringents.

2. Ylang ylang

Ma grande découverte de l'année. J'en avais déjà cherché et trouvé, mais ils  étaient  peu odorants. Désormais, j'achète par demi-litre celui de Bio mada, au déliceux parfum. Bien que ce ne soit pas recensé, je trouve qu'il a des propriétés  anti inflammatoires douces (un peu comme la camomille). C'est le seul que je supporte pur sur le visage (bien qu'il soit souvent indiqué pour peaux grasses… ).J'en mets souvent dans les préparations pour le corps.

3. Camomille romaine et matricaire

J'en ai toujours d'avance, car c'est un extraordinaire -bien que très doux- hydrolat anti inflammatoire. J'en emporte toujours un peu en voyage dans un vapo. J'en mets donc dans les compositions anti-inflammatoires et dans les laits pour le corps. Je préfère la camomille matricaire, mais l'hydrolat est difficile à trouver en France. J'en commande - de temps en temps- en Angleterre (non bio). Sinon, très bonnes camomilles romaines Biotope, le Gattilier. J'ai cessé d'acheter du Sanoflore que j'aimais bien mais qui contient désormais des conservateurs.

4. Lavande

Très polyvalent. J'en glisse aussi dans les laits pour le corps, dans les lotions bi-phasées (avec de la camomille) que j'offre parfois. Je l'ai utilisé après m'être cassée la figure violemment sur le carrelage en soin immédiat avec de l'hydrolat d'hélichryse, ça a stoppé net les œdèmes. J'apprécie beaucoup celle de Biotope.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Iminigifs/grenouille023.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Les hydrolats odorants
 
Bien pratiques pour parfumer des recettes de cuisine ou …  des laits pour le corps

Fleur d'oranger

Je l'utilise l'été dans les tisanes froides, et dans les desserts (dentelles de noix avec fleurs d'oranger par exemple, exquis). 

Cassis

Anti inflammatoire. Mais si délicieux que je l'utilise pour parfumer l'eau ou les desserts.

Menthe poivrée
 
Dans les potions anti inflammatoires, les crèmes pour les jambes pour son effet glaçon. En boisson avec de l'eau gazeuse fraiche.
Un hydrolat  souvent réussi, quelque soient les marques. Biotope ou Essenciagua

Petit grain mandarine corse

Dans les boissons calmantes et somnifères. Il sent si bon que je préfère le consommer en interne…

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Iminigifs/grenouille023.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Les thérapeutiques

Laurier: une merveille anti inflammatoire. Sent bon… le laurier (si on aime ça bien sûr)

Helichryse italienne: très efficace anti hematomes

Achillée:  puissant anti inflammatoire, odeur moyenne.

Angélique: digestif, merveilleux parfum.

Sauge sclarée: pour la peau adoucissant et apaisant, comme le géranium et la carotte sauvage.

Sarriette des montagnes: râpeux mais excellent en bain de bouche, dilué.

Pin douglas et épicea: pour leurs parfums de forêt dans les boissons d'hiver. 


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Iminigifs/grenouille023.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Producteurs bio en France

 Christian Nugier
 Il produit de magnifiques hydrolats. Très concentrés, ils ne bronchent pas. Beaucoup d'hydrolats rares: comme l'Angélique ou l'Aurone, anti allergique. Il en fournit certains à Biotope.

Biotope des Montagnes (pas de site de vente directe)
Ça fait deux ans qu'ils ne viennent plus à Marjolaine, ce qui m'attriste. Ils ont finalement gagné le procès qu'on leur avait  fait pour avoir vendu de la prèle, mais ça a failli les tuer… ils s'en remettent lentement. J'ai toujours en réserve leur mélange Bois dormant, somnifère très doux. J'en trouve parfois aux Nouveaux Robinsons, à Montreuil.

Essenciagua
Notamment la rose, le cassis. Un exquis coriandre également. On les trouve maintenant chez Anthillyde, à Paris

Le Gattilier
Camomille romaine, laurier et des raretés comme millepertuis, lavande aspic, sapin géant. Excellents produits dont certains sont vendus aux Nouveaux Robinsons.

Plante Infuse
un très rare hydrolat de rose de Provins, également de la camomille matricaire.

Bio-Mada
Hydrolats de géranium et d'ylang ylang. De nouveaux hydrolats cette année comme katrafray ou ravintsara. Je ne les ai pas testés.

La ferme de Kermovan
Clement Pallier produit en Bretagne un super hydrolat de carotte sauvage (également epicea et autres)

U Mandriolu
hydrolats de petit grain mandarine, d'helichryse, de ciste…

Producteur anglais d'hydrolats non bio mais rares

 Norfolk essential oils.  Ils produisent des hydrolats d'encens, de myrrhe, de santal (santalum album) non bio, mais excellents, et quasiment  introuvables ailleurs.

Je ne prétends pas à l'exhaustivité, je n'ai parlé que des marques que j'utilise fréquemment. Il y en a d'autres.


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #green cosmétique

Repost 0

Publié le 19 Décembre 2007


Comme la fin d'année approche et que je compte m'esquiver de Paris pour l'occasion, je me lance dans ce petit bilan des ingrédients chéris et de leurs fournisseurs…


1. les huiles
quasiment toutes bio et conservées au froid, sauf le jojoba. Je n'ose pas compter les flacons… même si j'essaie de les finir au fur et à mesure pour limiter les risques d'oxydation.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Une valeur sûre, le jojoba, une cire en fait.
D'abord et surtout j'apprécie sa stabilité et sa neutralité olfactives, deux qualités précieuses quand je fais des macérations. Ce n'est pas la moins chère néanmoins. Je m'en servais systématiquement comme huile principale dans mes essais cosmétiques pour le visage, j'ai remarqué que si je la coupais d'argan et de sésame, ça me convenait bien mieux (peau archi-sensible et plutôt sèche).
Huiloreine  (à Paris, je trouve cette marque chez Anthyllide)
Akamuti  (jojoba gold bio) d'un excellent rapport qualité/prix. Je regrette que Heliotopia ait supprimé les flacons de 250ml de son catalogue.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Ma découverte de l'année: le sésame
Merveilleuse pour les peaux assoiffées. Elle a désormais sa place dans tous mes produits ou presque.
deux marques:
huiloreine toujours
Biohuiles (Christian Vilain), petite marque découverte à Marjolaine. Excellente qualité.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Très douce pour le visage: l'argan
J'en ai beaucoup utilisé cette année, j'en mets désormais dans le cérat visage.
On m'en a offert du Maroc à plusieurs reprises. J'en ai consommé de diverses marques, difficile d'en retenir. Une préférence pour la non torréfiée, à usage cosmétique.


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Anti démangeaisons: l'argousier
L'arme absolue anti gratouilles, pure ou mélangée à du gel d'aloes en cas d'intolérance aux tissus synthétiques avec peau à vif. Elle a bien sûr de nombreuses autres vertus.
Deux marques :
Heliotropia
Flore Alpes

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Apaisant dans l'eczéma: l'andiroba
Je sais bien que ce n'est pas son usage premier mais il se trouve que Michèle m'avait offert un lait pour le corps qui en renfermait et qui a fait disparaitre en quelques jours une plaque très récalcitrante; après avoir scruté sa formule et découvert que le seul ingrédient que je n'avais jamais utilisé était l'andiroba, j'ai refait à mon tour des laits à ma façon… depuis, eczéma disparu.
Forestpeople en propose (marque difficile à trouver à Paris désormais, sauf dans les salons)
J'en ai également rapporté du Brésil.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Pour son vif parfum: l'huile d'amandons de pruneaux.
A hauteur de 5% dans une préparation, elle apporte sa note d'amandes, à marier sans souci avec de la vanille si on veut ressembler à un gâteau.
J'en ai trouvé à Paris au Lafayette Gourmet.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Bourrrache et onagre
Quand j'ai fini le flacon de l'une, je rachète de l'autre pour changer, j'en mets toujours quelques  % dans mes macérations de rose ou de vanille pour le visage.
Huiloreine

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Olive, pour toutes les macérations thérapeutiques
… et notamment celle de laurier, anti-inflammatoire que je trouve très efficace. Allez voir sur le site de Potions et Chaudron toutes les merveilles imaginées et réalisées par Michèle avec de l'huile d'olive.
J'en cherche partout des bio pas trop odorantes; j'ai trouvé au Lafayette Gourmet une huile catalane originaire de Lerida impeccable. L'un des avantages de l'olive: la stabilité. J'ai pratiquement éliminé le tournesol des macérations.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Douceur cosmétique de huile de coco
 … dans les baumes notamment. J'en achète de la pure, non bio, indienne VVD gold au parfum irrésistible.
j'en trouve rue du faubourg Saint Denis dans les épiceries indiennes.
J'ai aussi acheté de l'huile de coco bio chez Akamuti, en pot, mais elle manque un peu de nerf.

J'en emploie pas mal d'autres: pépins de citrouille, rose musquée, callophylle, carthame, figuier de barbarie, etc. Dès que j'en ai, je finis très vite baobab et noyaux d'abricot, deux huiles très agréables car très légères.
Je teste aussi les  magnifiques huiles amazoniennes rapportées du Pérou par Malégria: inca inchi, la cousine de jojoba, aguaje rouge que j'expérimente en ce moment, ungueahui, que je cherche à apprivoiser.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Macérats huileux
Lavande: Le Gattilier et Sylviane Reina
souci: fait maison ou Le Gattilier
souci-camomille romaine: maison
millepertuis: Tautropfen, Le Gattilier
rose, vanille, et vanille-rose: maison
vanille dans coco : maison
laurier: maison
matricaire: maison
huile de lys: herboristerie Pigault-Aublanc, mais le dernier en date était fait à base de la teinture mère (et non d'extrait huileux). Détail découvert de retour à la maison qui m'a mis de méchante humeur.
rocou: un cadeau de Michèle que pour l'instant j'utilise surtout en gouttes rouges anti oxydantes dans les laits pour le corps (en plus d'un anti oxydant).

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini40.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Sites des noms cités

Akamuti
Christian Vilain: biohuiles
Flore Alpes
Forest people
Héliotropia
Huiloreine
Le gattilier
Sylviane Reina:
04 93 02 10 72, sylviane.reina@wanadoo.fr
Tautropfen (en allemand). On trouve les produits à Paris dans certaines boutiques de produits bio (Anthyllide, Nouveaux Robinsons, Herbeus… se renseigner avant quand même, tous n'ont pas toutes les gammes).




Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #green cosmétique

Repost 0

Publié le 17 Décembre 2007



A l'approche des fêtes, je commence à fêter avant la date… d'où une certaine activité en cuisine.


Pour faire plaisir un amateur de chocolat, j'ai cherché une recette très cacaotée que je pourrais servir en accompagnement de fruits, note fraîcheur que j'apprécie en finale et bonne pour l'équilibre d'un repas.-C'était une salade de mangues aux fruits de la passion-. Pour ne pas mollir, j'ai boosté le duo mangues-chocolat avec des biscuits dentelle aux pistaches.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/ours036.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Pour les petites crèmes au chocolat, je suis partie de deux recettes que j'ai mixées.
 L'une est tirée du livre que Julie Andrieu vient de publier avec Pierre Hermé: Confidences sucrées (Agnès Viénot). Texte assez amusant, car la pâtissière amateur et fine ligne croise ses expériences avec le pâtissier pro et pas trop troublé par les calories. Chacun goûte les recettes de l'autre et les commente… avec bienveillance mais sans trop de complaisance. Ce n'est donc pas du chiqué.
Deuxième source d'inspiration: la recette prise d'un livre que j'apprécie énormément pour toutes les pistes qu'il propose: Fondre de plaisir de Laurence Salomon (ed. Grancher).




Petites crèmes très chocolat à l'orange

pour 4 à 6 gourmands

-150g chocolat noir Valrhona (75g Manjari et 75g Caraibe)
-3 jaunes d’œufs
-1 cuillérée à soupe de miel
-1 cuillérée à soupe de café
-30cl de lait végétal (un mélange tout prêt Lima : avoine+soja+riz)
-3 cardamomes rincées et écrasées
-1 zeste d'orange bio


-Chauffer le lait végétal avec le zeste et les cardamomes. A l'ébullition, délayer le miel. Verser dans un bol, laisser infuser à couvert.

-Faire fondre doucement au bain marie le chocolat avec le café. Rajouter un à un les jaunes en tournant bien à chaque fois, ça doit prendre (en “granulant” un peu). Oter la casserole du bain marie, y mettre à la place une casserole dans laquelle on verse le lait infusé en le filtrant. Puis incorporer peu à peu le lait réchauffé au chocolat en amalgamant bien entre chaque ajout. Quand tout est incorporé, remettre sur feu doux et tourner sans cesse pour faire épaissir un peu.

-Verser en filtrant dans des ramequins. Laisser refroidir avant de placer au froid (à faire le matin pour le soir ou la veille pour le lendemain). Sortir un peu avant de servir.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/ours036.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. C'est une crème de chocolat bien prise, pas trop sucrée, au parfum intense et à la texture particulièrement fondante.

Mes remarques: le café présent dans les deux recettes qui m'ont inspirée n'est pas nécessaire. On le sent très peu. La prochaine fois… je mettrai du cognac ou du Cointreau pour renforcer le parfum orange.
On sent la présence de l'orange de façon évanescente en arrière plan et c'est très agréable. La cardamome en revanche (présente dans la recette de Julie Andrieu) est aux abonnés absents, en raison de la puissance du chocolat. Ou alors, il faudrait laisser infuser bien plus longtemps.

Dentelles aux pistaches parfumées au cassis

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/ours036.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Après avoir mis au point les dentelles aux amandes, j'ai déjà récidivé : `

-avec des noix, associées à de l'hydrolat de fleur d'oranger. Exquis, même si peler les noix a été un laborieux ratage (même après les avoir trempées et ébouillantées).
-avec des cacahuètes (crues, trempées également) associées aussi avec de la fleur d'oranger et du zeste râpé de citron. J'ai réussi à toutes les peler, mais quel boulot… je ne suis pas sûre de récidiver.
-et donc avec des pistaches, que j'ai humectées d'hydrolat de cassis. Le gros avantage des pistaches (non bio mais très bonnes, trouvées chez G. Detout ), c'est qu'elles sont déjà pelées…


                     Témoignage indiscutable de la fraîcheur des pistaches: au bout de quatre heures de trempage, le germe pointe déjà son nez.


                       "Semoule" de pistaches obtenue après trempage et mixage. Ne pas oublier de sécher les fruits après le trempage.


                                   Les dentelles sèchent sur la volette

Le résultat est certes croustillant à souhait… a une très jolie couleur … mais le goût pistache reste confidentiel.
Donc les deux gagnants sont les amandes et les noix.

La recette reste la même que celle indiquée ici, je varie parfois un peu les quantités de sucre. Il faut tenir compte du poids des fruits secs après trempage.
En s'humidifiant, ils grossissent en effet plus ou moins selon les variétés. Les pistaches par exemple prennent 50% de leur poids (100g à sec, 150g après quatre heures de trempage), les noix moins. Les cacahuètes aussi enflent avantageusement.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/ours036.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Enfin, une difficulté que je n'ai pas encore résolue: même en espaçant beaucoup les tas avant cuisson, ils s'étalent et se rejoignent. Séparer les biscuits ensuite est délicat. Si on découpe la pâte encore molle à la sortie du four, elle colle au couteau. Si on attend que les biscuits aient séché, on risque de les casser…


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini24.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Je voudrais une fois de plus rendre hommage au créateur du site chez Safran d'où proviennent la plupart des mini-gifs que j'utilise pour marquer les paragraphes de mes articles et qui me ravissent.





 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #notes sucrées

Repost 0

Publié le 13 Décembre 2007


Je reconnais une tendance obsessionnelle à la fabrication de baumes… Mon objectif: les faire les plus suaves possibles. J'essaie donc toutes les variantes que je peux trouver ou imaginer.

J'avais stocké depuis longtemps sur mon ordinateur une recette qui m'avait d'abord attirée pour son titre alléchant: mango madness body butter balm… puis qui m'avait intriguée par sa formulation: beaucoup de karité, de l'acide stéarique… et pas de cire. Un baume "beurré" avec beaucoup de karité, je demandais vraiment à voir. Le karité chauffé et intégré en quantité dans une recette donne souvent en effet un côté un peu raide.
A côté du karité, beaucoup d'autres beurres… ça a vraiment piqué ma curiosité… et j'ai donc tenté. A partir de la formule de base,

46% karité,
30% beurres
19% huile
3% parfum
2% acide stéarique


… j'ai un peu gambergé.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Iminigifs/lapin001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Pour la première tentative, craignant la rigidité finale du baume, j'ai joué la prudence en substituant aux 30g de beurres de l'huile de coco, que je classe comme un beurre mou. Résultat  impeccable, presque trop fondant, un comble.

Pour les huiles essentielles, j'ai fait un choix délibérément olfactif. Je voulais des notes d'agrumes avec une tonalité chaude (d'où la vanille et le poivre noir, ainsi que l'huile d'amandons). L'extrait CO2 de carotte donne la couleur.



                   

Beurre d’orange aux agrumes

46g beurre de karité
14g huile de sésame
5g huile amandons pruneaux
2g acide stéarique végétal
30g huile de coco
5gouttes AOX COS (anti oxydant)

13 gouttes extrait CO2 camomille
20gtes extrait  CO2 carotte
20gtes extrait vanille
10gtes huile essentielle orange sanguine
10gtes huile essentielle bergamote
10gtes huile essentielle petit grain clémentine
5gtes huile essentielle encens
5gtes huile essentielle poivre noir.

Ne pas appliquer si on s'expose au soleil, les He d'agrumes étant très phtosensibilisantes; c'est plutôt un baume d'hiver.

Dans la recette, il est conseillé de refroidir très vite pour avoir une finesse de toucher, ce que j'ai fait.
J’ai fait fondre acide stéarique+karité+coco+AOX ensemble puis rajouté les deux autres huiles sans les chauffer, avant d'incorporer les HE.

Deuxième tentative: j'ai modulé les beurres, en ajoutant un peu de beurre d'avocat à l'huile de coco, ce qui durcit (à peine vraiment) la texture finale, qui me convient très bien.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/lapin09.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Pour le choix des autres ingrédients, -c'était pour un cadeau, je voulais faire un baume de nuit- j'ai cherché des huiles essentielles associées aux rêves et au sommeil.
J'ai choisi du fragonia (agonis fragrans), une huile australienne encore peu connue (lancée par Daniel Penoël, -voir ici - Il trouve qu'elle a un effet sur les rêves… j'ai testé, j'ai l'impression que ça joue un peu quand même, sans être sûre à 100%), son odeur est  verte et  balsamique. J'ai aussi retenu des petits grains pour leur effets sédatif (et leur parfum)… et la rose (en macérat et en huile essentielle), car sur moi, elle a un très net effet apaisant le soir.


                                        Quand j'essaie de nouvelles formules, je garde toujours un peu de produit pour tester sa consistance.


Baume pour les rêves

46g beurre de karité
14g huile de sésame
5g macérat huileux de rose
2g acide stéarique végétal
20g huile de coco
10g beurre d'avocat
5 gouttes anti oxydant

40gtes He fragonia
30gtes HE petit grain citronnier
20gtes he petit grain clémentinier
15g tes HE rose otto diluée
20gtes CO2 calendula

Comme la cire, l'acide stéarique est considéré comme un co-emulsifiant.
Pour les réfractaires à la cire d'abeille et qui aiment les baumes, la combinaison beurres+acide stéarique est vraiment une alternative impeccable…

Liens (en anglais, car c'est ce que j'ai trouvé de plus intéressant)

-le site américain où j'ai trouvé la recette : ici. Il propose un merveilleux catalogue de beurres, hélàs réservé aux professionnels…

-sur le fragonia (famille des myrtacées, comme le tea tree, dont il a les propriétés  anti-inflammatoires et anti-microbiennes ):

*composition chimique (selon les specimens testés, le fragonia est souvent riche en 1-8 cineole et a-pinene): ici
* action sur le psychisme et les rêves: ici

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2007

Pourquoi offrir des baumes? Parce qu'ils sont stables, sans phase aqueuse  susceptible d'être contaminée, qu'ils peuvent donc se conserver plusieurs mois sans problème, que ce sont de bons supports aromatiques quand on veut faire passer un message olfactif… et parce que je suis une inconditionnelle du massage des pieds.

L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/papillons/papillon_10.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Je les offre donc pour inciter mes proches ou mes amis à se patouiller les orteils et la plante, le coup de pied ou les talons, surtout avant de passer au lit. Sans maîtriser l'art complexe du massage " petonesque" de Michèle, je trouve que prendre soin de ses pieds le soir est une merveilleuse façon de saluer son corps avant de l'abandonner au repos, pendant que l'esprit se met en veille lui aussi. Je ne connais pas de meilleure incitation à la détente nocturne. Par ailleurs,en médecine chinoise, les plantes de pied sont tenues pour un microcosme de nous même. Y toucher, c'est entrer en contact avec notre corps tout entier.

 
 En panne d'alcool au moment des photos, je n'ai pu nettoyer le bord des pots.


L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/papillons/papillon_10.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.J'ai donc imaginé deux  formules  (à offrir ensemble si possible) spécial pieds. L'une pour enrayer ou court circuiter une crève, l'autre, très douce, pour apporter de l'apaisement avec une sélection d'huiles essentielles parfumées et d'huiles végétales potentiellement calmantes.
Ce baume
sent si bon que je m'en tartine les mains dès que je passe devant le pot. Je me suis aussi amusée à varier les formules de base. On peut s'en inspirer en changeant les ingrédients mais en conservant les proportions cire-huiles-beurres.

Baume  anti crève

24g cire d'abeille bio en feuille
91g macérat huileux de laurier
52 g macérat huileux de matricaire
13 huile de jojoba

huiles essentielles malgaches:
saro 50gtes

iary 30gtes
poivre noir 5 gtes

tea tree 15gtes
lavande matherone 40gtes
15 gouttes cos aox (anti oxydant)


Les macérats de laurier et de matricaire sont anti-inflammatoires. L'huile de base de ces macérations est un cocktail à majorité d'olive ou de sésame. Je rajoute selon le contenu de mon frigo de l'onagre, de la nigelle, de l'argan, etc.  et un anti oxydant.

Les huiles essentielles malgaches viennent de Bio-mada, dont le site très bien fait détaille leurs propriétés.

Point important: quand on associe plusieurs huiles essentielles, outre le mariage olfactif, il faut aussi penser aux molécules actives qui vont cohabiter ensemble. Mieux vaut essayer de faire des choix  permettant de varier ces principes actifs, plutôt que de jouer au bulldozer avec des molécules présentes dans plusieurs huiles en grande quantité.  

-Le saro (cinnamosma fragrans) renferme entre autres du 1-8 cinéole (qui lui donne sa note un peu camphrée), recommandé pour les problèmes respiratoires et ses propriétés expectorantes. Le saro est tonique, anti bactérien et très polyvalent.
-le iary (psiadia altissima) est plein de terpènes anti inflammatoires
-le poivre noir (piper nigrum), antalgique, réchauffe les extrémités, il est anti inflammatoire par la présence de béta-caryophyllène. J'en glisse très souvent à petites doses dans mes préparations remontantes.

-le tea tree (melaleuca alternifolia) renferme juste un petit peu de 1-8 cinéole mais surtout  du terpinene-4-ol en dominante. Personnellement, j'apprécie son efficacité anti-bactérienne.
-la lavande matherone (une variété de lavandula angustifolia): je mets presque toujours de la lavande dans les mélanges pour soigner tant je trouve qu'elle fait bien le lien. Elle est riche en linalol et acétate de linalyl, antalgiques.




Baume précieux pour l’esprit et le corps

60g huile de coco bio
22g sésame
8g inca inchi
10g macérat huileux de rose
15g macérat huileux de laurier
2g aloe concentré
20g cire abeille
10g amidon de riz
10gtes AOX COS
10gtes EPP (extrait de pepin de pamplemousse, conservateur léger)

Huiles essentielles:
7gtes néroli
15gtes rose otto diluée
10gte santal blanc
10gtes petit grain citronnier
4gtes  géranium
1gte girofle


L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/papillons/papillon_10.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.J'ai cherché un effet cosmétique avec des huiles pour peau sèche (sésame), polyvalentes (inca inchi) des macérats odorants (laurier et rose), de l'amidon pour atténuer l'effet de gras et du coco pour l'agrément du toucher.

Le choix des huiles essentielles: néroli, rose et santal blanc pour leurs délicieux parfums et leurs propriétés apaisantes, le geranium bourbon vient soutenir l'odeur de la rose, la girofle boise le mélange. Quant au petit grain citronnier, outre sa senteur un peu pointue, il a des  propriétés sédatives comme les autres petits grains (extraits des feuilles des agrumes).

Ne faites pas comme moi: emportée dans mon élan de touilleuse, j'ai tout mis au bain marie en meme temps pèle mêle, huiles, amidon, cire, beurres, ce qui n'a pas facilité l'incorporation de l'amidon. J'ai dû sortir le fouet à cappucccino et encore, je ne retrouve pas la texture très onctueuse que j'obtiens d'habitude en faisant d'abord fondre la cire (et les beurres s'il y en a) dans la simple compagnie de l'amidon avant de rajouter les autres ingrédients. J'en parle lors de cette précédente recette dont j'ai repris les proportions ici.

Ce baume fait aussi merveille sur les mains qu'il adoucit et parfume.

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0