Publié le 28 Novembre 2006



L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif5/chat150.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. J'ai entre les mains la deuxième version du livre de Rita Stiens: La vérité sur les cosmétiques naturels (Leduc .s éditions), titre dont j'avais déjà parlé en mai dernier. A l'inverse de la première, non parue, la deuxième mouture est réellement sortie (le 20 novembre) puisque je l'ai vue en librairie. Elle est toute fraîche: on peut même y lire que l'Oréal vient de racheter Sanoflore…

 Y a t il de grands changements par rapport à la première édition (non parue)? Assez peu en fait.

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Globule.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.-Le fond bleu mauve de la couverture a viré… au vert…

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Globule.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.-Les titres des paragraphes ont été revus… à la baisse
… culturelle:  «ouvrir la boite de Pandore de la chimie» devient par exemple «puiser dans la panoplie du magicien de la chimie»
-… prudente: «parabenes: un danger sous estimé» devient «parabenes, un risque sous estimé»…

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Globule.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.-Un bonus de 4 pages: p. 127 et suiv. sur «Reach et substances naturelles: la branche des cosmétiques naturels est préoccupée».

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Globule.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.-Une modification à propos de l'affaire du lonicera caprifolia comme conservateur: p. 189 et suiv. Dans la première édition, Rita Stiens développait les soupçons qui portent sur ce nouveau produit, un extrait de chevrefeuille …  aux qualités probablement dopées par du formaldehyde.
-dans la deuxième, comme le lonicera ne fait plus partie des conservateurs autorisés en bio, elle résume l'enquête de la première édition pour en tirer des conclusions intéressantes, notamment sur la certification de nouveaux ingrédients. Elle rajoute aussi un paragraphe important intitulé «"sans conservateur"», la formule prète à confusion», où elle met cette fois d'avantage en avant le casse tete fondamental de la cosmétique bio.

Sinon, comme je n'ai pas encore eu le temps de tout relire de la première à la dernière ligne, peut être que d'autres différences m'ont échappé…

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif5/chat150.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Pour éviter les va et vient avec le commentaire de la première édition non parue de ce livre (article du blog du 27 mai dernier), je le republie ici in extenso (avec une taille de caractères plus lisible).

Que penser du nouveau livre de Rita Stiens : "La vérité sur les cosmétiques naturels " (Leduc.s éditions) ?

Je passe en revue les six chapitres en indiquant ce qu'ils m'inspirent. C'est mon avis, tout subjectif, non exhaustif, et qui n'engage que moi bien sûr…

Chapitre 1: les cosmétiques bio: où est la différence?

Le plus

-Rappelle que si dans la déclaration INCI , les composants d'un produit doivent être listés par concentration décroissante, en revanche, tout ce qui est présent à moins de 1% peut être affiché allègrement  dans le désordre.
-Essaie d'expliquer tout le binz sur le calcul des pourcentages des ingrédients bio (faut s'accrocher un peu pour piger).
-Annonce la venue prochaine d'un label européen.

Le moins
 -Quand elle cite les labels bio… elle détaille trois français et un allemand (BDIH) mais fait quasiment l'impasse sur la Soil Association anglaise et l'AIAB italien, qu'elle évoque vite fait en une ligne! Rita Stiens est allemande, d'accord, mais  enfin, ce n'est pas une raison…

Chapitre 2: les laboratoires: leur profil, leurs produits

Le plus

-Fait  l'historique des labo suivants et et explicite le caractère bio ou pas de leurs produits : Avène, Borlind, Cattier, Couleur caramel, Dr Hauschka/Wala, Florame, J. Paltz (pourquoi lui, plutôt confidentiel plus qu'un autre? ), La Roche-Posay, Lavera, Lea Nature, l'Occitane, Logona, Melvita, Nuxe, Phyt's, Sanoflore, The Body Shop, Vichy (ça aurait aussi pu être Klorane par exemple) , Weleda, Yves Rocher. Démystifie donc pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore quelques marques à l'image plus verte que leurs produits…
-Assassine les promesses faites par les marques. (Que Choisir le fait régulièrement… )
 
Le moins
-Les absents: Résonances et Nature et Découvertes qui ont lancé recemment des gammes naturelles, avec, pour Nature et Découvertes, certaines formules pas OK. Origins, (même groupe qu'E. Lauder) poids lourd de l'apparemment correct avec d'excellents ingrédients, et d'autres, vraiments nuls, dans des produits très séduisants. Décléor, idem. Lush, idem, Natura Bresil idem, Neal's Yard Remedies idem. Or ce sont ces marques, justement, qui sont les plus délicates à juger: parfois OK, parfois non, selon leurs produits, ou tout simplement pas top du tout dans toutes leurs lignes malgré un emballage et des arguments "naturels" séduisants. (R. Stiens ignore pas mal le monde anglo-saxon… ). En France, dans les écolo-correct, elle aurait pu évoquer en passant: Forest people, Green Mama, Sultane de Saba …  en Allemagne, Tautropfen… ou des marques qui vendent des produits minimalistes, presque des ingrédients: Centifolia, Arcs en sels, par exemple…

Chapitre 3: les cosmétiques sont-ils sûrs? 

Le plus

-Fait un sort au  bactéricide triclosan, présent partout, et qui peut entrainer à la longue une résistance aux bactéries… mais ce n'est pas un scoop.
-Explique bien que l'univers de la cosmétique joue aux apprentis sorciers avec des ingrédients dont on n'a pas mesuré les effets à long terme. 97% des produits chimiques ne sont pas ou peu étudiés, dit-elle. Elle évoque donc le projet REACH, destiné à dresser  le répertoire de tous  les produits chimiques employés au quotidien.
-Donne la liste des 26 substances odoriférantes reconnues comme allergisantes et qui doivent figurer sur l'INCI des cosmétiques… -sans obligation de préciser si elles sont synthétiques ou naturelles-, ajoute-t-telle.
-Evoque les colorants azoiques, ingrédients dangereux encore autorisés en Europe (mais quasiment plus employés aux USA).

Le moins
-Rita Stiens, encore un effort! Quand on lit que le géraniol naturel est moins allergisant que le geraniol synthétique, on aimerait bien comprendre pourquoi.
-Pour les 26 substances déclarées allergisantes, on aimerait en savoir plus. L'image “http://soleilimg1.free.fr/gifs/nature/fleurs/fleur029.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Par exemple, tout simplement dans quelles huiles essentielles on les trouve sous leur forme naturelle. Sinon, ça reste des substances abstraites pour le commun des mortels.
 -Démonstration un peu courte sur les parabens, le débat est bien plus complexe  puisqu'ils existent sous forme naturelle et tolérée ( dans la vanille, le vin, le thé vert  etc) et que l'étude anglaise qui faisait le lien entre cancer du sein et parabens a été contestée (ça ne signifie pas que j'approuve les parabens, mais je prêche pour la rigueur scientifique).
-idem pour les PEG pas top, on le sait, mais il y a des graduations dans leur toxicité.

Chapitre 4: Pour le bien de la peau et des cheveux

Le plus
:
-très intéressant: à partir d'une formule de crême mi-chevre mi-chou, elle démontre la difficulté de sa  reformulation. Ce qui implique que les labo ne sont pas pressés de tout rebricoler, vu la galère que ça suppose…
-Fait des remarques de bon sens sur le fait que les ingrédients indésirables ne le sont pas tous au meme degré.
-Détaille les ingrédients bienfaisants (huiles et extraits végétaux notamment).
-Raconte l'histoire du Lonicera Caprifolia, nouveau conservateur providentiel, mais déjà contesté (car probablement renfermant un dérivé du formol). Le savant chimiste Copaiba m'avait déjà expliqué  l'histoire ici.
-Explique la différence entre huile végétale et huile végétale estérifiée. Explique aussi -ce qui a  déjà été fait ailleurs, par exemple dans «Cosmétiques, mode d'emploi» de Laurence Wittner, également chez Leduc.s editions, - ce qu'est un bon shampoing, un dentifirice correct…

Le moins
-Meme si je sais que ce bouquin n'est pas une thèse, la liste des bienfaits de chaque ingrédient naturel est assénée sans l'ombre d'une référence scientifique (qu'elle aurait pu mettre en annexe). Ou elle aurait pu au moins le faire pour quelques uns. Une phrase du type: "les extraits de bambou sont tirés de la racine des jeunes pousses" ne fait pas avancer le schmilblick sur ses vertus… idem pour plein d'autres substances dont elle ne détaille même pas les effets (vrais ou supposés): helichryse italienne, gombo, fougère  arborescente…  On ne sait pas trop d'ailleurs ce qu'elle appelle extraits…
-Rien sur les HE, la question de leur concentration dans les produits, les risques de photosensiblisation, de déclenchement d'allergies.
-Pour les déodorants: donne comme exemple d'ingrédient naturel déodorant: le farnesol… sur la liste des 26 substances allergènes citées précédemment..

Chapitre 5: maquiller, colorer, teinter

Le plus

-La partie consacrée aux cheveux

Le moins
-Pour les fonds de teints, n'aborde pas la question de la finesse obtenue avec des silicones, pour l'instant, pas d'équivalent  en version bio…
-Pour les poudres, oublie… la poudre de riz.
-Dityrambique sur les couleurs magnifiques des cosmétiques naturels. Je ne le serais pas autant… 
-Dityrambique -aussi- sur la crême colorante végétale de Logona.  Mais ça ne marche pas quand on a beaucoup de cheveux blancs (j'avais téléphoné au conseiller de la marque qui me l'avait confirmé… )

Chapitre 6: protection solaire: un plaisir sans regrets

Le plus

-Explique bien la différence d'action entre filtres chimiques et minéraux.

Le moins
-Sur l'absorption de carotenoides naturels qui facilitent la protection de la peau: elle ne fait pas de différence entre les diverses variétés de carotenoides, pourtant plus ou moins efficaces et plus ou moins bien tolérés.

133 produits décortiqués.

Le plus

-Très intéressant: à chaque fois, elle sépare et commente base/agents actifs, additifs, conservateurs.

Le moins
-Pour les produits sans eau,  ne souligne pas qu'un peu d'anti-oxydant ne fait jamais de mal en prolongeant la durée de vie des produits.
-Certains mystéres, non résolus pour moi en tout cas. Un seul exemple:  la "crême nutritive nuit" de Florame. On lit pour additifs: "lessive de soude et acide citrique pour réguler le PH"… Je voudrais qu'on m'explique en quoi c'est top… (trois macarons)
-Idem: alcool à haute dose dans pas mal de produits bio. Par quelle magie ça ne désseche(rait ) pas la peau? S'il s'agit d'un secret de fabrication, qu'elle le dise…


Conclusion personnelle

-Parfait pour démystifier les marques pseudo-naturelles.
-Des informations intéressantes (souvent déjà lues ailleurs quand même).

Le moins
-Je reste sur ma faim sur la question des conservateurs qu'elle n'a pas vraiment réglée. Même si elle a fait un sort au Lonicera.
-Aborde peu la question des risques d'allergies avec les produits bio qui utilisent plus de substances actives -dont les HE sur lesquelles elle fait quasiment l'impasse.
-N'aborde pas vraiment la question cruciale de la qualité des ingrédients en cosmétique bio. Ce n'est pas parce que c'est bio que c'est toujours top.
-Rien sur les cosmétiques faits maison.
-Rien sur quelques ingrédients qui peuvent permettre une simplification de la vie sans passer par une marque: huile végétales, hydrolats utilisés tels que.

Au final, Rita Steins poursuit avec acharnement son combat contre la cosmétique traditionnelle. Bravo, elle a raison de se battre et surtout de démystifier le pseudo naturel.  Mais je n'ai pas l'impression d'avoir lu des révélations faramineuses sur les cosmétiques naturels. (Je connaissais déjà l'histoire du Lonicera).

source mini gifs.

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #green cosmétique

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2006

L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Agissons ensemble, le blog d'Amandina
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Atelier naturel,  celui de Lyla
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Bioventure…   alias Cerise
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Cécilia and her little mermaid…   Cécilia
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Clem1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Chez Patacaisse…   Patacaisse
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Eclectique…   AppolineR
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Flaneries…  Missand
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Hedonisteries et cie…  Appaloosa
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Hoolistique blog…  Hooly
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Clem1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Kalawange…  Kinoui
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Label Blue…   Bluetansy
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.La gazette cosmétique…  La gazette
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.La griotte croque son blog…  La Griotte
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. La naturendangerScarlett     
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Clem1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Le grand ménage…  Raffa
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Le melimélo de lullaby…  Lullaby
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Les tomates sont cuites…  Cinthya17
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Ma nouvelle nature…  Julie
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.La naturendangerScarlett
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Objectif planète…  Valpoirier
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Clem1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Pécheur de Lune…  Pescalune
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Ptite libellule…   Lili bellule
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Tartine et poésie…  Poésie
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Tea & tattered pages…  Beautymist
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif6/gif_121_15.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Transition naturelle…  Azka
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/Imini-gif1B/Clem1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Un geste par jour pour l'environnement…   Angélie Baral

Tous ces blogs participent au méta blog du fil vert.

L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-050.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Si vous cherchez à caresser la planète dans le sens du poil, des plumes et des branches, si vous voulez vous nourrir mieux, réfléchir à un quotidien plus fraternel, plus inventif et autonome…mais pas triste, si vous pensez que la décroissance et la simplicité volontaire sont des pistes à creuser…

L'image ?http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Fleur-078.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Et si vous aimez les jardins de sorcières comme Pescalune, la course à pied et le shikakai comme Hooly, les beurres tropicaux les plus rares comme Bluetansy, mais aussi le tricot comme Poésie, le chamanisme comme Cécilia, le Japon comme Beautymist, les informations pointues sur les nouvelles marques ecolo comme La gazette cosmétique, le sarrasin comme La Griotte, (mes excuses à celles que je ne cite pas, le cœur y est), rendez vous sur le fil vert qui réunit tous leurs blogs et archive leurs articles.

Je suis désormais au fil vert. J'en suis ravie…



L'image “http://mamidoo.free.fr/html/gifs/vehicules/divers/ballon_16.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

En route pour de nouvelles aventures … 

.

 source des mini gifs
source de la montgolfière



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2006


  1.  
  2. A Paris, les rues comprises entre l'avenue Victoria et la rue de Rivoli sont un peu des délaissées… Ou on se frotte à la foule de Rivoli, ou l'on marche d'un pas alerte sur Victoria pour attraper un bus…
  3. L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Ikaos/boules266.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Dans cette zone au cœur du 4° arrondissement mais néanmoins très tranquillle, j'avais aperçu l'autre jour depuis le bus une "maison de thé". J'y suis revenue à pied voir de plus près. Et j'ai découvert Endora, une boutique vouée aux thés chinois. Elle possède de beaux volumes mais un décor assez kitsch qui m'a rappelé celui, un tantinet OVNI, des magasins d'état visités lors d'un voyage en Chine en 1996. Je n'y suis pas retournée depuis. Je suppose qu'un vent de modernisation a soufflé sur eux.
  1.  
  2.     Image extraite d'un exquis blog anglais sur le thé que je vous incite vraiment à visiter.
  3.  
  4.  
  5. Endora est tenue par une Chinoise et son mari français. Ils affichent «thés de Chine Grands Crus». Ils ne vont pas mettre «petits crus», ça c'est sûr… A la fois curieuse et un peu méfiante, j'ai donc engagé la conversation avec Monsieur Endora, mais on sent bien que Madame est la véritable maitresse des lieux. Directe, elle vante ses thés avec conviction.
  6.  
  7. L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Ikaos/boules266.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.J'ai demandé à sentir les lapsang souchong fumés. Je sais que ce ne sont pas forcemment les meilleurs thés, mais j'aime en boire le matin avec du salé. J'ai pu en découvrir trois.
  8. J'étais déjà prête à acheter le premier, -le moins cher-, un bulldozer au nez de goudron pur, quand j'ai senti le deuxième… divine surprise. Derrière une assez discrète présence fumée, j'ai eu le plaisir de humer une vraie odeur de… tabac de Virginie. J'ai longtemps fumé, entre autres, des Craven A. Même si j'ai arrété depuis plus de quinze ans, ce parfum continue de me griser. Je parle du parfum capiteux et fleuri du Virginie, non de celui de la cigarette… Le troisième lapsang était trop évanescent à mon goût -et surtout moins net-. J'ai donc acheté du zhengshan souchong royal (10€ les 50g quand même). Le parfum de tabac est aussi présent dans la tasse qu'au nez, un vrai bonheur…

  9. Sur le petit catalogue papier disponible à la boutique (6 rue de la Tacherie, tel. 01 48 87 02 98), ce zhengshan souchong est décrit comme la «récolte du printemps des Monts WuYi, dans le parc naturel international protégé, un thé au goût fruité naturel (longane) à la fois légèrement fumé et boisé»… Les monts WuYi seraient la patrie des thés  fumés… 
  10.  
  11.                              
  12.                              Théière vendue sue le site d'Endora
  1. L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Ikaos/boules266.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Endora vend sur internet, leur site et leurs théières ont une touche de kistsch comme la boutique…
  2. Il présente des raretés à des prix astronomiques, mais aussi des oolongs et des thés en boules au jasmin que je me promets d'essayer lors d'une prochaine visite.
  3.  
  4. N.B. : j'apprécie le thé car j'en bois beaucoup. Mais je n'ai pas la science des vrais passionnés, comme l'auteur de la galette de thé, un  très beau blog que je viens de trouver par hasard et qui semble un puits de connaissance sur les Pu-er et les Oolongs.
  5.  
  6. source du mini-gif  

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #boissons

Repost 0

Publié le 18 Novembre 2006




Ayant lu les compliments dithyrambiques à propos d'une brume d'oreiller aux épices douces réalisée par la gourmande  Bergamote pour un swap sur le forum des Plaisirs, je me suis dit que j'allais en préparer moi aussi… d'autant que cela devrait me permettre de tester des macérations de substances odorantes dans l'alcool (… pour changer un peu des huiles essentielles).

La formule de base de Bergamote, je m'y suis tenue:
30cl de vodka
15cl d'hydrolat
30cl d'eau distillée
+ divers produits mis à macérer dans le mélange.


Bergamote avait confectionné sa brume odorante avec de l'eau de fleurs d'oranger.
Pour mon premier essai, j'ai utilisé l'eau de rose, puisque je ne suis pas encore au bout de mes expériences avec rosa centifolia et ses copines.



                  
                           
                  Les pétales de rose décolorées par l'alcool surnagent. Il faut donc retourner souvent le bocal.

 
L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Il y a donc:

-de l'hydrolat de rose chypriote, très parfumé. Un cadeau. En Grêce comme dans toute la Méditerranée orientale, l'eau de rose est très utilisée en patisserie.
 
-deux cuillérées à soupe de pétales de rose rouges (peu parfumées mais qui colorent la macération)

-deux cuillérées à soupe de pétales de rose roses centifolia, très parfumées (chypriotes)

-un baton de vanille

-quatre rondelles de gingembre frais pelé.

J'ai effectué le mélange des liquides dans une bouteille, je l'ai reversé dans deux bocaux à large goulot, puis j'ai réparti pétales de roses et épices dans chaque.


 
                 

                          J'utilise un filtre à café en nylon très fin pour passer les ingrédients.


J'ai filtré au bout de trois semaines, quand le parfum m'a paru mûr. L'odeur possède une note de rose dominante bien sûr, mais curieusement aussi elle est fruitée. On ne sent précisement ni la vanille ni le gingembre tant les parfums se sont étroitement mélés.

L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Deuxième essai en cours avec

-de l'eau de kewra, achetée chez Velan. La boutique avait sous-titré «eau d'iris» mais en rentrant à la maison et après vérification sur internet, j'ai découvert que le kewra est en réalité du pandanus, une plante tropicale asiatique dont on utilise souvent les feuilles pour enrober desserts ou riz gluant. C'est un faux hydrolat, composé d'extrait de pandanus et d'eau. Employé dans les desserts indiens, il possède un parfum tirant vraiment vers la rose (avec une note fumée d'encens "oriental"). En respirant la bouteille, je me suis retrouvée illico… dans une patisserie de Bombay, tant cette odeur est associée à de nombreux gâteaux. Ça m'a ravie car je cherchais pour varier un hydrolat odorant qui ne soit ni de la rose ni de l'eau de fleurs d'oranger.

-deux cuillérées à soupe de pétales de rose rouge pour la couleur

-quatre fêves Tonka, achetées chez G Detout (voir l'article enamouré de Hooly sur cette boutique que je pratique depuis, disons, très longtemps). Elles sentent incroyablement l'amande amère, voire la colle blanche. La fêve tonka est employée aujourd'hui en patisserie… mieux vaut s'en tenir à des petites doses car elle est relativement toxique. On lui attribue des propriétés hypnotiques, je trouve ça pas mal dans une brume d'oreiller.

Dans un bocal, j'ai rejouté un peu d'écorces fraiches de citron vert, rien dans l'autre. J'attends quelques jours pour voir ce que donnent ces deux mélanges, avant éventuellement de les infléchir.

L'image ?http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Petite liste d'hydrolats dont le parfum s'apprivoise facilement
… et avec lesquels je serais tentée de faire des essais parfumés…  sauf que je les apprécie tant que j'aurais du mal à vider trop vite le flacon. Pour certains dont je trouve le parfum magnifique, j'indique leur marque entre parenthèses.

-rose
-fleurs d'oranger
-petit grain mandarine (avec une petite note d'amertume, U Mandriolu)
-menthe poivrée
-ylang ylang  (Bio Mada, exquis)
-patchouli (Luminescents)
-santal (Néroliane, très discret)
-fenouil sauvage (une vraie merveille. Sylviane Reina, productrice dans les Alpes Maritimes: 04 93 02 10 72, sylviane.reina@wanadoo.fr)
-géranium bourbon (Bio Mada)

Deux faux hydrolats (HE ou extrait dilué dans l'eau)
-pandanus
-palo santo, une merveille, venue du Pérou via cette chère Malégria. Le palo santo (bursera graveolens) est un bois utilisé comme encens en Amérique du sud. Il diffuse une odeur résineuse-citronnée, un peu fumée. Dans mes souvenirs, ce parfum est irrémédiablement lié aux églises coloniales des Andes.

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #parfums

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2006

L'image ?http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/divers/raton_laveur_10.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Après avoir détaillé la formule du gel nettoyant pour les mains que j'utilise souvent en voyage, je n'ai pas été ravie de découvrir qu'elle incluait notamment du triclosan.
Le lien que j'indique, parmi d'autres, explique que le triclosan, composé chloré, serait un perturbateur endocrinien et, à terme, renforcerait la resistance des bactéries. Il est présent notamment dans les dentifrices, les déodorants, les bains de bouche, etc. Donc mieux vaut l'éviter quand on le peut.

L'image ?http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/divers/raton_laveur_10.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Des formules de gel circulant sur le net, je m'apprétais à réaliser la plus courante (avec environ une demi tasse de gel pour un quart de tasse d'alcool) quand je suis tombée par hasard sur un article du New York Times, évoquant l'efficacité des gels antibactériens, maison ou pas.
Et…  patatras…  j'ai découvert qu'il fallait au moins un pourcentage de 60% d'ethanol (alcool ethylique) dans le gel, sinon les bactéries prospéraient comme poisson dans l'eau.
Par ailleurs, indique l'article, il faut mettre assez de produit (environ 3ml) pour que les mains mettent au moins plus de 1O (voire 15) secondes à sécher quand on les frotte avec du gel.

    
                                  

                                  Illustration d'Arthur Rackham pour Les Voyages de Gulliver


J'ai donc concocté la formule la plus minimaliste qui soit. Elle est plutôt liquide et ne semble pas trop dessécher les mains à cause du jus d'aloes. Je ne parviens pas à trouver en ce moment un gel d'aloes qui me convienne.

-35 ml d'alcool à 96° non modifié
-20ml de jus d'aloes pour adoucir
-25 gouttes d'HE de lavandin super (lavandula hybrida CT super), considéré comme moyennement antibactérien mais bon cicatrisant
-25 gouttes d'HE de tea tree (melaleuca alternifolia), très bon antibactérien à large spectre.

50 gouttes d'huiles essentielles correspondent environ à 2,5ml (on compte environ 20 gouttes dans 1 ml), ce qui fait 4% du total. On donne souvent le chiffre de 2% minimum d'huiles essentielles pour limiter la prolifération microbienne (dans les produits cosmétiques maison).

Avec ces proportions, on a aussi un peu plus de 60% (61%) d'alcool à 96° dans la formule.


L'image ?http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/divers/raton_laveur_10.gif? ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Dans l'un de des articles, Lunemalo dressait le tableau, très intéressant, d'huiles essentielles très désinfectantes, celles à phénols étant les plus efficaces pour action de choc.

J'ai choisi deux huiles qui ne sont pas (ou peu) dermocaustiques, puisque je prévois d'utiliser ce liquide en voyage quand je n'aurai pas accès à l'eau. C'est une formule destinée aux adultes, -en excluant les femmes enceintes- en raison de la présence, en pourcentage conséquent, d'huiles essentielles.  On peut subsituer de l'HE de géranium bourbon (pelargonium graveolens) bon antibactérien, au lavandin. Mais c'est l'odeur de lavande qui évoque pour moi la propreté…

Rappel de base : pour avoir les mains nickel dans la vie courante, rien ne vaut de se les laver au moins pendant 10 secondes avec du savon, avant de les sécher avec une serviette propre.
En hiver, avec les microbes qui folâtrent allègrement, il est recommandé de se laver les mains plus souvent que d'habitude, notamment en arrivant à la maison. 

Lien pour l'illustration d'Arthur Rackham
Lien pour le raton-laveur.

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #aux petits soins

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2006

Sur ce blog, on parle plutôt de main verte et de botanique…

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-bleu.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Mais j'ai découvert qu'on pouvait aussi avoir la main bleue



L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-bleu.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Une main bleue c'est quoi? Si l'on en croit ma copine Bluetansy, cinq doigts assez habiles pour inventer un petit monde d'objets poétiques qui éclairent et embellissent le quotidien …

L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-bleu.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Anges gardiens (de porte), coquelicots en laine flamboyante…     l'univers main bleue de Blue est à découvrir ici

source des mini-gifs

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 5 Novembre 2006

Lors d'un récent voyage à Madère, j'avais rapporté ça:




                                                         Fruit du monstera deliciosa (faux philodendron) encore vert.


L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'argumentation du marchand était la suivante: vous achetez le fruit vert, il mûrit sagement pendant trois semaines. Quand la peau vire au  jaune, il est mûr à point, vous pouvez le déguster. Sur place, au merveilleux marché de Funchal d'où vient la bête, j'ai pu la goûter: elle possède un exquis parfum de litchi (beaucoup disent ananas +banane). Mon intention première était donc, de retour à Paris, de photographier régulièrement son lent murissement avant de me régaler de ses grains translucides et parfumés.
Il a débarqué chez moi, jeune adolescent, avec cette couleur :

                                            
                                                                  Pointe "écailleuse" du Monstera


Après sa première séance photo, j'étais toute contente. J'avais installé Monstera près d'une fenêtre exposée sud-ouest (soieil d'après midi) et il paraissait paisible.

Le même soir, que vois-je?





                                                        Fruit du Monstera, toujours pas mûr, mais en pleine effervescence


L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Monstera avait littéralement éclaté -bien plus tôt que prévu-… Or tout ce que j'ai pu lire sur la comestibilité du fruit du faux philodendron, -fruit appelé cériman- va dans le même sens: tant que c'est vert, c'est toxique.

Pourtant, de près, il était sacrément tentant:


 
                                                          Quand c'est pas mûr, c'est pas mûr

J'ai donc patienté. Hélàs, Monstera s'est irrésistiblement et obstinément mis à virer au noir. Il n'a jamais jauni. 

L'image “http://perso.orange.fr/safran2c/Imini-nature/Meteo-001.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Je ne vous le montrerai pas en photo… il était devenu trop vilain. Une odeur délicieuse commencait pourtant à monter du plat où il trônait … attirant à elle une nuée de moucherons, amateurs, sans doute, de curiosités décadentes et exotiques.
J'ai dû me résoudre, la mort dans l'âme, à le jeter.
je pense qu'il a eu le blues et n'a pas supporté l'exil -ni, peut être, le trop grand changement d'hygrométrie- .

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #botanique

Repost 0