Publié le 29 Novembre 2009




J'ai eu la chance de recevoir récemment en cadeau des racines fraîches de ginseng, rapportées de Corée. J'en ai mis à macérer un peu dans l'huile, un peu dans l'alcool, un peu dans une bonne eau de vie, (ça c'est à siroter),  et j'en ai incorporé  dans un chutney épicé, réalisé en m'inspirant de la recette de chutney au citron réalisée l'an dernier; Voir ici clic.



Racine de Ginseng pas encore lavée.

 

Cru, le ginseng a un goût de racine qui hésite entre le céleri rave et l'angélique.


Racine de ginseng brossée sous l'eau, pas encore épluchée. Elle est devenue très pâle et a l'allure d'un petit personnage pattes en l'air.

 

*Blanchir 2 fois (dont une dans eau salée) une écorce et demi de citron (j'avais trouvé du citron de Ligurie).


*Presser les jus de deux citrons (environ 80g)

 

*Eplucher et émincer 300g de gros oignons blancs doux (ce qui donne 200g à peu près)

 

*Eplucher 1,25 kg environ de pommes et de poires en petits dés. Pour les poires, j'avais trouvé des Louise Bonne très parfumées  (on doit obtenir un 1kg au final). Si on utilise un couteau en céramique, l'oxydation est très limitée, et on n'a même pas besoin de citronner les poires. 

 

*Dans une cocotte faire un sirop avec:

-500g vinaigre de cidre,

-700g sucre. J'en ai profité pour terminer tous les sucres exotiques que j'avais, soit:

420 sucre noir moscovado +un peu de sucre roux

80g jaggery (sucre de palme vendu en petits blocs dans les épiceries indiennes)

200g cassonade

-les jus de citron,

 -les épices :

6 clous de girofle,

25 grains de poivre noir de Ceylan (très piquant) 

20 gousses de cardamomes vertes, entrouvertes en les écrasant légèrmeent au pilon

1 batonnet de cannelle de Ceylan

4 cuillèrées à café de piment rouge émietté ( c'est du chinois, il n'est pas trop piquant et proche d'un piment italien que je n'arrive pas à retrouver en ce moment)

4cuillèrées à café de graines moutarde noire

 

*A ébullition, ajouter oignons, fruits, zestes et

 

 


1 gros morceau de ginseng frais (100g environ) débité en mini dés.


*Laisser cuire à feu vif entre 20 et 30mn en remuant souvent.


*Mettre en pots passés à l’eau bouillante. Fermer, retourner les pots. Puis les remettre droit



*Essayer de laisser reposer un peu (au moins un mois) pour que les parfums se mélangent et que celui du vinaigre se fonde avec le reste, avant de déguster. Délicieux avec de la volaille froide ou avec des légumes racine, coupés en tranches, roulés dans un peu d 'huile d'olive et rôtis au four.

Liens

*Sur les propriétés du ginseng voir ici: clic
Prudence si on est hypertendu.

*J'ai un peu hésité avant de préparer un macérat huileux de ginseng, puis j'ai découvert que ça se faisait,  … et même que ça se vendait (voir ici clic ) pour ses propriétés anti asthéniques, en massage après une grippe par exemple. En revanche, il est indiqué que le parfum est herbacé. Pour l'instant, mon macérat sent plutôt le céleri, en tout cas la racine!

* J'avais déjà parlé de la teinture de ginseng, (réalisée avec des racines séchées et en ajoutant de l'hydrolat de rose) ici. Ma nouvelle teinture, faite avec du ginseng frais se situe pour l'instant dans le même registre olfactif.

*J'avais évoqué sur ce blog une utilisation médicinale du jaggery (plié avec gingembre et poivre noir) dans une recette anti-crève. J'indique le lien car ça peut être de circonstance en ce moment; voir ici



Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #petits plats

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2009



J'ai reçu récemment en cadeau une huile de noix vierge intéressante, marque la Tourangelle. Elle n'est pas bio- rien n'est parfait- mais elle a la particularité d'être composée à 85% d'huile de noix non torréfiée, ( le reste étant de la noix torréfiée) ce qui lui donne un parfum très doux…  son prix reste abordable (5,5€ les 500ml). J'ai donc programmé un savon à l'huile de noix.


Avec quel parfum le marier? J'ai tout de suite pensé épices et chocolat. J'ai donc démarré une macération huileuse. J'ai choisi l'huile d'olive comme base, car elle supporte bien la chauffe or je finis mes macérations par un petit coup de bain marie très chaud.


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Macérat parfumé


Dans 35g huile d'olive bio

-de la poudre de cacao (je n'ai pas pesé, je pense que c'était dans les 10g); Il s'agit d'une poudre au parfum particulièrement riche (marque Agnès bio, une chocolatière installée à Langon), trouvée au salon Marjolaine.

-un bâton de cannelle bio (Masalchi)

-une fève de tonka (Terre exotique) grossièrement écrasée au pilon.

 

J'ai également préparé un lait de noix que j'ai compté dans la phase aqueuse, mais ajouté dans la phase huileuse. Pour le fabriquer, j'ai repris la méthode utilisée pour obtenir le lait de pistache du savon d'Egine.

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Lait de noix


Ce lait filtré est très blanc.


Mixer 11g de noix avec 6g d'huile de noix, puis ajouter 101g d'eau de source, mixer à nouveau  et filtrer. J'ai obtenu 105g d'un lait de noix odorant.

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Parfum


J'ai cru bon d'utiliser mon précieux extrait CO2 de cacao. Pour le sophistiquer, j'ai même ajouté du tout aussi précieux extrait CO2 de patchouli. Les deux sont particulièrement odorants. Déception cuisante, il n'en reste pas grand chose après le passage de la soude.

Dilués dans 10g huile de noix: 5g extrait CO2 de cacao+ 2g extrait CO2 patchouli.

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Couleur


Je voulais créer quelques ronds contrastés comme dans le savon le petit frère de l'Eveilleur. J'ai donc dilué 4g de cacao en poudre dans une coupelle avec un peu d'eau et j'ai fouetté le tout au fouet à capuccino.

 

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Choix des huiles


J'ai ajusté sur Soap calc pour une formule équilibrée

 

100g beurre de cacao

200g huile de noix

300g huile de coco

200g huile d'olive bio dont 35g macérat

(+ 105g lait de noix)

 
http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/mini02.gif Liquide

 eau et lait de noix

Soude pour un surgraissage à 6-7



-Après avoir versé le liquide de soude dans les huiles et avoir touillé, j'ai prélevé un peu de pate pour la mélanger au cacao à l'eau.

-A la trace très fine, j'ai ajouté les HE

-J'ai versé plus grande partie de cette pâte dans les moules,
 
-J'ai mélangé le contenu du bol avec le cacao au reste de pâte et j'ai touillé, j'ai versé ce restant pour compléter les moules en coulant à chaque fois sur un point du moule.


Les savons sont d'un ton caramel très doux qui me plait baucoup. Certains affichent une auréole plus brune. Leur mousse est très agréable, mais leur parfum reste désespérement discret (noix dominante, avec vraiment une mini pointe patchouli plus que cacao).





 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0

Publié le 16 Novembre 2009



http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gifJe continue à m'obstiner avec la rose et les savons.
Cette nouvelle série m'a agréablement surprise pour le résultat olfactif, discret, mais réel. En revanche, pour la couleur, damned. Si ces savons sont esthétiques, ni le rouge ni le rose ne sont encore au rendez-vous.


Je gardais donc depuis longtemps deux petits pots de baumes à la rose (chacun de 30g environ), délicieusement parfumés, mais qui avaient fâcheusement granulé, peut être à cause des teintures ou bien du karité.

En voici la formule, sur le modèle du baume automnal

Baume rose de rose


20g  beurre de karité

10g beurre d'aloe

20g beurre de cacao

10g huile  Ko Tao (Résonnances,  avec lemongrass et jasmin)

8g huile  Antipodes (huile neo zélandaise parfumée aux HE),

10g huile de macadamia

5g teinture d'hibiscus maison

5g teinture de rose maison

4g cire abeille en feuilles

4g substitut de lanoline

2g cetyl esters

 

9gtes HE rose indienne`

10gtes absolue de rose

9gtes He citron

20gtes lavande altitude

http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gifQuand on regarde la formule, il y a finalement assez peu d'HE. Comme ce baume est particulièrement odorant, j'ai tenté de voir si, en l'incorporant dans un savon à la trace, on arrivait à préserver un peu de son parfum. La réponse est oui, ce qui me semble fort intéressant. Si on ajoute un baume dans un savon et que son parfum survit à la soude, cela signifie qu'on peut globalement diminuer la dose d'HE à employer, puisqu'il en faut nettement moins pour parfumer un baume (support purement gras, excellent capteur d'odeurs) qu'un savon.
Les doses élevées d'HE nécessaires au parfumage des savons me font en effet souci à plusieurs points de vue, et notamment ethique… car il faut une grande quantité de matières premières pour extraire des HE et la nature n'est pas inépuisable.


Je n'ai même pas mouillé le savon pour la photo


Les ingrédients pour la couleur

-30g de teinture de rose centifolia réduite à 14g et flambée. Y diluer 6 gélules d’urucu

 -Deux grosses pincées de fleurs de coquelicot jetées dans l’infusion de soude: on obtient une teinte  rouge-noir. Filtrer en pressant bien avant d'ajouter aux huiles.

-de l'huile de palme rouge (Zomi)


-Par ailleurs, j'ai préparé une macération concentrée dans de l'huile d'olive de rose en pétales, de palo santo concassé et d'urucu en grains (un double merci à Malégria) à la fois pour le parfum et pour la couleur.


J'ai utilisé 350g d'eau très froide et un surgraissage à 6-7.



 Les huiles

 

300g huile de coco indienne

150g beurre de cacao

350g olive bio dont 28g de macération concentrée dans olive

200g huile de palme zomi

vitamine E


Rajouter à la trace:

-l'urucu dilué dans la teinture réduite

-les deux baumes, l'un après l'autre, en donnant après chaque ajout  un coup de mixer pour bien  homogéneiser le mélange.

 

Après avoir coulé la pate, j'étais contente, les savons tout frais étaient d'un rose orangé pétant. Un couleur qui a viré peu à peu à l'orange un peu brun.


A gauche, le savon coulé dans un moule en silicone (et tamponné indien), à droite, dans un milky way.


http://pagesperso-orange.fr/safran2b/SmiliesKaos/pompom-orange1.gifUn détail étonnant: les savons faits dans les moules Milky way sont nettement plus foncés que ceux réalisés dans les moules en silicone.


Il ne faut pas s'attendre quand même à un parfum tonitruant, mais je retrouve, très discrètement, celui du baume. J'essaierai une autre fois d'incorporer un baume plus concentré en HE .

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0

Publié le 13 Novembre 2009



Pourquoi deux? Parce que j'en ai fait deux (pour l'instant)… essayant de reproduire au plus près la formule d'une crème que j'ai trouvé épatante et particulièrement efficace sur des plaques sèches réactives qui sortent de temps en temps (fait rarissime, la plupart du temps, j'écourte mes essais de produits tout faits pour cause d'intolérance). Je citerai donc son nom: c'est le Remède de Gattefosse… avec une INCI longue comme ça… et quelques casse-tête à résoudre au passage. Je pourrai bien sûr en acheter tout pret, et je le ferai à l'occasion ( cette crème a un parfum exquis)  mais j'avais très envie de relever ce défi.


 J'ai réalisé une première crème (qui m'a très bien réussi et dont je suis fort contente) sans avoir réuni tous les ingrédients. La deuxième les aligne quasi au complet, mais le résultat n'est pas complètement abouti puisque si elle ne déphase pas, elle ne phase pas non plus complètement si je puis dire…

Ce dont je suis le plus fière: le parfum; j'ai essayé d'utiliser toutes les HE citées (en ajustant pour leur %, à deviner) et j'ai dû trouver des arrangements pour des ingrédients parfumés que je n'avais pas… Je vais expliquer plus en détail.

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifL'INCI du Remède qui a une texture proche d'un baume:

Water • Glycerin • Dicaprylyl EtherSimmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil• Oryza Sativa (Rice) Bran Water • Lavandula Angustifolia (Lavender) Water • Glyceryl Stearate • Macadamia Ternifolia Seed Oil • Butyrospermum Parkii (Shea Butter)• Candelilla/Jojoba/Rice Bran Polyglyceryl-3 Esters • Cetearyl Alcohol • Sodium Stearoyl Lactylate • Magnesium Aluminium Silicate • Calophyllum Inophyllum Seed Oil • Prunus Armeniaca (Apricot) Kernel Oil • Centella Asiatica Leaf Extract • Onopordum Acanthium Flower/Leaf/Stem Extract • Calendula Officinalis Flower Extract • Cinnamomum Camphora (Camphor) Leaf Oil • Lavandula Angustifolia (Lavender) Oil • Citrus Grandis (Grapefruit) Peel Oil • Zingiber Officinale (Ginger) Root Oil • Styrax Benzoin Resin Extract • Origanum Heracleoticum Flower Oil • Santalum Album (Sandalwood) Oil • Pogostemon Cablin Oil • Dipteryx Odorata Seed Extract • Salvia Sclarea (Clary) Oil • Boswellia Carterii OilBisabololCellulose Gum • Xanthan GumDehydroacetic AcidBenzyl Alcohol • Alcohol • LinaloolLimoneneCoumarin • Citral • Farnesol • Geraniol

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif1.

La glycérine est en deuxième position. En général, on n'en met jamais plus de 5%, mais j'ai trouvé des formules de Gattefosse avec de la glycérine à hauteur de 10%…

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif2.

Les ingrédients actifs présentés sont les suivants (je cite)

-"1 absolu / fève tonka" : je n'en avais pas; j'ai donc préparé une teinture alcoolique de tonka que j'ai ajoutée à ma macération d'HE.

- "11 huiles essentielles:  lavande , bois de Hô, bois de santal, larme de benjoin, encens, patchouli, gingembre, origan thymol, sauge sclarée, pamplemousse": j'ai remplacé l'He de benjoin par sa teinture, -et de toutes façons, c'est ce qui est utilisé dans la VO-. Et le bois de Ho que je n'avais pas par du bois de rose

-"virola (Alpha bisabolol)". bisabolol

-"Les huiles végétales actives de jojoba bio, de macadamia bio et de tamanu bio aux propriétés restructurantes" facile,  tout comme "Le beurre de karité nourrissant"

-"L’eau végétale active de riz, précieuse et biocompatible, et l’eau florale de lavande bio aux bienfaits apaisants, sont sources de sérénité".Ce sont les deux ingrédients que j'ai zappés, l'eau de riz parce que je me voyais mal introduire une décoction d'eau de riz non stérile et l'hydrolat de lavande car je souhaitais une crème très douce à l'eau et que je chauffais ma phase aqueuse (il n'est pas dit qu'une future tentative n'inclut pas cet hydrolat) 

-"L’actif végétal d’acanthe sauvage restructure la barrière cutanée des peaux agressées". Là, j'ai failli sécher. Impossible de trouver de l'acanthe sur un site d'herboristerie. J'ai même demandé à une reine de jardin méridional mais elle n'avait pas ça dans ses plate-bandes. J'ai alors pensé aux teintures mères… coup de bol, l'acanthe est prescrite en homéopathie… et j'ai tout simplement commandé la TM chez le pharmacien. Je l'ai faite réduire en compagnie d'une TM de centella, autre ingrédient actif. les propriétés e l'acanthe: elle est émoliente, vulnéraire, astringente (voir ici par exemple)

-"L’extrait naturel actif de fleurs de calendula aux vertus calmantes et adoucissantes"
j'ai préparé un hydroglycériné de souci à 70% de glycerine

-"L’extrait titré de Centella asiatica, traditionnellement utilisé pour ses actions régénérante et réparatrice",
Je lui ai donc substitué une TM que j'ai faite réduire

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif3. 

 Les émulsifiants

A ce moment, j'ai découvert que Gattefosse était vraiment un labo de pointe car il avait déposé le brevet d'un émulsifiant très malin l'emulium kappa  (introuvable si on n'est pas pro) composé de VE+MF+alcool cétéarylique+ trois cires estérifiées… que l'on retrouve dans tous ses produits et dont l'INCI est le suivant:
  Glyceryl Stearate •  Candelilla/Jojoba/Rice Bran Polyglyceryl-3 Esters • Cetearyl Alcohol • Sodium Stearoyl Lactylate

  Par quoi le remplacer? Avec le natramulse, un mélange de MF-VE et alcool cétéarylique, on a déjà la moitié de la formule. Avant de recevoir ma commande car je n'en avais pas, je l'ai remplacé par la cire n°2 d'Aroma zone, dont j'apprécie beaucoup la finesse;

Pour l'autre moitié, j'ai joué avec ce que j'avais d'esterifié dans les tiroirs:
-le fameux céralan (cire d'abeille estérifiée)
-les cetyl esters (esters d'acides et d'alcools gras)

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif4.

  Le dicaprylyl ether

On l'appelle aussi cetiol OE… introuvable également si on n'est pas pro. C'est un ingrédient qui donne un toucher léger et glissant et qui est particulièrement bien vu de la cosmeto de pointe. Je l'ai remplacé par le fucogel, dont j'aime beaucoup la légereté qu'il apporte à une crème et du complexe d 'orchidée sur tri glycérides qui allège aussi une formule avec un réel effet hydratant.

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif5.

Magnesium aluminum silicate

C'est de l'argile. J'ai préféré lui substituer de la poudre de riz micronisée, une merveille de finessse (TKB). Dans ses formules que je traque tant elles sont instructives, Gattefosse utilise en général de l'argile couplée à de la gomme cellulose comme gelifiant à hauteur de 1 à 2%% (le composé s'appelle veegum)

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gif6.

Gommes celluloses et xanthane

J'ai zappé, je n'aurais peut être pas dû pour la deuxième version. J'ai pensé que le fucogel pourrait compenser en partie.


Ouf, yavaitpluka…


Le pot de la G-like 1 déjà bien entamé. Je n'ai pas encore pris de photo de la crème n°2.

La crème G… like  n°1

3g poudre de riz TKB

5g jojoba

3g macadamia

4 complexe d’orchidée

5g karité nilotica

5g  céralan diluée à 50% avec argan (un cadeau de Michèle)

3g cire emulsifiante n°2

2g cetyl esters

4 gtes vit E

 

62g  eau de source

5g glycérine

un soupçon de guar conditionnante


2g fucogel

35gtes bisabolol

40 gtes mélange d'HE  

16 gtes géogard

 

Procédé



J'ai chauffé les deux phases à la même température et j'ai ajouté la phase aqueuse en trois fois.

J'ai d'abord mixé au fouet à capuccino car je navais pas assez de matière pour démarrer au bamix, puis, j'ai poursuivi au bamix. J'ai terminé par la troisième phase. On obtient une crème très aérienne, très parfumée.


La crème G.… like n° 2


120g eau d'Evian  + 10g en cours de route

10g extrait hydroglycériné de souci maison

10g TM acanthe+5g teinture mère centella réduites au bain marie à 5g

 

6g poudre de riz

6g jojoba

3g macadamia

3g  tamanu

4 noyau abricot (présente dans la formule originale)

8g complexe orchidée

10g karité nilotica        

 

6g céralan dilué (que j’ai compté pour 3 puisque à 50% argan)

3g céralan non dilué

6g natramulse

4g cetyl esters

10 gtes vit E

 

4g fucogel

70gtes Bisabolol

35 gtes Géogard 35

80 gtes HE mélange parfumé

 

En plus de la formule:

10gtes elixir chrysoprase

20gtes elixir calling all angels

 pointe mica gleaming gold

Edit: j'avais oublié de préciser que j'avais saupoudré la phase aqueuse de guar conditionnante comme le suggère Irène dans sa belle formule du lait de la lune ici.

 

J'ai fait chauffer les deux phases et procédé à l'émulsion en mixant au bamix (j'avais prévu de plus grosses quantités pour pouvoir démarrer direct avec lui). J'ai obtenu une crème très dense. J'ai voulu l'étendre en rajoutant 10g d'eau…  patatras… tout s'est liquéfié, sans pourtant déphaser… J'ai rajouté 2g de gel silicium, qui aide à épaissir, sans grande modification… j'ai médité sur ma formule…  Peut être est-ce en raison de la  faiblesse de la phase huileuse (plus petite que dans la première formule)   j'aurais dû rajouter de l'huile plutôt que de l'eau!

Mieux vaut agiter le flacon avant usage pour bien refaire le mélange, qui n'est cependant pas déphasé…

 

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/bariole/fleur_ani.gifJe vais programmer une troisième tentative, sachant néanmoins que la texture de la première crème est très agréable (mais différente de celle du Remède) et que la seconde aurait pu s'en approcher  si je n'avais pas rajouté de l'eau.

NB: je n'ai réussi à trouver l'INCI complet que sur beauté-test; comme j'ai fait un copié collé, les mots en rouge y renvoient (je n'ai pas réussi à supprimer le lien) 



 

 




Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #laits - beurres - crèmes corporels

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2009



Comme le gras retient bien les parfums, les baumes sont un merveilleux terrain de jeu pour tester des combinaisons olfactives. Depuis que j'ai commencé à faire des savons, ils sont même devenus un refuge consolant tant la savonnerie est capricieuse pour restituer les odeurs…


1. Baume astral dreams

 


  Comme son nom, -celui de sa synergie parfumée-, l'indique, c'est un baume de nuit beaux rêves, avec de l'huile essentielle de racine d'angélique, à l'odeur grisante. Attention, c'est une huile photosensibilisante et neurotoxique à l'usage, interdite aux femmes enceintes ou qui allaitent. Comme on ne se tartine pas d'un baume de la tête aux pieds -enfin, je l'espère… - et qu'il ne s'agit pas d'y être abonnée à vie, les risques sont limités, mais il faut néanmoins les évoquer.

J'ajoute désormais dans les baumes à l'acide stéarique juste un peu de cire d'olive qui apporte un soupçon de fermeté supplémentaire sans ôter le toucher très doux.

J'ai également un peu modifié la façon de faire.

Je maintiens 10mn dans un bain marie très chaud le karité (du brut sénégalais) l'ucuuba avec un anti oxydant car j'ai eu un ou deux baumes qui ont granulé en raison du karité.

Puis j'éteins et j'incorpore les autres ingrédients dans l'ordre cité sur la formule, l'un après l'autre, en touillant entre chaque ajout jusqu'à liquéfaction. 


Baume astral dream




90g beurre de karité brut

6g beurre d'ucuuba

7 gtes vit E

 

2 g cire olive

6g beurre de mangue

4g acide stéarique

52g  huile de coco neutre

30g huile de sésame

10g  macérat de baies de genevrier dans huile d'olive

+ 135gtes HE de la synergie astral dreams préparée la veille


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/espace/lune/lune_07.gifSynergie astral dream


Elle vient du Rainbow meadows blend recipe calculator dont j'ai déjà parlé car je cherchais des associations apaisantes avec le genevrier et l'angélique.


45gtes HE racine d'angelique (Neoils)

15gtes He encens d’Oman (Enfleurage)

15gtes He genevrier des rocheuses (Floracopeia)

15gtes He myrrhe (Florame)

15gtes He santal blanc (Inde)

30gtes HE épinette noire (le gattilier)



 
2. Baume de la lune aux trois camomilles



J'avais déjà donné la formule ici, mais sans entrer dans les détails. c'est aussi un baume du soir ou anti-stress très efficace. Cette version est à peine modifiée (le chevrefeuille remplace le tilleul que je n'ai plus, et j'ai employé un macérat matricaire+rose, plus subtil que le macérat de matricaire tout seul).

Sur le blog collectif Potions et chaudron, Irène a posté récemment une merveilleuse recette de lait crémeux de la lune que je vous invite à regarder ici.


Dans ma formule, certains végétaux lui sont aussi effectivement dédiés (lavande géranium, rose), mais pas tous, car la camomille romaine est classée comme une plante solaire probablement en raison de son aspect de petit soleil blanc … J'ai néanmoins préféré garder le nom initial de ce baume que j'avais baptisé ainsi en raison de ses propriétés très apaisantes pour le soir. (Voir aussi cette délicieuse recette de "charme d'oreiller"  avec de la camomille, et qui peut donner des idées aux insomniaques  ici)

Quelques commentaires sur la formulation

 Choix des huiles

Quand on fait des baumes, je conseille vivement de mélanger au maximum les huiles (même avec des ajouts en mini-quantités) , car cela contribue à affiner la texture.

* Il est aussi très interessant d'incorporer des macérats huileux parfumés car on les sent vraiment (alors que dans les savons, pas toujours… )

* J'utilise l'huile de coco odorante quand je fais des baumes gourmands (vanille, cacao, etc). Je préfère la neutre quand il y a des notes fleuries, quoique camomille et coco odorante supportent l'alliance. 

* Je privilégie souvent coco et sésame qui apportent une grande douceur cosmétique à la matière du baume. L'huile de coco par ailleurs le raffermit un peu.


Ajouts

Quand il m'arrive d'incorporer un soupçon d'aloe concentré qui renferme un peu d'eau, j'ajoute par précautions un peu d'EPP. Par ailleurs, je prévois toujours un anti oxydant. 


Parfum

Camomille-rose-lavande: un trio très suave dont je ne me lasse pas. Le géranium le muscle un peu.


 
http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/espace/lune/lune_07.gif Les camomilles

L'extrait CO2 de matricaire vient d'Aromantic. J'en utilise tant que je le commande en gros flacon. Le macérat huileux de matricaire (avec des fleurs qui viennent d'Egypte et de Crète) est très efficace sur les inflammations de peau… et il est particulièrement odorant. J'ajoute souvent des pétales de rose pour doper son parfum.

La camomille romaine vient de Neoils. Je l'achète diluée - à 50% dans du jojoba- (elle reste très parfumée; c'est elle qui donne la note principale) ce qui me permet… de diminuer les frais d'envoi, Neoils appliquant un barème particulier pour les HE facilement inflammables.


Gulestan: c'est un mélange d'HE afghanes dont une camomille sauvage.
Je n'en n'ai plus, et je n'en n'aurai plus car Mathieu Beley qui avait mis au point cette formule a quitté l'Afghanistan pour d'autres aventures. Il vient de lancer avec une amie parfumeur la marque Sama, avec trois vrais parfums de luxe, Jardin d'Iris, Loup de steppes, Deva des fleurs. Allez voir son très beau site ici.

Je donne à nouveau la formule à peine modifiée


Baume de la lune aux camomilles




65g huile coco neutre

10g nigelle bio

7g macérat de rose dans biofritol

23 g sésame

8g pastel

9g macérat de chevrefeuille dans pépins de raisin (merci Irène)

2g macérat matricaire grecque et rose dans biofritol

20g cire d'abeille très fine en feuilles (Aromantic ou bilby)

10ges anti aox

2g aloe concentréX40

 

10gtes EPP

10gtes extrait CO2 camomille matricaire

15gtes He rose diluée (Akamuti)

25 gtes HE  camomille romaine diluée (neoils)

20 gtes HE lavande

5 gtes HE  géranium (Eona)

10 gtes HE mélange  Gulestan



http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/espace/lune/lune_07.gifCes deux baumes particulièrement parfumés et apaisants sont à appliquer le soir en massage doux sur les pieds ou, dans la journée, sur les poignets ou le plexus.











 

Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #Tout baume

Repost 0

Publié le 4 Novembre 2009

 

Après la période jaune, je passe en version rose, enfin si on veut, au vu de la couleur marron-rosé de cette première fournée.

 

Je commence donc des expérimentations autour de la rose.

 

Pour cette première série que je voulais sans huile essentielle, j'ai d'abord préparé:

 

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/yfleur32.gifAutour de la rose


 

Filtration de l'hydroglycériné, resté très limpide

 


*Un macérat hydro glycériné de rose de Provins (un peu de glycérine à la trace ne peut nuire) en suivant les proportions de Michèle: 70% glycérine, 30% eau. Il sent très bon, mais curieusement la rose… et l'amande.


Teinture avant filtration


*Une teinture alcoolique (à 40°) de rose de Provins uniquement avec les pistils et quelques pétales (parfum exquis, pouvoir énergétique). Pour faire ce savon, je l'ai faite flamber à plusieurs reprises pour eliminer un maximum d'alcool


*Un macérat huileux (moyennement odorant néanmoins) de rose de Provins dans du biofritol.


Ces roses de Provins merveilleusement parfumées viennent d'Altaïr.

 

Couleur (1)


Pour jouer dangereusement avec le rouge (et surtout pour leurs propriétés très adoucissantes et apaisantes) j'ai aussi intégré:


*Du sangre de grado (merci Malégria) que j'ai dilué dans le macérat de rose. Il donne de micro points foncés dans la pâte


*Du macérat de millepertuis (dans olive bio, Le Gattilier) particulièrement sombre que j'ai compté dans  les huiles.

 

 

Couleur (2)


*Sachant qu'avec les pigments (anthocyanes) de la rose, je ne pouvais avoir que du marron, j'ai  essayé d'infléchir la couleur en ajoutant 1g d'ultramarine violet (TKB trading)


Le liquide de soude virant de couleur après l'ajout du thé


*J'ai préparé le liquide de dissolution de la soude en ajoutant au mélange l'eau +soude deux cuillérées à café de thé rouge à la rose, très parfumé et qui a teinté l'infusion  en marron rose. J'ai laissé refroidir puis j'ai filtré avant de mélanger ce liquide aux huiles.

 

Choix des huiles

 

Minimaliste, avec du beurre de cacao car j'apprécie beaucoup la douceur qu'il apporte à une formule.


J'etrenne un nouveau moule pour l'occasion

 

Le savon à la rose de Provins


315g huile d'olive bio

35g macérat de millepertuis dans olive bio

200g huile de coco sans odeur

50g beurre de cacao

 

soude pour un surgraissage à 6-7

 

200g eau déminéralisée avec deux cuillérées à café thé noir à la rose qui vient de chez Tcha à Paris (rue du pont de Lodi). On en trouve aussi du très bon ici clic

 

Ajouts:

 

10g hydro glycériné de rose de Provins bio, mélangé à:

10g teinture de pistils de rose de Provins (en réduction)

1g ultramarine violet TKB

 

16g macérat de rose de Provins dans biofritol, mélangé à:

3g solution de sangre de grado


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/nature/fleurs/rouge/yfleur32.gifLa couleur de la partie restée à l'air avant démoulage tire au vert de gris tandis que le reste est d'un très doux marron rosé.

Pour l'instant, le parfum reste très discret. Ça sent le frais.

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #savons

Repost 0

Publié le 2 Novembre 2009


J'ai beaucoup hésité avant de publier ces deux recettes destinées à soigner une mycose aux ongles car il faut avoir beaucoup de patience et attendre longtemps pour en tester l'efficacité. Néanmoins, comme je me suis beaucoup creusé la tête pour les élaborer,  j'ai décidé d'en parler.

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/chats/chat005.gifLe challenge était le suivant: préparer quelque chose pour une maman qui allaite.  J'ai donc exclus  toute huile essentielle … et prévu un deuxième flacon avec HE pour prendre la suite après la fin de l'allaitement.


Un produit anti mycose sans HE
: le casse tête parfait jusqu'à ce que la petite lampe eureka s'allume comme dans une BD dans ma tête, avec trois idées enfantines à réaliser:

*comme l'EPP est très souvent présenté comme anti fongique, je l'ai utilisé comme ingrédient principal

*comme l'huile de neem est aussi classée comme anti fongique, je l'ai choisie… et j'ai fait une macération à chaud avec

*des clous de girofle, ma troisième arme anti champignons

*par ailleurs, l'huile de ricin étant l'amie des phanères, je l'ai incluse dans la recette.


J'ai vidé et nettoyé un vieux flacon de vernis pour récupérer une bouteille avec pinceau


Ce qui donne comme formule archi minimaliste :

 Huile anti-fongique sans HE pour les ongles


6, 65 g extrait de pépins de pamplemousse

3g huile de ricin

5,35g de macérat de clous de girofle dans de l'huile de neem.


A passer au pinceau matin et soir sur les ongles à traiter sans déborder.


http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/chats/chat005.gifPour la deuxième formule, j'ai conservé l'huile de neem et le ricin, mais j'ai corsé avec trois HE classées comme efficaces dans la lutte anti champignon…ce ne sont bien sûr pas les seules à avoir ces propriétés.


*J'ai retenu la girofle, outre sa puissance, pour la synergie avec la macération huileuse et parce que la force de son parfum est un contrepoint à l'odeur disons curieuse de l'huile de neem.


*Le tea tree a de son côté un champ d'action très large, c'est intéressant quand on ne connait pas la nature exacte du champignon.


*Quant au palmarosa, lui aussi tenu pour antifongique, je l'ai choisi pour sa senteur fleurie qui se marie bien avec le côté épicé de la girofle. 


Huile anti fongique avec He pour les ongles


7g macérat neem-girofle

3g huile ricin

30gtes HE tea tree

10gtes He girofle

15gtes He palmarosa

Quand on applique cette huile au pinceau, il faut veiller à ne pas toucher la peau car l'HE de girofle est dermocaustique. Par ailleurs, ce mélange a tendance à colorer l'ongle.


Je reviendrai compléter cet article quand j'aurai des nouvelles plus précises sur l'efficacité -ou non- de ces deux formules.


Important: il est toujours très utile de faire diagnostiquer précisement une mycose par un dermatologue qui pourra prescrire un prélèvement et une analyse en laboratoire pour déterminer la nature du champignon. Cela peut se révéler très utile… ou surprenant; dans mon cas par exemple, l'analyse a révélé que je n'avais rien… (si ce n'est que je devais porter des chaussures m'abimant les ongles! )

 

 

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/chats/chat005.gifLiens


Commentaires d'usagers de l'huile de neem sur le site comparatif Beauté test ici


L'article de Raffa sur les propriétés (parfois contestées) de l'EPP ici


Voir les commentaires

Rédigé par venezia

Publié dans #aux petits soins

Repost 0