Publié le 24 Août 2015

 

  • Quatre presque baumes avec une phase aqueuse de 25% 

     

    Mlk et Michèle ont posté sur Potions des formules avec du veg'line qui m'ont titillé la cervelle jusqu'à ce que je m'y colle moi aussi.

    ici  et ici : deux formules de Michèle avec peu de veg'line 

    ici : toujours de Michèle une formule avec 12,5% de veg'line, % que j'ai retenu

    et ici celle de Mlk qui a fait tilt, car elle y incorpore 25% de teinture-mère, ce qui m'arrange bien pour des baumes à visée thérapeutique.

    Je prépare  beaucoup de teintures alcooliques car l'alcool est un support très efficace pour extraire des principes actifs même si sa présence peut en déranger certains. En général, j'incorpore 10% de teintures  dans des baumes en combinant des co-émulsifiants en petites quantités (1% de VE ou de glycéryl stéarate+1% de cetyl esters suffisent). Avoir l'opportunité d'augmenter la quantité de teintures alcooliques (je n'aime pas trop les réduire, je dois l'avouer… ) m'est tout de suite apparu comme un plus surtout quand on cherche justement à valoriser l'efficacité de certaines teintures.

    Christophe Bernard du site et du blog Altheaprovence si intéressant vient de publier Vins médicinaux et élixirs  (ed. La source vive, j'ai dû le commander par internet, je n'arrivais pas à le trouver! ). C'est un petit livre de recettes sur vin (18, il y a une recette à l'angélique qui me tente bien) ou alcool (19 dont l'élixir des garrigues qui me fait de l'œil) + 4 recettes  anciennes, à utilisation en interne. J'apprécie beaucoup la précision de ses explications. 

    *Veg'line

    Mes copines ont déjà souligné l'intérêt du veg'line, un substitut sophistiqué et végétal de la vaseline (INCI: castor oil, hydrogenated castor oil, copernicia cerifera wax, soit: huile de ricin, huile de ricin hydrogéné, cire de carnauba).  Il donne une texture émolliente, souple, facile à masser et dont le gras se résorbe vite.

    Les quatre-presque baumes.

    *J'ai d'abord testé sur une petite quantité en me préparant un baume de voyage pour l'avion, à la fois doudou et un peu thérapeutique.

    Baumes soignants au veg'line 

    le ton vert vient du tamanu

    Baume de voyage (sur 50g, multiplier par 2 pour obtenir les %)

     25g huile de tamanu

    6g cire d’abeille bio en feuilles

    6g veg'line

    10g teinture de rose

    2g teinture fleurs de pêcher (anti allergique)

    3 gtes elixir rescue

    0,5 vit E 

    10gtes HE de lavande, 5 gtes HE de rose bulgare, 5 HE gouttes HE encens, 5gtes HE khus (vétiver indien)

    Je l'utilise en petites quantités sur les poignets pour l'effet psycho-apaisant, et malgré le dosage conséquent en HE, à l'entrée du nez (mais à l'extérieur) en prévention de narines qui sèchent, d'où le choix de l'huile de tamanu, anti- inflammatoire et cicatrisante. 

    Pour ce baume et les suivants, j'ai utilisé le même procédé:

    *J'ai fait fondre au bain-marie veg'line, huile, et vitamine E dans un saladier en inox désinfecté.

    *J'ai préparé à part les teintures avec l'élixir dans un petit récipient  en inox désinfecté.

    *J'ai incorporé les teintures peu à peu quand les huiles étaient liquéfiés en fouettant au fouet à cappucino, puis au refroidissement, j'ai ajouté les HE avant de mettre en pot. C'est tout.

    Sur ce principe, j'ai préparé un baume pour un ami en radiothérapie. Sa femme désire lui masser les pieds régulièrement pour le soutenir, j'ai imaginé une formule sans HE pour ne pas trop booster l'organisme, mais plutôt lui apporter un apaisement.

    Baume apaisant pour massage des pieds sans HE

    (pas de photo, le baume est déjà parti en voyage)

    Macérats huileux dans olive: 30g àl' achillée, 15g à la lavande, 5g au patchouli

    12,5 cire abeille

    12,5 veg'line

    1gte CO2 romarin+ 5 gtes EPP

    25 HG et teintures: 10 HG lavande, 8 teinture achillée, 7 AG jasmin

    élixirs: 5 gtes élixir environmental yarrow+ 5 gtes elixir ailes d’abeille

     Les choix:

    *l'achillée (présente dans le macérat huileux, en teinture et dans l'élixir environmental yarrow) : cicatrisante, équilibrante, et je dirais  "protectrice" tant au plan physique que psychique.

    *la lavande (en macérat huileux et en teinture): apaisante, très équilibrante

    le patchouli (en macérat huileux): tonique, et pour avoir une note plus "terrienne".

    * le jasmin (en AG, alcoolo-glycériné), pour l'effet anxiolytique… et le parfum

    *les élixirs:

    -environmental yarrow (contre l'effet des radiations, action au niveau énergétique)

    -ailes d'abeille: pour contribuer à la  transformation intérieure

     

    *Toujours dans une lignée thérapeutique, j'ai concocté un baume  anti inflammatoire (douleurs d'arthrose) pour un proche sous anticoagulants. Pour ne pas interférer avec le traitement déjà difficile à équilibrer, j'ai donc tenté d'éviter les HE, les huiles végétales et les plantes qui seraient soit anticoagulantes, soit hémostatiques, ce qui en fait disparaitre pas mal du paysage.

    Ainsi, pour les huiles végétales,  éviter celles riches en oméga 3, qui fluidifient le sang, ainsi que le tamanu.

    Les plantes déconseillées: le ciste (très hémostatique), l'hélichryse italienne (anti -hématomes), les plantes riches en coumarines (angélique par ex. ou agrumes très dosés), mais aussi le mélilot, la gaulthérie (riche en salicylate de méthyle, un proche de l'aspirine grand fluidifiant sanguin), le millepertuis, le géranium, la lavande, etc.

    Toujours bien vérifier les interactions des plantes avec les médicaments pour éviter une potentialisation comme un affaiblissement possible en cas de traitement sérieux.

    Pour ce baume, j'ai joué la carte énergétique autant que physique.

    Baumes soignants au veg'line

    A vec l'argile rouge, le baume est rosé en réalité.

    Baume anti inflammatoire à l'encens et au palo santo (sur 100g ou en %)

    44g huile de jojoba bio

    3g monoi

    12,5 veg'line

    12,5g cire d'abeille bio en feuilles

    12,5g teinture d'encens d'Oman

    12,5g teinture de bois de palo santo

    0,5g vitamine E

    HE: 2,5%

    30 gtes HE katrafay, 15 gtes HE encens (boswellia carterii, le serrata est mieux mais impossible de retrouver le flacon!) 15gtes HE eucalyptus citronné, 15 gtes HE palo santo (merci Irène ma pourvoyeuse)

    élixirs: 5 gtes Rescue, 5 gtes Delph

    0,5g d'argile rouge dispersée à la fin (j'ai donc dépassé les 100%) pour la couleur.

    Encens et palo santo sont très harmonisants… et anti inflammatoires. 

    Le katrafay est souvent suggéré en substitut de la gaulthérie pour les personnes sous anticoagulants. Pour l'eucalyptus citronné, je le trouve également très anti inflammatoire, et je n'ai pas relevé de contre-indication majeure. 

    De toutes façons, je suis restée prudente avec les dosages. HE d'encens, de palo santo et d'eucalyptus citronné figurant chacune à hauteur de 0,5% dans la formule.

    *Enfin, je me suis préparée un baume bien dosé en encens, pour stopper des crises d'asthme déclenchées par étourderie. J'ai en effet découvert dans un tiroir un bout de tissu sud-américain réduit en poudre (par des bestioles?), ce qui me faisait éternuer chaque fois que j'ouvrais ce tiroir. Mais au lieu d'ôter la poussière avec un aspirateur, j'ai eu la mauvaise idée de secouer le tiroir au dessus de la poubelle en nettoyant avec un chiffon humidifié, ce qui a déclenché de l'asthme. Je me suis tartinée d'HE d'encens qui, chez moi, a la vertu d'enrayer net une crise, mais… emportée par mon élan, j'ai eu la main trop lourde et ma peau a vraiment chauffé. J'ai donc concocté prudemment un baume très apaisant.

    Baume à l'encens anti allergies respiratoires

     

    Baumes soignants au veg'line

    Pour une fois, la couleur est fidèle…

    45g macérats huileux sur olive: 2g paquerette, 18g lavande, 25g matricaire

    12,5 cire abeille

    12,5 veg'line

    25% HG et T: 15g teinture d'encens 5g teinture aux resines, 5 HG mélisse

    5 gtes EPP, 1 gte CO2 de romarin.

    5% HE: 30 gtes palo santo, 120 gtes boswellia carterii

    10 gtes elixir environmental yarrow

    *La teinture aux résines sent très bon, je m'en sers souvent comme fixatif, là, je l'ai retenue pour le cocktail de résines (benjoin, encens, opoponax , etc)  anti spasmodiques et traditionnellement considérées comme apaisantes en cas d'asthme.

    *la mélisse (ici en HG) est aussi un bon anti spasmodique.

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 15 Août 2015

Avant de partir en vacances, Mlk m'a prêté un merveilleux moule en silicone que j'ai bien utilisé… 

Mlk m'avait offert ce magnifique savon, rejeton d'une série réalisée dans un grand moule épais en silicone dont le fond est constitué d'un motif parterre de roses bien marqué.

 

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

Le très beau savon marbré de Mlk

 

Je me suis donc lancée, et à trois reprises, pour tester des variations, autant sur les couleurs que sur les parfums Je les présente par ordre de production.

 

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

La série au complet, au premier plan à gauche, le dernier, puis le deuxième,  au fond le premier. 

 

Pour la première série, j'ai  surtout travaillé le parfum et les plantes. J'ai utilisé une infusion de mélisse pour dissoudre la soude et fait macérer également de la mélisse dans de l'huile d'arachide raffinée, stable à la chauffe.

J'ai repris la formule du savon bleu et or (ici) qui donne des savons très agréables. Comme j'avais obtenu un joli bleu pâle avec de la poudre de pastel, j'ai récidivé. Mais avec la mélisse, j'ai obtenu un gris vert chic…  pas bleu du tout!

 

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

le savon est un peu plus vert en réalité.

 

Savons à l’infusion de mélisse

600g d'huiles

150 g coco

120g palme bio

120 arachide raffinée macérée avec mélisse

90 cacao

120 sésame bio

vit E+ CO2 romarin

crème fraiche fleurette bio dans les huiles

Pastel et mica bleu

225 infusion de sommités fleuries de mélisse

 soude pour un surgraissage à 8-9

HE fonds dilués de patchouli et de marjolaine à coquille dans olive+ 10ml mélange HE Ma nuit câline (Néroliane, à base d'orange, de cyprès,  de géranium, d'ylang-Ylang, de magnolia, de cèdre et de clous de girofle)+5g lavandin

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

Sur la tranche du savon au fond, on aperçoit les différences de tons entre intérieur et extérieur. C'est le savon qui a attendu le plus avant d'être découpé. 

 

J'ai également voulu tester la façon dont le grand moule jouait avec les couleurs. J'ai réservé un peu de pâte que j'ai coulée dans des petits moules rectangulaires en silicone: la différence de tons est ténue.

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

Ne pas se fier à la taille du savon sur la photo, il est petit. En revanche, la couleur est vraiment proche de la réalité. 

 Pour les trois séries réalisées avec ce moule, il y a eu une belle phase de gel sans couvrir. J'ai démoulé au bout de 24 heures environ après un passage au froid de 3/4 d'heure. et j'ai attendu 24 heures de plus pour couper en morceaux. j'aurais même pu attendre plus pour la découpe car le savon est encore frais et colle à la spatule. Le hic, en attendant plus, c'est que la différence des tons intérieur/extérieur semble s'accentuer.

 

 Pour la deuxième série,  j'ai découvert chez Soap Queen ces jolis savons dégradés sur un même ton et avec une ligne réalisée en mica, ce que je n'avais encore jamais expérimenté en démarcation.

 

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

un ton rose pâle que j'aime beaucoup

 

Savons  deux tons de rose parfum d'agrumes

 600g huiles

Ricin bio 30

Cacao 60

Coco 150

Son de riz  pression à froid 120

Arachide raffinée 150

Palme bio 90

Lessive de soude pour un surgraissage à 8-9

Crème fraiche fleurette bio dans les huiles

HE 1,3 g girofle , 6g mélange d'HE pain d’épices (Martinetti: girofle, cannelle, petit grain, orange, myrte commun) 6,5g  orange 5 folds.

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

on distingue la ligne qui se fond dans la deuxième couche d'un ton plus soutenu sur la tranche du savon au premier plan à gauche.

ligne réalisée avec le mica  glitter sienna (TKB) saupoudré finement. Le résultat est très délicat.

Pour la couleur:  *ocre rose d'Italie d'AZ, à dose mini  pour la première dilution, un peu plus corsée pour la deuxième partir, en rajoutant un peu d'ocre, toujours dans le même bécher.

 *Je range mes colorants dans des boites en regroupant par couleurs. J'avais égaré depuis des mois un vieux sachet d'ocre rose d'Italie que je viens juste de retrouver. Je sais qu'Emadra a testé une nouvelle version de cet ocre que j'affectionne car il donne des tons délicats mais apparemment elle n'obtient pas le même résultat avec la nouvelle mouture d'ocre. Donc à voir!

 

Pour la troisième série, j'ai expérimenté la formule de Mlk sans palme ici (testée également par Michèle ici) J'ai eu un peu de mal à dénicher de l'huile de soja. Pour la raffinée, j'en ai trouvé de la marque Maurel, très présente dans les épiceries asiatiques. Pour le soja bio, rien trouvé en boutique bio!

J'avais vu  ce très joli savon qui m'a inspiré pour cette série.

 

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

Le savon n'est pas tout à fait droit car j'ai savonné par grosse chaleur et avec le baume la pâte a vite pris et même en tapotant le moule, la surface ne s'est pas parfaitement aplanie

 

Savons rose avec fond texturé et baume au rhéopearl

 600g huiles

30% huile d’olive 180

30% coco 180

12% karité 72

8% cacao 48

5% ricin 30

5% soja 30

10% son de riz 60

 lessive de soude  pour un surgraissage à 6-7

3 vit E + co2 romarin

 

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

Le ton obtenu pour les roses est très mat et la ligne de poudre de nard, inexistante… 

Couleur:

pour le fond 1 cuil à café d'ocre rose d’Italie+ glitter sienna.

J'ai tenté une ligne de démarcation avec de la poudre de nard pour essayer de fixer les parfums, mais j'ai utilisé une passoire si fine (je n'aime pas trop les savons exfoliants) que le résultat a été impalpable… donc invisible.

J'ai laissé le reste de pâte au naturel, et texturé le dessus du moule avec le fond de pâte teintée à l'ocre rose.  
 

Savons parterre de roses: trois déclinaisons

Le fond texturé à l'aide d'une baguette en acier coréenne, la pâte était très épaisse. 

Le "baume au rhéopearl" a une histoire;

J'ai fabriqué une série de baumes bonne humeur  qui n'a jamais pris! Je m'interrogeais. J'ai alors découvert que j'avais utilisé (et pas en majorité pourtant)  une huile au rhéopearl au parfum délicieux fabriquée et offerte par Mlk. Avis: le rhéopearl  empêche vraiment la solidification d'une huile! J'ai donc décidé de recycler ce baume et j'en ai ajouté 4% à la trace, choisissant pour la pâte  un surgraissage à 6-7. Il ne reste rien pour l'instant du parfum pourtant très odorant du baume.  Patientons, mais je garde peu d'illusions!

 

 

 


 19

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0