Vinaigre anti-inflammatoire au buchu

Publié le 29 Avril 2007


Ayant réussi à trouver du buchu (agathosma betulina) à Paris, et suffisamment odorant pour me lancer dans des expériences, j'ai préparé une macération dans du vinaigre de cidre bio. J'ai incorporé des feuilles de buchu et des pétales de rose rouge au vinaigre versé dans un pot en verre. J'ai placé le pot dans un pochon en kraft et laissé le tout trois bonnes semaines sur le rebord de la fenêtre pour activer la macération sans trop la stresser. Comme il a fait très chaud, j'ai décidé de filtrer le liquide. Il est d'un rouge opalescent.





Vinaigre à la rose et au buchu

120g vinaigre de cidre
3 pincées buchu
3 pincées pétales rose rouge


L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Iminigifs/grenouille023.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.… Et j'ai aussitôt testé (en pschitt) sur une coriace douleur dorsale due à un faux mouvement. J'ai trouvé le résultat …  aussi efficace -sinon plus-  que mes habituelles mixtures aux huiles essentielles.

Pourquoi le buchu?





J'avais découvert son délicieux parfum vert, avec une nuance feuilles de cassis) lors d'une récente visite au Cap en Afrique du sud, où traditionnellement, chez les Hottentots par exemple, c'est la plante à tout faire. Elle a eu tant de succès d'ailleurs qu'elle fut même inscrite à la pharmacopée britannique au XIX° siècle (elle figure au Codex de 1911) . J'en ai même goûté en cuisine, petites feuilles glissées dans une sauce crémée accompagnant un poisson.



                                     Feuilles séchées de buchu

Le buchu est de la famille des rutacées (comme les oranges ou les citrons). Il en existe plusieurs variétés (agat. betulina, crenulata, etc. ). Dans la nature, il pousse en buissons odoriférants. Il y a un jardin de buchus au splendide Kirstenbosch garden, près du Cap.
 
L'huile essentielle de buchu est d'un maniement délicat, car riche en pulegone neurotoxique.
Le buchu (prononcer bookoo) est utilisé notamment contre les problèmes rénaux (c'est son indication principale), les cystites, comme antiseptique, anti inflammatoire dans les douleurs dorsales et les rhumatismes, et pour booster le système immunitaire. En Afrique du sud, on recommande de boire beaucoup quand on prend du buchu. On l'a aussi employé contre la gueule de bois…

Pourquoi dans du vinaigre?

Parce que c'est l'une de ses préparations traditionnelles. On le fait également macérer dans de l'alcool.

Et pourquoi pas dans l'huile?

C'est prévu: la macération huileuse est utilisée comme parfum en Afrique.

Pourquoi ajouter des pétales de rose?

Pour leur effet astringent, légèrement anti inflammatoire et leur douce odeur.

Je vais également tester ce vinaigre en antiseptique.



L'image “http://perso.orange.fr/safran2b/Iminigifs/grenouille023.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.La marque sud-africaine Moya propose quelques produits à base de buchu. J'ai essayé par exemple la buchu detox bath oil qui sent divinement bon et dont la compostion est parfaitement OK (huile d'amande douce, huiles essentielles  de pelargonum graveolens, juniperus communis, citrus paradisi et agathosma betulina).

source de la gravure du buchu

Rédigé par venezia

Publié dans #aux petits soins

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

michele 30/04/2007 12:43

Superbe couleur qui parait très profonde sur la photo!Je n'avais pas réalisé qu'il y avait une telle biodiversité dans la région du Cap. C'est en relisant ton article et le site de Moya que j'apprends cela.Dommage qu'il n'y ait pas plus d'infos sur l'INCI de leurs produits, tu sais que je suis une grande copieuse devant l'éternel!Le lien sur le codex m'a ravie et j'y ai vu que le buchu contenait aussi de la diosmine, excellente pour les troubles circulatoires des membres inférieurs (varices, jambes lourdes etc...) et  hémorroïdes.Je ne sais pas si la teneur en principes actifs peut justifier un tel usage mais avec l'été qui approche cela peut être intéressant à tester sur les jambes.Ton article m'ouvre des horizons ...Par contre le lien sur le kirstenbosch garden ne conduit pas au jardin ;-(Je reviendrai donc...Merci beaucoup Venezia.

venezia 30/04/2007 14:26

mlerci, Michele, j'ai remis le lbon ien pour le jardin (parfois, il y a des intrus qui se glissent, je me demande bien comment, alors que je vérifie… ). j'ai rencontré au Cap la femme qui dirige Moya. Elle zst très marrante. Elle travaille avec une botaniste, mais tous les produits n'ont pas une compostion OK. Je lui ai demandé pourquoi. Elle m'a dit qu'elle allait petit à petit faire changer certaines formules. Je vais regarder ce que j'ai encore de Moya (j'en ai offert) et je t'envoie les formules que je trouve OK.

cerise 30/04/2007 08:41

Super, encore une découverte !
Merci venezia ! après recherche, le buchu semble être relativement facile à trouver en pharmacie-herboristerie... j'ai vu que le Père Blaise ( célèbre à Marseille ) en proposait. ça n'est pas donné quand même, mais si tu dis qu'il en faut très peu et comme ça a l'air très effcicace, ça vaut le coup d'essayer !

venezia 30/04/2007 09:25

Le Buchu est cher (presque 20€ les 100g,) mais en Afrique du Sud aussi. La plante est protégée. Point très important: il faut si possible sentir les feuilles avant d'en acheter, car elles doivent encore avoir conservé leur délicieuse odeur, ce qui n'esr pas toujours le cas. Je suis allée d'aobrd àrue saint André des Arts, mais j'ai préféré 'le buchu de l'herboristerie de Montparnasse, cousine de celle de Pigault, (très loin pour moi), car j'ai trouvé  les plantes plus fraiches.