Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Princesse au petit pois

Des plantes au parfum, des voyages, des inspirations culinaires ou botaniques

Santal de Mysore


Mysore dans le Karnataka est la capitale de l'huile essentielle de santal (santalum album) dont, à ma connaissance, le meilleur est produit dans une petite usine gérée par la province.
Elle se trouve à trois kilomètres du centre, on peut la visiter (photos interdites) et y découvrir la simplicité monacale du processus de fabrication. 


DSCN0001_3.JPG                                   Entrée de l'usine, (photo faite à la volée) installée dans un vieux bâtiment datant de 1917.

L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/gif_70_03.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Près de l'entrée, un arbre tout maigrelet: un santal de 25 ans (famille des santalacées, je n'ai pas eu le droit de lui tirer le portrait… ), âge à partir duquel on l'utilise pour la distillation. Ce sont les racines et le cœur du bois qui sont odorants. Les arbres sauvages poussent à l'état endémique dans la région, mais même s'ils sont protégés par les autorités, les forèts sont encore pillées et ils sont en voie de raréfaction, d'où l'augmentation régulière du prix de l'huile.

Quand on pénètre dans les bâtiments, on découvre d'énormes blocs de santal (vieux de 90 ans, paraît-il). Ramassés en 1980, il y en a pour 455kg de bois, lourdes racines aux formes tourmentées.

Aujourd'hui, explique le gardien qui fait office de guide, les troncs proviennent d'Inde (des états du Tamil Nadu,
de Maharashtra, de la région de Mysore) et … d'Afrique du Sud, a-t il ajouté. Ce qui m'intrigue, car le santal sud africain semble être en majorité d'une autre variété (santalum spicatum).
Les gros tronçons sont débité en éclats de plus en plus fins, au moyen de machines d'un mécanisme minimaliste trônant dans de grandes pièces vétustes et vides, jusqu'à la réduction en poudre fine, dont l'odeur imprègne tout. C'est la poudre qui est distillée à la vapeur d'eau; il en faut 2500 kg pour obtenir de 45 à 50 l d'huile essentielle. La poudre utilisée est ensuite récupérée pour faire des savons ou des bâtons d'encens.
L'eau des gros alambics en métal est recyclée lors de la distillation pratiquée en continu. Quatre étaient en fonction lors de notre visite, sur une douzaine d'appareils. L'usine tourne six mois avec l'élaboration  d'huile essentielle, les six autres sont réservés à la fabrication des bâtons d'encens.
Une autre salle, interdite au public, est destinée à la redistillation de l'huile essentielle pour une meilleure qualité. C'est à peu près tout ce que j'ai pu obtenir comme détails, la visite se faisant au pas de charge.

Dans un coin, deux ou trois ouvriers taillaient à la  hachette des morceaux de santal, vendus au poids dans les boutiques de Mysore.On y trouve aussi de la poudre de santal, proposée pour faire des masques de beauté.





DSCN0001.JPG
                                                                 On aperçoit la haute cheminée d'où s'échappent les fumées de chauffage des gros alambics.


DSCN0001_1.JPG


L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/gif_70_03.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. De l'autre coté de la rue, le modeste magasin où l'on peut acquérir de l'huile essentielle (en flacons de 5g seulement, vendus l'équivalent de 11€), des savons (rien de transcendant) ou des bâtons d'encens. L'huile essentielle pure avec le label du Karnataka ne se trouve que dans cette petite échoppe. Pas d'achat possible par correspondance, aucun autre point de vente…

On trouve aussi à Mysore, dans l'Emporium (grand magasin) Cauvery de l'huile essentielle, mais elle est coupée et n'a pas cette finesse au nez. C'est elle que l'on peut dénicher dans certaines boutiques de la rue du Faubourg Saint Denis à Paris.

SANDELHOLZ.jpg                                                   illustration de F.E. Köhler représentant le santalum album trouvée sur ce site


Propriétés et utilisations de l'huile essentielle de santal

Composants principaux : sesquiterpènes, sesquiterpinols sesquiterpinals, acides.

L'huile essentielle de santal a un parfum très doux et onctueux, avec une pointe citronnée,des notes boisées. Lydia Bosson écrit que "sa fragrance rappelle le musc et la rose réunis", je ne suis pas convaincue.
Outre sa senteur délicieuse et son pouvoir fixatif quand on l'associe avec d'autres HE, c'est une huile que je trouve merveilleuse pour la peau, à la fois antiseptique, anti inflammatoire et calmante.Comme les autres He extraites de bois, elle se bonifie et se complexifie en vieillissant.

*Lydia Bosson (in L'aromathérapie énergétique, ed. Amyris) suggère de masser le cou avec quelques gouttes en cas de picotement lors d'un début de mal de gorge. Je n'ai pas encore essayé. Elle  la conseille aussi contre les inflammations articulaires et musculaires, incorporée dans une huile de massage. Elle la recommande également pour chasser le bavardage mental avant la méditation avec l'application d'une goutte sur le troisième œil. Enfin, elle la suggère en massage sensuel sur le ventre (coupée aux 2/3 d'huile de noyau d'abricot) pour éveiller la libido.

*E.Joy Bowles (Guide des huiles essentielles, Le courrier du livre) la recommande :
-contre les démangeaisons cutanées, diluée (5 gouttes dans une cuilérée à café, un dosage corsé). 
-en soin apaisant, avec 3 gouttes mélangées à une crème base (je suppose qu'il ne faut pas appliquer les 3 gouttes d'un coup… )
-contre les infections génito-urinaires et démangeaisons, avec 3 gouttes dans l'eau pour un bain de siège de dix minutes.

*Dans L'aromathérapie exactement (ed. Roger Fallois), une référence, l'HE est recommandée comme décongestionnante dans le cas de varices, d'hémorroïdes, contre la fatigue cardiaque, les névralgies, sciatique et lumbago. Remarque glanée  dans le livre: "le santalol de santalum album est un excellent toni-cardiaque mais un piètre anti-infectieux (son prétendu pouvoir anti-infectieux urinaire est totalement surfait)".

*Le plus dityrambique est Michel Sommerard -dans
Le chemin des arômes (ed. Medicis) -.  Pour lui, le santal est l'antibactérien n°1 de la flore cutanée et l'arme la plus efficace contre les bactéries à l'origine de l'odeur de transpiration
-Il le conseille aussi dilué à 8% dans un macérat huileux de millepertuis contre les varices, les hémorroïdes.

*D. Baudoux n'en parle pas et Nelly Grosjean indique de telles proportions (du style 20ml à diluer avec d'autres HE ) qu'elle n'a peut être pas dû en utiliser souvent, vu le prix et la rareté.



L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/gif_70_03.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Recettes avec de l'HE de santal données sur ce blog


-crème veloutée pour le corps à l'aloes (sans cire émulsifiante)

-baume précieux pour l'esprit et le corps

-lait d'agrumes pour le corps

-déodorant parfumé santal-patchouli

-soins à l'ylang et au santal, pour cheveux secs (huile de soin, brume hydratante, miel avant-shampoing)



L'image “http://pagesperso-orange.fr/safran2b/Imini-gif7/gif_70_03.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Lien: un article (en anglais) du Deccan Herald sur l'usine de santal de Mysore : ici


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

venezia


Voir le profil de venezia sur le portail Overblog

Commenter cet article

martini jean paul 01/12/2018 12:10

commande santal de mysore

Véronique 13/10/2010 15:42



Pouvez-vous me donner l'adresse d'un magasin à Paris qui vend le santal de Mysore ? Merci beaucoup et bonne journée !



venezia 13/10/2010 16:02



Bonjour,


 


Les boutiques Florame à Paris vendent du santalum album,(le nom latin de la variété de santal de Mysore) mais il vient d'Indonésie. L'Inde a de gros problèmes avec sa production de santalum
album: il y a eu beaucoup de braconnage d'arbres et le gouvernement a restreint fortement les ventes pour protéger les arbres.


 


On trouve dans le quartier indien autour du métro La chapelle ds boutiques qui vendent du satnal de mysore en petits bouteilles métalliques, mais il n'est pas pur et je ne sais pax avec quoi il
est coupé;



physalis 04/03/2008 12:55

Donc mon santal de chez Néroliane n'est pas top ? Malégria moi j'aime l'odeur de celui de Neroliane.

venezia 06/03/2008 21:31

Physalis, je pense surtout qu'il est moins odorant que le santalum album. Sinon, on l'utilise en aroma aussi.

malegria 03/03/2008 21:10

Ah cet article, c'est vraiment du rêve en valise... Merci Venezia pour ce joli récit.J'aimerais beaucoup connaître le santal, j'ai voulu tester ce luxe avec 2ml de chez Néroliane et j'apprends qu'il s'agit du santal de nouvelle calédonie... zut! Et en même temps tant mieux car j'étais un peu déçue par l'odeur (ça ne sent presque rien).J'aime beaucoup ta photo de cette modeste boutique qui recèle un trésor vendu nulle part ailleurs.

venezia 06/03/2008 21:33

J'ai eu certains produits de Néroliane qui étaient parfumés, d'autres sans odeur… donc, désormais, je suis un peu réticente, meme si la qualité de ce qu'ils proposent me semble correcte.

jp 02/03/2008 15:35

si j'en crois ce site, http://www.hear.org/Pier/wra/pacific/santalum_album_htmlwra.htmc'est un arbre d'altitude 'Hardiness: USDA Zone 10a: to -1.1°C"est-ce qu'il y en a en Europe ? 

venezia 03/03/2008 12:37

A ma connaissance, c'est  un arbre sauvage de zone tropicale humide, effectivement, sur les ghats indiens, il pousse dans les forêts d'altitude. Je n'ai jamais vu qu'il ait été signalé en Europe…

michele 29/02/2008 12:24

Que dire de plus?Je crois que je pourrais vivre avec un flacon de ce santal de Mysore accroché sous le  nez.Je vais presque pouvoir me vautrer dedans... je dis presque car il est si précieux.Merci.

venezia 03/03/2008 12:41

y a plus qu'à expérimenter maintenant;

Blue 28/02/2008 13:11

Ah l'HE de santal... Une des HE pour laquelle je me damnerais... Je viens d'ailleurs de repiquer au truc et d'acheter un flacon de santal de Mysore sur un site anglais. J'ai au l'occasion de sentir une HE de santal de Nouvelle Calédonie...Rien à faire, je préfère le santal blanc.Au passage, sur le même site, j'ai acheté de l'hydrolat d'agonis, autrement dit de fragonia, très agréable. Je vais faire un soin pour l'acné de la marmousette.Blue

venezia 03/03/2008 12:56

pour le fragonia, Blue, je ne sais si l'hydrolat a les memes propriétés sur les reves que l'HE…

physalis 28/02/2008 11:38

Oh là là tu as dû te remplir les narines de cette bonne odeur là bas !

venezia 03/03/2008 12:55

c'est une odeur très fine et discrète quand même…

MLK 28/02/2008 10:33

Coucou Venezia
Le santal du Fbg St-Denis,est ce celui marqué Mysore,dans un flacon métal...il a une odeur très puissante et entêtante...est-il dilué dans une hv ou coupé mais avec quoi? je l'utilise dans mes compos corps et baumes sensuels...sinon j'ai aussi trouvé une poudre de santal chez Silk palace, un bonheur odorant

venezia 03/03/2008 12:54

j'avais trouvé à Paris du santal de mysore de la marque Cauvery, grand magasin de Mysore qui diffuse de nombreux produits à base de santal. C'est celui que l'on trouve dans les magasins d'état du Karnakata  dans toute l'Inde.Il est en flacon de verre avec un bouchon doré. Je ne peux pas dire qu'il soit mauvais, c'est vraiment la note santal sans souci, mais sans la grande finesse de celui de l'usine de Mysore. Sur le flacon il y a marqué 90% santal oil… pour les 10% restants, mystère, probablement une huile végétale? Pour celles qui veulent acheter un santal abordable, ce n'est peut être pas une trop mauvaise alternative ?

patte 28/02/2008 09:02

Quand notre princesse rentre de voyage, sa malle aux merveilles est pleine à ras bord !Je sens que tu as dû faire tes provisions de santal...Veinarde ?Sais tu si, avec le bois de santal, il y a une politique de sauvegarde comme en Amazonie pour le bois de rose ?Roulier en parle dans son petit livre sur les plantes d'Amazonie. Il s'agit de créer de la replantation du bois dans des plantations afin de sauvegarder et valoriser la production.Vu l'engouement de l'industrie de la parfumerie pour le santal..Ca fait vraiment peurAs ton avis, le santal blanc que l'on trouve sur des sites comme Néroliane, Abessence (le prix est bas !) ou AZ...il est coupé ?Merci la Princesse qui voyage si bien...

venezia 03/03/2008 12:48

Il y a effectivement une politique de protection des arbres, très lents à pousser et difficiles à domestiquer semble-t-il. C'est l'une des raions pour lesquelles je préfère l'acheter via un office gouvernemental et non je ne sais où, car les arbres sont menacés par des "braconniers " mais difficile d'obtenir des informations fiables sur l'ampleur des abattages sauvages. Sur Néroliane, ce n'est pas du sanrtalum album mais un autre autre variété de nouvelle caledonie. Pour Abiessence, je suis très étonnée de son faible prix. Quand on voit le prix de l'HE sur le site d'Hévéa par exemple, elle correspond d'avantage aux prix européens. Pour Abiessence, à l'occasion, je leur enverrai un mail pour me renseigner;.